Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Quand le Destin envoie une jolie mélodie (PV Yuki ❤)
Aiden C. King
Mer 21 Mar - 0:58
Aiden C. King
Precious
Messages : 23
Age : 21
Multi-comptes : Noa A. White
Sylvester Y-S Seo
Apple J. Brown
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Quand le Destin envoie une jolie mélodie

Yuki

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
C'était une journée paisible et ordinaire à Blenheim. Le quotidien scolaire suivait son cours comme chaque jour et rien d'extraordinaire ne semblait se pointer à l'horizon dans l'immédiat. Cela ne dérangeait cependant pas Aiden King qui trouvait toujours mille façons de s'occuper et qui se contentait des choses simples de la vie.

Certes, parfois c'était bien d'avoir de l'extraordinaire, du surprenant ou simplement du changement, mais trop souvent c'était également perturbant. Il fallait pouvoir se concentrer sur les cours, le club et la vie d'adolescent en général après tout. Le niveau de Blenheim était trop élevé pour se laisser distraire même si personnellement le Precious n'avait pas trop de problème à suivre le rythme imposé par l'établissement prestigieux. Parfois, il se demandait en toute modestie s'il n'était pas un génie... Mais comme les tests de QI ne l'intéressaient guère on ne le saura probablement jamais.

En tout cas, en ce moment il se promenait tranquillement dans les couloirs dans le but de retrouver certains de ses amis à la bibliothèque. Les cours étaient finis, mais il fallait encore étudier s'ils voulaient réussir parfaitement leurs devoirs. Et Aiden était toujours prêt à donner un peu de son temps aux élèves en difficulté alors quand on lui demandait de l'aide il ne savait pas refuser. Ah, sa gentillesse le perdrait peut-être un jour, c'était du moins ce qu'affirmait Serena, sa meilleure amie.

Un sourire amusé apparut sur les lèvres du jeune homme à cette pensée et il rajusta son écharpe toute douce aux couleurs de Serpentard, à savoir le vert et l'argent. Certes, il n'était pas dehors, mais il était assez frileux et les fenêtres ouvertes suffisait à le frissonner. Mais heureusement, une santé d'acier lui permettait d'éviter de tomber malade malgré le froid, ce dont il était assez fier. Les cours étaient assez durs même pour lui pour qu'il veuille éviter d'en rater vu qu'il prenait sa scolarité très au sérieux.

Une douce mélodie attira soudain son attention et le Precious s'arrêta avant de pencher la tête sur le côté, intrigué. C'était super joli même s'il n'y connaissait pas grand-chose en musique. Il était par exemple incapable de dire de quel instrument il s'agissait... Ce qui était plutôt navrant vu que sa mère avait passé toute son enfance à lui faire écouter de la musique classique pour sa culture. Mais eh sa passion artistique c'était le théâtre et dans une moindre mesure l'escrime. Il ne pouvait pas être non plus parfait en tout, ce serait trop ennuyeux.

L'écossais hésita un instant avant de se décider à suivre la musique pour découvrir qui jouait aussi bien afin d'en profiter un maximum et de le féliciter également. Peut-être qu'il le connaissait ? Ou peut-être pas et cela ne le dérangerait pas, sociable comme il était. En tout cas on pouvait dire que sa curiosité était poussée à son maximum. Et Aiden n'était pas du genre à dissimuler ce côté-là de sa personnalité. Il était beaucoup trop franc pour ça, même si ça dépendait aussi des jours et des circonstances. Etre à la fois un Poufsouffle et un Serpentard lui donnait beaucoup d'originalité !

Arrivé devant la salle de musique qui se trouvait non loin - il le découvrait aujourd'hui et alors ? - Aiden passa la tête par l'entrebâillement en entrouvrant discrètement la porte pour ne pas déranger le musicien. Ce serait bête qu'il s'interrompe de jouer avant d'avoir fini son morceau quand même ! Mais il était quand même assez impatient de féliciter le jeune homme qui jouait et dut se faire violence pour ne pas applaudir et lui sauter dessus - au sens figuré avec un étranger s'il vous plaît - pour lui poser des questions trop tôt.

Quelques minutes plus tard heureusement la musique s'arrêta et Aiden esquissa un sourire avant d'ouvrir la porte en grand. Il se mit à applaudir lentement et avec une certaine grâce en regardant attentivement le musicien. Il ne le connaissait pas, enfin si de vue peut-être, il fallait dire que des cheveux bicolores ce n'était pas banal et le cinquième année avait une bonne mémoire.

- Waouh ! C'était magnifique, vraiment ! Désolé, j'espère que je ne te dérange pas, mais c'était vraiment trop beau pour que je passe mon chemin. Tu joues super bien, j'en serais incapable, ça fait longtemps que tu joues ? Tu t'appelles... Ah, désolé, mais je ne crois pas que je me souvienne de ton nom... C'est malin. Moi en tout cas c'est Aiden, Aiden King enchanté !

Ouais, Aiden pouvait être un moulin à paroles quand il se laissait aller. Ce qui arrivait souvent quand il était détendu et là la musique l'avait vraiment apaisé. Sourire aux lèvres et regard pétillant le jeune homme observait avec bienveillance son camarade tout en penchant la tête sur le côté pour mieux voir le lutrin et les partitions posées dessus. Par contre, il ne s'attendait certainement pas à voir un dessin de lui dessus ! Imaginez un peu sa surprise !

- Oh... C'est moi sur ton dessin ? C'est toi qui l'a fait... ? Ah, cela ne me dérange pas ! Juste que je ne m'y attendais pas en fait ! Euh... Tu dessines super bien en tout cas !

Ouais, Aiden perdait ses moyens. Cela arrivait rarement, mais en de telles circonstances c'était compréhensible. Il ne savait pas vraiment comment réagir et se frotta la nuque, gêné, mais en même temps flatté. C'est pourquoi il adressa un nouveau sourire au garçon, touché d'avoir retenu son attention même s'il ignorait encore pourquoi. Et d'ailleurs il était curieux de le savoir.
Aiden C. King
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Mer 21 Mar - 4:30
Anonymous


Yukinari


Aiden

「 Quand le Destin envoie une jolie mélodie 」
Yukinari avait mal dormi, il était aujourd’hui de mauvaise humeur. Les personnes de sa classe avaient certainement remarqué cela, car ils ne vinrent pas lui parler, même les profs ne l’interrogèrent pas. Il resté donc dans son habitude, seul au fond de la salle. Assis sur sa chaise alors qu’il tenait son crayon dans ses doigts et qu’il le faisait glisser sur la feuille. Un visage apparaissait sur la feuille blanche, le jeune garçon le faisait tout en réfléchissant. Il gomma pour retracer plus finement le trait du visage alors qu’il levait la tête afin de regarder dehors, ses yeux se perdant dans les nuages. Il tenté secrètement de se souvenir parfaitement des traits du visage du garçon aux cheveux ébène, qu’il croiser souvent dans la cours.

Il était souvent accompagné, presque tout le temps même. Entouré de beaucoup d’amis, qui riaient avec lui et lui souriait. Yuki voulait lui ressembler, mais ils étaient tout deux comme l'ying et le yang, des opposés. Un soupir sortis d’entre ses lèvres quand il entendit la sonnerie, il pouvait enfin aller où il voulait. Il referma d’un mouvement son calepin pour le mettre dans son sac et se leva silencieusement afin de quitter la salle. Il ne regarda aucun de ses camarades tandis qu’il baissa la tête à l’approche de la porte et disparut dans le couloir. Il n’avait aucun ami dans cette classe et dans les autres non plus d’ailleurs. Il ne parlait pas aux autres élèves de ce pensionnat, il n’osait jamais commencer une discussion et personne ne venait lui parler. Peut-être parce qu’il était flippant à rester seul. Toujours adossé au même arbre alors qu’il faisait danser la mine de son crayon sur son papier.

Parfois, il se rendait au stade afin de s’entraîner. Il avait encore des progrès à faire pour être dans les meilleurs, comme par exemple dans l’endurance. Il courait jusqu’à cracher ses poumons –élégant - et s’arrêtait seulement quand il tombait au sol. Il était comme ça Yuki, déterminée à être dans les meilleurs pour que son père soit fier de lui. Il s’arrêta alors dans la couleur, tandis que ses yeux couraient vers le stade. Il s’était déjà entraîné aujourd’hui, il devait laisser ses muscles se reposaient. Il tourna la tête afin de voir les quelques élèves qui étaient encore dans les couloirs le dépassé.
Le jeune garçon s’étira alors lentement afin de bouger pour marcher de nouveau dans le couloir qui se vidait peu à peu. Il ne pouvait pas rester indéfiniment ici. Se demandant alors où il pouvait se rendre, il se souvint de la salle de musique. Son violon était toujours là-bas.

Il le laissait tout le temps, après tout n’était-il pas dans une école d’élite ? Qui pourrait bien vouloir voler un violon ? Tous les musiciens avaient leurs instruments favoris, personne ne volerait celui d’un autre. Il descendit les escaliers calmement avant de pousser une porte et alluma la lumière. Devant lui la salle de musique. Elle était dépourvue de bureau, ils n’avaient pas leurs places dans cet endroit. Cependant, il se trouvait des petites estrades hautes comme une chaise, elles ressemblaient à celle que l’on peut trouver dans un amphithéâtre. Les estrades étaient collées l’une à l’autre et la plus haute était contre le mur si bien que les élèves qui s’y asseyaient pendant les cours s’adosser au mur.

À gauche de Yuki, sur le mur en face de l’escalier, se trouvait le tableau blanc, juste devant il y avait un piano noir. En face du jeune garçon à l’autre bout de la pièce, se trouvait une batterie avec plusieurs guitares et des basses. Le mur où se trouvait la porte était munie de plus sortes d’instrument à vent. Le bicolore s’avança pour ouvrir un placard et sortit son étui à violon, il attrapa un lutrin au passage et se posa calmement sur une chaise, dont le dossier était plus court afin de ne pas gêner les violonistes.
Déposant calmement son étui près de lui, il attrapa son sac afin de sortir le portrait de l’élève qu’il avait dessiné et le posa sur le lutrin. Il prit lentement son violon pour le déposer sur son épaule et y joua lentement en fixant le portrait. Il ferma alors les yeux, le portrait dans sa tête et se rappela comment ce jeune garçon se comportait avec ses amis et sa main droite fit lentement jouer les cordes tandis que ses doigts de la gauche appuyer sur les fils. Ses deux mains étaient inconsciemment synchronisées.

Il ne sait pas combien de temps, il a joué, mais quand la musique se termina, il soupira doucement. Ce n’était pas totalement parfait, il devra s’entraîner et pourra également écrire la partition de cette mélodie. Alors qu’il tendait la main pour attrapait son étui, une voix le figea et il leva les yeux :

« Waouh ! C’était magnifique, vraiment ! Désolé, j’espère que je ne te dérange pas, mais c’était vraiment trop beau pour que je passe mon chemin. Tu joues super bien, j’en serais incapable, ça fait longtemps que tu joues ? Tu t’appelles… Ah, désolé, mais je ne crois pas que je me souvienne de ton nom… C’est malin. Moi en tout cas, c’est Aiden, Aiden King enchanté ! »


Yuki le regardait étonner, ses yeux brillaient d’une étrange lueur et un sourire apparu sur son visage. Il était vraiment beau de près, la personne sur son dessin lui ressemblait, mais ce n’était pas encore cela. Quand le prénommé Aiden pencha la tête, le jeune garçon le regardait intensément. Il fronça alors en l’entendant parler :

« Oh… C’est moi sur ton dessin ? C’est toi qui l’as fait… ? Ah, cela ne me dérange pas ! Juste que je ne m’y attendais pas en fait ! Euh… Tu dessines super bien en tout cas ! »

Le jeune garçon sentit alors ses joues se réchauffaient, il était en train de rougir. Il se retourna pour fermer son cahier, il était honteux d’avoir était surpris en train de jour devant un portrait d’un mec qu’il ne connaissait pas. Il passa une main dans ses cheveux et leva les yeux vers Aiden pour le regarder dans les yeux. Il posa son calepin sur l’étui de son violon et sourit légèrement, il n’était pas habitué aux compliments :

« Enchanté… J… Je m’appelle Yukinari Tôgo. Je joue du violon depuis mes 6 ans… Je ne joue pas si bien que ça, je dois encore m’améliorer pour bien jouer. Pour le dessin, oui, c’est toi, mais quelque chose manque… Je suis désolé de t’avoir dessiné sans ton autorisation »
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Aiden C. King
Sam 24 Mar - 14:13
Aiden C. King
Precious
Messages : 23
Age : 21
Multi-comptes : Noa A. White
Sylvester Y-S Seo
Apple J. Brown
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Quand le Destin envoie une jolie Mélodie

Yuki

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Aiden était bien sûr surpris de se voir dessiné. Ce n'était pas tous les jours que quelqu'un faisait votre portrait, à moins d'être super célèbre. Et encore, en général les gens demandaient votre permission avant de le faire. Or, le jeune homme était certain de ne pas l'avoir donné au musicien puisqu'il ne lui avait jamais parlé avant. Et si on lui avait demandé une chose pareille, il s'en serait forcément souvenu. Donc oui, il était assez surpris.

Étonné donc et même un peu embarrassé, mais également flatté qu'on veuille faire des portraits de sa personne. Oh, il savait qu'il n'était pas moche, il aurait fallu être aveugle ou hypocrite pour dire une chose pareille, mais vu sa personnalité modeste il ne pensait pas que c'était au point qu'on veuille le dessiner. Alors oui cela le flattait et lui faisait plaisir qu'on le trouve assez beau pour ça. En toute modestie.

Du coup il n'allait pas faire de reproches au garçon ni porter plainte ou quelque chose comme ça. Son sourire amical prouvait bien ses bonnes intentions et il n'avait aucune envie de déchirer le dessin, de sermonner l'artiste et encore moins de lui demander de s'en débarrasser. Ce serait du gâchis vu la réussite de l'œuvre. D'accord Aiden était photogénique - ou plutôt dans ce cas dessingénique - mais c'était aussi grâce au talent du dessinateur, il aurait fallu être aveugle pour ne pas le voir.

C'est pourquoi Aiden fut déçu quand l'autre referma précipitamment le cahier. Il aurait voulu admirer le magnifique dessin plus longtemps et pas seulement parce qu'il le représentait je vous assure. Mais c'était compréhensible que l'autre soit gêné d'avoir été pris en plein délit. D'ailleurs, la situation était assez amusante et le sourire d'Aiden se fit encore plus amusé. Le pauvre, il ne voudrait pas être à sa place, mais justement il ne l'était pas. Taquin ? Assurément. Son regard pétillant de malice et son sourire espiègle le prouvait aisément.

Mais il ne dit cependant rien pour ne pas rajouter davantage de gêne dans l'esprit de son camarade. Il n'était pas sadique non plus et vu ses joues rouges et ses gestes nerveux, l'autre avait eu suffisamment sa dose d'embarras. Tant pis, il l'embêterait une prochaine fois car ils se reverraient certainement vu qu'ils étaient dans le même lycée. Logique implacable, n'est-ce pas ?

- T'inquiète pas, va. C'est vrai que tu aurais dû me demander par politesse, mais je suis... flatté que tu aies voulu me dessiner. Je ne me vexe pas facilement pour ce genre de choses, ce serait le comble vu tout ce que font mes fans à longueur de temps.

Le franco-écossais adressa un clin d'œil à son camarade, un sourire malicieux aux lèvres. Il pensait davantage aux fangirls qu'à lui en l'occurrence, mais l'autre ne le devinerait peut-être pas... Ben quoi, il avait bien le droit de s'amuser un peu et puis il fallait quand même que l'autre retienne la leçon. C'était mieux de demander l'avis des gens avant de les dessiner, de les prendre en photo ou toute chose du même genre. La vie privée c'était important et quelqu'un d'autre qu'Aiden aurait pu le prendre mal.

Cependant, il cessa de le taquiner de bonne grâce et préféra être attentif à ses paroles qui suivirent peu après.  Ah, les présentations en bonne forme. Bien, bien. C'était quand même mieux de connaitre les noms des gens, il n'allait pas l'appeler " cheveux bicolores " toute sa vie. Ouais, il y avait pas à dire, Yukinari Togo, cela sonnait bien mieux.

Asiatique du coup, hum... Japonais peut-être ? Il lui semblait que ce genre de nom venait plus du Japon que de Chine ou de Corée, mais il n'était pas un expert non plus. Bah, il n'aurait qu'à vérifier plus tard. Sinon... Violon depuis ses six ans ? Waouh. Et il trouvait encore de quoi jouer les modestes ?! Il avait le droit de se vanter un peu quand même vu les circonstances ! Et...

Ah. Quelque chose manquait au dessin ? Aiden cligna des yeux, un peu surpris, car il se connaissait bien - ça valait mieux en même temps - et il n'avait pas trouvé de défaut apparent à son portrait. Mais bon il n'était pas un expert en dessin non plus alors il n'allait pas protester. Il se contenta de hausser les épaules avec légèreté et d'agiter la main un peu la main comme pour chasser une mouche.

- Personne n'est parfait et t'es peut-être pas Nigel Kennedy, mais tu joues sacrément bien je trouve. Au fait, je suis Aiden, Aiden Cédric King, enchanté. Et t'inquiète pour le dessin, franchement, je ne me prends pas la tête avec ce genre de choses. C'est cool que t'aies eu envie de me dessiner... C'est flatteur un peu et... Si ça t'a fait plaisir, ma foi, c'est chouette.

Aiden adressa un sourire au garçon, les mains dans les poches et l'air parfaitement décontracté. Il ne se prenait pas la tête pour beaucoup de choses. Ses études parce que c'était important, Harry Potter parce que c'était sacré, le théâtre parce que ça le foutrait mal de se foirer sur scène et l'amitié parce que c'était aussi important pour lui que Harry Potter... Et même plus, mais ça il ne l'avouait pas facilement. Il avait une réputation de fanboy à tenir. Enfin bref. Le reste était souvent secondaire à ses yeux alors autant ne pas s'embêter avec. L'insouciance avait du bon parfois.

- T'es dans quel groupe au fait, Yuki' ? Moi je suis un Precious. Mais tu l'auras sûrement deviné vu mon physique d'ange. Dis-moi si ça t'embête, après tout je veux pas te déranger, mais j'aimerais bien qu'on fasse plus ample connaissance. Qu'on devienne amis, quoi.

Ouais, c'était rapide vu qu'ils se connaissaient à peine, mais Aiden ne se prenait pas la tête comme on l'a dit et était quelqu'un de particulièrement spontané. Et de très très sociable également. Devenir ami avec tout le bahut si cela avait été possible ne l'aurait absolument pas dérangé et dès que quelqu'un lui plaisait bien pour une raison ou une autre il lui proposait de suite son amitié.

Une telle familiarité si rapide déconcertait souvent les gens, mais la plupart finissaient par s'y faire rapidement. Après tout, Aiden était un garçon en or et son amitié était aussi précieuse que des lingots. Et franchement qui dirait non à un garçon aussi mignon ?  
Aiden C. King
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Lun 26 Mar - 4:47
Anonymous


Yukinari


Aiden

「 Quand le Destin envoie une jolie mélodie 」
Yukinari ne savait plus où se mettre, il avait était pris pour la première fois en train de jouer. Il ne pouvait pas avouer au garçon qu’il l’avait dessiné seulement parce qu’il était beau. Enfin, cela n’est pas réellement la vérité, oui, Aiden est un garçon beau, mignon, il avait tout pour plaire, mais ce qui avait attiré les yeux vairons du jeune garçon était ses cheveux. De couleur ébène, ils étaient ébouriffés, mais il semblait ainsi au bon vouloir de la personne, ils contrastaient étrangement avec les yeux bleu ciel du garçon. Le jeune garçon devant lui, son interlocuteur, était quelqu’un de plutôt connue ici, tout le monde savait qui était Aiden. Le bicolore avait toujours su qu’il n’était pas du genre à devenir ami avec ce genre de personne, après tout lui était solitaire.

Sauf que voilà, la seule personne qui l’avait vue réellement jouer était rien que cette personne. Il baissa lentement les yeux, il n’était pas digne de parler à quelqu’un comme lui. Sa peau blanche contestait la pureté d’Aiden, d’une main tremblante, Yuki effleura la cicatrice de sa brûlure en pensant. Il avait était brûler par sa propre mère, elle qui voulait qu’il devienne un mannequin l’avait défiguré pour l’empêcher de l’être et pour toujours se souvenir d’elle.
Il écouta silencieusement les paroles de l’ébène et soupira doucement en se sentant coupable. Il aurait dû lui demander, cela est vrai, pourtant, il se voyait mal aller le voir alors qu’il est entourait de ses amis « Excuse moi, cela te dérange si je te dessine ? Faut dire que tu es le mec le plus canon ici, que tes yeux et tes cheveux sont splendide. Oh désolé ! Tu ne me connais pas ? Je suis un être insignifiant qui te regarde te temps en temps ». Ouais… Un petit rire sortis d’entre les lèvres de l’Olympics, il n’allait jamais dire cela bien entendue, Yuki est, après tout, un pacifiste qui ne ferait même pas de mal à une mouche.

Lorsqu’il vit le garçon faire un clin d’œil, il sentit soudainement ses joues se mettre à rougir. Pourquoi est ce qu’il avait fait ça ? Attendez… Ses fans ? Cela voulait dire que la crème brûlé était directement dit comme étant l’un de ses fans ? Il fronça légèrement. Il n’était pas l’une de ses groupies qui venaient le voir le rouge au jour et une boite de chocolat pour la saint-valentin. Lui était plutôt en train de soupirer en voyant ce genre de chose, l’amour ? Il ne connaît pas, mais il pense que l’on ne peut pas tomber amoureux d’une personne alors qu’on ne lui a jamais parlé. Il ne préféra pas relever, il ne voulait pas se faire d’ennemi et se montrerait certainement trop cassant.

Il regardait Aiden dans les yeux. Est-ce que lui était le genre à tomber amoureux du premier venu ? Yuki prit l’arête de son nez entre son pouce et son index. Il se souvenait d’une saint-valentin, il était posé contre son arbre habituel et une fille était venue lui offrir des chocolats. Il l’avait regardé avec de grands yeux et avait finir par sortir un « Je suis gay ». Bien entendue, la fille avait compris et lui avait laissé les chocolats avant de partir. Cela n’était pas un mensonge, il avait toujours était attiré par le genre masculin, jamais par le genre féminin. Sauf que lui n’assumait pas son homosexualité, il avait peur d’être régné de la société pour cela.
Enfin… Cela n’aurait rien changé, il ne connaît personne ici. Il n’a pas d’ami, mais bon, il ne s’en plaint pas, après tout, c’est peut-être lui qui à décider de cela. Ca personne ne le saura.

Yuki l’écouta de nouveau se présenter, son nom de famille voulait dire « Roi ». Un prénom qui lui allait bien, un roi aux cheveux ébène et aux yeux bleus qui pouvait avoir toutes les filles à ses pieds avec un seul mouvement. Il le regarda silencieusement, à l’inverse du bicolore, Aiden semblait être décontracté, ce qu’il était tout le temps. Les deux jeunes garçons étaient tous les deux l’inverse de l’autre. L’un avait des cheveux noirs, un visage d’ange, aimer de tous, il était sociable, il s’avait se défendre et parler avec tout le monde facilement, il avait certainement eu déjà de copine et était toujours décontracté. L’autre avait des cheveux bicolore, un visage balafré par une cicatrice de brûlure, il était solitaire, ne parlant à personne, il n’avait pas d’ami, il se laisse marcher sur les pieds et était stresser à la moindre chose.



Il l’écouta parler et sourit doucement, Aiden était donc un Précious. La mère de Yuki aurait voulu qu’il devienne un Précious, mais malheureusement pour elle, il était devenu un Olympics. Il était devenu ce qu’il avait toujours voulu était. Il fronça brusquement les sourcils en entendant les paroles de l’ébène. Devenir ami ? Il leva ses yeux vairons vers son interlocuteur et passa une main dans ses propres cheveux, dévoilant involontairement l’entièreté de sa cicatrice :

« Je suis un Olympics. Tu ne pouvais pas le devenir, je suis plutôt maigre. » Il le regarda dans les yeux et sourit doucement « Tu veut devenir ami avec quelqu’un comme moi ? Le garçon le plus connu du lycée ne peut pas devenir ami au gars qui est transparent… Tu es toujours entouré de tes amis, je suis toujours contre mon arbre à dessiner en écoutant de la musique. Ne pense pas que je ne veuille pas devenir ton ami ! C’est même le contraire… Je ne voit juste pas ce qui te donne envie d’être mon ami… »


Invité
Revenir en haut Aller en bas
Aiden C. King
Ven 13 Avr - 18:07
Aiden C. King
Precious
Messages : 23
Age : 21
Multi-comptes : Noa A. White
Sylvester Y-S Seo
Apple J. Brown
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Quand le Destin envoie une jolie mélodie

Yuki

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Aiden souriait et ses yeux pétillaient comme à son habitude. Il était actuellement entouré de cette aura de lumière qui fascinait tant les gens. Oui, on pouvait dire que le Precious était quelqu'un de profondément solaire. Cela pouvait surprendre quand on s'en rendait compte puisqu'il avait en apparence cet air ténébreux qu'on retrouve souvent dans la fiction et qui fait fondre toutes les filles.

Oh, Aiden avait bien un côté sombre, comme tout le monde en fin de compte. Il n'était pas parfait, loin de là malgré ce que les gens pensaient parfois et en était parfaitement conscient. Il était après tout à moitié Serpentard et dans l'univers d'Harry Potter, ce n'était pas la maison Maison la plus recommandable...

Mais il fallait également voir que le jeune homme était quelqu'un de profondément sociable qui n'hésitait pas à devenir ami avec tout le monde. Et qui avait tendance à être terriblement tactile avec ceux dont il était le plus proche. Combien de fois avec un peu d'attention vous pouviez le voir sauter sur son meilleur ami par derrière ou prendre sa meilleure amie dans ses bras ? Beaucoup. Pour ne pas dire tout le temps.

Alors oui, Aiden avait ses démons, mais il était également terriblement solaire et répandait sa bonne humeur et sa joie de vivre partout. Sans oublier d'aider tous ceux et celles qui en avaient besoin que ce soit à l'école ou en dehors cette dernière. Et s'il appréciait sa popularité car ça le flattait quand même, il préférait que les gens le voient pour ce qu'il était et non pas juste pour son image.

Aussi fut-il surpris quand Yuki lui répondit. Il ne voyait pas en quoi sa popularité et la discrétion de l'autre les empêchaient d'être amis... Déstabilisé, il se passa une main dans les cheveux tout en continuant de le fixer. A vrai dire, il ne savait pas trop pourquoi il voulait être ami avec lui. Il le voulait, c'est tout. Ce n'était pas bizarre à ses yeux de vouloir être ami avec la Terre entière. Son côté bisounours et Poufsouffle sans doute.

Mais non, il ne voyait vraiment pas pourquoi ce serait bizarre. Après tout, si les gens étaient tous pareils, on s'ennuierait, non ? Je veux dire, il fallait bien que les gens soient différents pour apporter un peu de couleur à ce monde grisâtre. Et il n'y avait aucune loi, aucune règle qui empêchait les gens populaires de rester entre eux, si ? Peut-être que dans la société c'était comme ça, mais Aiden n'était pas vraiment du genre à faire ce qu'on lui disait si cela ne lui plaisait pas...

Etre lui-même avant toute chose, même si ça ne plaisait pas à la société et aux autres c'était un peu son credo. Sinon vous pensez bien qu'il aurait arrêté d'être un aussi grand de Harry Potter et de saouler les gens avec sa passion ! Alors le mec populaire qu'il était haussa les épaules avec désinvolture et regarda Yuki droit dans les yeux, avec néanmoins un sourire chaleureux.

- Bah. Je ne vois pas pourquoi ce serait mal. Je n'ai pas besoin d'une raison pour avoir envie de tendre la main à quelqu'un, tu sais. J'ai des tas d'amis tous plus différents les uns que les autres. C'est vrai que je suis populaire, mais je n'ai jamais demandé à l'être. Si ça gêne quelqu'un que je sois ami avec toi, tant pis. Du moment qu'on en a envie, je ne vois pas ce qu'il y a de mal à ça.

Le jeune homme marqua une pause avant de reprendre doucement de sa voix de velours.

- C'est vrai que je suis toujours entouré de mes amis, mais t'auras peut-être remarqué que je passe du temps avec chacun d'entre eux, quitte à circuler à plein d'endroits différents. Alors rien ne m'empêchera de te tenir compagnie si j'en ai envie et les autres ont l'habitude ils ne t'en voudront pas si je rajoute quelqu'un sur ma liste de fréquentations.

Le garçon pencha alors la tête sur le côté comme un chien curieux, ce qui lui donnait à la fois un air un peu comique et adorable avant de déclarer avec amusement.

- En plus, je n'ai pas beaucoup d'amis Olympics alors ça tombe bien. Et tu sais, je suis du genre acharné, plus tu me repousseras plus j'aurais envie de m'approcher... Surtout si tu me dis que ça ne te dérange pas.

Le regard pétillant de malice, Aiden esquissa ce petit sourire calculateur qu'il avait parfois et qui prouvait bien son côté Serpentard. Ouais, il détestait abandonner et maintenant qu'il avait décidé de devenir ami avec son camarade, rien ni personne ne l'en empêcherait...

- Si tu veux, je peux même te servir de modèle. C'est flatteur dans un sens que tu me trouves beau. Même si tu n'es pas mal non plus tu sais.


Non, non, il n'était pas en train de le draguer. Malgré son côté Serpentard, Aiden était incapable de rester calculateur éternellement. A vrai dire, il avait un côté très naturel et pouvait sortir ce genre de choses sans vraiment s'en rendre compte ni penser à mal.

Juste parce qu'il avait envie de les dire au moment présent et sans vraiment y réfléchir. Un trait de sa personnalité qui blasait complètement son entourage, d'ailleurs. Mais en même temps, cette spontanéité le rendait en quelque sorte adorable... Surtout avec son sourire solaire, ses yeux naturellement plein d'étoiles et sa tête penchée sur le côté.
Aiden C. King
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Jeu 19 Avr - 1:26
Anonymous


Yukinari


Aiden

「 Quand le Destin envoie une jolie mélodie 」
Les paroles de Yukinari avaient sûrement surpris le jeune garçon aux cheveux ébène. Cela était assez compréhensible, entendre quelqu’un dire qu’ils ne peuvent pas être ami à cause de leurs différences peut être plutôt étonnant. C’étaient pourtant les pensées réelles du jeune garçon aux yeux vairons. Il se souvient un jour qu’une personne lui avait dit qu’il ne voulait pas être ami avec lui à cause de sa cicatrice. Qu’il faisait peur et qu’il ne devait pas s’approcher de lui, cela avait beaucoup blessé le jeune garçon qui était alors au collège.

Ce genre de parole, il les avait beaucoup entendue dans son passé bien que maintenant, peu de personne lui disait quelque chose. Il y avait cependant un autre genre de personne : ceux qui devenaient ses amies pour la notoriété. Entre un père connu pour le sport et sa mère mannequin, il y avait de quoi attirait les fans ou les gens qui étaient intéresser que par l’argent. Il avait donc décidé d’être seule, mais la solitude ne le dérange pas étant donné qu’il en a pris l’habitude. Enfin bon, à Blenheim se trouvait pleins d’enfants de personnes connues ce qui était naturelle de parler à des enfants riches.

Cela était certainement le cas du garçon se tenant devant lui : Aiden. Il n’était toujours entouré de personne, bien que Yuki soit persuadé que des faux-amis se cachent dedans, il l’admirait. Après tout, le Précious était un peu ce que voulait être le garçon. Il n’a pas honte de ce qu’il est, mais il aimerait être plus souriant, plus ouvert et avoir des amis avec qui passer du temps à rire. C’est une partie pour cela qu’il avait regardé Aiden dans la cour, il était souriant et ce sourire donner à son visage encore plus de beauté. Oui, il aimait voir le brun sourire.

Enfin, ne penser pas qu’il aime voir tout le monde sourire ou qu’il est attiré par Aiden. Bien qu’il soit beau, cela fait longtemps qu’il a compris que ce genre de personne lui était intouchable. Il faisait partie d’un monde que Yuki ne peut que regarder avec envie, après tout, il n’est pas quelqu’un de célèbre pour sa beauté, outre ses cheveux et sa cicatrice, il ne se fait pas remarquer et c’est certainement mieux ainsi.

Il se baissa pour retirer son calepin de dessus l’étui de son violon et mis ce dit violon dans l’étui qu’il referma. Il prit son calepin en se redressant et écouta parler le Précious en le regardant, légèrement rouge. Aiden était définitivement une personne gentille, il se fichait de ce que les gens pensaient, s’il voulait faire un truc, il le faisait. Yuki le comprenait parfaitement, il était après tout le genre de personne qui faisait ce qu’il sentait, il n’aimait cependant pas mettre quelqu’un dans l’histoire. Il continuait à parler et le jeune garçon l’écoutait attentivement. C’est vrai qu’il était toujours entouré, mais il faisait toujours attention d’être avec tout le monde.

Les yeux vairons de Yukinari continuaient de regarder le visage du Précious qui pencha la tête. Il était vraiment adorable dans cette position ce qui fit sourire l’Olympics. Ce qu’il déclara ensuite fit rougir les yeux du garçon qui se gratta la nuque :

« Je ne suis pas le meilleur des Olympics, mais je ne suis pas sur de vouloirs te voir en train de t’acharner à être mon ami … Donc je pense que je veux bien qu’on fasse connaissance d’abord… »

Il sourit doucement alors qu’il tournait les feuilles de son calepin, mais ce que déclara ensuite Aiden le fit de nouveau rougir. Il secoua alors la tête en le regardant :

« Non, c’est faux. Je ne suis pas beau, tu es magnifique par rapport à moi ! Tu as un visage sans marque alors que j’ai une cicatrice traversant le mien. Vraiment, ne dis pas cela ça me gêne. Je veux bien que tu sois mon modèle, bien que je t’ai dessiné, je n’ai fait que te regarder de loin ce qui fait qu’il n’y a pas de détail »

En disant ces dernières paroles, il tendit son carnet avec qu’Aiden voit le dessin. Il était encore un peu gêné de montrer cela, mais le Precious voulais certainement voir ce dessin de plus près. Yuki pensait sérieusement que son dessin n’était pas ressemblant à l’original.

Invité
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut Page 1 sur 1
Sauter vers: