Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Une vie pour une vie • pv cassie
Sony McClusky
Hellhounds - Chargé de sécurité
avatar
Messages : 87
Age : 30
Multi-comptes : Artus K. Fraser
Sidney Craig
Keiko Hatsume
Roméo Di Leone
László Weisz
Hannah Patridge
Johanna McAvoy
Hellhounds - Chargé de sécurité
Jeu 9 Aoû - 21:25
Il franchit la grille sans trop de mal, faisant avancer son fauteuil dans l'allée. Un dossier sur les genoux, il rejoint le grand bâtiment avant de s'accorder une petite pause. Il n'a pas perdu de ses muscles puisqu'il continue à entretenir sa carrure, mais, mine de rien, c'est plutôt fatiguant de faire avancer un fauteuil. Le chargé de sécurité sait bien qu'il aurait pu confier ses documents à Théo pour qu'elle puisse les transmettre. Mais il doit s'entretenir avec le directeur sur certains points. Et par téléphone, ça aurait été plus compliqué.

Il entre donc, croisant naturellement élèves et collègues qui l'observent tantôt avec curiosité, tantôt avec amusement ou, pire encore, avec pitié. Un simple regard suffit à faire fuir les étudiants ; si, d'accoutumée, il ne laisse pas apparaître une tête très amicale, aujourd'hui, Sony est particulièrement enragé. Pour des tas de raisons.
Il accepte néanmoins l'aide d'un collègue, préférant céder plutôt que se fatiguer à refuser.

Le métisse ne ressort que deux heures après.

Il s'apprête à rentrer lorsqu'il entend un chien aboyer. Sony s'arrête mécaniquement pour regarder d'où vient la source du bruit. Il aperçoit rapidement le chien, accompagné d'une fille avec une tignasse rose. De là où il est, il n'est pas certain de qui il s'agit. Après tout, il y a de nombreuses filles dans l'établissement qui ont des cheveux roses. Les filles aiment bien changer de couleur régulièrement.

Soudain, le chien aboie à nouveau avant de se diriger vers le chargé de sécurité. Le métisse ne cherche pas à se sauver ; il aime les chiens. Une fois à portée de main, Sony accorde quelques caresses à son visiteur canin, un sourire aux lèvres. C'est en y regardant de plus près qu'il finit par reconnaître l'animal ; grâce au ruban rose où est brodé le nom du chien. Il a un moment d'absence avant de relever la tête vers la propriétaire, encore à quelques mètres. Il reporte son attention sur le chien.

« Allons voir ta maîtresse, d'accord ? »

Et l'australien emboîte le pas au canidé. Enfin disons plutôt qu'il pivote son fauteuil et s'efforce de rejoindre la rose, suivant le chien. C'est un peu plus compliqué sur l'herbe, mais pas impossible.
Plus il s'approche, plus il reconnaît alors l'étudiante. Cassandra Raudrowl. Le chargé de sécurité finit par s'arrêter, à quelques pas de la Real Fake.

« Bonjour Raudrowl. » Il désigne le chien d'un petit mouvement de tête. « C'est bien ton chien, pas vrai ? »

Il tend la main pour gratter derrière l'oreille de Macaron, un sourire étirant le coin de ses lèvres. Sony finit par relever la tête vers l'étudiante. C'est assez perturbant pour lui de devoir relever la tête pour s'adresser aux gens ; d'habitude c'est l'inverse, vu qu'il fait 1m90. Mais peu importe.

« J'aimerais vous remercier, Macaron autant que toi. J'ignore si tu es au courant, mais c'est lui qui m'a retrouvé après l'inondation. Sans lui, je serais assurément mort aujourd'hui. Et il n'est pas donné à tous les chiens de réagir ainsi. Ce qui me laisse à penser que tu es une bonne maîtresse. »

Sony n'a jamais été du genre à feindre ses sentiments, ses pensées. Hormis avec Théo, puisque c'est bien plus délicat. Et s'il abhorre la pitié des gens à cause de sa condition, il n'en reste pas moins quelqu'un d'honnête et de reconnaissant. Parfois, il songe au fait qu'il aurait pu mourir. Que ça n'aurait pas été une si mauvaise chose puisqu'il aurait pu enfin revoir Abigail. Mais, bien vite, la réalité le rattrape.

Il se refuse à laisser Théo et Opaline derrière lui. Sony n'est pas prêt à renoncer à la vie. Alors il sait parfaitement à quel moment il doit mettre sa fierté de côté. Prétendre qu'il s'en serait sorti sans l'aide de Macaron, ou de qui que ce soit, ce serait un mensonge honteux.

« Je n'ai certainement pas grand-chose à t'offrir mais je tiens vraiment à vous remercier. Dis moi ce que tu voudrais. »

_________________
Sony grogne en #53A2B2
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
true love:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 145
Age : 19
Multi-comptes : Nikita & Mary & Jun
Real Fake
Jeu 9 Aoû - 23:24
En tant que maman attentionnée, Cassie emmenait Macaron se promener aussi souvent qu’elle le pouvait. Elle se permettait également de lâcher le chien dans la cour intérieure du palais, afin qu’il puisse courir librement. Peut-être manquait-elle encore d’autorité, peut-être Macaron n’était-il pas encore bien dressé, peu lui importait. Son chien était heureux et en bonne santé, et cela suffisait à la Real Fake. Sa grosse frayeur lors de la tempête ne serait pas oubliée de sitôt, cependant. Elle se montrait beaucoup plus attentive qu’auparavant, et sortait même avec des friandises pour rappeler Macaron si besoin. Elle souhaitait plus que tout le garder auprès d’elle.

Sauf qu’aujourd’hui, dans la cour intérieure, Cassie fût incapable de rappeler son chien à l’ordre. Elle eut beau crier son nom, proposer des friandises, taper du pied, rien n’y faisait. Macaron demeurait aux côtés de quelqu’un d’autre. La demoiselle en conclut donc qu’il s’agissait d’une connaissance de son chien. Autant attendre docilement qu’il revienne, dans ce cas.

Lorsqu’enfin Macaron et son ami revinrent, Cassie adressa un sourire poli au chargé de sécurité.

Bonjour, M. McClusky. Oui c’est mon chien, il s’appelle Macaron.” répond la jeune fille, un peu dans l’expectative. Va-t-elle se faire gronder ? Amener ses animaux de compagnie ici serait-il interdit, finalement ? Cassie était prête à argumenter pour les droits de son chien. Elle avait même des sachets plastiques pour ses déjections, nom d’un chien ! Mais l’homme avait l’air trop paisible. Et la conversation prit une tournure différente de ce à quoi la demoiselle s’attendait.

Attendez attendez… Vous voulez dire que… Oh !

Ca faisait beaucoup de choses à encaisser. Macaron, sauver quelqu’un ? Le coeur de Cassie se gonflait de fierté. Et elle était émue aux larmes que M. McClusky témoigne une telle gratitude envers son chien.

Je suis vraiment heureuse qu’il ait été là pour vous.” dit-elle tout en sortant une friandise de son sac. Macaron l’avait bien méritée, et il ne perdit pas de temps pour avaler la croquette.

J’ai eu très peur, ce jour-là, vous savez. Je croyais qu’il était perdu pour toujours. C’est pour ça que je suis contente de savoir qu’il était avec vous, et qu’il a pu aider.” déclara-t-elle, même si elle ignorait dans quelle mesure son chien avait pu sauver une vie. C’était tellement invraisemblable ! Puis la conversation prit une tournure encore plus invraisemblable. Cassie prit un air interloqué. Aux dernières nouvelles, Noël, c’était plus tard dans l’année.

Vous voulez rire ?” dit-elle en plaçant ses poings sur ses hanches. Elle n’était pas très imposante, mais aujourd’hui au moins, elle était plus grande. “Je n’ai pas besoin d’être remerciée. Vous n’avez pas de dette envers Macaron.

La Real Fake passa une main dans ses cheveux. Non mais, qu’est-ce que c’était que cette histoire ! La valeur d’une vie ignorait tous marchandages. McClusky pouvait bien avoir sa propre idée de ce qu’était l’honneur, mais Cassie avait la sienne. Et il n’y a aucun honneur à accepter qu’un homme se rabaisse après avoir failli tout perdre.

_________________
Cassie minaude en #ff9999.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Merci Séré pour cette super signature toute douce ;w; <3
Et merci Sony pour le vava beaucoup trop joli aaaah <3
Revenir en haut Aller en bas
Sony McClusky
Hellhounds - Chargé de sécurité
avatar
Messages : 87
Age : 30
Multi-comptes : Artus K. Fraser
Sidney Craig
Keiko Hatsume
Roméo Di Leone
László Weisz
Hannah Patridge
Johanna McAvoy
Hellhounds - Chargé de sécurité
Mer 15 Aoû - 20:19
L'australien ne peut qu'esquisser un sourire lorsqu'il voit Macaron dévorer sa croquette. L'étudiante semble être une bonne maîtresse, ce qui est rassurant. Ce n'est malheureusement que pas assez rare de voir des jeunes gens délaisser leur fidèle compagnon et de finir par les abandonner au bord d'une route. Mais il semblerait que la Real Fake soit plus vraie qu'on pourrait le penser.

« J’ai eu très peur, ce jour-là, vous savez. Je croyais qu’il était perdu pour toujours. C’est pour ça que je suis contente de savoir qu’il était avec vous, et qu’il a pu aider. »

Sony se contente simplement de hocher la tête ; il ne comprend pas très bien en quoi elle puisse être rassurée de savoir que Macaron était avec lui. C'est le chien qui l'a plus aidé que l'inverse, finalement. Et puis, l'animal semble bien heureux, il aurait réussi à retrouver son chemin jusqu'ici. Sony en est persuadé.

Lorsque le chargé de sécurité finit par formuler le fond de sa pensée, il ne peut que constater l'étrange réaction de la rose ; ses poings sur ses hanches, elle semble… fâchée ? Non, pas totalement. Mais l'australien voit parfaitement qu'elle profite bien de leur nouvelle différence de taille pour s'imposer un peu plus. Il pourrait en rire ; elle lui rappelle presque Abigail, l'espace d'un court instant.

« Je n’ai pas besoin d’être remerciée. Vous n’avez pas de dette envers Macaron. »

Le métisse hausse un sourcil ; ses mots lui échappent. Il ne comprend pas la logique.

« J'en ai pourtant une, quoi que tu en penses. »

Il devient alors silencieux, observant le chien avant de tendre la main pour le caresser un peu. Bien sûr, il a autant de reconnaissance envers ce chien qu'envers les secours qui l'ont ramassé, ou aux médecins et infirmières qui ont pris soin de lui. Il est tout simplement reconnaissant d'être en vie. Alors qu'il aurait très bien pu choisir la facilité et céder. Il aurait très bien pu rejoindre Abigail.

Et pourtant, il est là.
L'australien relève la tête vers la jeune fille.

« C'est parce que c'est moi, le chargé de sécurité qui vous mène à tous la vie dure, que tu n'acceptes pas ma gratitude ? Ou tu crois sincèrement que tu n'as pas à être remerciée ? »

Sony n'ai jamais vraiment pris plus de temps que ça pour discuter avec les étudiants ; il ne doute pas de leur maturité, à quelques exceptions près. Il aime simplement garder ses distances. C'est préférable, pour lui comme pour les autres.
Et, étonnamment, il a presque la sensation qu'il est facile de parler avec la Real Fake.

« J'ai parfaitement conscience que la valeur d'une vie ne peut être monnayée, marchandée, ou n'importe quoi d'autre. Mais la gratitude, elle, elle a bien des formes. Et un simple merci me semble bien ingrat comparé à une vie sauvée. »

_________________
Sony grogne en #53A2B2
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
true love:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 145
Age : 19
Multi-comptes : Nikita & Mary & Jun
Real Fake
Ven 31 Aoû - 0:47
Tiens donc. Il reste sur son idée de dette, et n’en démordra pas, n’est-ce pas ? Cassie plissa les yeux quelques instants. Elle ne voulait pas choisir la facilité et lui demander un service stupide qu’elle pouvait obtenir de n’importe qui. Elle voulait avoir raison, parce qu’elle était sûre d’elle. Si elle lui permettait maintenant de faire quelque chose pour elle, elle reniait ses principes. Hors de question.

Enfin, voir McClusky se montrer si doux envers son chien lui ôte un peu l’envie de foncer tête baissée et de monter sur ses grands chevaux. Pour le moment.

Non. Vous ou quelqu’un d’autre, c’est pareil. Vous n’allez pas courir après votre médecin pour le remercier à chaque fois qu’il vous soigne, non ? C’est pareil. Enfin, si ça avait été quelqu’un que je n’aime pas du tout, j’en aurais sans doute profité.” ajoute-t-elle avec un sourire espiègle, avant de reprendre sa posture de demoiselle modèle. Peut-être qu’il répondrait que les médecins sont payés ; peut-être qu’elle s’en fichait. Sur le principe, c’était précisément ce qu’elle refusait : être payée.

N’empêche, c’était sans doute la première fois que plus de deux phrases étaient échangées entre l’étudiante et le chargé de sécurité. Quelque part, ça la rendait heureuse, de pouvoir avoir cette conversation posée avec lui ; il ressemblait moins à un robot détestable, et plus à un humain avec ses failles.

Vous savez, je pense qu’on peut mettre plein de choses dans un merci.” dit-elle en s’accroupissant auprès de Macaron pour lui gratouiller la tête. “Juste un peu de politesse ou beaucoup de gratitude.

Elle fit mine de réfléchir quelques instants.

Ce n’est qu’un mot. Ce qui compte, c’est ce qu’on met dedans. Merci de m’avoir écoutée, merci d’être venu avec moi, merci d’avoir attendu, merci de m’avoir sauvé… C’est un mot avec beaucoup de sens.

Cassie tente d’expliquer son point de vue, mais difficile de le faire sans s’éparpiller. La demoiselle espère tout de même que son message passe. Ce mot, parfois, il n’est même pas nécessaire. Elle passa la main sur la tête de son chien. Merci d’être encore là.

_________________
Cassie minaude en #ff9999.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Merci Séré pour cette super signature toute douce ;w; <3
Et merci Sony pour le vava beaucoup trop joli aaaah <3
Revenir en haut Aller en bas
Sony McClusky
Hellhounds - Chargé de sécurité
avatar
Messages : 87
Age : 30
Multi-comptes : Artus K. Fraser
Sidney Craig
Keiko Hatsume
Roméo Di Leone
László Weisz
Hannah Patridge
Johanna McAvoy
Hellhounds - Chargé de sécurité
Dim 9 Sep - 16:32
« Non. Vous ou quelqu’un d’autre, c’est pareil. Vous n’allez pas courir après votre médecin pour le remercier à chaque fois qu’il vous soigne, non ? C’est pareil. Enfin, si ça avait été quelqu’un que je n’aime pas du tout, j’en aurais sans doute profité. »

Sony hausse un sourcil, un peu surpris par cette logique. Il ne préfère pas relever le fait qu'il y a une différence entre soigner et sauver une vie. Mais quelque chose lui dit que s'il insiste davantage, la rose va finir par devenir insupportable. Déjà qu'elle est têtue.
Il soupire néanmoins, se massant la nuque à son dernier commentaire ; elle l'aime bien donc. C'est une information qu'il ignorait ; Sony n'a jamais été du genre à attirer la sympathie des élèves. Alors c'est d'autant plus étonnant qu'une étudiante comme Cassie puisse l'apprécier.

« Vous savez, je pense qu’on peut mettre plein de choses dans un merci. Juste un peu de politesse ou beaucoup de gratitude. »

Sony l'observe caresser la tête de Macaron, silencieux. Au fond, il sait parfaitement qu'elle a raison. Il a lui-même réagi de la même façon lorsque les parents du gamin sont venus le trouver pour le remercier. En larmes, se confondant en excuses et voulant lui offrir quelque chose pour témoigner de leur gratitude. Le chargé de sécurité se masse la nuque ; il avait décliné l'offre. Un simple merci lui convenait.
Pourquoi souhaite-t-il donc autant remercier Cassie et Macaron ?

« Ce n’est qu’un mot. Ce qui compte, c’est ce qu’on met dedans. Merci de m’avoir écoutée, merci d’être venu avec moi, merci d’avoir attendu, merci de m’avoir sauvé… C’est un mot avec beaucoup de sens. »

Il hoche mécaniquement la tête avant de poser son regard sur Macaron qui, sage, reste assis avec eux. Sony coule un regard vers la rose dont le sourire -presque insouciant ?- l'apaise étonnamment. Sony il n'est pas doué du tout pour traduire ses sentiments à travers des mots. Enfin, pas n'importe quel sentiment. Il sait communiquer sa rage, sa colère. Mais sa reconnaissance, son amour, ce sont des choses avec lesquelles il a beaucoup de mal.

Il se masse la nuque une nouvelle fois avant de tendre ses deux mains, en posant une sur la tête de Macaron, et l'autre sur celle de Cassie. Son regard est bienveillant, presque tendre ; l'ombre d'un sourire, sincère, ourle le coin de ses lèvres.

« Merci de m'avoir trouvé, et d'être resté auprès de moi, Macaron. » Il regarde alors Cassie. « Merci d'avoir recueilli ce chien, et de l'avoir élevé pour en faire cette courageuse bête. Merci d'être sa maîtresse, Cassandra. »

Il se redresse, se réinstallant correctement dans son fauteuil avant de détourner un peu la tête, se raclant la gorge. Il est gêné, et n'importe qui pourrait le deviner. D'autant plus qu'il a appelé la jeune fille par son prénom. Chose qu'il ne fait jamais avec les étudiants ; c'est sa règle depuis toutes ces années.

« J'suis pas… vraiment habitué à ça. Désolé. »

_________________
Sony grogne en #53A2B2
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
true love:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 145
Age : 19
Multi-comptes : Nikita & Mary & Jun
Real Fake
Mer 12 Sep - 0:58
Bien satisfaite d’avoir pu dire au chargé de sécurité ce qui lui restait sur le coeur, Cassie caressait Macaron. Les conclusions que l’homme tireraient ne regardaient que lui, pour le moment. Peut-être voulait-il réfléchir ; c’est compliqué de réfléchir lorsqu’une paire d’yeux impatiente est posée sur vous. Elle souhaitait lui laisser l’espace dont il pouvait avoir besoin. C’est pourquoi elle fut un peu surprise de sentir une main se poser sur sa tête. Elle leva les yeux vers Sony, et fut étonnée, et franchement soulagée de le voir aussi bienveillant. Ça le changeait.

Merci à vous de toujours prendre soin de nous.” répondit-elle, un air radieux sur le visage. Elle se sentait fière à cet instant, fière de recevoir ce compliment de la part d’un adulte, fière parce que peut-être que pour une fois elle avait pu faire la différence dans la vie d’une personne. Parce qu’elle était elle. Et ça, c’était vraiment quelque chose d’irremplaçable.

Cassie eut un petit rire devant l’attitude gênée de Sony. Comment une grande personne pouvait être autant en désaccord avec son coeur ? Cassie jugeait peut-être sans savoir. Après tout, à 19 ans, on ne sait pas tout. On ne peut pas. Mais il lui semblait qu’exprimer ses émotions était primordial.

Je vois ça.” dit-elle en pouffant légèrement. Pas moqueuse, juste... Heureuse. “Vous devriez faire ça plus souvent. Vous savez, sourire, ce genre de choses. Si vous avez du mal à dire ce que vous ressentez, montrez-le juste !
Et pas une once de moquerie n’habitait sa voix.
Peut-être que ce n’était pas à elle de dire ça. Non, ce n’était sans doute pas son rôle. Elle n’était qu’une enfant, elle n’avait pas à donner de conseil à un adulte, et surtout pas des conseils émotionnels comme ça. Mais Cassie disait ce qu’elle pensait, quand elle le jugeait utile. Elle pouvait mentir, oui. Mais pourquoi mentir quand la vérité mérite d’être dite ?
Elle se redressa, et Macaron s’ébroua avant de repartir courir dans l’herbe. Elle se tourna vers Sony, tout en surveillant son chien du coin de l’oeil.

Au fait, vous le savez peut-être, mais quitte à utiliser mon prénom, je préfère qu’on m’appelle Cassie.” expliqua-t-elle. Il l’avait sûrement fait dans l’impulsion du moment, ce que la demoiselle comprenait, mais elle tenait tout de même à le faire remarquer.

_________________
Cassie minaude en #ff9999.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Merci Séré pour cette super signature toute douce ;w; <3
Et merci Sony pour le vava beaucoup trop joli aaaah <3
Revenir en haut Aller en bas
Sony McClusky
Hellhounds - Chargé de sécurité
avatar
Messages : 87
Age : 30
Multi-comptes : Artus K. Fraser
Sidney Craig
Keiko Hatsume
Roméo Di Leone
László Weisz
Hannah Patridge
Johanna McAvoy
Hellhounds - Chargé de sécurité
Ven 2 Nov - 14:41
« Je vois ça. »

Sony se masse la nuque, gêné qu'elle se soit rendue compte de son malaise. Il n'est décidément pas très expressif, et ne souhaite pas vraiment l'être en face des élèves. Il préfère leur inspirer la crainte, la haine, plutôt que la pitié ou l'amour. S'il s'attache trop aux gosses, il ne pourra jamais être complètement objectif ; et ça ouvrirait la porte à la permission et donc au risque.

« Vous devriez faire ça plus souvent. Vous savez, sourire, ce genre de choses. Si vous avez du mal à dire ce que vous ressentez, montrez-le juste ! »

Le chargé de sécurité glisse son regard vers la rose, arquant un sourcil. Il a souri là ? Vraiment ? Il ne s'en rend même pas compte. Le métisse se passe une main sur le visage pour se ressaisir ; voilà que c'est une étudiante qui lui donne des conseils sur sa manière d'être et de se comporter. Le monde à l'envers. Et il ne sait même pas quoi en faire, de ça.

Il y a quelques années, il souriait, il était heureux, tout simplement.
Maintenant, ses moments de bonheur sont limités, ou vite ternis. Et il n'arrive pas à aller de l'avant. Il secoue la tête pour revenir au moment présent. Cassie semble sincère, et ça le trouble énormément ; pourquoi une élève souhaiterait son bien au juste ?

« Au fait, vous le savez peut-être, mais quitte à utiliser mon prénom, je préfère qu’on m’appelle Cassie. »

Sony la regarde un moment puis oriente son attention sur le chien qui est retourné courir.

« Oui, je sais. Mais j'imagine que tu préfères laisser ce privilège à tes amis. » Il hausse les épaules. « Et, comme toi aussi tu dois le savoir, il est rare que j'appelle les élèves par leurs prénoms. »

Il garde ensuite le silence pendant un instant, son regard se perdant dans le jeu du chien. Il finit par pousser un long soupir et reposer son regard sur l'étudiante.

« J'ignore si je serai un jour en mesure d'appliquer ton conseil, mais je vais tâcher de le garder à l'esprit. » Il tend la main pour tapoter amicalement le bras de l'étudiante. « Merci, Cassie. » Il récupère son bras et fait demi-tour avec son fauteuil. « J'ai encore quelques détails à régler, je vais te laisser. Tâche d'être sage en mon absence. C'est pas parce que j'suis estropié que j'peux pas vous flanquer des coups de pied au cul. »

Et c'est d'un sourire qu'il salue la Real Fake avant de s'éloigner.

_________________
Sony grogne en #53A2B2
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
true love:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut Page 1 sur 1
Sauter vers: