Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
c'est tout un art que d'observer •• ft. benedict
Invité
Jeu 21 Déc - 2:26
Anonymous
c’est tout un art que d’observer
puis dessiner

dans un couloir du palais...


ambre se baladait. plus fier que jamais, ses cheveux attachés en ce qu’il estimait être une somptueuse et ravissante petite queue de cheval. il n’avait pas de but précis, si ce n’est profiter de la journée pour arpenter les couloirs de blenheim. il notait les petits détails et n’hésitait pas à se lamenter lorsqu’il constatait une légère différence entre aujourd’hui et la veille. se lamentait encore plus lorsqu’il réalisait qu’on ne l’écoutait pas.

que le monde était cruel envers lui, prince des van der elst.

il observait le reste de ses camarades d’un regard désinvolte, sans se soucier d’eux. enfin presque. même si ambre détestait se l’avouer - car il trouvait cela très peu élégant et indigne de lui même - son regard avait cette fâcheuse manie à s’arrêter sur les élèves de genre masculins. il trouvait ça si peu raffiné qu’il ne pouvait s’empêcher de se disputer lui même.

alors il parlait seul.

dans les couloirs.

mais cette fois-ci, bien heureusement, ce qui l’avait attiré, ce n’était pas un énième joli jeune garçon - même s’il s’agissait bien d’un homme - mais un carnet à dessin. et quelqu’un qui dessinait dessus.

forcément, très curieux, il s’était empressé d’aller voir de quoi - et qui - il s’agissait.

Invité
Revenir en haut Aller en bas
Benedict Brown
Jeu 21 Déc - 21:18
Benedict Brown
Shakespeare
Messages : 90
Age : 21
Multi-comptes : None
Spoiler:
 
Pour une fois que j'avais fais tout mes devoirs je décidais de profiter de mon temps libre. Cela faisait longtemps que je n'avais pas dessiné des vraies personnes et je savais que je n'étais pas bon à ça. J'avais donc décidé de me poser dans un coin dans lequel il y avait pas mal de passages.

Tel un ninja, je m'étais installé dans un coin duquel je pouvais observer les gens sans être vu ! Fin' on pouvait me voir mais je ne gênais pas le passage, ce qui était déjà pas mal. Je sortis donc ma plaquette de dessin et mes crayons et me sentis le plus chanceux des hommes lorsqu'un groupe de fille s'attroupa au milieu du couloir pour discuter. Quoi de mieux que des jeunes femmes dans la fleur de l'âge pour s’entraînerv ? Eh beh plein de choses ! Des choses immobiles ! Parce qu'aussi jolies qu'étaient ces demoiselles elles n'arrêtaient pas de bouger. Et va-y que je met ma main dans mes cheveux, et va-y que je met ma main devant mon visage pour rigoler, que je me remaquille, que je fais des câlins à ma copine.

Je décidais de poser mon crayon un instant, sorti une sucette de mon sac, j'en avais acheté plein avant d'arriver et, pour le moment, je n'avais rien trouvé de mieux pour me calmer. Je mâchonnais consciencieusement ledit bonbon avant de me remettre à crayonner. Les filles étaient parties et il ne restait plus que quelques personnes qui traînaient dans le couloir. Je m’apprêtais à changer de feuille et à faire des croquis de l'architecture lorsque je sentis sur moi des yeux. Je redressais la tête pour dévisager ouvertement le gars blond qui était penché vers moi et qui regardait ma feuille avec insistance. Aurais-je froissé un amoureux en dessinant sa copine ? Même si il n'avait pas l'air spécialement méchant, je préférais rester prudent et attendis qu'il s'exprime avant de savoir ce que j'allais faire avec ce mec.
Benedict Brown
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Jeu 21 Déc - 22:21
Anonymous
c’est tout un art que d’observer
puis dessiner

toujours dans le couloir...


ambre ne comprenait pas.

il était là, penché sur le bloc à dessin d’un élève qu’il ne connaissait pas et il n’arrivait pas à comprendre pourquoi celui ci perdait son temps à dessiner des étudiantes. déjà, il ne comprenait pas quel charme elles pouvaient avoir, mais en plus de ça, lorsqu’elles ne servaient pas de modèles, elles étaient sans cesse en mouvement. il trouvait ça particulièrement pénible, pour ne pas dire casse-pieds.

forcément, en croisant le regard du garçon, il reprit contenance. il s’était redressé, de toute sa hauteur, et le poing devant la bouche, s’était raclé la gorge. mais l’autre ne le quittait pas des yeux pour autant. il avait déjà posé une de ses mains sur sa poitrine, prêt à lancer une énième tirade avant de réaliser qu’il n’avait ici aucune raison de le faire. quelle déception, quel regret.

il soupira, dramatiquement, avant de s’installer à côté de l’élève en question. pas qu’il le connaisse, mais tout de même.

« enchanté, ambre, quel est l’intérêt à dessiner des demoiselles, dites moi ? »

simple, efficace, aussi élégant que lui.

Invité
Revenir en haut Aller en bas
Benedict Brown
Mar 2 Jan - 13:10
Benedict Brown
Shakespeare
Messages : 90
Age : 21
Multi-comptes : None
Spoiler:
 
LL*e mec se rapprocha encore de mon carnet à dessin et je bloquais. Le mot "Wtf ?" devait pouvoir se lire sur ma face tant je devais avoir l'air surpris, ébahi, abasourdi, interloqué, ...Bref je venais de me rendre compte que le mec chelou qui se tenait à mes côtés et qui était en train de se préparer, une fois de plus, à faire un discours sans fin n'était autre que mon coloc. Ouai le grand blond qui se prenait pour un prince et aimait s'entendre parler et qu'on laissait faire parce qu'il utilisait de jolis mots et qu'il était gentil après tout. Et puis, ce n'était pas poli d'empêcher les gens fabulous de parler. Enfin, moi ça me faisait beaucoup rire en général.

Mais bref, il finit par s’asseoir à coté de moi et je le laissais faire. Après tout on n'empêche pas une diva de poser ses fesses là où elle le désire. Et, si j'avais pu avoir l'air encore plus surpris je l'aurais fait lorsqu'il me demanda pourquoi je dessinais des femmes. Je pris quelques instants pour y réfléchir sérieusement. Malheureusement la seule question qui me vint à l'esprit fut : "il m'a reconnu ou comment ça se passe ?". Je fis un effort pour ne pas la lui poser et décidais de jouer son jeu. Je fis donc comme si je ne le connaissais pas non plus et lui répondit en prenant un air concentré et affable que je réservais aux inconnus qui venaient me parler de dessins pour lui répondre.

- Beh, je les dessine parce qu'elles ont de jolies formes. Elles sont globalement gracieuses et ce serait dommage de ne pas en profiter. Qu'est-ce que tu dessinerais toi ?

Je ne repris pas son surprenant vouvoiement, c'était un élève comme un autre donc il n'y avait pas besoin. Ceci dit, le tutoiement n'enlevait en rien l'intérêt que sa question avait pour moi : qu'allait-il donc bien pouvoir me répondre ? Qu'est-ce qu'il pouvait bien dessiner pour ne pas du tout s'intéresser, ne serait-ce que graphiquement, aux filles ? Du coup j'oubliais de lui dire mon prénom. Après tout, à un moment ou à un autre il se rendrait bien compte de qui j'étais.
Benedict Brown
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Mar 9 Jan - 17:33
Anonymous


c’est tout un art que d’observer
puis dessiner


bien sur, ambre avait reconnu son camarade de chambre. mais il n’y avait aucun intérêt pour lui à le faire remarquer, après tout, ça retirerait tout son charme à la scène. mais visiblement, son colocataire n’était pas de cet avis. et pendant que la consternation illuminait le visage du garçon, une moue déçue faisait son chemin sur le visage d’ambre. mais puisque ce dernier ne relevait pas l’étrangeté de la situation, il en fut satisfait. c’était une bonne chose.

il écouta la réponse du brun avec beaucoup d’attention, comme s’il s’agissait d’une information précieuse et capitale qu’il ne fallait pas laisser s’échapper.

« Beh, je les dessine parce qu'elles ont de jolies formes. Elles sont globalement gracieuses et ce serait dommage de ne pas en profiter. Qu'est-ce que tu dessinerais toi ? »

étonnement de la part du blond. les femmes ? gracieuses ? avec de jolies formes ? d’accord, il pouvait concevoir qu’avoir des formes était charmant mais… il trouvait les formes des femmes too much. mais soit. il haussa les épaules, pas très convaincu, mais pas outré et incompréhensif pour autant. après tout, ce n’était pas lui qui le faisait mais bien le brun.

« Et bien, voyez vous, j’aurais plutôt préféré dessiner des hommes. Regardez comment ils se tiennent, ils ne bougent pas, ne font rien, et regardez leurs muscles se tendre ! De véritables oeuvres d’art. C’est bien pour cela que Michel-Ange a sculpté David et non pas une femme. »

bien sur, ambre ne dessinait pas que des hommes dans sa vie, mais ils constituaient un sujet qu’il jugeait fort passionnant.
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Benedict Brown
Mer 10 Jan - 22:14
Benedict Brown
Shakespeare
Messages : 90
Age : 21
Multi-comptes : None
Il eut l'air déçu à un moment. Mais cette expression fut si fugasse que je ne fus pas sur de l'avoir vue. Et si ça avait été le cas beh j'aurais très certainement rien pu faire pour lui de toute façon.Par contre son air mi-surpris mi-consterné me fit sourire. Si lui il n'était pas gay comme un pinson moi j'étais la reine d'Angleterre. Même les filles s'intéressaient graphiquement au corps des autres filles et quasi tout le monde était d'accord : les filles ça avait de jolies formes. Mais lui il préférait les hommes semblait-il. Devais-je le prendre pour une offense comme l'auraient fait une partie des artistes ? Beh non ! Moi je'men battais les steaks ! Ceci dit je ne pu ne pas répondre :

- "Ouai mais il a aussi fait la Pietra qui en était une. Pis si tu regardes, y a beaucoup plus de diversité chez les femmes. Tu peux en trouver d'aussi fines et musclées que les mecs que tu aimes comme d'autres aux formes voluptueuses alors que chez les mecs c'est vachement plus restreint, y a moins d'harmonie. Regarde."

Je pointais plusieurs personnes du doigt sans me soucier de ce qu'ils pourraient en penser. je pointais tantôt une étudiante élancée à l'air studieux mais avenante, une brune un peu rondouillette qui riait et une petite dernière à la peau sombre. Je passais ensuite aux mecs qui déambulaient devant nous.

- "Ils sont certes plus pratiques pour étudier l'anatomie, et encore, mais sont soit tout musclés soit gras et flasque. Les filles peuvent être rondes et être jolies. Pis si tu prends des petites parties de leur corps c'est toujours aussi intéressant à dessiner. Les mecs se sont lassants à force, tout se ressemble je trouve."

Je finis ma tirade en jetant un coup d’œil vers mon interlocuteur blond, guettant sa réaction tout en faisant mine de rien. J'en profitais pour tourner les feuilles sur la plaquette. Après tout, on pouvait disserter et discuter.
Spoiler:
 
Benedict Brown
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Mer 31 Jan - 16:44
Anonymous


c’est tout un art que d’observer
puis dessiner


ambre haussa les épaules, telle la diva qu’il était.

« Certes, c’était une femme. Mais l’artiste qu’il était à définitivement sculpté plus d’hommes que de femmes. J’ai compté ! »

guidé par l’autre, il fixait à son tour les différents élèves pointés du doigts. élèves qui les regardaient eux aussi, en marmonnant parfois derrière les cours qu’ils tenaient dans leurs mains ou alors d’autres qui plus ouvertement, se demandaient pourquoi ils étaient sujet à l’attention des deux garçons.

« Ils sont certes plus pratiques pour étudier l'anatomie, et encore, mais sont soit tout musclés soit gras et flasque. Les filles peuvent être rondes et être jolies. Pis si tu prends des petites parties de leur corps c'est toujours aussi intéressant à dessiner. Les mecs se sont lassants à force, tout se ressemble je trouve. »

au fond, ambre comprenait ce que les femmes représentaient artistiquement parlant, mais ça ne voulait pas dire qu’il était d’accord. ou alors, il était tout simplement trop têtu pour admettre qu’il pouvait trouver une satisfaction artistique autre qu’avec le corps d’un homme. bien sur, pour ambre aussi, l’être humain est une oeuvre d’art, mais chacun ses goûts, non ?

« Je reconnais que les femmes peuvent s’avérer intéressantes artistiquement parlant, cependant, je ne suis pas d’accord, il y a des hommes qui sont très beau sans être ni musclé, ni gras et flasque. Tenez, prenez par exemple Sungmin, un artiste sud coréen, pendant le Super Show 6 de 2014. Il n’était ni musclé, ni gars et flasque mais aussi charmant et élégant qu’une femme ronde et jolie ! »

Invité
Revenir en haut Aller en bas
Benedict Brown
Mer 28 Mar - 16:32
Benedict Brown
Shakespeare
Messages : 90
Age : 21
Multi-comptes : None
En vrai ce mec était obtu. Comment on pouvait avoir une vraie discussion avec quelqu'un qui avait compté le nombre d'hommes qu'avait déssiné son artiste de référence ? je n'avais pas la réponse et choisis de consiérer officiellement mon interlocuteur comme un artiste contemporain : un mec gentil comme tout, potentiellement cultivé mais très certainement dans son propre monde. Et ledit monde semblait peuplé d'hommes si bien que, malgré son discour passionnant je ne pu m'empêcher d'un air vraiment sérieux :

- T'es gay comme un pinson on est d'accord ?

J'ajoutais ensuite comme si de rien n'était, parce que pour moi ce genre de question n'était pas plus choquante qu'une autre.

- Et sinon je ne sais pas de quel mec tu parles mais si tu m'en montre un qui y ressemble dans le coin je comprendrais mieux.

Après tout pourquoi pas, y'avait de jolies filles donc y'avait aussi de jolis gars. Ceci dit toutes ces belles questions n'empêchait pas que je commençais à avoir froid aux fesses sur ces grandes dalles de pierres. Je me redressais donc pour seulement poser mon dos contre une surface. Je gardais mon crayon et mon calepin dans les mains, signes que je n'étais pas prêt à partir et machouillais toujours ma sucette.

_________________
470 les gens! 470 !
Mes yeux sont d'un bleu 8fb8cc
Le code de mes Rps:
 

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Benedict Brown
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut Page 1 sur 1
Sauter vers: