Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Dans le bleu de l’absinthe, sous les effluves d’alcool, je viendrais te chercher || PV ft. Leo ❤️
Lou-Ann K. Fukuda
Hellhounds - Professeure de musique
avatar
Messages : 85
Age : 24
Multi-comptes : Jalander A. Churchill
Lucrezia I. de Guevara
Hellhounds - Professeure de musique
Jeu 9 Aoû - 19:10

SÖRENSON LEÓPOLD & FUKUDA K. LOU-ANN
Dans le bleu de l’absinthe, sous les effluves d’alcool, je viendrais te chercher.


“Pff…”

Tout en tournant sa paille entre ses doigts, Lou dirigea son regard derrière son épaule. Cette soirée était tranquille, trop tranquille. Et ça commençait déjà à la gaver. Elle continua à jouer avec sa paille d’une main, de l’autre tapotant à intervalle régulier le plan de travail en bois sur lequel elle était accoudée. Elle tourna de nouveau son regard face à elle cette fois pour admirer les nombreux verres vides qui s’alignaient sous ses yeux bleu. Un, deux, trois… Au moins une bonne dizaine de verres de Gin et de Whisky avaient péris au combat face à la descente absolument olympique de Lou. Et pourtant elle se sentait toujours aussi vide, comme si un trou avait déjà évacué tout l’effet de l’alcool. Nouveau soupir. Peut être devrait-elle rentrer finalement ? Rentrer, prendre une douche, se coucher et voir demain comment ça ira. Mouai, se disait-elle, j’ai pas envie d’être seule ce soir. Alors elle passa sa main dans ses cheveux, bu d’une traite le dernier verre entamé qui lui restait, puis elle leva ses yeux vers l’homme assis quelques sièges plus loin, lui décrochant un sourire.

Une heure s’était écoulé et la nuit commençait à être bien entamé. Tout comme Lou. L’homme sur qui elle avait jeté son dévolu dans un premier temps s’était révélé être ce qu’elle appelle un “immense connard” en français. En anglais on pourrait parler de “douchebag” mais c’était encore trop gentil pour ce genre de personne. Après l’avoir remis à sa place sans aucun ménagement et l’avoir menacé de lui mettre sa tête dans son fondement, ce dernier était parti après une énième insulte machiste, à laquelle Lou avec répondu avec un beau majeur levé. Tout en faisant cela, Lou était restée aussi féminine que possible, ses charmes étant toujours à l’œuvre. Mais petit à petit elle commençait à réellement avoir un coup dans le nez. Oh elle était encore loin de perdre le contrôle, mais elle sentait qu’elle commençait à être… Bien. Ah, si seulement elle pouvait se fumer une clope là tout de suite… Mais elle avait déjà épuisé son paquet pour la soirée. Elle essayait de se restreindre mais c’était dur. Tout comme l’alcool, les bars, les soirées. Et puis mince, après tout, on ne vit qu’une fois.

Puis elle vit un jeune homme. Il faut le dire, Lou le trouvait assez mignon, voir carrément beau. Il avait clairement ce visage un peu insolent, un peu… Le même que le sien lorsqu’elle avait 19 ans. L’air moqueur, comme si la vie te coulait dessus sans t’atteindre. Cela lui rappelait des souvenirs à la fois heureux et terriblement triste. Mais surtout, elle se disait qu’il aurait peut être une clope ou deux pour la dépanner. Ouai, au moins deux. Et si rien ne se passait pour elle d’ici là, elle rentrerait et tant pis pour sa solitude, elle devra partager son lit et sa nuit avec. Mais finalement, alors qu’elle descendait de son tabouret, elle changea d’avis : il était mignon certes, mais là elle avait plus envie de jouer la séductrice plus longtemps. Et puis quitte a vouloir des cigarettes, autant rentrer et se poser non ? Tout en réfléchissant à tout ça, elle continuait à regarder cet homme, croisant son regard plusieurs fois, un léger sourire au coin des lèvres. Comme si, inconsciemment, elle tentait de l’attirer vers elle.
Et ça, elle ne s’en rendait pas du tout compte.

[Tenue : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]]


©️ Nephilith pour [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Lou en #cc6666, en gras pour le Japonais et en italique pour le Français
(o≧∇≦)o [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien], [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] & [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] o(≧∇≦o)
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 50
Age : 21
Multi-comptes : Alice Nivet
Emma E.Toeri
Amelia Cooper
Shakespeare
Dim 12 Aoû - 12:18


Dans le bleu de l’absinthe, sous les effluves d’alcool,
je viendrais te chercher.


Cigarette au coin des lèvres, l’ennui à proximité.
C’est un soir comme tous les soirs, encore un où tu as fui ta chambre d’hôtel pour pallier la solitude. Encore un où tu vas te mettre à la limite du minable et faire en sorte de ne pas finir la nuit seul.
Tu traines dans les rues de Fostherhampton, mains dans les poches de ton pantalon noir, à la recherche d’un endroit où passer ta soirée. Quand ton choix s’arrêtes sur un bar pas trop bondé mais avec suffisamment de fréquentation pour avoir le choix de la personne avec qui passer la soirée.
Finissant ta cigarette que tu écrases dans le cendrier mis à disposition à l’extérieur du bâtiment, tu rentres dans ce dernier pour commencer par commander un mojito avant de te mettre en chasse de la personne qui t’accompagnera. T’avais pris le temps, devant ton miroir, pour trouver la tenue parfaite à la fois élégante mais sans trop en faire, pour pas paraitre coincé. Le style jeune homme séducteur mais pas pompeux.

Tu te contentes pour le moment de consommer quelques verres, observant les personnes présentes dans le bar. Parce que tu aimes prendre le temps de trouver la bonne victime. Quand ton regard finis par se poser sur celle qui t’observais depuis un petit instant déjà. Tu l’avais déjà remarqué, un peu plus tôt, alors qu’elle était affairée avec un autre homme qu’elle avait fini par lâcher. Signe qu’elle recherche également pour occuper sa soirée.
Examen discret, l’âge plus élevée de la dame n’est pas vraiment tes cibles habituelles, mais tu relèves le défi avec plaisir, un sourire séducteur à sa destination sur les lèvres. Tu n’es absolument pas contre des nouvelles expériences, puis la maturité, mise en avant par sa robe d’un rouge profond plutôt sexy, qu’elle dégage t’attire, étrangement.
Tu lui lances un sourire séducteur en réponse à ses regards et fini rapidement ton verre de whisky, t’apprêtant à la rejoindre après avoir commandé deux nouveaux verres pour lui en donner un. Sauf que tu la vois se lever du tabouret et se diriger vers la sortie du bar après t’avoir lancé un énième coup d’œil.

Celui qui t’invite à la suivre. Celui auquel tu réponds avec plaisir. Si elle veut jouer, jouons.

Tu t’approches d’elle d’un pas assuré sans trop paraitre arrogant, les deux mains prises par les verres, réfléchissant à la phrase d’approche à lui adresser. Puis tu finis à sa hauteur, sourire aimable aux lèvres, voix suave qui brise le silence.

- Bonsoir, j’ai remarqué vos regards et comme je vous trouves séduisante je voulais vous offrir un verre. Vous vous apprêtiez à partir, ou vous avez encore du temps à me consacrer ?


Juste pour être sur que vous étiez sur la même longue d’onde.

- Enchanté, moi c’est Leopold.


Tenue: [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]/[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]/[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Lou-Ann K. Fukuda
Hellhounds - Professeure de musique
avatar
Messages : 85
Age : 24
Multi-comptes : Jalander A. Churchill
Lucrezia I. de Guevara
Hellhounds - Professeure de musique
Mer 15 Aoû - 23:23

SÖRENSON LEÓPOLD & FUKUDA K. LOU-ANN
Dans le bleu de l’absinthe, sous les effluves d’alcool, je viendrais te chercher.


Lorsqu’elle vit le jeune homme s’approcher d’elle, elle eu une expression légèrement … Surprise. Elle ne pensait pas que ce regard poser sur lui le ferait réellement réagir -et surtout pas aussi rapidement. Mais d’un battement de cil, elle dégagea toute expression de surprise sur son visage pour y afficher un léger sourire en coin. Ce genre de sourire, à la fois malicieux et intriguée. Le voyant cette fois-ci de plus près, elle constate deux choses : il semblait un peu plus jeune qu’elle d’un an ou deux, et surtout il était réellement très beau. C’était indéniable et ce, même avec la plus grande mauvaise foi du monde.Il était élégant sans être trop guindé ce qui lui plaisait beaucoup. Bien qu’elle-même avait fait un effort sur la tenue, elle avait facilement des difficultés avec les hommes qui paradent en tenue cintrée et tirée à quatre épingles. Elle s’arrêta à sa hauteur dans sa marche calme et lente, observant tour à tour son visage, sa tenue puis les deux verres qu’il portait. Nouveau sourire en coin. Elle se tourna vers lui pour lui faire face toujours avec le même sourire. Il semblerait que l’appel du jeu ait trouvé une réponse.

- Bonsoir, j’ai remarqué vos regards et comme je vous trouve séduisante je voulais vous offrir un verre. Vous vous apprêtiez à partir, ou vous avez encore du temps à me consacrer ?

En une phrase, le jeune homme avait réussi à placer une accroche, un compliment et une excuse pour que Lou reste plus longtemps. Bien joué, pensa-t-elle. Elle qui était habituée à ce genre de situation, elle trouvait qu’il s’en sortait bien pour cette première approche. Alors, passant sa main dans sa chevelure pour la discipliner un peu, elle attrapa les deux verres puis se dirigea de nouveau vers le comptoir, glissant un regard assez évocateur au jeune homme. Elle s’assit de nouveau, croisant les jambes de sorte à être à la fois confortablement assise mais aussi à commencer son jeu de séduction : sa robe fendue remontait légèrement le long de ses jambes, les laissant apparaître le long de l’ouverture du bas de sa robe. Une fois cela fait, elle regarda de nouveau le jeune homme, glissant d’une main le verre devant lui

- Enchanté, moi c’est Leopold.

“Enchanté … Leopold”, dit-elle d’une voix calme et posée. “Je m’appelle Lou-Ann mais appelez moi Lou”. Le regard en coin, elle prit le verre entre ses mains. “Merci du compliment, vous êtes plutôt mignon aussi. Et je serais ravie de passer un peu de temps avec vous. Je ne refuse jamais un verre surtout lorsqu’il est offert par quelqu’un d’aussi … Intéressant” ajouta-t-elle avec un sourire franc cette fois-ci. Elle le pensait vraiment : autrement que son visage, elle appréciait beaucoup sa façon de parler et sa voix. Elle n’oubliait pas pour autant qu’il avait l’air plus jeune qu’elle, mais tout en portant son verre à ses lèvres, elle réfléchissait et elle était sûre que ce n’était pas un élève. Alors après tout, pourquoi elle l'empêcherait de jouer un peu ? Surtout que ce soir, plus que n’importe quel autre soir, elle avait besoin d’oublier … Certaines choses. Avant de boire, elle approcha son verre de celui de Leopold, trinquant avec une certaine élégance. “Santé” dit-elle avant de boire une grande -très grande- gorgée de son verre. Ce whisky était définitivement délicieux.

“Alors, Leopold … Comme ça vous m’avez vu vous regarder ? Il faudrait peut-être que j’apprenne à être plus discrète” ajouta-t-elle en riant. “Alors … Puisque vous m’avez empêcher de partir, je vous écoute. J’espère simplement que vous n’êtes pas du même … Acabit que cette espèce de grand abruti que j’ai renvoyé tout à l’heure”. Elle lâcha un rire plus franc cette fois-ci, le genre de rire sincère. Car Lou s’amusait beaucoup. Et l’alcool commençait peut-être à faire -enfin- effet : ce qui est normal au bout d’une dizaine de verres. “Je me demandais … Vous n’auriez pas une cigarette par hasard ? Je n’en ai pas pris pour me limiter mais … Je crois que je ne soignerais pas mes vices ce soir” dit-elle avec un léger battement de cil et son sourire plein de sens. Bien sûr, elle laissait Leopold interpréter ses propos comme il le désirait.


©️ Nephilith pour [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Lou en #cc6666, en gras pour le Japonais et en italique pour le Français
(o≧∇≦)o [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien], [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] & [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] o(≧∇≦o)
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 50
Age : 21
Multi-comptes : Alice Nivet
Emma E.Toeri
Amelia Cooper
Shakespeare
Sam 18 Aoû - 21:34


Dans le bleu de l’absinthe, sous les effluves d’alcool,
je viendrais te chercher.


Tu profites de la proximité pour mieux la détailler, constatant qu’elle faisait partie des personnes à l’apparence simple mais belle. Loin des canons de beauté de tous les jours, mais dont le naturel avait quelque chose de charmant. Et il fallait dire que sa tenue la mettait en valeur.
Tu examines même ses différents tatouage, principalement celui visible sur son bras que l’absence de tissus pourpre laissait visible. Ca te donne envie de le toucher sans sous-entendu, mais ça t’étonnerais que ça soit perçu de la sorte donc tu te retiens pour le moment. Sentant qu’elle te libère les mains des deux verres que tu tiens, tu souris, satisfait que ton approche ait marché, et la rejoint au comptoir.

- Enchanté … Leopold Je m’appelle Lou-Ann mais appelez moi Lou”.

- Enchanté Lou

- Merci du compliment, vous êtes plutôt mignon aussi. Et je serais ravie de passer un peu de temps avec vous. Je ne refuse jamais un verre surtout lorsqu’il est offert par quelqu’un d’aussi … Intéressant


Petite moue en constatant qu’elle te vouvoie, surpris parce que le fait que tu sois plus jeune parait évident. Alors t’espère qu’elle ne se fait pas d’idée sur ton âge, même si tu trouverais ça drôle. Tu décides finalement de jouer le jeu et la laisse te vouvoyer. Surement que tu trouves ça agreable, inconsciemment, de paraitre plus agé et mature. Mais c’est peut être simplement par timidité excessif qu’elle fait usage du vous, dans ce cas tu espéres que cette habitude disparaitra au cours de la soirée, encore plus si elle accepte que vous finissiez la soirée ensemble.
Perdu dans tes pensées, tu retournes à la réalité quand le verre de la rose heurte le tien. Tu plonges de nouveau ton regard malicieux dans les yeux bleus de la dame et répond à son geste amicale avant de boire une gorgée de l’alcool

- Santé !

Tu tournes le liquide orange/brun au fond de ton verre alors que Lou reprend la parole. Petit rire malicieux qui sort de ta bouche à sa remarque.

- Merci pour le compliment également. Il faut dire que je vous observais depuis le début de la soirée, ce n’était pas dur de remarquer vos coups d’œil vers moi. Et comme vous m’intriguiez aussi ça aurait été dommage de vous laisser partir comme ça.

Tu reprends une petite gorgée pour reprendre ta respiration.

- Sans vantardise, je ne penses pas être du même acabit que l’autre personne, il avait l’air assez lourd avec moi. Mais je vous laisserais juger par vous-même.

Sourire joueur en coin. T’es à moitié honnête, parce que même si tu avoues volontier qu’elle t’attire actuellement, t’aurais pu trouver quelqu’un d’autre si elle avait décidé de partir.  Même si son rire sincére et joyeux, ses yeux pétillants te font battre un peu le cœur, comme toujours.
Pas question de le montrer, pas question de se laisser à ses sentiments passagers.

A sa demande, tu lui tends une cigarette du paquet et en sort une pour toi-même. Tu finis le whisky, passant ta langue sur les lévres pour nettoyer le liquide present, dans un geste qui se voulait provocateur.

- Et…quels autres vices cachés vous comptez assouvir ce soir ?

Tenue: [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]/[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]/[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Lou-Ann K. Fukuda
Hellhounds - Professeure de musique
avatar
Messages : 85
Age : 24
Multi-comptes : Jalander A. Churchill
Lucrezia I. de Guevara
Hellhounds - Professeure de musique
Mer 22 Aoû - 0:50

SÖRENSON LEÓPOLD & FUKUDA K. LOU-ANN
Dans le bleu de l’absinthe, sous les effluves d’alcool, je viendrais te chercher.


“Merci pour le compliment également. Il faut dire que je vous observais depuis le début de la soirée, ce n’était pas dur de remarquer vos coups d’œil vers moi. Et comme vous m’intriguiez aussi ça aurait été dommage de vous laisser partir comme ça.”

Lou leva un sourcil, avec un air mi-amusé mi-charmeur. Bien sûr, elle avait remarqué que Leo faisait … Un petit peu plus jeune. Sûrement d’un an, ou deux. C’était la particularité de la plupart des hommes : même un an de plus ou de moins, elle le sentait. Mais déjà, elle ne voulait pas finir sa soirée seule et ensuite, Leo avait ce qu’il fallait pour lui plaire. Elle n’avait pas envie de chercher plus loin. S’il fallait regretter ce choix, elle le ferait plus tard, une fois de nouveau sobre et seule. Elle était venue s’amuser, et l’idée de repenser à la solitude risquait de tout casser, donc elle chassa cette idée de sa tête. Elle ne répondit pas tout de suite, laissant son regard parcourir des pieds à la tête le corps de Leo. Il n’était pas très grand, ni forcément très musclé mais cela ne la dérangeait pas, au contraire. Lou n'apportent pas vraiment d’importance au physique finalement : elle recherche surtout l’alchimie. Le jeu du chat et de la souris. Le fameux “suis moi je te fuis, fuis moi je te suis”. Un homme qui cède trop facilement l’agace un peu.

Portant de nouveau le verre à ses lèvres, elle vit que Leo la détaillait également du regard. Elle ne s’était pas gênée pour le faire et à vrai dire, cela lui plaisait et la faisait grandement sourire. Elle vit que son regard s’était attardé sur son bras. Il est vrai qu’elle n’avait pas croisé beaucoup de personnes avec le bras recouvert de tatouages depuis qu’elle était ici. Étirant un peu plus son sourire, elle posa délicatement le verre sur la table, jouant du bout des doigts de sa main gauche avec le rebord de son verre. “Sans vantardise, je ne penses pas être du même acabit que l’autre personne, il avait l’air assez lourd avec moi. Mais je vous laisserais juger par vous-même”. De nouveau, elle lâcha un petit rire, ce genre de rire mutin qu’elle savait si bien faire. “Je pense pouvoir confirmer en quelques minutes qu’effectivement, vous n’avez rien en commun avec cet idiot grandeur nature”. Lou sentait les personnes lourdes, son défaut était surtout de leur donner une chance à chaque fois.

“Alors, comme ça vous m’observiez depuis le début ? J’espère au moins que je montrais mon meilleur profil”, dit-elle en souriant. “Je suis ravie que vous m’ayez retenu. Après tout, sans ça, nous n’aurions pas pu discuter et faire connaissance. Et … Ça aurait été bien dommage”, conclu-t-elle avec un sourire en coin. Finissant son verre, elle vit la cigarette que lui tendait Leo, qu’elle prit d’un geste volontairement très gracieux. Mettant la cigarette à sa bouche, elle profita du moment où Leo allumait la sienne pour se pencher vers lui, redressant sa chevelure derrière son oreille d’un même geste. De l’autre main, elle tenait fermement sa cigarette contre sa bouche, puis alluma le bout de cette dernière en profitant de la flamme du jeune homme. Elle était très près de lui à ce moment-là, proche de son cou, et c’était totalement volontaire. Elle remarqua qu’en plus d’être très à son goût, il sentait extrêmement bon. Elle eu un petit battement au cœur pendant une fraction de seconde, avant de se dresser avec un grand sourire. “Je me suis permise de profiter un peu de ton feu, j’espère que tu ne m’en veux pas”. Oui, elle était passée au tutoiement après ce rapprochement. Maintenant qu’il était entré dans son jeu, elle pouvait se permettre un peu plus de … Proximité.

“Et…quels autres vices cachés vous comptez assouvir ce soir ?

Mmh … Cela va dépendre de beaucoup de choses. Dont toi, évidemment. Mais je vais te laisser deviner … C’est bien plus drôle ainsi non ?”, dit-elle dans un petit rire. Puis, se rappelant du regard de Leo un peu auparavant, elle ajouta tout en relâchant un léger nuage de fumée, “Tu as le droit de toucher et de regarder de plus près. Mes tatouages. J’ai vu que ça avait l’air de t’intéresser. Tu n’es pas tatoué par hasard ?”. Après tout il n’y avait aucun mal à discuter un peu non ?

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] X [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


©️ Nephilith pour [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Lou en #cc6666, en gras pour le Japonais et en italique pour le Français
(o≧∇≦)o [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien], [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] & [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] o(≧∇≦o)
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 50
Age : 21
Multi-comptes : Alice Nivet
Emma E.Toeri
Amelia Cooper
Shakespeare
Ven 24 Aoû - 16:12


Dans le bleu de l’absinthe, sous les effluves d’alcool,
je viendrais te chercher.


Tu sens le liquide faire son chemin, te piquer la langue puis te chauffer la gorge. T’as beau avoir l’habitude, cette sensation est toujours aussi agréable. Tu commences à être un peu grisé, au bout du troisième verre, ce qui te met bien plus à l’aise avec Lou-Ann, qui t’aide aussi à te détendre en rentrant dans ton jeu.

- Alors, comme ça vous m’observiez depuis le début ? J’espère au moins que je montrais mon meilleur profil. Je suis ravie que vous m’ayez retenu. Après tout, sans ça, nous n’aurions pas pu discuter et faire connaissance. Et … Ça aurait été bien dommage

Alors que tu t’apprêtes à répondre après avoir allumé ta cigarette, tu sens le parfum de Lou s’approcher et sa peau bien trop proche de la tienne. Ton cœur manque un battement, alors que tu profites de cette proximité pour la détailler un peu plus, ses cheveux, la forme de son oreille qu’elle laisse apparaitre, sa peau légèrement matte. Elle semble taquine, et ça te plait. T’essaye de pas montrer ton trouble, même si ton visage doit faire le contraire.

- Je me suis permise de profiter un peu de ton feu, j’espère que tu ne m’en veux pas

Tu ne réponds rien pendant quelques secondes, rallumant ta clope que tu avait mal enflammer sous l’effet de la surprise, tirant une taffe comme pour te redonner de l’assurance.

- Je t’en veux pas. Tu viens de me montrer ton meilleur profil, pour te répondre. Et je confirme que ça aurait été dommage de te laisser partir.

Léger sourire, ton cœur reprends un peu de sa normal. Tu remarques son changement de façon de parler, et tu ne peux qu’afficher un sourire satisfait. Ça indique que vous avez passer un seuil, tu supposes. Du moins qu’éventuellement elle peut accepter une proximité. Et ça te met un peu plus en confort encore.


Tu réponds à son sous-entendu par un petit rire complice, tu comptes bien prendre le temps nécessaire pour deviner. Et lui donner envie de finir la nuit ensemble.
Tu plonges de nouveau tes prunelles noisette dans les yeux bleu de la rose, regard seducteur comme à ton habitude.

- Tu as le droit de toucher et de regarder de plus près. Mes tatouages. J’ai vu que ça avait l’air de t’intéresser. Tu n’es pas tatoué par hasard ?

Tu ne te fais pas prier et pivote sur ta chaise de façon à être face à Lou. T’as toujours été fasciné par les tatouages et toujours estimé que ça représentait la personne qui le portait. Que ça soit de façon très personnelle ou juste révélatrice de ses goûts. Et en même temps tu craignais toi-même de t’en faire un, par peur d’une trace indélébile que tu ne pourrais effacer. Même s’il doit surement exister des solutions, tu n’es pas très au courant de ces choses-là.

- Je ne suis pas tatoué non, je trouves ça assez attirant chez les autres mais personnellement je n’ai pas vraiment envie de m’en faire. Mon ex en avait un magnifique et je…bref.

Tu sais pas pourquoi tu l’as évoqué, c'est pas vraiment la bonne personne en face de toi pour en parler, mais tu balaies vite cette pensée et retire sur ta cigarette un bon coup avant de la poser dans le cendrier. Tu effleures du bout des doigts le tatouage sur son bras, juste pour sensation du dessin sous tes doigts.

Tenue: [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]/[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]/[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Lou-Ann K. Fukuda
Hellhounds - Professeure de musique
avatar
Messages : 85
Age : 24
Multi-comptes : Jalander A. Churchill
Lucrezia I. de Guevara
Hellhounds - Professeure de musique
Ven 24 Aoû - 22:04

SÖRENSON LEÓPOLD & FUKUDA K. LOU-ANN
Dans le bleu de l’absinthe, sous les effluves d’alcool, je viendrais te chercher.


Lou étira un large sourire en voyant le visage de Leopold. Elle s’était rapprochée volontairement. C’était plus fort qu’elle : il fallait qu’elle joue avec les hommes en faisant faire à leurs cœurs des montagnes russes. Mais c’était de bonne guerre, étant elle-même légèrement troublée par l’odeur du jeune homme. Pour un peu, elle lui aurait tiré les joues, juste comme ça, pour l’embêter. Mais elle se retint : elle verrait plus tard pour les contacts physiques. Après tout, le jeu ne faisait que commencer.

“Je t’en veux pas. Tu viens de me montrer ton meilleur profil, pour te répondre. Et je confirme que ça aurait été dommage de te laisser partir”. Petit rire.“Merci, c’est très gentil. Et très charmeur aussi. Ça me plaît bien” ajouta-t-elle, finissant son verre. Voyant que Leo arrivait à la fin de son verre, elle fit un signe au barman pour qu’ils soient resservi. Tous les deux. “Celui-ci est pour moi. Après tout, je suis pour l’égalité, il n’y a pas de raison que tu sois le seul à m’inviter n’est-ce pas ?”. Grand sourire. Se tournant vers le barman, elle demanda d’une voix plutôt enjouée “Je vais prendre un [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien], et pour mon partenaire de soirée ... “. Elle se tourna vers Leo, un sourire toujours très séduisant sur les lèvres. “Donnez lui la même chose s’il vous plaît”. Elle était encore loin d’être saoule, à la rigueur légèrement joyeuse. Et encore. Poussant son verre vide vers le barman, elle dit à Leo avec un clin d’oeil “Tu n’auras qu’à choisir le prochain”. Implicitement, cela voulait dire choisir “pour nous deux”.

Le rire de Leo était, il faut le dire, vraiment mignon. Un peu séducteur, un peu charmant. Elle répondit à son rire avec plaisir. Elle commençait à se dire qu’elle aimerait bien finir sa soirée avec lui. Quoi que cela implique, d’ailleurs. Il avait du répondant sans être arrogant et surtout il avait ce quelque chose dans le regard qui attirait Lou vers lui. Ce genre d’étincelle qu’elle reconnaissait si bien : lui aussi n’avait pas envie de finir seul ce soir. Et cela l’arrangeait, surtout aujourd’hui. Puis, Lou vit qu’il ne se faisait pas prier pour regarder ses tatouages de plus près. Lou a toujours été très à l’aise avec ses tatouages : certains lui avaient déjà dit qu’elle ne faisait pas féminine comme ça. Elle leur avait répondu à sa façon : un crochet du droit suivi d’un magnifique majeur. Parfois, elle lâchait même une insulte en français, juste pour voir l’incompréhension sur leurs visages. Mais elle vit tout de suite que Leo ne faisait pas partie de ce genre de cons.

“Je ne suis pas tatoué non, je trouves ça assez attirant chez les autres mais personnellement je n’ai pas vraiment envie de m’en faire. Mon ex en avait un magnifique et je…bref”. Elle fit un sourire, termina sa cigarette avant de se tourner vers lui. Le barman déposa au même moment les deux verres et Lou posa celui de Leo devant lui. Cela ne la gênait pas d’entendre son histoire -s’il en avait envie. Elle se doutait bien qu’il y “avait eu quelqu’un”. Elle sait reconnaître ceux et celles qui, comme elle, traîne dans les bars pour oublier la solitude. Pour s’amuser un peu le temps d’un soirée. Et cela ne la dérangeait aucunement; au contraire cela aurait été très hypocrite de sa part. “Ne t’en fais pas. Tu as le droit de parler de ce que tu veux … Si tu en as envie”. Elle prit son verre et, comme précédemment, trinqua avec lui. Elle bu une gorgée -ce barman était vraiment doué. Puis elle ajouta avec un sourire “Rien de ce que tu diras ne quitteras mes lèvres”, tout en disant cela elle pointa son doigt sur ses lèvres.

Puis, lorsqu’elle sentit les doigts de Leo sur sa peau, elle ne pu réprimer un frisson. Elle était très sensible aux contacts, surtout les contacts un peu doux. Elle se rapprocha un peu, comme pour mieux montrer son bras. “J’en ai un aussi sur la hanche. Si tu veux je pourrais te le montrer plus en détails … Plus tard. Peut-être” ajouta-t-elle avec son air toujours aussi taquin. “Les tatouages c’est une belle façon de montrer ce que nous sommes au fond sans avoir à le dire. Alors, à ton avis, je suis quel genre de personne ?”. Ce n’était pas une question piège : elle voulait juste le titiller un peu.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] X [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


©️ Nephilith pour [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Lou en #cc6666, en gras pour le Japonais et en italique pour le Français
(o≧∇≦)o [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien], [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] & [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] o(≧∇≦o)
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 50
Age : 21
Multi-comptes : Alice Nivet
Emma E.Toeri
Amelia Cooper
Shakespeare
Mar 28 Aoû - 19:08


Dans le bleu de l’absinthe, sous les effluves d’alcool,
je viendrais te chercher.


-Je suis pour l’égalité aussi, et c’est toujours agréable de se faire payer un verre par quelqu’un de bonne compagnie.

Tu acceptes volontiers la nouvelle boisson, répondant par un clin d’œil entendu à celui de Lou. Tu ne connais pas ce qu’elle a commandé, mais tester un nouveau cocktail n’est pas pour te déplaire. Tu finis donc ton verre en une gorgée.
L’image d’elle se rapprochant trop prés de toi te reste en mémoire, comme toujours t’es trop sensible aux charmes féminins. Comme toujours un rien te fait battre le cœur. Comme toujours ce sentiment s’envolera quand tu auras eu ce que tu voulais.

- Ne t’en fais pas. Tu as le droit de parler de ce que tu veux … Si tu en as envie.

Tu ne réponds de nouveau pas tout de suite, parce que tu ne sais pas si tu veux en parler, parce que t’es surement encore trop lucide pour te confier, parce que tu veux pas te rappeller de ce sourire que tu ne reverras jamais. Le barman dépose les verres devant vous et vous trinquez de nouveau.

- Rien de ce que tu diras ne quitteras mes lèvres.

Reprend-elle alors que tu t’apprêtes à boire une gorgée. Accompagnée par ce geste pas si innocent. Et cette fois tu ne résistes pas. Tu poses le verre sans gouter la boisson, finis ton inspection du tatouage que tu parcoures de tes doigts de haut en bas du bras, puis t’approches du visage Lou pour gouter du bout de la langue le liquide alcoolisé restant sur ses lèvres. Puis tu te redresses pour planter ton regard dans celui de Lou, air joueur sur le visage.

- Ça a bon goût… et j’espére qu’il n’y aura pas que mes dires qui ne quitteront pas tes lèvres.

Tu reprends ta cigarette abandonnée dans le cendrier et la rallume, lascif.

- Pour ton tatouage sur la hanche, je serais très curieux de pouvoir le voir et le toucher, si tu me le permets évidemment. Pour ce qui est de ce que ça révèle sur toi, hum je ne veux pas trop m’avancer mais les fleurs ça représente souvent un sentiment, donc j’imagine que tu dois être assez sensible.

Tu bois une gorgée de ton verre.

- Ou simplement que tu apprécies les motifs floraux.


Tenue: [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]/[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]/[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Lou-Ann K. Fukuda
Hellhounds - Professeure de musique
avatar
Messages : 85
Age : 24
Multi-comptes : Jalander A. Churchill
Lucrezia I. de Guevara
Hellhounds - Professeure de musique
Ven 31 Aoû - 21:08

SÖRENSON LEÓPOLD & FUKUDA K. LOU-ANN
Dans le bleu de l’absinthe, sous les effluves d’alcool, je viendrais te chercher.


Lou regarda du coin de l’oeil Leo qui inspectait le tatouage de son bras. Tressaillant de nouveau au contact de ses doigts sur sa peau, elle baissa légèrement sa garde, jouant avec son verre à moitié plein. Elle resta silencieuse, avant de tourner la tête et se rendre compte que ce dernier était près d’elle. Très près. Mais elle ne fit aucun mouvement, restant aussi stoïque que possible face à la tentative de rapprochement du jeune homme. Finalement, elle sentit du bout des lèvres le mouvement de la langue que Leo, la faisant légèrement rougir pour la première fois de la soirée. Elle ne pu retenir un sourire et, lorsque Leo s’éloigna de nouveau, se léchant les lèvres dans un geste tout sauf innocent, elle porta sa main au coin de ses lèvres, touchant du bout des doigts l’endroit que Leo venait de conquérir.

Très fort, pensa-t-elle, réprimant un léger rire. Mince, elle s’était fait clairement avoir cette fois-ci. Ses joues légèrement rosées pouvaient en témoigner. Elle bu une gorgée de nouveau, ayant un peu de mal à déglutir convenablement. La demoiselle était troublée, non pas par le geste du jeune homme, mais plutôt parce que cela lui avait plu. Un peu plus que ce qu’elle ne s’imaginait, à vrai dire. Mais avant qu’elle l’admette, il valait mieux s’accrocher. “Ça a bon goût… et j'espère qu’il n’y aura pas que mes dires qui ne quitteront pas tes lèvres.” Cette fois-ci, Lou ri de bon cœur. Un rire assez sincère, qui venait du cœur, mais toujours teinté de ce côté un peu joueuse. “Eh bien ravie que cela te plaise. Et pour te répondre …” Lou s’approcha à son tour, posant sa main sur son épaule, se penchant vers l’oreille du jeune homme et murmura doucement avec sa voix la plus charmeuse “... Tout dépend du tournant que prendra le reste de cette soirée.” Souriant, elle reprit sa place, rejetant un peu ses cheveux en arrière dans un geste presque langoureux.

Bon, il fallait le dire très honnêtement : elle savait désormais qu’elle ne rentrerait pas seule. Pour autant, elle semblait encore hésitante. Leo était un bon joueur -un joueur redoutable même-, mais céder aussi rapidement ne lui ressemblait pas trop. Pour autant, elle ne pouvait nier que le jeune homme la troublait un peu. Et elle ne saurait dire si c’était à cause de son visage, de sa voix, ou de ce regard qui ressemblait tant à celui de Lou. Elle continua de boire, approchant petit à petit de la fin de son verre, tout en regardant Leo, la cigarette au coin des lèvres. “Pour ton tatouage sur la hanche, je serais très curieux de pouvoir le voir et le toucher, si tu me le permets évidemment. Pour ce qui est de ce que ça révèle sur toi, hum je ne veux pas trop m’avancer mais les fleurs ça représente souvent un sentiment, donc j’imagine que tu dois être assez sensible.” Lou eu un sourire tendre. C’était … plutôt mignon. “Ou simplement que tu apprécies les motifs floraux.” Elle rit de nouveau. Elle reposa son verre puis regarda Leo dans les yeux. “Tu es plutôt doué. Tu as raison … Pour les deux suppositions” Elle termina son verre puis se tourna vers lui. “J’ai toujours aimé les motifs floraux. On peut en faire ce qu’on veut et y faire refléter ce que nous sommes au fond. Et je trouve que c’est un motif aussi beau chez les femmes … Que chez les hommes.” Elle fit un léger sourire. “Et tu remarqueras avec ma réponse que je suis un peu sensible, effectivement. C’est étonnant que tu n’ai pas de tatouage, vu comment tu les déchiffres facilement. Et pour celui à la hanche … Tu préfères le voir tout de suite ou … Un peu plus tard ? Aucun des deux réponses ne me dérange.”

Puis, sans prévenir, la demoiselle tendit sa main vers Leo, chipant d’un geste léger mais habile sa cigarette, avant de la porter à ses lèvres. Joueuse, elle tira un peu sur la cigarette, avant de relâcher une légère fumée au dessus de sa tête. Puis elle la retira de ses lèvres, la coinçant entre ses doigts avant de la glisser de nouveau entre les lèvres de Leo, laissant une légère marque de rouge à lèvre dessus. Elle accompagna son geste d’un sourire. “Tu as raison, ça a effectivement plutôt bon goût aussi.” Est-ce un baiser indirect ? La réponse était “sans aucun doute”.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] X [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


©️ Nephilith pour [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Lou en #cc6666, en gras pour le Japonais et en italique pour le Français
(o≧∇≦)o [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien], [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] & [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] o(≧∇≦o)
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 50
Age : 21
Multi-comptes : Alice Nivet
Emma E.Toeri
Amelia Cooper
Shakespeare
Lun 3 Sep - 23:29


Dans le bleu de l’absinthe, sous les effluves d’alcool,
je viendrais te chercher.


En constatant la réaction de Lou Ann après la taquinerie furtive, qui se mit à rougir légèrement et à effleurer ses lèvres, tu ne peux t’empêcher d’être satisfait. Elle a l’air marrante à taquiner, alors tu mets ce détail dans un petit coin de ta tête. Sait-on jamais.
Et tu trouves ça mignon, pour être honnête, t’es plutôt content d’avoir réussis à la retenir. Parce qu’elle dégage ce quelque chose qui te plait bien, qui la semble différente des autres filles. Surement cette maturité dû à son âge, et cette espèce de malice toujours présente sur le visage de la rose. Et t’es plutôt ravi que ça ait l’air réciproque.

Et quand tu sens de nouveau son souffle à proximité de ta peau, tu frémis une nouvelle fois, ne pouvant t’empêcher de tirer légèrement la langue à sa phrase murmurée. Tu la trouve belle, alors qu’elle replace ses cheveux d’un geste nonchalant. Et t’arrives toujours pas à calmer ce cœur qui bat trop vite. Tu n’as aucunement l’intention de la laisser filer cette nuit.

Alors tu décides de passer un peu à la vitesse supérieure, tout en faisant toujours attention de ne pas la froisser ou lui faire peur. Alors tu finis le verre et attends qu’elle en fasse de même pour pouvoir en commander un dernier.

-  Tu es plutôt doué. Tu as raison … Pour les deux suppositions  Tu hoches la tête comme pour la remercier du compliment. J’ai toujours aimé les motifs floraux. On peut en faire ce qu’on veut et y faire refléter ce que nous sommes au fond. Et je trouve que c’est un motif aussi beau chez les femmes … Que chez les hommes.

Tu commandes donc deux shooter de vodka, histoire de finir sur un truc plus fort,  au barman en l’écoutant attentivement. Et t’es assez d’accord avec elle.

- Je trouves ça beau aussi, les motifs floraux chez les homme.

En disant ça, tu fait tourner le liquide dans ton verre.

- C’est surement parce que ça signifie trop de chose un tatouage que je n’en fais pas, parce que je…

Et tu finis ne finis pas ta phrase une nouvelle fois. Et de nouveau tu te fais prendre de vitesse alors que tu allais répondre à sa question, la voyant se saisir ta cigarette coincé entre tes lèvres pour la glisser entre les siennes, ces lèvres qui te donne envie depuis bien trop longtemps. Et ton regarde reste fixer dessus tout le long qu’elle tire sur l’objet nocif. Et bien après qu’elle te l’ai rendu.

- Je… tu déglutis légèrement.. veux bien le voir bientôt, mais pas ici.

Et tu avale ton verre d’une traite en espérant qu’elle accepte la proposition.

Tenue: [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]/[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]/[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[/quote]
Revenir en haut Aller en bas
Lou-Ann K. Fukuda
Hellhounds - Professeure de musique
avatar
Messages : 85
Age : 24
Multi-comptes : Jalander A. Churchill
Lucrezia I. de Guevara
Hellhounds - Professeure de musique
Mer 5 Sep - 1:35

SÖRENSON LEÓPOLD & FUKUDA K. LOU-ANN
Dans le bleu de l’absinthe, sous les effluves d’alcool, je viendrais te chercher.


Lou finit son verre tranquillement, toujours ce sourire un peu mutin sur les lèvres. Elle avait sentit de nouveau que Leo avait été troublé. Elle l’avoue, cela lui plaisait beaucoup. C’était à celui qui ferait craquer l’autre. Et pour le moment, la balle était au centre. Oh bien sûr qu’elle aussi, elle ne restait pas de marbre face à lui, mais elle essayait tant bien que mal de garder bonne figure. De continuer à le taquiner un peu. Une fois son verre fini, elle n’eut le temps de réagir que Leo demandait déjà deux nouveaux verres au barman. Elle ne dit rien, souriant toujours et jouant avec son verre vide du bout des doigts. Les jambes croisées, toujours assise sur le tabouret du bar, elle profita de ce moment pour contempler le jeune homme. Définitivement, elle devait avoir un faible pour les séducteurs, et cela la faisait autant rire que soupirer intérieurement.

Elle attrapa le verre qu’il lui tendit -un shooter. A l’odeur et à l’absence de couleur, elle pencha pour de la vodka. Elle fit un sourire en coin, et commenta d’un léger “Bon choix” avant de poser le shooter devant elle. “Je trouves ça beau aussi, les motifs floraux chez les homme.” Elle acquiesça ; d'expérience, elle pouvait confirmer. Bien malheureusement, de beaux tatouages ne vont pas toujours de paire avec des beaux hommes. Ou plutôt, de bons hommes. Ça aussi, elle commençait à en avoir l’expérience, un peu malgré elle. Plongeant de nouveau son regard dans celui de Leo, elle se rapprocha un peu plus de lui, posa son coude sur le comptoir du bar pour soutenir sa tête. L’une de ses jambes frôla celle de Leo, étirant un peu plus son sourire.

“C’est surement parce que ça signifie trop de chose un tatouage que je n’en fais pas, parce que je …” Leo n’eu le temps -et peut-être l’envie- de finir sa phrase. Une fois que Lou lui glissa sa cigarette entre ses lèvres, elle posa sa main sur l’avant-bras de Leo. Un air à la fois doux et séductrice sur le visage, Lou dit d’une voix très tendre, bien plus tendre que pendant le reste de la soirée “Tu n’es pas obligé de continuer si tu ne veux pas. Je te l’ai dis, je ne t’obligerais à rien.” Elle commençait à se douter que les tatouages et la raison pour laquelle il n’en voulait pas avait un lien avec cette lueur dans le regard -la lueur de celui qui ne veut pas être seul. Et de toutes les personnes présentes, Lou était peut-être celle la plus à même de le comprendre. Et plus que de finir la soirée avec lui, elle voulait surtout ne pas lui faire le moindre mal.

Reprenant le fil de leur discussion, elle comprit rapidement que Leo était troublé, pour de bon. “Je… veux bien le voir bientôt, mais pas ici.” Elle leva un sourcil tout en souriant. Elle le regarda boire son verre d’une traite, puis, jouant de nouveau avec ses jambes, elle accola pour de bon cette dernière contre celle de Leo. Prenant le verre entre ses longs doigts, elle bu d’un coup son shooter, rejetant ses cheveux en arrière par la même occasion. Lorsqu’elle reposa le verre, elle tira légèrement la langue, comme si elle jouait un peu avec lui. Mais peut-être que c’était le moment d’avancer, après tout. Alors elle se rapprocha encore plus, le visage près de celui de Leo, ses yeux bleus semblant regarder jusqu’au fond de son âme. Mais surtout, Lou rougissait légèrement : elle n’était pas totalement insensible non plus.

En levant sa main, elle joua avec quelques mèches de cheveux de Leo avant d’en glisser une derrière son oreille, passant un de ses doigts le long de son oreille. Puis, d’une voix qui se faisait plus basse, presque comme un murmure, elle ajouta “Je serais ravie de te le montrer dans les moindres détails.” Puis, se rapprochant encore un peu plus, au point que le souffle de Leo se faisait sentir sur ses lèvres, elle continua. “Surtout que … Ce n’est pas le seul que je ne peux pas montrer ici.”

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] X [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


©️ Nephilith pour [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Lou en #cc6666, en gras pour le Japonais et en italique pour le Français
(o≧∇≦)o [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien], [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] & [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] o(≧∇≦o)
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 50
Age : 21
Multi-comptes : Alice Nivet
Emma E.Toeri
Amelia Cooper
Shakespeare
Jeu 6 Sep - 18:21


Dans le bleu de l’absinthe, sous les effluves d’alcool,
je viendrais te chercher.


- Tu n’es pas obligé de continuer si tu ne veux pas. Je te l’ai dis, je ne t’obligerais à rien.

Tu hésites, te mordant légèrement la lèvre. Parce que tu sens l’envie de te livrer à elle, un peu. Mais tu ne sais pas si elle acceptera, cette quasi inconnue. Et finalement, qu’est ce que ça peut te faire ? Dans le pire des cas elle t’enverra boulet et tu rentreras seul chez toi. Dans le meilleur, t’auras un léger poids sur la conscience en moins, et peut être qu’elle te comprendra même.

L’alcool doit te monter à la tête, parce que t’as l’impression qu’elle pourrait, te saisir. Tu laches un petit soupir, et tu finis par te confier.

- C’est juste que… je suis assez versatile, incapable d’être constant dans ce que j’aime, et j’apprécie trop de chose de façon temporaire. Alors je sais très bien qu’un tatouage, ça va être un fardeau pour moi, comme un lien m'enchainant jusqu’à la mort.

Et t’as l’impression d’être pénible en disant ça, de gâcher un peu l’ambiance par tes confidences.


Malgré tout elle ne semble pas refroidie par tes propos, jouant avec ta cigarette puis se collant un peu plus à toi après que tu lui aies avoué ton envie de voir son tatouage. Tu sens sa jambe dénudée se coller contre la tienne, et ton cœur s’accélérer une nouvelle fois quand elle tire la langue sous l’effet de la boisson. Et tu te retiens de venir la titiller, encore un peu de patience...
Et son regard posé sur toi te perturbe, te font rougir, te retourne le cœur et le cerveau encore. Te laisse sans voix. Elle est forte, tu penses, et ça te plait énormément. Et tu apprécies ses doigts passant dans tes mèches rebelles.

- Je serais ravie de te le montrer dans les moindres détails. Surtout que … Ce n’est pas le seul que je ne peux pas montrer ici.”

Tu déglutis alors que ses lèvres sont à quelques centimètres de toi, et tu lâches prise, posant les tiennes dessus, pour un baiser langoureux. Puis tu te retires de quelques millimètres, simplement pour pouvoir plonger de nouveau ton regard trahissant ton envie dans le sien.

- Est-ce que tu veux qu’on aille ailleurs maintenant pour me les montrer ?


Tenue: [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]/[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]/[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Lou-Ann K. Fukuda
Hellhounds - Professeure de musique
avatar
Messages : 85
Age : 24
Multi-comptes : Jalander A. Churchill
Lucrezia I. de Guevara
Hellhounds - Professeure de musique
Jeu 13 Sep - 22:48

SÖRENSON LEÓPOLD & FUKUDA K. LOU-ANN
Dans le bleu de l’absinthe, sous les effluves d’alcool, je viendrais te chercher.


Lou le voyait. Son mordillage de lèvres, son air hésitant. Elle se demandait ce qui pouvait peser si lourd sur le cœur d’un homme aussi jeune et aussi agréable. Probablement bien plus qu’elle ne pouvait l’imaginer. Au fond, elle enviait presque les quelques années de différence qui existaient probablement entre eux ; elle n’avait plus cette capacité de baisser les armes et de dire ce qu’elle ressentait. Soit elle garde tout pour elle, soit elle lâche absolument tout. L’oreille tendue vers le jeune homme en cas de besoin, elle comprit rapidement qu’elle avait bien fait. “C’est juste que… je suis assez versatile, incapable d’être constant dans ce que j’aime, et j’apprécie trop de chose de façon temporaire. Alors je sais très bien qu’un tatouage, ça va être un fardeau pour moi, comme un lien m’enchaînant jusqu’à la mort.”

Lou ne dit rien pendant quelques secondes, le fixant avec son regard qui semble voir au delà de votre propre âme. Lâchant ce qu’elle tenait entre ses mains, elle les tendit vers Leo pour finalement le prendre dans ses bras. Elle abandonna quelques minutes leur jeu, se contentant de faire ce que n’importe quel être humain devrait avoir la décence de faire : écouter et soutenir. Réconforter. Au creux de ses bras, elle posa son menton sur le sommet du crâne de Leo, ce dernier ayant la tête près du cœur de Lou qui battait un peu plus fort. Elle passa doucement sa main dans les cheveux du jeune homme, pendant quelques minutes. Puis, tout aussi doucement, elle relâcha son étreinte, dévoilant un sourire presque apaisant. “Ne soit pas trop dur avec toi même, Leo. Ce sont tes choix, ils ne sont ni bons ni mauvais. Ce sont simplement des choix.” Puis, touchant de nouveau du bout des doigts quelques mèches de cheveux, elle ajouta “Je suis surtout touchée que tu acceptes de m’en parler. Merci”

Puis Lou reprit un peu son sourire de séductrice, tout en gardant sa voix douce et tendre, comme précédemment. Après tout, la soirée n’était pas encore finie. Et c’est ainsi qu’elle se retrouva, son regard plongé dans celui de Leo, leurs lèvres respectives à la fois si proche et si éloignée. Finalement, qu’espérait-elle ? A vrai dire, elle ne le sait plus vraiment. Son cœur commençait à battre vraiment plus fort et le voile rose qui apparut sur ses pommettes trahissait à la fois la tension qui parcourait ses veines mais aussi son attirance pour le jeune homme. Et sans vraiment s’y attendre -Enfin peut-être un peu au fond-, elle sentit les lèvres de Leo sur les siennes. C’était … fort agréable, il fallait l’avouer. Elle ne le repoussa pas, bien au contraire, appuyant également les siennes dans un long baiser très loin d’être chaste. Le voile rose sur ses joues se transforma en un rouge carmin, autant à cause de l'excitation que de l'intensité de leur baiser échangé.

Puis elle sentit ses lèvres se retirer des siennes et elle fut presque déçue. Tout en pensant cela, elle ne pu retenir une moue souriante; elle avait clairement perdue face à Leo. Mais c’était de bonne guerre, elle l’avait vraiment asticoté jusqu’au bout. Lorsqu’elle croisa son regard, elle eu comme un coup au cœur. De près et après un tel baiser, elle le trouvait vraiment, vraiment mignon. Flûte. “Est-ce que tu veux qu’on aille ailleurs maintenant pour me les montrer ?” Comme réponse, elle se contenta de répondre à son baiser, touchant de ses doigts la joue de Leo pendant qu’elle l’embrassait. Elle relâcha son emprise sur ses lèvres avec un sourire, puis réglant ce qui lui restait à payer au barman, elle attrapa d’une main son sac et de l’autre, elle se saisit de celle de Leo. Descendant avec grâce de son tabouret de bar, elle plongea son regard dans celui du jeune homme, toujours avec ce sourire aux coins des lèvres. “Ça te dit … De passer chez moi ?” Puis, posant son sac sur son épaule, elle ajouta en s’approchant de lui “Et puis qui sait … Tu pourras peut-être rester cette nuit ? Si ça te dit” dit-elle avec un léger rire.

Après tout, ils avaient encore toute la nuit devant eux.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] X [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


©️ Nephilith pour [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Lou en #cc6666, en gras pour le Japonais et en italique pour le Français
(o≧∇≦)o [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien], [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] & [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] o(≧∇≦o)
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 50
Age : 21
Multi-comptes : Alice Nivet
Emma E.Toeri
Amelia Cooper
Shakespeare
Lun 17 Sep - 14:11


Dans le bleu de l’absinthe, sous les effluves d’alcool,
je viendrais te chercher.


Alors que le silence s’installe quelques instants à la suite de ta confidence, tu te retrouves de façon inattendue dans les bras de Lou, sans vraiment comprendre. La seule chose que tu réalises, c’est que son soutien te soulage, même s’il ne te débarrasse pas de ce sentiment de culpabilité que tu as ressentis trop de fois, que tu ressentiras encore pour sûr, ce sentiment que tu caches au plus profond de toi.
Mais pour l’heure, ça te rassure, met de côté tes incertitudes constantes, et te pousse à continuer ton jeu permanent. T’incites un peu plus à vouloir passer la nuit avec elle, elle qui a l’air de te comprendre, du moins ne pas te porter de jugement. Alors tu l’embrasses avec passion, satisfait de voir qu’elle répond à ton baiser. Tout aussi flatté de voir sa réaction quand tu quittes ses lèvres, pas par fierté mal placé, juste parce qu’elle semble aussi charmée que tu peux l’être. Parce que bien que d’apparence tu semble être le premier à l’avoir fait succomber, c’est toi qui as fini par craquer à son jeu. Et ça te plait, pour être honnête.

Elle te plait, enfaite.

Et cette pensée te fait lâcher un petit sourire, à peine perceptible alors qu’elle te rend ton baiser, auquel tu réagis avec plaisir, frissonnant légèrement en sentant ses doigts sur ton visage alors que les tiens se baladent le long de sa nuque. Et puis il prend fin, et tu sens ton cœur battre la chamade alors qu’elle te propose de venir chez elle, main dans la tienne avec ce sourire sur ses lèvres toujours aussi séduisant. Tu te lèves sans demander ton reste, paye ce que tu dois au barman et comme guise de réponse, pose un nouveau baiser, furtif, sur les lèvres de la rose.

- J’acceptes ton invitation avec plaisir. Et de rester cette nuit également, si tu me le permets.

Et ce qui se passera cette nuit, vous le garderez pour vous.



Tenue: [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]/[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]/[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut Page 1 sur 1
Sauter vers: