Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
patience yields focus • lászló
Invité
Jeu 9 Aoû - 17:34
Anonymous

ft. OC de Sonnet_form
❝ Nom : Weisz
❝ Prénom : László
❝ Surnom : Aucun en particulier
❝ Date de naissance : 10/05/1994
❝ Age : 24
❝ Année d'étude : xx
❝ Nationalité : Anglo-hongrois
❝ Origines : Hongroises
❝ Orientation sexuelle : Hétérosexuel, à tendance demisexuel
❝ Statut : Célibataire
❝ Groupe : Strangers
❝ Boursier : xx
❝ Club : xx
❝ Profession : Agent des Poisonous, et consultant occasionnel à Blenheim.
❝ Options : xx
❝ Phobie : Claustrophobe
❝ Faible devant : Les personnes âgées, les femmes à fort caractère
❝ Logement : Un appartement dans la basse-ville
❝ Rêve : Aucun en particulier
❝ Date d'arrivée en ville : Courant février 2018
WEISZ László ;
Strangers
❝ We don't have to be ordinary
❝ Taille : 184cm
❝ Poids : 67kg
❝ Peau : Blanche
❝ Yeux : Bleus
❝ Cheveux : Blonds
❝ Maladie : Aucune
❝ Particularités physiques : Porte des lunettes de repos, a trois grains de beauté parfaitement alignés sur l'omoplate droite.
❝ CARACTÈRE : László est ce qu'on peut appeler un fou de travail.
C'est un jeune homme très sérieux, trop même, selon certains. Il apporte tellement d'importance à son travail que, finalement, il ne prend jamais de temps pour lui. Et ne semble pas réaliser qu'une pause lui ferait parfois du bien de temps en temps. Il faut le mettre devant le fait accompli pour lui faire lâcher son ordinateur portable ou son téléphone.
László est une personne plutôt exigeante ; mais uniquement du point de vue professionnel. Il a un œil très critique et apporte toujours sa vision des choses, ou des conseils. C'est quelqu'un de très ouvert d'esprit et à l'écoute des opinions des autres ; il reconnaît volontiers avoir tort lorsque c'est le cas. Il n'est pas nécessairement borné mais est plutôt vieux jeu.
Mais malgré son air un peu strict, c'est un bon gars.
Il est très respectueux envers la gente féminine et s'inquiète beaucoup pour elles, de manière générale. Il a horreur de les voir pleurer, ni plus ni moins. Ça lui fait perdre ses moyens. D'autant plus encore qu'il est extrêmement gêné en leur présence. Ou disons plutôt qu'il ne sait absolument pas gérer les femmes qui ont un fort caractère, ou qui sont particulièrement extraverties ou séductrices.
László est également du genre à stresser ; et pour évacuer ce stress, il s'accorde des pauses cigarettes. Il ne boit que peu, puisqu'il n'a pas une haute tolérance avec l'alcool. Sous la fatigue, ou l'emprise de l'alcool, il lui arrive de parler d'autres langues. Étant polyglotte, ce n'est en rien étonnant. Il maîtrise un total de 5 langues ; le hongrois, le néerlandais, le français, l'anglais et l'italien.
❝ Comment es-tu arrivé à Fosterhampton : A l'origine, il habitait à Londres, pas très loin de l'agence.
❝ Tes proches, que pensent-ils de ta présence ici : Rien de particulier ; László étant habitué à voyager énormément à cause de son travail, il n'y a donc pas de problème particulier. Du moment qu'il continue à donner des nouvelles.
❝ Où as-tu grandis et avec qui : Il a vécu à Győr jusqu'à ses 6 ans, puis est parti vivre quelques temps aux Pays-Bas avant de, finalement, rejoindre l'Angleterre, vers ses 8 ans.
❝ Tes parents, tu peux nous dire quoi à leur sujet : Il aime énormément ses deux mères et ne s'en cache absolument pas ; ce qui est assez paradoxal lorsqu'on connaît sa nervosité en présence des femmes en général.
❝ Tu as des frères/sœurs, tu peux nous en parler : Il est fils unique.
❝ Tu as une passion : La musique, bien entendu, puisqu'il a orienté sa carrière vers celle-ci. Mais, avant toute chose, c'est un passionné d'histoire.
❝ Aimerais-tu quitter cette ville : Il aimerait surtout que Roméo se sorte les doigts du cul, mais c'est une autre histoire.
❝ Comment vois-tu ta vie dans dix ans : Il n'y songe pas ; il prend finalement très peu de temps pour lui. Alors réfléchir à propos de son avenir personnel, pensez-vous.
❝ BIOGRAPHIE : Pour raconter l'histoire de László, il faut d'abord connaître l'histoire de Franciska et Kornélia.

Franciska était une militaire très fière qui rentrait dans le rang. C'était une femme stricte élevée dans une famille conservatrice. Compte tenu de son caractère fort, la carrière militaire lui était toute indiquée et elle s'y orienta dès que possible. Sa condition de femme la plaça rapidement dans une position délicate et il fallut, pour elle, redoubler d'efforts pour prouver sa valeur.
Et elle y parvint, se hissant à un grade qui rendit sa famille fière. Elle était Lieutenant.

Kornélia, elle, était une militante d'une cause qui lui tenait à coeur ; la cause LGBT. C'est à l'adolescence qu'elle avait réalisé son homosexualité. Ses parents, conservateurs également, eurent énormément de mal à l'accepter. C'est finalement avec du temps que son père finit par accepter les préférences de sa fille. Sa mère elle, était plus distante, mais avait fini par se faire à cette idée. Cependant, ils restaient assez frileux à ce sujet et il n'était jamais question de l'évoquer. Kornélia était néanmoins heureuse ainsi, même s'ils n'osaient pas l'avouer fièrement, ses parents l'acceptaient. Elle n'avait pas besoin de plus de leur part, c'était déjà très courageux et aimant de leur part.
Mais, éprise de justice, Kornélia voulait que les choses changent, ici, en Hongrie. Alors elle rejoignit le mouvement, les manifestations.

Et c'est lors d'une manifestation qu'elles se rencontrèrent.

Les choses avaient mal tourné ; la manifestation pacifiste s'était vue troubler par des opposants et, rapidement, les forces armées furent mobilisées. C'était le chaos ; la violence était devenue maîtresse. Kornélia fut prise à parti, comme beaucoup d'autres. Encerclée par des opposants, elle était ruée de coups. Elle aurait pu mourir là, sous les coups, tant l'acharnement était évident. Mais Franciska neutralisa ses assaillants à l'aide de ses collègues et subordonnés.
Et, presque naturellement, le lieutenant prit la militante en charge.

Kornélia ne reprit connaissance que plusieurs heures plus tard avec, à son chevet, Franciska. Cette dernière invita la première à porter plainte pour coups et blessures, mais Kornélia n'y voyait pas d'intérêt. Choquée par les événements, Kornélia fut placée sous surveillance psychiatrique pendant une courte période. Mais elle refusait de parler ou de se faire approcher sans la présence du lieutenant qui lui avait sauvé la vie. Force fut de constater que la militante se sentait bien plus en sécurité avec la militaire.

Il s'écoula donc trois longs mois avant que Kornélia ne puisse guérir de son choc psychologique. Trois longs mois durant lesquels Franciska et elle ne se sont que peu quittées.
Si Kornélia n'avait pas caché son sentiment d'être en sécurité avec la militaire, Franciska, elle, ne pouvait que constater que la nature douce de la militante avait apaisé son caractère fort. Elles aimaient passer du temps ensemble et, finalement, de manière presque naturelle, elles tombèrent amoureuses l'une de l'autre.
Entendons que par, presque naturelle, nous parlons de moments purement idiots et gênants, de crises de jalousies évidentes et d'aveux à demi cachés.

Quelques années plus tard, elles vivaient ensemble.
Officiellement, elles n'étaient que colocataires. Après tout, la Hongrie ne tolérait toujours pas le mariage homosexuel, et par extension, l'adoption non plus. N'étaient au courant qu'un petit comité de personnes dont elles étaient proches, et qui étaient un minimum ouvertes d'esprit.
C'était le cas de leur meilleur ami commun. Un militaire, ami d'enfance de Franciska.

Matyas n'était pas un soldat de l'armée de terre, c'était un pilote d'avion réputé pour son agilité. Un homme bienveillant et souriant. Dire qu'il ne fut pas surpris d'apprendre que sa meilleure amie était tombée amoureuse d'une autre femme, ce serait mentir. Mais il accepta la situation ; il en plaisantait souvent. Il était très proche des deux femmes ; il les aimait comme un frère aimerait ses petites sœurs. Il ferait tout pour elles.

Aussi, lorsque le couple manifesta son désir d'enfanter, ce fut naturel pour elles que de se tourner vers lui. Il les conduisit hors du pays pour permettre à Kornélia de bénéficier d'une fécondation in vitro. Ce fut difficile de se procurer les documents, et la procédure prit plus de 5 mois. Mais, quand ils rentrèrent au pays, Kornélia portait un bébé.
Là encore, officiellement, il fallait mentir ; Matyas se présenta donc comme étant le père de l'enfant à venir.

Après neuf mois, Kornélia mit au monde le petit László. Matyas fut nommé comme unique parrain de l'enfant. Franciska et Kornélia étaient heureuses.
Et l'histoire de László commença alors.

Il n'a pas manqué d'amour ; choyé par ses deux mères et par son parrain, le petit bambin était heureux. Son éveil fut considéré comme précoce ; les pédiatres le désignèrent rapidement comme un futur petit génie. Mais il n'était question, ni pour ses mères ni pour son parrain, de le priver de son enfance au profit d'une éducation spartiate de surdoués ou dieu seul sait quoi.
Alors il grandit normalement, simplement. Mais pas forcément toujours dans le bonheur.

En grandissant, le petit László devenait grassouillet. Il s'attira les moqueries de ses camarades ; il était montré du doigt, mis à l'écart. Et ce fut bien pire encore lorsqu'il déclara ne pas avoir de père. Que deux mamans. Dès lors, on le traitait de gros bizarre, de cochon, de « sans papa », etc.
Ce fut un moment très douloureux dans sa vie. Mais grâce à l'amour de ses mères et de son parrain, László surmonta cette période.

A ses 7 ans, et face à la menace grandissante des autorités, le couple décida de quitter la Hongrie pour rejoindre les Pays-Bas, pays où le mariage homosexuel était autorisé. Matyas, lui, n'avait pas pu les suivre compte tenu de sa place au sein de l'armée, et aussi parce qu'il avait sa propre vie sentimentale en Hongrie. Mais il promit de leur rendre visite dès que possible.

Vers ses 14 ans, il se mit au sport, courant avec Franciska. Kornélia veillait à son alimentation, et, rapidement, il fondit à vue d'oeil. Mais, entre temps, il gagna aussi beaucoup en taille. Du petit garçon grassouillet, il devint l'élancé adolescent qui attira l'attention de ses camarades. Mais dans le bon sens du terme cette fois.

Entre temps, il avait développé un goût prononcé pour la musique. Il apprit à jouer de la guitare, du violon et du piano. Il fit également des vocalises ; il dût travailler longuement pour ne pas casser les oreilles de ses mamans adorées, mais il parvint à un timbre de voix acceptable. Kornélia voulut le pousser à suivre la voie musicale, en tant que chanteur, que musicien. Mais ce n'était pas son désir.

La musique était sa passion, mais il ne voulait pas la pratiquer. Il voulait la vivre de manière passive. Parce qu'il pensait, et penserait toujours, que l'on profite plus en tant que spectateur qu'en tant qu'auteur. Ca ne l'empêcherait pas de jouer de temps à autre, mais la célébrité ne l'intéressait guère.
Il opta plutôt pour travailler dans une maison de disque.

C'est donc vers ses 21 ans, et après une formation intense qu'on lui confia la direction d'un jeune groupe de musique italien, les Poisonous.
C'est donc à cette époque qu'il fit la rencontre de Roméo. Clairement la pire rencontre de sa vie. L'italien lui en fit voir des vertes et des pas mûres, et c'est encore le cas aujourd'hui, trois ans plus tard...
❝ Pseudo : Moon
❝ Age : QUART DE SIECLE BIENTOT MDR
❝ Disponibilité : vers l'infini et sous les draps
❝ Comment tu nous as connu : pouet
❝ Des remarques : chaussettes
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Jeu 9 Aoû - 21:54
Anonymous
AAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAH
A-
A-
AAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAH

EKFNZEKFZJNFKLZRJNZKLFJENRFKLJRENFREKJFNREF

*se jette dessus pour lui faire des bébés*
♥♥♥♥♥♥♥♥♥
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Lou-Ann K. Fukuda
Ven 10 Aoû - 11:59
Lou-Ann K. Fukuda
Hellhounds - Professeure de musique
Messages : 100
Age : 25
Occupation : Professeur de musique
Multi-comptes : Jalander A. Churchill
Lucrezia I. de Guevera
Lily B.-S. Fèng
(j'adore ton perso mais ça tu le sais déjà héhé ♥️)
patience yields focus • lászló Giphy

_________________
patience yields focus • lászló NYfHiqH
Lou en #cc6666, en gras pour le Japonais et en italique pour le Français
(o≧∇≦)o Fiche, liens & portable o(≧∇≦o)
Revenir en haut Aller en bas
Sir Foster
Mar 14 Aoû - 14:58
Sir Foster
PNJ
Messages : 584
Joyeuse Validation
Bienvenue sur Le Palais de Blenheim & Félicitations pour ta validation !
Te voici désormais un Stranger ! ♥
Tu as maintenant accès à la zone RP ainsi qu'au lieu secret de ton groupe
Tu peux :
• Faire ta fiche de lien
• Poste ton téléphone
• Faire une demande de RP
Recenser ton avatar

Tu peux également tenter de contrer Queen en utilisant le compte de M.O.N.A.R.C.H ! Les identifiants sont disponibles ci-dessous.


Si ce n'est pas déjà fait, n'oublie pas de rejoindre le serveur Discord du forum en suivant ce lien :  https://discord.gg/GBjj3fz

Amuse toi bien parmi nous ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut Page 1 sur 1
Sauter vers: