:: Torrent du flood! :: Galerie des artistes Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Il était une fois...

avatar
Messages : 172
Age : 16
Multi-comptes : Indra & Luna & Lancelot & Astrid

Feuille de personnage
Orientation :
Situation: Célibataire
Groupe: Galilée
Galilée
Sam 31 Mar - 16:45
J'aime écrire. Beaucoup beaucoup. (D'ailleurs c'est bien pour ça que je fais du rp mdr). Et de temps en temps je me retrouve aussi à écrire sur mes personnages, des choses qui se sont passés dans le passé mais qui n'ont pas été mis ou développés pour x raison (comme ne pas assassiner le staff avec une histoire de 30 000 mots, par exemple), ou qui se passeront dans le futur. Mais dans le futur de dans 10 ans. De dans 30 ans. Ou de dans 70 ans, why not. Du coup Il était une fois ça va être un entassement de textes dans ce genre. Avec un joli(?) sommaire ci-dessous, au cas où cet endroit prendrait des proportions inattendue. *tousse*

S O M M A I R E

Lily-Rose Weiss
Ca ne durera pas

Indra H. King
Un rythme inquiet
Désir

Luna G. Reynirsdottir
La blancheur de la neige

Lancelot Andrieux
Charognards

Astrid C.-S. Seo

Ezequiel A. Shakespeare

??? ??? ???

??? ???
Défaut de fabrication
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 172
Age : 16
Multi-comptes : Indra & Luna & Lancelot & Astrid

Feuille de personnage
Orientation :
Situation: Célibataire
Groupe: Galilée
Galilée
Sam 31 Mar - 16:48

C H A R O G N A R D S
Lancelot

On frappe à la porte. On appuie sur la sonnette. On appelle dehors. Toujours les mêmes voix. Maman arrête ce qu’elle fait, va à la porte, regarde par le juda. Dehors toujours les mêmes voix, les mêmes personnes. Les mêmes rapaces. Les mêmes charognards venus rôder autour du cadavre. Le cadavre, c’est la maison, c’est maman, c’est Guenièvre, c’est moi. Maman n’ouvre pas la porte. Elle recule et crie.

“Je n’ai rien à déclarer.”
“Sans commentaire.”
“Je ne répondrai pas.”
“Allez-vous en !”

Les charognards ne s’en vont pas. Jamais. Ils reculent puis reviennent, piaillent. Guenièvre pleure. Maman tremble mais va la voir. La porte est fermée. Sur la table, il y a une boite de médicaments. Le téléphone sonne, on appelle. Ce sont les charognards.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 172
Age : 16
Multi-comptes : Indra & Luna & Lancelot & Astrid

Feuille de personnage
Orientation :
Situation: Célibataire
Groupe: Galilée
Galilée
Sam 31 Mar - 17:06

L A • B L A N C H E U R • D E • L A • N E I G E
Luna

Dehors c’est la neige, comme toujours. A chaque hiver, le même paysage, la même blancheur immaculée qui étincelle au soleil. Les mêmes rires d’enfants dans le parc au bout de la rue. Ils courent sur le manteau d’épaisse poudreuse, leurs pas étouffés. La neige est trop fraîche pour pouvoir en faire un bonhomme, trop gorgée d’eau pour débuter une bataille. Alors ils jouent au loup, à se courir après, à s’attraper, à se percher sur les bancs ou les jeux.
Puis tout à coup, la chute. Un cri s’élève au milieu des rires qui se tarissent. Les adultes accourent, s’inquiètent. La panique éclate et se répand. On essaye de consoler l’enfant. On voit son bras dont la forme n’a rien de naturelle et l’hôpital est contacté.
La blessée est placée dans l’ambulance, les parents sont prévenus. L’inquiétude demeure un instant puis s’éloigne petit à petit. Les parents reprennent leurs conversations, les enfants leurs jeux.
Ne reste bientôt plus dans le parc la moindre trace de l’incident, si ce n’est dans la neige blanche l'empreinte d’un petit corps et un peu de sang.

Luna ne remit pas les pieds dans le parc cet hiver-là.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 172
Age : 16
Multi-comptes : Indra & Luna & Lancelot & Astrid

Feuille de personnage
Orientation :
Situation: Célibataire
Groupe: Galilée
Galilée
Jeu 5 Avr - 11:54

U N • R Y T H M E • I N Q U I E T
Indra

Le son du piano était sourd, ses doigts sur les touches lourds. Le rythme lent de la mélodie s’élevait et résonnait par la porte ouverte dans le couloir. L’heure tardive n’arrangeait rien, l’ensemble était sinistre. Indra ne s’en rendait pas compte.
L’adolescent était replié sur lui-même, enfermé dans le silence et dans la musique depuis un long moment. Incapable de parler, incapable de mettre les bons mots sur les bonnes choses. Comme s’il y avait trop de choses et pas assez de mots. Son visage peu expressif ne lui était d’aucune aide encore. Depuis qu’il était petit, Indra était dans la retenue.
La psychologue qui le suivait depuis quelques années lui avait proposé déjà plusieurs façons pour s’exprimer ou s’améliorer. Comme lire un dictionnaire, pour avoir plus de mots. Comme martyriser le piano, pour tout faire sortir.
Le son était sourd, ses doigts lourds, le rythme lent. Kelly s’approcha de son fils.
Est-ce que ça va ?
Non, ça n’allait pas.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 172
Age : 16
Multi-comptes : Indra & Luna & Lancelot & Astrid

Feuille de personnage
Orientation :
Situation: Célibataire
Groupe: Galilée
Galilée
Jeu 5 Avr - 12:12

C A • N E • D U R E R A • P A S
Lily-Rose

On lui a dit qu’elle est foutue. Qu’elle ne remarchera pas. Qu’elle est condamnée à passer le reste de sa vie dans une chaise à roulettes. Que ses efforts sont vains. Qu’elle devrait laisser tomber. Qu’elle se fait du mal à continuer d’y croire. Qu’elle va se blesser à force d’essayer. On lui a dit tout ça et d’autres choses encore. Plusieurs fois.
Un jour, Lily-Rose parvient à bouger ses orteils. A les faire plier. Juste par sa volonté. A la seule force de ses muscles soit-disant éternellement statue de chair.
Et Lily-Rose crie, hurle, s’égosille, rugit, fait exploser sa voix dans un feu d’artifice de joie. Dans une victoire éclatante. Elle fait un pied de nez à tous ses médecins pessimistes. Leur cloue le bec. Leur rabat le caquet. Leur ferme la gueule.
Ce ne sont que des orteils. Cinq petits orteils. C’est surtout la récompense d’un long et dur travail. Et après ses orteils, ce sera le pied. La cheville. Le genou. Le bassin. Ses deux jambes. L’éveil progressif de chaque articulation. Une victoire totale. Écrasante. Une résurrection  de ce qui avait été déclaré mort.
On lui a dit qu’elle est foutue. Qu’elle ne remarchera pas. Qu’elle est condamnée à passer le reste de sa vie dans un fauteuil roulant.
Lily-Rose sait que ça ne durera pas.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 172
Age : 16
Multi-comptes : Indra & Luna & Lancelot & Astrid

Feuille de personnage
Orientation :
Situation: Célibataire
Groupe: Galilée
Galilée
Jeu 5 Avr - 12:30

D E S I R
Indra

C’était une bête qu’Indra connaissait bien. Une créature à la croissance fulgurante, qui prenait toute la place dans son corps, qui envahissait chaque petit espace de libre jusqu’à étouffer. Un animal sauvage enfermé à l’intérieur de lui, qui tournait en rond, griffait ses entrailles, labourait l’intérieur de son sang, volait son souffle pour rugir, et perpétuellement à la recherche d’un moyen de sortir. Un fauve qu’Indra avait appris à maîtriser, à dompter, comme d’autres émotions. Alors il n’avait pas peur quand il le sentait s’embraser dans son ventre, s’éveiller à la vue de formes gracieuses, de morceaux de peau dévoilés, frémir avec délice à la fragrance d’un parfum, à l’intonation d’une voix. Il n’avait rien à craindre de voir peut-être ses mains trembler, de sentir ses muscles se tendre presque douloureusement, de finalement s’y abandonner, lâcher la laisse, ôter la muselière, et muer le désir en plaisir, à deux ou solitaire.
Indra n’était pas effrayé.
Sauf lorsque l’objet de son désir était un homme.
Revenir en haut Aller en bas





Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Palais de Blenheim :: Torrent du flood! :: Galerie des artistes-