Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Romeo et pas Juliette — pv { Faith Callaghan } — achevé
Connor de Péval
Dim 25 Juin - 1:18
Connor de Péval
Hellhounds - Jardinier
Messages : 200
Age : 23
Multi-comptes : Chin-Hae Ahn.
Connor de Péval profitait encore une fois d’une belle journée qui commençait. Il profitait du calme éphémère que les prairies pouvaient lui offrir. Il profitait des doux rayons de soleil. Il profitait de l’herbe, du ciel, du parfum matinal et d’un instant de répit loin du brouhaha habituel.
Mais soyons honnêtes. Connor de Péval brûlait. Il pestait intérieurement contre un quelconque dieu sensé décider de la météo et de ce qui en suit. Il maudissait le monde d’être si peu aimable et il cherchait aux tréfonds de son conscient, une occupation pouvant le changer de la monotonie de cette journée. Il est peut-être encore dur pour certain de comprendre ce qui se passait. Alors soit. Connor de Péval venait de finir BOTW.
Et Connor de Péval pleurait la fin tragique de Ganon.

Rapidement ennuyé par ce vert envahissant, le faux-blond s’apprêtait à retracer chemin et repartir. Des Zelda, il y en aura toujours d’autres. Soupirant, réajustant sa chemise, il fit demi-tour. Aujourd’hui était bien trop calme ; sûrement la chaleur qui éloignait les gens. Tant mieux, ça lui évitera ses pulsions meurtrières. Il se contenta seulement de regarder autour, souriant brièvement aux quelques connaissances qui croisaient son regard. Il vit des canards. Il admira les canards. Et il eut faim tout d’un coup. Et il se rendit vite compte qu’il s’était éloigné au lieu de se rapprocher de la sortie. Il fallait se faire à l’évidence ; Il n’allait pas du tout bien. Le passifrançais commençait déjà à avoir le vertige, la migraine et l’envie de se jeter dans un lac. Connor se maîtrisa malgré tout et nota dans un coin de son cerveau de ne plus jamais sortir avant l’arrivée de l’Automne. La chaleur et le soleil n’étaient donc pas son fort.

Trop occupé ou bien trop malade pour s’en soucier et de toute la grandeur de la prairie, il bouscula une des personnes qu’il souhaitait surtout oublier.
» Pardon, j’ai un peu le vertige, je ne voulais pas---
Vous déranger en cette belle journée.
Ni être dérangé.
Levant le regard vers l’inconnu, il reconnut cette figure familière et sursauta légèrement. Ce qui devait être un rire embarrassé se coupa très vite et Connor se tourna instinctivement avant de se rendre compte qu’un obstacle lui bloquait la douce route de la liberté.

» AAH.
Oh. C’était donc ça la douleur. Le faux-blond se mordilla la lèvre, évitant par ailleurs un deuxième cri pour le moins viril. S’étant très vite retrouvé par terre, assis devant Faith, son regard se posa naturellement sur l’obstacle qui lui tenait justement la jambe.
Non.
Il lui mordait la jambe serait plus correct.
Connor n’aimait vraiment pas les animaux.

» Que ?
Le husky ne mordait plus mais.
» Votre chien ... a un petit creux, apparemment.
Son regard vacillant entre l’animal et le maître, il agita un peu la jambe avant de se dispenser de tout effort inutile. Des trois présents, Connor était sûrement le seul capable de donner un véritable sens à la situation. Mais Connor ne pouvait pas car Connor voulait juste se barrer très loin de là. (En évitant le high-kick trop bien placé cette fois.)

_________________
Spoiler:
 
Connor de Péval
Revenir en haut Aller en bas
Faith Callaghan
Dim 25 Juin - 14:34
Faith Callaghan
Olympics
Messages : 218
Age : 21
Multi-comptes : Elisa Riddle
Aethelwulf G. Churchill
Yugi Wakaïdo “H.”
Ben/Chris Perrault
Anémone XXX
Lear Nash
Ryuuji Fujiwara
Chester J. Montugen
M. “Maxxie” A. O’Leigh
Alex’ R. O’Marsh
Dove Starviewer
Aelig Yeats
Aujourd’hui, il fait chaud et comme dit l’adage ; quel est le point commun entre un drap humide et un élève quand il y a du soleil ? Ils sèchent tous les deux. Parfait, à ce tarif, si ça peut m’éviter de voir mes tarés de profs et de devoir me plonger ne serait-ce qu’un peu sur mes livres de cours plus que barbants, j’accepte d’être un drap housse tout juste sorti de la machine. Pas de souci avec ça. Et ce n’est pas Romeo qui dira le contraire vu que… Bah j’en profite pour lui faire faire une grande balade du coup – et ça il l’a très bien compris.
Je ne peux rien cacher à ce chien, c’est presque affolant.

Ni vu ni connu je m’échappe de ma chambre avec le clébard sur les talons et direction l’extérieur. Il y a grand soleil en plus aujourd’hui, c’est le pied. Juste, le pied, voilà. Non pas que je sois particulièrement frileux mais j’apprécie bien quand il ne fait pas un temps humide déguelasse et tout autre dénominatif du même genre. Et puis, contrairement aux croyances populaires, être canadien ne m’empêche pas d’apprécier la chaleur. Bon, okay, le Canada c’est une étuve en été et un congélo en hiver, mais bon. Sans dire que je pourrais rester par 40° sans broncher pendant des heures – j’ai mes limites ici, je suis humain avant d’être canadien, juste… - ce genre de ciel bleu me plaît plutôt bien.

Je retire donc sa laisse à Romeo et je le laisse un peu gambader autour de moi. Je vais marcher tranquillement près du lac qu’il y a un peu plus loin, il aime bien se jeter dedans et essayer de courser les canards. Je dis bien essayer, parce que mine de rien, ces sacs à plumes lui ont déjà mis des volées haut la main. Enfin, haut la patte, plutôt.
C’est en tout cas ce que je m’apprêtais à faire lorsque quelqu’un me bouscula, quelqu’un que je n’avais pas vu arriver. Et l’instant suivant, bah… arriva ce qui devait arriver. Romeo se jeta sur ladite personne. Pas pour la bouffer, non non je ne l’ai pas dressé à ce but (en vérité je ne l’ai même pas dressé tout court) mais juste pour jouer. Romeo est jeune, tout est motif de jeu pour lui.

« Romeo ! Arrêtes-ça ! »

Je l’attrape par le collier pour le forcer à relâcher la jambe du pauvre type allongé par terre – je n’ai pourtant pas une carrure d’armoire mais apparemment, ce fut suffisant pour que la bousculade le mettes au sol.

« Ca va quand même ? »

Je continue de maintenir mon chien pour éviter qu’il ne se rejette sur le nouvel arrivant. Par contre, un truc me chiffonne. Je ne saurai pas dire quoi, mais…

« On ne se serait pas déjà vu quelque part ? »

Je ne sais pas, une impression de déjà vue très étrange.
Faith Callaghan
Revenir en haut Aller en bas
Connor de Péval
Dim 2 Juil - 23:10
Connor de Péval
Hellhounds - Jardinier
Messages : 200
Age : 23
Multi-comptes : Chin-Hae Ahn.
» Romeo ! Arrêtes-ça !
Romeo. Oh mon beau Romeo. Wait. Quoi ? Bon, attendez. On se pince les lèvres et on évite de rire, de pouffer, de ricaner, de gambader. Quoique gambader ; il était dans le bon endroit pour. Bref, c’était hilarant. Qui appelait son chien Romeo ? Connor fixa alors le jeune homme devant lui sans indiscrétion. Faith Callaghan. Tiens, oui. Cela avait du sens, tout d’un coup. Le faux-blond retint un ‘Dieu soit loué’ lorsque le chien arrêta de prendre sa jambe pour l’encas de l’après-midi et la remua un peu, histoire de voir si tout allait bien encore. Apparemment, oui. Mince alors. Il fallait donc trouver un autre candidat pour voir une jambe amputée.

Se relevant TOUT SEUL, vu que l’autre ne semblait pas vouloir aider sa pauvre personne à le faire -ou alors était-il trop occupé à retenir ce qui lui servait de compagnon, Connor hésitait entre plaindre le sort de la bête ou celui du maître. Au final, ça avait peu d’importance, les deux finiraient un jour ou l’autre dix pieds sous terre.
» Ca va quand même ?
Oui bien sûr, un chien a failli lui bouffer la peau mais tout va bien ! Tout va même trop bien. Rien dont il ne pouvait se plaindre ouvertement ou pointer du doigt.
» Je peux encore marcher, c’est l’important.
Il força un sourire avant de faire quelques pas en arrière. Mieux vaut garder sa distance ; De Péval préférait rester prudent. Puis, vu ce qui s’est passé, il y avait toujours la toute petite chance que Romeo se rappelle par un quelconque miracle de lui. Et ça. Ca, c’était plus dangereux que l. Une réputation de lord, c’est fort important.
» On ne se serait pas déjà vu quelque part ?
Bien trop important.

Connor se crispa, inconsciemment sur le coup. Voyons, jeune homme, il fallait se reprendre. Lâchant un petit rire nerveux, tout ce qu’il y avait de plus adorable, il fit un petit geste de la main comme pour balayer la poussière des environs ; ou plutôt la possible poisse qui lui tournait autour.
» Non, je ne pense pas ? Enfin, il se peut qu’on se soit vu dans les couloirs du palais.
Une réponse logique, tout ce qu’il y a de plus construit, crédible et pas du tout suspect.
» Vous êtes bien en ... 4 ème, il me semble ?
Non. Troisième. Que vous vous appelez Faith Callaghan. Que vous partagez une chambre avec Tim Crawley. Que vous faites 180cm pour 63kg. Et que depuis peu, il y avait de grandes chances que vous soyez stérile.
» Oh. Je peux te parler confortablement, dans ce cas.
Maintenant, on insiste sur le grand sourire et on se décale un petit peu sur le côté. Maintenant qu’il y pensait, il aurait pu choisir une autre couleur pour la perruque. Le blond, c’est traître.

_________________
Spoiler:
 
Connor de Péval
Revenir en haut Aller en bas
Faith Callaghan
Sam 8 Juil - 12:11
Faith Callaghan
Olympics
Messages : 218
Age : 21
Multi-comptes : Elisa Riddle
Aethelwulf G. Churchill
Yugi Wakaïdo “H.”
Ben/Chris Perrault
Anémone XXX
Lear Nash
Ryuuji Fujiwara
Chester J. Montugen
M. “Maxxie” A. O’Leigh
Alex’ R. O’Marsh
Dove Starviewer
Aelig Yeats

Ooooook. Je suis tombé sur le meilleur représentant des mecs clichés que toutes les nanas trouvent mignons à souhait, ou bien ? Je soupire – sans même essayer de cacher quoi que ce soit parce que, autant être honnête, je m’ne fiche un peu – et passe une main dans mes cheveux. Bon, il est en un seul morceau, c’est l’essentiel. Je peux m’en aller maintenant ? C’est que je n’avais pas prévu d’être près d’une créature humanoïde, moi, à la base. Roméo est calmé maintenant, tant mieux. C’est quand même bizarre, ce n’est pas son genre d’agir comme ça avec quelqu’un qu’il ne connait pas. Bon, j’y réfléchirai un peu plus tard.

En attendant, à part me faire comprendre qu’il est aussi un élève – en même temps gringalet comme il est j’aurai eu du mal à croire qu’il était un Hellhound, mais bon, c’est encore un autre sujet, ça – mon impression de déjà-vu ne s’est même pas étiolée un peu. Ça m’intrigue. Au moins ça occupe mon esprit, c’est toujours ça.

« Troisième. Et ouai, c’est ça, si tu veux. Et toi ? T’es en quelle classe ? »

Peut-être que je trouverai les informations qui m’intéresse avec un petit interrogatoire détourné, aller savoir.

« On aurait pas des connaissances en commun, à tout hasard, aussi ? »

Tant que j’y suis autant alimenter un peu, non ?

Mais déjà, comment est-ce qu’il peut supputer mon année juste avec ma gueule si on ne s’est jamais vu ? Je sais que les plus vieux tapent dans les vingt-deux ans et les plus jeunes du côté des seize ans mais en quoi ça justifie sa question ? Il ne s’est pas trompé de peu, après tout. Si ça se trouve, on s’est déjà foutu sur la tronche il y a quelques temps et j’ai déjà oublié – ça ne m’étonnerait même pas, ça, pour le coup, ce genre de choses m’arrive régulièrement ici. Quoi que je me suis calmé depuis peu mais… c’est pas le sujet pour le moment.

Je zieute une dernière fois sa jambe, ça va, pas de sang ni rien. Par contre ça aussi c’est bizarre. J’ai une sensation de déjà-vu avec ces jambes-là. C’est super bizarre et je ne le dirais pas à voix haute. Mais où est-ce que j’ai pu avoir des impressions pareilles, en fait ?
Faith Callaghan
Revenir en haut Aller en bas
Connor de Péval
Mer 26 Juil - 19:19
Connor de Péval
Hellhounds - Jardinier
Messages : 200
Age : 23
Multi-comptes : Chin-Hae Ahn.
Honnêtement, Connor n’appréciait pas forcément qu’on hésite pas deux secondes avant de lui parler aussi familièrement. Encore moins par un quelqu’un de plus jeune. L’étiquette, sans doute ou alors une fierté qu’il ne pouvait cacher derrière un masque de modestie. Mais soit. Il força un petit sourire avant de répondre brièvement.
» Sixième année.
Hué je suis plus âgé de trois ans keske tu vas faire HEIN.
Exprimer librement le cours de sa pensée ne lui serait aucunement favorable. Donc autant se tenir à une réponse concise ; une réponse qui n’attirerait pas plus l’attention. Surtout qu’avec Faith, il préférait ... en rester là. Même si la situation était forte cocasse ; Et donc, intéressante, depuis quelques temps sa couverture ne faisait que se détériorer, progressivement. Puis, Faith côtoyait Tim et tout ce qui avait un rapport de près ou de lien avec Tim ne lui portait pas forcément chance.

Donc oui. Autant se casser.
» On aurait pas des connaissances en commun, à tout hasard, aussi ?
Alors, à ce propos. Oui, à ce propos. Que dire ? Vu la chaleur, le soleil qui tape fort et le chien qui lui faisait de l’œil un peu plus loin, le faux-blond n’était pas en mesure de trouver une excuse parfaite, là tout de suite sur le coup. Donc, il prit son temps. Il prit vraiment son temps. Et il se rendit compte qu’il prenait vraiment beaucoup son temps.
» Non ? Si ? Peut-être, même si je ne vois pas forcément l’intérêt de la question.
La question, oui, la question.
» Peut-être Tim Crawley ?
Non. Qu’est-ce que Tim a à faire là-dedans. Pestant intérieurement contre lui-même, il essaya de faire un pas sur le côté avant de se faire avoir par la nausée qui revenait. Il arriva miraculeusement à se remettre debout en s’appuyant inconsciemment sur le brun devant lui.

» Ah ... pardon.
Au moins, il servait à quelque chose. A part le mettre en stress.

_________________
Spoiler:
 
Connor de Péval
Revenir en haut Aller en bas
Faith Callaghan
Mer 16 Aoû - 20:56
Faith Callaghan
Olympics
Messages : 218
Age : 21
Multi-comptes : Elisa Riddle
Aethelwulf G. Churchill
Yugi Wakaïdo “H.”
Ben/Chris Perrault
Anémone XXX
Lear Nash
Ryuuji Fujiwara
Chester J. Montugen
M. “Maxxie” A. O’Leigh
Alex’ R. O’Marsh
Dove Starviewer
Aelig Yeats
Sixième ? Genre ce nain, là, il est en sixième année ? Bordel, si je m’attendais à ça… Pas d’offense, hein, c’est juste que ça m’étonne qu’il soit plus âgé que moi de trois ans alors qu’il a encore une tête de bébé. Enfin, je crois qu’on peut dire qu’il a une tête de bébé, à ce stade, non ? Mais bref, ce n’est pas la question. J’allais m’excuser d’avoir cru qu’il était plus jeune, mais il semble être du genre bavard. Super, un casse-couille de plus.
Par contre, un truc me chiffonne. Si ce mec ne me dit rien au premier coup d’œil mais qu’une sensation de déjà vu n’arrête pas de m’agacer depuis que j’ai commencé à lui parler, comment expliquer qu’il donne des noms, comme ça ? Je veux dire… Nos cercles sociaux ne sont pas inscrits sur nos gueules, aux dernières nouvelles, si ?
Bon, je le laisse se rattraper à moi histoire d’éviter qu’il fasse une malaise de fragile – lui c’est pas un Olympic, ça se voit, on a quand même plus de forme là-bas. Mais bon.

« C’est rien. Tu ne veux pas t’asseoir deux minutes plutôt que de rester debout ? Tu fais peut-être une chute de tension, ce serait mieux de ne pas forcer. »

… Non mais il m’arrive quoi, là ? Comme si j’en avais quelque chose à faire, en fin de compte, de son état. Et puis merde hein, il y avait un truc que je voulais lui demander et qui a failli m’échapper. Mais pas deux fois la même erreur, merci bien.

« Comment tu sais que je connais Tim ? »

Je veux savoir, non mais. Il a l’air franchement bizarre ce mec-là. Heureusement qu’il ne fait rien de suspect sinon je n’aurai aucun remord à laisser Roméo le coucher par terre pour lui refaire un shampooing à la bave de husky. Ma sympathie connaît aussi ses limites.
Faith Callaghan
Revenir en haut Aller en bas
Connor de Péval
Lun 11 Sep - 18:35
Connor de Péval
Hellhounds - Jardinier
Messages : 200
Age : 23
Multi-comptes : Chin-Hae Ahn.
Est-ce qu’il voulait savoir ? Mais oui, bien sûr. Il voulait même un café avec, et peut-être un petit gâteau pour accompagner le tout. Les gosses de nos jours ... Et on se demande pourquoi ils préfèrent filmer un malaise qu’aider à le résoudre.  Bien sûr, lui, n’était pas concerné ; vu qu’il était souvent la source du malaise en question. Mais détails, voyons.
Il força tout de même un sourire ; ça serait bien trop impoli de rejeter une main tendue vers soi. Même si elle est tordue, moite et en caoutchouc.
» Je pense qu’il serait mieux de retourner à l’intérieur. C’est à cause de la chaleur.

Comme si ce n’était pas assez obvious. Connor fixa quelques instants le brun, jugeant si oui ou non, ce dernier serait prêt à le porter sur son dos. Mais il se fit rapidement à la terrible évidence que : Non.
Jamais.
Il entreprit alors tout naturellement de se diriger lentement vers l’établissement, profitant tout de même de la présence de l’autre pour ses propres intérêts. Soit, le prendre pour un trampoline si jamais il venait à basculer en arrière, ou sur le côté.
» Comment tu sais que je connais Tim ?
C’est toutefois aberrant que la seule forme d’intelligence dont le 4ème année faisait preuve n’allait pas en son sens. Le faux-blond maudit alors son lui, parfois, trop bavard avant d’essayer de clarifier un malentendu qui n’en était pas tellement un.
» Ah, c’est que.
Etait-il bon ami avec Tim qu’il connaissait absolument tout tout tout de lui, comme les bff du monde entier ? Aha. Bossait-il secrètement pour la CIA, faisant en sorte qu’il connaisse tout sur tout le monde ? Nan. Il n’avait pas encore eu sa lettre d’admission. Bref.
» C’est un peu embarrassant à admettre devant quelqu’un ... tu comprends ?
Est-ce que Tim serait son crush mystère ?
Ahahahahaha ....
Faith, you’re so much gonna suffer.

_________________
Spoiler:
 
Connor de Péval
Revenir en haut Aller en bas
Faith Callaghan
Mar 12 Sep - 23:02
Faith Callaghan
Olympics
Messages : 218
Age : 21
Multi-comptes : Elisa Riddle
Aethelwulf G. Churchill
Yugi Wakaïdo “H.”
Ben/Chris Perrault
Anémone XXX
Lear Nash
Ryuuji Fujiwara
Chester J. Montugen
M. “Maxxie” A. O’Leigh
Alex’ R. O’Marsh
Dove Starviewer
Aelig Yeats
Ouaiiiiis bon. Ce type me mettait franchement mal à l’aise pour le coup. Il me rappelait l’espèce de random connasse, ces gens avec une aura que l’on n’arrive pas bien à saisir. Ce genre de chose m’agace prodigieusement. D’ordinaire, je n’ai pas trop de mal à saisir une personne – c’est même une de mes rare qualité je pense pouvoir dire – mais quand même à ça je me paume, c’est que quelque chose ne va pas. Et en l’occurrence, je n’ai pas de temps à perdre avec lui. Déjà je devais juste promener mon chien à la base. C’est tout. Et lui il a fait son malaise des familles. Bourgeois fragile, va.

Mais bon, s’il veut rentrer, qu’il rentre. Moi je vais rester un peu dehors et me promener un peu. Le soleil ne me gêne pas.

« Ouais, il fait plus frais à l’intérieur du coup, je te laisse t’y rentrer, tu peux marcher tout seul. »

Il n’a pas besoin d’une béquille, non mais. Que je sache et à moins que mes yeux ne me fassent défaut – ce qui n’est pas le cas – il a deux jambes et il tient debout. Jouer les assistants de vie ? Non merci, je passe mon tour.
Par contre, il y a autre chose qui marche très bien. Mes oreilles. Et si je me fie à ce qu’il m’a dit – en plus de son nom -, je crois que ce petit gars a un problème avec Tim. Un problème du genre sentimental. En soit ça ne me regarde pas vraiment mais bon, Tim c’est quand même mon Bro’. Il faut que je le prévienne un peu.

« Aller Roméo, on y retourne. »

Et nous voici repartis. En attendant je décoche mon portable.
Faith Callaghan
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut Page 1 sur 1
Sauter vers: