Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Octogone sans règle • Béné
Ève Rosenbach
Mer 13 Fév - 23:14
Ève Rosenbach
Messages : 9
Age : 20
Multi-comptes : --

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Octogone sans règle
ft. Béné



Il faisait beau, aujourd'hui. Un dimanche comme les autres, un peu frais, mais agréable. Ève s'était habituée au train de vie à Blenheim, après tout ce n'était pas compliqué. Une bonne élève comme elle n'avait pas de mal à suivre quelques cours, n'est-ce pas ? Elle n'était pourtant pas une accro du travail pour daigner ouvrir ses cahiers le weekend. Comme si elle ne le faisait pas assez en semaine, elle préférait s'entraîner, c'était quelque chose de bien plus original.

Alors pour elle dimanche matin rimait avec footing et non grasse mat'. Après avoir enfilé l'une de ses nombreuses tenue de sport, elle se dirigeait un peu au hasard à travers le domaine de l'oxfordshire. Cette école offrait un sympathique paysage pour courir, c'était sympa. De la verdure, des lacs, bon, des gens, mais ça elle pouvait passer outre. Enfin, parfois.

Alors qu'elle passait par un petit endroit boisé, elle entendit quelques éclats de voix non loin. Elle ne s'y intéressa pas. Cela ne la regardait pas.  Mais malgré elle, elle s'en rapprocha. C'était sur son chemin. Ses yeux se posèrent sur un petit groupe un peu plus loin, et l'ambiance n'avait pas l'air des plus détendue. Sa course se fit plus lente et finalement, elle se mit à marcher, plus tranquillement. A ce qu'elle voyait, il y en avait deux qui cherchaient des noises à un troisième. En général, ce genre d'histoires ne l'intéressaient pas, mais le fait qu'ils se trouvaient en plein milieu du chemin l'avait arrêté pendant sa course. Maintenant qu'elle avait perdu son rythme et sa respiration, elle regarda d'un air un peu songeur le gars prendre une petite raclée. Franchement, c'était un peu pitoyable.

Finalement, la jeune fille ne pu s'empêcher de s'en mêler. A deux contre un, c'était déloyal. Surtout qu'ils ne s'arrêtaient pas alors que le garçon était à terre, roulé en boule, ils voulaient le tuer ou quoi ? Ève s'approcha alors doucement jusqu'à arriver à leur hauteur, et interpella l'un des mecs. Ils étaient un peu plus grand et costaux qu'elle.  

« Eh toi. »

Elle lui faisait face, tout sourire alors qu'il s'était retourné, un peu étonné et interloqué. C'est sûr que quand on est concentré sur sa victime, on voit pas tellement ce qu'il se passe autour. Et puis le coup de poing fusa dans sa mâchoire. Elle n'aimait pas la violence gratuite mais il l'avait mérité, non ?

Le gars qu'elle avait frappé sans retenue tomba à la renverse mais se releva aussitôt. Il n'avait pas l'air content. Une insulte fusa, et il se montra tout de suite menaçant. Eh merde. L'autre abruti en avait profité pour prendre ses jambes à son cou et maintenant, elle était à deux contre un. C'était elle maintenant l'idiote. Bon, elle allait sûrement mieux se débrouillé que celui qui courrait au loin en boitant. Un petit échauffement supplémentaire n'allait sûrement pas lui poser de problèmes, mais de bon matin, cela allait la mettre de mauvaise humeur, c'était certain.



Revenir en haut Aller en bas
Benedict Brown
Jeu 14 Fév - 21:54
Benedict Brown
Shakespeare
Messages : 90
Age : 21
Multi-comptes : None

Je m'étais fait rétamer au dernier combat dans l'arène et je n'avais pas aimé ça mais alors pas du tout. Et puis je m'étais fait larguer comme une merde par .... mon ex ? T'ain en y pensant j'avais envie soit de l'étriper soit de me mettre en pls dans un coin et ça c'était nul. Et puis j'avais déjà passé une semaine à derp complet et il était temps que ça s'arrête et ça c'était en me faisant défoncer la tronche que je m'en étais rendu compte.

Bref, pour se reprendre en main rien de mieux que d'aller courir. Ouai d'habitude j'avais la flemme, il faisait froid le matin, j'avais joué trop tard la veille etc etc etc mais en vrai j'avais envie. Du coup go le survet' et c'était partie sur les chemins de Blenheim. Il faisait plutôt doux c qui était pas mal et j'avais de la bonne musique qui bondissait à fond dans mes oreilles : de quoi être heureux en somme.

Et que ça me rende heureux ou pas, la musique couvrait tous les bruits des alentours, ce n'est qu'en perdant un écouteur que je me rendis compte que l'on entendait des bruits de souffrance étouffés. Je m'arrêtais pour aller voir, pas du tout parce que je voulais fiare une pause hein, et coupais la musique pour finalement suivre le bruit. Si j'en croyais mes oreilles il y avait indubitablement de la baston dans le coin. Peut-être y avait-il eu meurtre ou viol ? Ou bien un racket ? ou des graphitis dans les toilettes ? Je fus presque déçu lorsque je découvrit au détour d'un chemin une fille maltraiter un garçon. Mais bon, déçu ou pas je n'allais pas laisser ce pauvre mec se faire largu.... tabasser par une terrible fille. j'apostrophait donc l'inconnue :

- Hey ! ça va tranquille tu maltraite des gens dans les buissons toi ?

Ouai beh on allait pas non plus taper sans prévenir : j'étais capable de négocier avec des terroristes moi. Je lui fit un grand sourire tranquille mais, si elle était un peu observatrice, elle se rendrait bien vite compte que j'étais prêt à lui taper dessus si il le fallait. Ouai, j'avais serré discretos les poings et avançait d'un air menaçant mais pas trop histoire de l'empêcher de faire du mal à ce pauvre gus. Pauvre gars, encore un qui se faisait maltraiter par une donzelle.

_________________
470 les gens! 470 !
Mes yeux sont d'un bleu 8fb8cc
Le code de mes Rps:
 

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Ève Rosenbach
Ven 15 Fév - 0:16
Ève Rosenbach
Messages : 9
Age : 20
Multi-comptes : --

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Octogone sans règle
ft. Béné

Quelle pouvait être l'issue d'un "combat" entre une boxeuse pro en devenir, et deux randoms sûrement très intelligents mais pas très habiles des poings ? Cela n'a pas duré longtemps. Ils avaient l'avantage du nombre, elle avait l'avantage tout court.

Après quelques coups échangés, et même si elle s'en était pris un dans le ventre, quelque chose de pas bien méchant, l'un des deux gars avait pris la fuite. Le possible problème qu'elle voyait était qu'il ramène des potes. Peut-être que se prendre une raclée par une fille était déjà assez humiliant comme ça, et que elle serait bientôt tranquille. Elle reprendrait son footing comme si de rien n'était, ou presque.

Avait-elle fait sa bonne action de la journée ? Elle se retrouvait quand même à frapper un mec qui ne lui avait rien fait, du moins pas directement. Elle s'était un peu laissée aller dans ses coups, elle avait de l'énergie à revendre en début de journée après tout. Soudainement, elle entendit une voix dans son dos, Ève se retourna alors que sa victime tombait sur les fesses, à ses pieds. Elle allait sûrement devoir faire une croix sur son footing.

Un gars plutôt mignon, mais elle n'était pas dupe. Il y avait quelque chose qui ne pouvait que la mettre sur ses gardes. Elle replaça une de ses mèches qui étaient tombée sur le devant de son visage, le toisant un peu du regard. Maltraiter, c'était quand même un bien grand mot. C'était de toute façon inutile de s'acharner sur un gars déjà K.O. C'était irrespectueux. Mais ne pas finir ce qu'elle avait commencé l'était tout autant.

« Il l'a cherché. T'es un de ses potes ? »

Bon. Elle avait peut-être un peu abusé avec son high kick en plein dans la tronche qui l'avait mis à terre. Elle faisait face au nouvel inconnu, le fixant sans pour autant se décider à lui sauter dessus. Pas tout de suite. Pas la première, en tout cas.
Revenir en haut Aller en bas
Benedict Brown
Lun 18 Fév - 20:47
Benedict Brown
Shakespeare
Messages : 90
Age : 21
Multi-comptes : None
Je jetais un coup d’œil à la jeune fille. Elle était jolie avec son air... grognon ? En tout cas pas besoin d'être un génie pour savoir qu'elle avait démonté ce pauvre gus et qu'elle ne semblait même pas fatiguée. Je fis craquer mes doigts d'un air nonchalant, avec un peu de chances elle se jetterais à mes pieds et se confondrait en excuse, le jeune homme maltraité serait ébahi par mon courage et tomberait amoureux de moi et nous partirions sur mon cheval bl.... Wait what ? A priori, même en colère, j'étais incapable de ne pas raconter n'importe quoi. C'est ce qui devait faire mon charme, et faire aussi que les donzelles me larguaient une fois que je commençais à les aimer. Si seulement sortir avec un mec était moins prise de tête.... J'étais complètement à l'ouest aujourd'hui ma parole !

Ceci dit sa question pourrie me donna l'occasion de me reconcentrer sur ce qui se passait devant moi et ravivait ma rancœur que j'avais vis à vis de la gente féminine. Je répondis donc à l'inconnue d'un air moqueur tout en me rapprochant, sur mes gardes :

- J'ai pas besoin d'être un de ses potes pour aider quelqu'un qui en a besoin. Après tout il faut bien agir si il y a des personnes comme toi qui décide de ce que méritent les autres.

Sans la quitter des yeux je m'approchais de l'élève martyrisé. J'arrêtais de la surveiller le temps de vérifier rapidement ce qu'il avait. J'étais pas médecin mais je pouvais aisément parier qu'il aurait des bleus mais qu'il n'était pas non plus trop abimé. Je rajoutais en jetant un regard plein de jugement à la fille :

- Heureusement que tu n'as pas abusé de lui.

Ouai c'était débile mais bon, je ne suis pas toujours un mec intelligent.


_________________
470 les gens! 470 !
Mes yeux sont d'un bleu 8fb8cc
Le code de mes Rps:
 

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut Page 1 sur 1
Sauter vers: