Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Il faut de tout pour faire un monde [Terminée]
Invité
Invité
avatar
Dim 25 Mar - 22:20

ft. Kisaragi Shintaro / Kagerou Project
❝ Nom : Law
❝ Prénom : Funan Iridae
❝ Surnom : Lorsqu’il se présente à quelqu’un, il dit toujours son surnom : Finn  
❝ Date de naissance : 6 juin 1996
❝ Age : 22 ans
❝ Année d'étude : 6ième années
❝ Nationalité : Japonais
❝ Origines : Japonais
❝ Orientation sexuelle : Bisexuel
❝ Statut : Célibataire et cœur brisé
❝ Groupe : Le meilleur : Précious
❝ Boursier : Oui
❝ Club : Il préfère glander que bosser.
❝ Profession : Elève.
❝ Options : Littérature, art, histoire et sport
❝ Phobie : Les chiens et les crevettes.
❝ Faible devant : Les chiens et les crevettes ?... Son reflet dans un miroir, les beaux mecs, les belles nanas, tout ce qui est beau quoi !
❝ Logement : Pensionnaire
❝ Rêve : Devenir gardien de temple comme ses parents
❝ Date d'arrivée en ville : 25 Août 2012
Funan Law ;
Precious• élève
❝La seule circonstances où  on peut regarder quelqu’un de haut, c’est quand on l’aide à se relever !
❝ Taille : 1 m 76
❝ Poids : 64 kilos tout mouillé.
❝ Peau : Plutôt pâle en hiver, elle bronze facilement en été
❝ Yeux : De couleur naturelle marron foncés, il aime mettre souvent des lentilles, surtout de couleur verte, ça fait ressortir sa belle peau dit-il.
❝ Cheveux : Couleur ébène, il aime également les colorés grâce à des bombes fait exprès. Les couleurs claires font ressortir ses yeux !  Ses cheveux ne sont cependant pas coiffés ! Cela lui donne un style particulier, de plus ils sont souvent légèrement bouclés, surtout quand il sort de la douche
❝ Maladie : Aucune !
❝ Particularités physiques : Un jolie visage, des jolies yeux, des beaux visages, trop de perfection dans un seul homme. Piercing à la langue, tatouage sur le bras droit et derrière l’oreille, celui représente un vol d’oiseau et part du début de sa nuque. Il a une cicatrice sur l’une de ses mains, enfin sur l’index de la main gauche pour être exacte. Il se l’es fait quand il était petit, en jouant avec un enleveur d’agrafe. Il a depuis se jour deux trous biens distinct.
❝ CARACTÈRE : La maladresse de Funan peut paraître comme de la méchanceté.
Il n’est pas quelqu’un de méchant pourtant, il dit seulement ce qu’il pense. Il pense que le mensonge existe seulement pour dissimuler une trop dure réalité qui sera un jour dévoilé. Cela ne sert à rien de traîner un truc, mieux vos avoir mal directe pour se remettre plus facilement. Lui-même n’aime pas le mensonge, il ne dira pas quelque chose qu’il n’aime pas. C’est comme ça… Bien entendue il ne reconnaît pas quand quelqu’un lui ment, mais s’il s’en rend compte bien plus tard, il en voudra à la personne. Dissimulait quelque chose derrière une jolie phrase ne le protégera pas, il veut encaisser les choses dés qu’elles arrivent.
« Les maths, c’est simple, c’est juste de la logique ». Bien entendu, il ne reconnaît pas quand quelqu’un lui ment, mais s’il s’en rend compte bien plus tard, il en voudra à la personne. Ce n’est en aucune façon faite pour rabaisser les personnes, il n’aime pas cela. Rabaisser les autres est fait par des personnes qui n’ont aucune confiance en eux et qui sont obliger de rabaisser les autres pour simplement être au même niveau que les autres. Il a une certaine confiance envers ses capacités, mais quand quelque chose le bloque, il ne baissera pas les bras et ferra tout pour passer outre.

Malgré son incapacité à mentir à quelqu’un, il est capable de parfois se montrer sournois. C’est pour lui presque naturel, mais très rancunier, il refuse de laisser passer une seule personne qui lui fait un coup bas. Il ne laisse pas faire, essayer de lui mettre une douille une seule fois, pas deux. Il sera capable de presque tout pour vous faire comprendre que vous allez trop loin. Il se montrera froid et sec avec vous, il ne veut pas ce mélangé à ses pauvres personnes qui aime programmer des trucs pour les annuler rapidement. Lui ne fait pas cela, alors ne lui faite pas cela.

Bien entendue, il arrive à pardonner les personnes. C’est une personne qui pense que quand une personne a compris son erreur, elle doit être pardonnée. Il est sûrement un peu naïf, mais il s’en fout puisque s’il se rend compte de la tromperie, il fera comprendre à la personne que ce qu’elle vient de faire est ignoble, impardonnable. Tromper quelqu’un qui est près à te pardonner est une chose, aux yeux de garçon, inacceptable.
Faire de son ennemi le jeune garçon est très dangereux. Son beau visage l’a toujours rendu populaire auprès des filles autant qu’auprès des garçons, de ce fait il a toujours eu beaucoup d’ami. Essayait seulement de faire du mal à l’un de ses amis derrière son dos, vous vous ferrez un ennemi. Il déteste qu’on touche aux personnes proches de lui, même des inconnus. La violence ne résout rien, si les personnes descendent jusqu’à la violence, c’est qu’elles n’ont pas les moyens de blesser avec les mots.

C’est ainsi que Funan marche, les paroles. La violence ne crée que des blessures physique, les paroles elles, s’ancrent dans le corps de l’autre et le blesse intérieurement. Il y a seulement un moyen de le rendre violent : faites du mal à ses véritables amis, à la personne qu’il aime ou sa famille, vous le verrez réellement en colère. Il deviendra même violent, ne vous frappera pas, mais pourra vous intimité en vous plaquant au mur avec violence.
« Véritable ami », ils sont rares malgré le nombre de personnes qui traîne avec lui seulement pour sa beauté. Eux font partis de sa famille pour lui, ils ne seront jamais séparés les uns des autres. Ce sont eux qui possèdent la totale confiance de Funan, ceux qui l’on vue pleurer, crier, rire à s’en tordre l’estomac. Ce sont eux qui le connaissent le mieux et qui ne sont pas présent près de lui pour son magnifique physique, mais pour ce qu’il représente à l’intérieur. Il est parfait de l’extérieur, mais peut parfois se montrer pourri de l’intérieur.

Parfais physique, il le sait. Il l’utilise d’ailleurs rarement quand il en a besoin. Il aime user de son physique sur les personnes, surtout pour les draguer. Certaines filles tombent dans ses bras au moindre sourire. Ca le fait rire, il s’en fiche de savoir que les autres le trouve beau, lui, il est bien dans sa peau, c’est tout ce qui compte. Puis, il pense que la beauté est relative à chaque être humain sur terre. Lui aime les piercings et les tatouages, certains non, et il l’accepte.
Car oui, Funan est quelqu’un d’ouvert, il aime parler aux gens et les rencontrer. Il aime passer le bras autour de l’épaule de son ami pour rire. Le contact rapproche les gens, c’est pour cela qu’il aime passer son bras sur les épaules des autres. Mais pas de câlin, ceci son réserver à la personne qu’il aimera. Il est également très curieux et aime apprendre de nouvelles choses.
❝ Comment es-tu arrivé à Fosterhampton : Par avions.
❝ Tes proches, que pensent-ils de ta présence ici : Ses deux parents sont heureux, très croyant ils pensent que cela est grâce à dieu. Ils voient cette école comme un destin fabuleux pour leur fils.
❝ Où as-tu grandis et avec qui : Avec ses parents, Yuka et Mako , sa petite sœur, Kilia et ses deux petits frères, Yukino et Abishcal.
❝ Tes parents, tu peux nous dire quoi à leur sujet : Ses parents sont ce qu’on appelle des gardeurs de temples. Où des prêtres comme vous le voulez. Ce sont eux qui vivent dans le temple ou près du temple (dans le cas des Law, c’est derrière le temps.)
❝ Tu as des frères/sœurs, tu peux nous en parler : Kilia Law : une jeune fille qui ressemble à son grand frère comme deux gouttes d’eaux, sauf pour les yeux qu’elle possède vert.  Agée maintenant de 20 ans, elle est manageur dans une boutique de parfum.
Yukino Law : Jeune garçon de maintenant 17 ans, Yukino ressemble beaucoup plus à son père avec ses cheveux marron. Il est toujours au lycée.
Abishal : Frère de 16 ans, il ressemble plus à sa mère qu’à son père. Il est également au lycée.  
❝ Tu as une passion : La passion de Funan est … Spécial. Il aime porter d’anciens vêtements japonais pour se prendre en photo. Il y a donc la photographie, de lui ou non. Le maniement du katana, le dessin et la nage. Il porte un kimono dés qu’il le peut
❝ Aimerais-tu quitter cette ville : Oui, pour son travail pour l’instant❝ Comment vois-tu ta vie dans dix ans : Tranquille au Japon, sa beauté renfermer dans un temple pendant qu’il se la coule douce.
❝ BIOGRAPHIE :
Yuka Kallua est une jeune fille née en 1971 dans la ville d’Osaka au Japon. Fille unique, ses parents étaient alors des gardiens de temple. Depuis longtemps, le temple d’Inunakisan était dans la famille et chaque enfant premier né recevait ce temple à la mort des parents. Son collège et son lycée, elle les passa dans sa ville natale, à l’université, elle partie à Kyoto afin d’y étudier. Elle avait un petit boulot là-bas afin d’avoir les moyens de louer un petit appartement. Elle se rendait à Osaka tous les Week-ends, elle était très proche de ses parents.

Lors de sa dernière année d’études, elle rencontra un jeune garçon. Il était anglais et se prénommait Miko Law, il était venu au Japon pour ses études et comptait s’installer dans ce beau pays pour vivre. Les deux jeunes sortirent rapidement ensemble, si bien que Miko accompagnait souvent Yuka chez ses parents. Ils aimaient beaucoup le compagnon que leur fille avait choisi, les deux jeunes gens avaient la vie devant eux. Cependant, voilà, quelque chose d’horrible arrivèrent aux deux parents.
C’était en juin 1993, les parents Kallua avaient décidés de prendre un Week-end de vacance, laissant le temple entre les mains de leur fille et de leur gendre. Ils partirent le vendredi soir et devaient revenir le lundi dans la journée. Une dernière embrassade, un dernier câlin et un dernier en revoir. Ils étaient partis et n’allaient jamais revenir.

Le bateau rencontra une tempête lors de la deuxième nuit. Aucun survivant ne fut retrouvé. Les parents de Yuka étaient morts pendant les premières vacances qu’ils prenaient depuis longtemps. La jeune fille était dévastée, elle venait de perdre les deux seules personnes de sa famille, il ne lui restait que Miko pour pleurer. Elle reçue alors le temple de ses parents en héritage ainsi que la maison qu’ils habitaient se situant derrière le temple. Elle put rapidement se refaire, passant les premiers mois qui suivirent la mort de ses parents à travailler d’arrache-pied pour ne pas penser à leur disparition.
Miko et elle étaient toujours ensemble, au grand bonheur du couple, une petite surprise pointa le bout de son nez. La jeune femme découvrit qu’elle était enceinte en septembre 1995, le bonheur était au rendez-vous et le petit couple attendait avec entrain le nouveau-né. Ils décidèrent de se marier avant l’arriver du bébé, en juin 1996 et pus annoncer aux invités le sexe du petit : un garçon.

La maison héritée des parents possédait plusieurs chambres, c’était une maison familiale faite pour recevoir plus qu’un simple couple et un enfant. Yuka et Miko préparèrent donc la chambre juste à côté de la leur afin d’entendre le bébé quand il pleure. C’est ainsi que la jeune fille donna naissance, le 6 juin 1996, d’un petit garçon. Petit, déjà, il était beau, il était en pleine forme, souriant aux anges juste après sa naissance. Ses parents lui donnèrent le prénom : Funan Iridae, le second prénom et celui du feu-père de Yuka.
Malgré l’absence des grands-parents, autant maternelle que paternel (les parents de Miko sont toujours en Angleterre), il était entouré d’amour. Ses parents n’étaient jamais séparés de lui. Aucune nourrisse ne venait le garder puisque la maison familiale était juste derrière le temps, dissimulait par des arbres aux yeux des visiteurs. Yuka gardait donc le petit et pouvait rentrer quand il voulait manger.

Lorsqu’il grandit assez pour savoir marcher, il courait de partout. Une vraie pile électrique qui ne pouvait pas rester immobile trop longtemps, tous les visiteurs réguliers du temple le connaissaient, ils le surnommaient « Kimono õji », le prince au kimono. Sa mère l’habillait souvent de ce vêtement typique du japon. Elle en avait pleins, ses parents lui avaient appris à les aimer. Elle habillait donc souvent, tout le temps même, Funan en kimono. Il avait deux ans et n’allait pas à l’école, il jouait dans le temple et c’était magique pour elle de le voir courir, le sourire aux lèvres, montrant son nouveau kimono qu’il portait à tout le monde.
Pourquoi Prince ? Parce que déjà à cet âge, le petit garçon était beau. Ses cheveux noirs encadraient son visage bronzé puisque le soleil tapait fort, son sourire ensoleillé ses yeux qui brillaient toujours d’une lueur éblouissante. Il était aimait de tout les visiteurs, certains disant qu’ils allaient devenir magnifique une fois adulte, ce qui n’est pas totalement faux.

Année 1998, 29 septembre, la petite famille se rendit à l’hôpital. Yuka venait d’accoucher, au plus grand bonheur du père et du fils, ce fut une petite fille. Le prénom Kilia lui fit donnée avec en prénom secondaire Jena. C’était le prénom de la grand-mère du paternel. Les parents ne s’y attendaient pas, mais leur fille était beaucoup plus… Turbulente que son frère. Elle criait souvent, se montrait souvent arrogante envers ses parents et avec son frère elle était une vraie teigne. Elle était toujours avec lui, mais aimait le ridiculiser devant tout le monde. Cependant, elle n’avait pas pensée à ce que son frère ne réagisse absolument pas à sa méchanceté gratuite.
Funan ne faisait pas attention, grand frère modèle, il la regardait toujours avec l’amour fraternel qui l’habitait. Il ne pouvait pas la protéger, mais quand il sera assez grand, il la protégera coûte que coûte.

Lorsqu’il eu 3 ans, il entra dans une école maternelle qui se trouvait non loin de la maison. Sa mère venait donc le chercher à pied et c’était assez simple. Déjà en maternelle, les filles voulaient être l’amoureuse de Finn, il eu du succès très tôt même s’il ne s’en rendait pas réellement. Il ne voulait qu’une chose à cette époque : jouer.

Il comprit cependant un jour qu’il n’était pas comme les autres enfants, que son physique n’était pas « banal ». Cela s’est passé l’année de ses 5 ans, sa mère encore enceinte, elle venait de récupérer ses enfants à la maternelle. Ils allaient chercher une glace pour chacun quand un homme fit stopper la mère pour lui parler. Trop petit pour comprendre et comme les discussions l’ennuyait fermement, le petit garçon décrocha rapidement pour regarder ce qui se passait autour de lui. 15 minutes plus tard, ils étaient de nouveau en train de marcher. Il ne sut que bien des années plus tard ce qui s’était passé. L’homme avait demandé à sa mère si elle accepterait qu’il fasse un shooting pour son fils, il lui avait dit alors que son fils ferait en malheur ! Il avait un visage qui devait être photographié, mais elle refusa. Elle ne voulait pas choisir pour son fils, il devait donner son avis, mais étant trop petit pour comprendre. Elle avait poliment dit à l’homme que non et était partie.

Yuka n’en parla pas à son mari, il n’avait pas à savoir puisque de toute façon, elle avait refusée. C’est en août 2001, le 10, qu’elle donna naissance à son second fils : Yukino qui était comme sa sœur, turbulent. Elle donna naissance à Abishal en novembre 2002 et se promit que c’était le dernier enfant. Sa famille était très belle ainsi et ils n’avaient pas d’autres chambres dans la maison.

Le fils aîné, Funan, continuait ses études, jouant toujours dans le temple en compagnie de ses frères et de sa sœur. Ils étaient très proches malgré les disputes qui secouaient souvent la fratrie. L’homme qui avait parlé à Yuka du shooting revint la voir quand il était âgé de 8 ans. C’était encore trop tôt, il ne devait plus revenir sinon elle appelait la police. Il n’est jamais revenu.
Le jeune garçon entra au collège. Toujours autant apprécier, il comprit rapidement que son physique plaisait, il n’en avait pas conscience avant son collège. Beaucoup de personne lui avaient déjà dit qu’il était beau, mais maintenant, les filles le suivaient des yeux dans les couloirs, les mecs aussi d’ailleurs. Cela n’e dérangeait pas le jeune garçon.

À 12 ans il fut élu délégué de sa classe, puis entra dans le comité des élèves grâce à son certain succès avec les filles et avec les mecs aussi. Bon élève, il avait de bonnes notes qui lui permettait de rester en haut du podium. Les filles disaient souvent qu’il était parfait : beau, intelligent et sa famille possédait un temple. C’était l’homme parfait pour beaucoup de personne dans son collège, pourtant Funan ne se trouvait pas si parfait que cela, donc il préférer ignorer les paroles des personnes qui le complimentait. Il fut réélu les années précédentes et entra encore dans le comité des élèves. Il gardait donc ça place du petit garçon parfait du collège, ça le faisait rire qu’on le prenne pour quelqu’un de parfait, il a plein de défaut pourtant.


1 mois après êtres sortis du collège, alors qu’il cherchait un lycée, ses parents fient une petite fête dans le temple. Funan portait un kimono magnifique, il datait de longtemps puisque son grand-père le portait déjà. Il devait seulement flâner dans le temple en prenant des photos avec les visiteurs. Il y avait de tout, des Anglais, des français, des russes etc. Beaucoup de personne vinrent prendre des photos, beaucoup lui disaient les mêmes compliments dont il en a l’habitude. Il leur souriait simplement, ne sachant que répondre aux compliments des inconnues.

2 semaines plus tard, sa mère l’attendait dans la cuisine alors qu’il revenait de la supérette. Un papier dans les mains, des traces de plissure trahissait sa provenance d’une enveloppe. Yuka leva la tête pour regarder son fils, Miko était à côté d’elle et regardait le garçon avec un sourire sur le visage. Funan s’approcha, perplexe et prit la lettre pour la lire. Il n’en croyait pas. Ses mains tremblèrent légèrement. Il n’y croyait pas, il devait rêver, c’était sûrement cela.

Il s’assit sur une chaise et leva les yeux vers ses parents. Ceux-ci souriaient, le bonheur se lisait dans leurs yeux. Cette lettre venait d’un pensionnat situé en Angleterre. Il avait souvent visité l’Angleterre, il parlait l’anglais couramment avec tout de même un accent. Ses grands-parents paternels vivaient là-bas, c’est pour cela qu’il y est déjà allé. Enfin bref, cette lettre venait de Blenheim. Un pensionnat d’élite qui n’acceptait que les élèves qui ont reçu cette même lettre qu’il tenait entre ses mains. Il était accepté dans cet endroit d’élite, il allait être entouré de personne riche, ce qui le rendait tout de même légèrement anxieux. En bas de la lettre, il était dit qu’une bourse lui était donnée pour payer les frais de l’école. Ses parents n’avaient pas les moyens de payer une telle école et c’était mieux ainsi. Ses parents acceptèrent le fait qu’il aille dans une école si loin d’eux. Ils sortirent un peu de leurs économies pour lui payer un billet d’avion.

C’est ainsi que dans l’année de ses 16 ans, il se trouvait chez ses grands-parents paternels qui avait acceptés de l’accueillir jusqu’à la rentrée.

 Après la rentrée

Naturellement bon élève, il n’eu aucun mal pour trouver ses marques avec les professeurs. Il y a cependant une chose qui le dérange : les Précious, ce groupe où il est. Quand il se présente à quelqu’un, la plupart disent « Tu te prends pour une personne supérieure seulement parce que tu as un physique rare ». Alors c’était ce qu’il était, un simple physique que l’école trimballait où il veut pour montrer que la réelle élite physique de l’école était également chez eux. Il exhibait ses trophées qu’étaient les Précious devant le nez des autres pour montrer qu’il était le meilleur.

Il n’acceptait pas cela, c’était pathétique de se servir d’autrui pour son propre compte. Il devait cependant ne rien faire, cela ne sert à rien de soulever un problème quand on est le seul à le trouver. Il accepte sa condition, mais est prêt à en parler avec d’autre Précious pour savoir leurs avis sur cela. Pour l’instant, il continue toujours ses études, envoyant de temps en temps des lettres à ses parents avec quelques photos de lui. Il est à Blenheim, la plus belle école d’élite qui puisse exister dans le monde. Il doit en profiter pour faire de bonnes études et pour se faire des amis, des vrais bien sûr.

❝ Pseudo : Lanaë
❝ Age : 20 ans
❝ Disponibilité : un peu tout les jours si possible
❝ Comment tu nous as connu : j’y suis
❝ Des remarques : j’aime !
Invité
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 566
PNJ
Sam 31 Mar - 1:21
Hello mister Funan & bienvenue !

Comme dit sur Discord, voici les petites choses qui ne me conviennent pas dans ta fiche :

Dans la partie en rouge, tu dis qu'il est pas boursier mais dans la biographie tu dis qu'il est boursier
+ S'il est entré à Blenheim en 1ère année, il est rentré en septembre 2012. Du coup s'il est arrivé en août d'avant sa rentrée, c'est août 2012
+ Il faut que tu précises pourquoi tu as été repéré pour être Precious
"être simple" ne suffit pas. Ils sont censés être supers beaux.

Je te laisse me dire dès que tu as tout modifié Wink
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Sam 31 Mar - 1:53
Tout est modifié :3
Invité
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 566
PNJ
Sam 31 Mar - 20:30
Coucou Funan,
Je reviens de nouveau sur ta fiche.

Déjà, je vais te demander une relecture, il y a beaucoup de fautes d'orthographes qu'il faudrait que tu corriges Smile
Ensuite, je reviens sur le côté Precious : ton personnage dans ce que tu décris n'a rien d'exceptionnel. Comme je te l'ai dis, les Precious sont ceux qui sont d'une beauté à couper le souffle. Qui pourraient être mannequin, acteur, ou toute autre profession basée sur le physique.
Pour finir, tu dis qu'il intègre l'école l'année de ses 15 ans mais c'est l'année de ses 16 ans. Même s'il a 15 ans en intégrant l'école, il sera dans l'année de ses 16 ans. (oui c'est un détail mais quand même !)

N'hésite pas à nous poker si tu as besoin d'un coup de patoune ! Smile
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Dim 8 Avr - 16:13
Du coup j'ai modifiée la présentation de mon personnage de A à Z :3

J'ai essayée de corriger au maximum j'espère que cela ira ainsi o/
Invité
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 566
PNJ
Lun 20 Aoû - 12:30
Bonjour jeune homme ! Désolé du retard.

J'ai jeté un coup d’œil à ta fiche, et il se trouve qu'il y a encore pas mal de fautes. Si tu as besoin d'indications n'hésite pas à demander, mais en l'état je ne peux pas te valider.
Au passage, vu que nous arrivons à la rentrée, tu peux mettre directement "7eme année" pour Funan ou le rajeunir d'un an pour qu'il reste en sixième année.

Voilà pour moi ! Bon courage Wink
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut Page 1 sur 1
Sauter vers: