Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Polinova Alina - Laisse moi te charmer ♥ [TERMINÉE]
Invité
Mar 13 Fév - 20:01
Anonymous

ft. Yuzu Aihara - Citrus
❝ Nom : Polinova
❝ Prénom : Alina
❝ Surnom : Ali
❝ Date de naissance : 1er Janvier 1998
❝ Age : 20 лет
❝ Année d'étude : 4ème année
❝ Nationalité : Russe - Japonaise
❝ Origines : Russe !
❝ Orientation sexuelle : Bi !
❝ Statut : Célibataire !
❝ Groupe : Precious
❝ Boursier : /
❝ Club : JUST MONIKA. Club de littérature !
❝ Profession : /
❝ Options : Espagnol & Français
❝ Phobie : Entomophobie. Ces sales bêtes
❝ Faible devant : Les belles personnes !
❝ Logement : Pensionnat !
❝ Rêve : Devenir une grande romancière !
❝ Date d'arrivée en ville : /
Polinova Alina ;
Precious • Étudiante
❝ Enlace moi, emmène moi et laisse moi t'embrasser.
❝ Taille : Je fais 1 mètre 69 ! Enfin, quand je ne porte pas de talon, sinon ça peut aller jusqu'à 81, surtout avec les dernières Louboutin So Kate Vernis Satin ! Aah, je fond rien que de penser à ces belles paires.
❝ Poids : C'est osé de demander ça, j'aime bien ! Je fais 57 kilos !
❝ Peau : Ma peau laisse paraître un léger effet de douceur. Celle-ci a un teint bisque voir légèrement bronzé lorsque je m'applique sur le maquillage, contrastant avec mes origines occidentales.
❝ Yeux : Vert olive ! Mon regard est toujours rayonnant, je respire la joie de vivre. Peut-être un peu trop d'ailleurs... Mais mes yeux sont vraiment magnifique, j'arrive à faire transparaître mes émotions aux travers de ceux-ci ! Peut-être un peu trop aussi... Mais mes yeux sont beaux ! N'est-ce pas... ?
❝ Cheveux : Mes cheveux mi-longs longent mon visage, caresse ma peau faisant rayonner un petit peu plus mon visage en le raffermissant, le rendant plus sérieux et délicat à première vue. D'une couleur ocré châtain, mes cheveux sont, avec mes yeux, l'une de mes plus grandes fiertés !  
❝ Maladie : Hypersexualité/Nymphomanie.
❝ Particularités physiques : Aucune à ma connaissance.
❝ CARACTÈRE : Alors, euh... Comment me décrire ? Je ne sais pas vraiment par où commencer. Socialement je dirai que je suis très protectrice envers les personnes que j'apprécie. Je ne peux pas accepter de voir mes amis tristes. Je ne peux accepter l'idée qu'ils aient des problèmes, je me sens forcé et obligé de m'introduire dans leurs vies afin de les aider, ce qui, parfois, pour ne pas dire souvent,
a eu l'effet inverse. Plutôt que de régler le soucis, le fait de vouloir trop en faire me donne souvent l'image de forceuse, d'une personne beaucoup trop curieuse et qui ne sait au final,
pas grand chose aux sentiments humains et comment les gérer.

C'est peut-être vrai. Je suis quelqu'un de très gentille qui attise souvent la sympathie des gens, mais encore une fois, ça ne dure pas longtemps de part mon envie de systématiquement aider. On m'a souvent traité d'imbécile, que mon seul atout était mon physique et qu'intérieurement je ne savais pas comment être avec d'autres humains.
C'est vrai. À part sourire et sortir les poings contre les ennemis de mes amies, je ne suis, socialement, qu'une fille gentille et protectrice. Je n'ai rien de spécial.

Mais bon, on va pas pleurer, chacun est comme il est hein ! Et puis, si je fais des efforts pour ne pas m’immiscer dans la vie des gens, je suis certaine que je pourrai ne perdre aucuns de mes nouveaux potes !

En restant dans le domaine du social, j'aime m'adonner au plaisir de la chaire. C'est un petit peu cru dit comme ça, mais c'est vrai. J'aime peut-être un peu trop ça. Genre, vraiment trop quoi, c'est tellement bon. Je risque de passer pour une mauvaise fille, mais selon moi, les relations sexuelles sont à dissocier du sentiments amoureux. Je suis seule maîtresse de mon corps et je décide de faire ce que bon me semble. Fut un temps je ne me sentais pas aussi bien physiquement, et j'ai essuyé pas mal de défaite amoureusement parlant. C'est un peu une revanche sur la vie, désormais. Je me sens belle et j'en profite. Ce n'est malheureusement pas quelque chose de respectable dans le monde actuel. Je suis souvent qualifié de mots vulgaire, de fille de joie pour rester dans le courtois. Mais je me sens bien, c'est le plus important.

Personnellement, je suis assez extraverti, j'arrive facilement à aller vers les autres, même si les garder auprès de moi est plutôt difficile comme dit précédemment. J'aime tout ce qui touche de près ou de loin à la mode. J'ai la chance d'avoir une mère marié à un riche héritier japonais, ce qui me permet d'avoir toute les paires de chaussures que je souhaite. Chaque nouvelles robes, jeans, chemise, j'ai absolument ce que je souhaite, quand je le souhaite. Mais rassurez-vous, je ne suis pas imbu de ma personne ! Je reste très ouvert, j'ai connu beaucoup de pauvre en Russie, et j'ai beaucoup de compassion pour eux.

Je suis très joyeuse au quotidien, et malgré le fait que je ne me fasse refuser que rarement, je reste à l'écart des personnes que je trouve physiquement très belles. À cause de ma pseudo maladie, pour être précise. Je fond littéralement, je rougis et commence à perdre mon sang-froid, finissant par dire n'importe quoi. Mais encore une fois, je ne suis pas qu'une bête assoiffé de chaire ! Si une personne est physiquement très attirante, mais est méchante ou a déjà posé des soucis à des personnes qui me sont proche, je n'aurai absolument aucune envie de m'approcher d'elle.

❝ Comment es-tu arrivé à Fosterhampton : Avec mon demi-frère après avoir reçu une lettre de la part de l'établissement.
❝ Tes proches, que pensent-ils de ta présence ici : Je suppose, pour le peu qu'ils sont dorénavant. Hormis ma famille, beaucoup m'ont jalousés lorsque je leur ai dit que j'allais intégrer cette école et m'ont donc tournés le dos. Mais je n'ai pas besoin d'eux ! Je suis très bien avec mon entourage, mon petit frère, ma mère, mon père et mes quelques amis.
❝ Où as-tu grandis et avec qui : J'ai grandi à Moscou en Russie jusqu'à mes 13 ans, avant d'émigré au Japon avec ma mère. Je vivais honnêtement, ma mère était une enseignante spécialisé dans le japonnais. J'aimais beaucoup et j'aime toujours beaucoup la Russie, c'était une époque très moyenne de ma vie, mais je suis née là-bas et ça me fait toujours quelque chose rien que de penser à ma mère patrie.

Peu de temps après avoir émigré au Japon, ma mère m'a présenté un homme du nom d'Ayato, assez charmant, gentil, mais surtout très riche ! Au premier abord, je n'étais pas très convaincu, après tout, je n'ai jamais vécu ni connu mon réel père, donc je ne savais pas trop comment réagir ni comment appréhender le fait que j'allais bientôt devoir vivre avec une personne ayant autorité sur moi.
Finalement, avec la venu de cet homme, un ange est apparu dans ma vie, si ce n'est deux. Ses deux enfants, qui deviendront ma propre famille, ou devrai-je dire, qui m'intégreront à la leur.
❝ Tes parents, tu peux nous dire quoi à leur sujet : Ma mère se prénomme Aksana, blonde aux yeux bleus, resplendissante. Je n'ai jamais connu mon vrai père, maman m'a dit qu'il était très charmant, mais qu'il l'a abandonner à l'annonce de sa grossesse. Mon beau père, Ayato, toujours très serviable, gentil, délicat et tendre avec moi. Il m'a accueilli comme si j'étais et avais toujours fait partie de sa famille. C'est grâce à lui que je suis ici, c'est grâce à lui que je peux me permettre d'acheter autant de choses et c'est grâce à lui que j'ai pu connaître les deux personnes qui ont changé ma vie.
❝ Tu as des frères/sœurs, tu peux nous en parler : Mes frères et soeur ?
Les deux anges qui ont illuminé ma vie et fait disparaître les nuages qui faisait pleuvoir la pluie sur mon coeur. Yukiko, une grande soeur attentionnée qui n'a jamais hésité à me prendre sous son aile afin que je m'intègre au mieux à la société japonaise. Elle m'a également aider afin de mieux parler la langue, m'a protégée lorsqu'il le fallait et est toujours rester à mes côtés lorsque j'en ressentais le besoin, même pour des choses stupides. J'avais très peur qu'elle me rejette parce que je suis une fille, et une nouvelle fille dans une nouvelle famille peu créer quelques tensions. Ce ne fut pas le cas, et jamais je n'ai ressenti une once d'énervement envers cette splendide et majestueuse... Grande sœur.

Le second ange, la personne que je protégerai jusqu'à ce que la vie m'en empêche, Ariake. Son visage, sa douceur, sa timidité. Il est l'héritage que ma légué Yukiko. La chose dont je dois prendre le plus soin au monde. Lorsque je l'ai rencontré, je pensais que c'était un simple garçon qui n'avais pas confiance en soit, un enfant gâté qui ne parlait avec personne si ce n'est ses parents et sa sœur. Honteuse je suis. Rien que de penser au fait que j'ai pu avoir cette image de lui m'énerve au plus haut point.
Derrière sa timidité se cache un adorable garçon, drôle, courageux, attentionné et qui m'a accepté également. C'est moi qui ai du faire le premier pas, parce que j'aime ça, aller vers les gens. Je ne m'attendais à rien, je pensais même qu'il n'allait pas me répondre ni même m'adresser la parole, ce ne fut pas le cas. Il m'a regardé, m'a souris en fermant ses paupières, et m'a souhaité la bienvenue dans la famille.

Je me confie à lui, je lui parle de mes ébats, de ma manière de concevoir les choses. On regarde et regardait plein d'animé et lisons des mangas ensemble régulièrement. Je l'aime comme l'aimerai jusqu'à la fin de mes jours, si ce n'est plus. Quiconque tentera de lui faire du mal risque de perdre la vie, quitte à ce que je perde la mienne également.

Sinon il y a aussi, le mari de Yukiko. Je n'ai pas beaucoup d'avis sur lui, si ce n'est que c'est un homme très respectable. À chaque fois que Yukiko me parlait de lui, son visage s'illuminait. Elle était si heureuse de parler de lui, d'être avec lui. Je sais que mon frère porte énormément d'attention sur lui et lui voue un très grand respect. Je n'ai pas autant d'amour pour lui qu'Ariake, mais il est incontestablement celui qui a donner le plus de plaisir et de bonheur à ma grande soeur. Rien que pour ça, il mérite mon plus grand respect.

❝ Tu as une passion : LA MODE !!!!!!!!!!!! Depuis que je peux m'acheter toutes les choses que je désire, je voue un amour profond ainsi qu'une dévotion sans précédent à la beauté physique. C'est très subjectif la beauté, c'est également très cliché, mais j'aime ça. Les diamants, l'or, les talons, les robes... Des boucles d'oreilles au vernis, en passant par les bagues et les collier, tout est créativité et imagination.

Mais je ne pense pas que ça soit ma première passion. L'Écriture l'est certainement. Lorsque j'étais plus petite et que j'habitais en Russie, l'argent ne coulais pas autant à flot. Du coup j'écrivais. J'imaginais des fictions dans lesquels j'étais l'héroïne principale. J'étais également repoussé des autres de part le fait que je n'étais pas aussi attirante que d'autres filles. Je m'imaginais donc beaucoup plus belles dans mes écrits.

Peut-être est-ce là un retour du karma que de me voir attribuer un si beau corps après un passé plutôt compliqué financièrement et physiquement.
❝ Aimerais-tu quitter cette ville : Pour quels raisons le voudrai-je ? Il n'y a que de magnifiques et splendides filles et garçons ici. En plus, je me suis fais quelques copines et copains, je suis avec mon demi-frère et je m'amuse bien tout en me donnant à fond. Alors non, je souhaite rester ici.
❝ Comment vois-tu ta vie dans dix ans : Je n'en sais rien... Peut-être serai-je devenu une top model, peut-être écrivaine, où peut-être serai-je simplement morte.
Où dans les bras d'une magnifique femme, voir d 'un bel homme. Il est également possible que je me trouve un simple travail haut placé après mes études. Seul l'avenir nous le dira.
❝ BIOGRAPHIE :
«  Je t'aime. Oui, je t'aime. Pourquoi ce n'est pas pareil pour toi ? Pourquoi tu ne me fait pas un câlin ? C'est trop dur.... Moi je voulais un prince charmant et tu t'es moqué de moi ! J'ai mal, mon cœur me fait si mal. »

J'avais 8 ans. Le premier échec de ma vie. J'étais laide, mes dents allaient n'importe où, mon visage n'était pas bien formé et ne faisait ressortir aucun avantage. Je n'avais pas d'ami, personne ne voulait de moi, mais maman disait que j'étais la plus belle et que s'il ne me voulait pas c'était parce qu'ils étaient jaloux. J'y croyais, dur comme fer j'y croyais. Malheureusement, j'ai quand même rapidement compris que ce n'était pas le cas, que ce qui me différenciait des autres c'était mon physique. Je n'étais pourtant pas grosse, ni méchante, quoi qu'un petit peu quand même hein ! Je me défendais verbalement lorsqu'on me traitait de noms d'animaux.

D'aussi loin que je me souvienne, mon enfance a toujours été triste. Je n'étais pas heureuse, je n'avais personne à qui parler, personne pour venir à la maison le vendredi et jouer à la corde à sauter. Il n'y avait que maman, maman et maman. Grand-mère ? Plus là. Grand-père ? Il est arrivé la même chose qu'à moi à ma mère. Pas de tante, pas de sœur. Juste maman et moi. Et elle a fait de son mieux ! J'étais et je suis toujours son ange, elle m'a protégée de toutes ses forces, m'a rendu belle avec ses coups de brosse, ses couettes, ses nattes pour me donner un air de guerrière viking.

La nuit, avant de m'endormir, maman me lisait des histoires. J'ai été bercée avec des comptines russe. Et avec Harry Potter ! J'ai grandie avec l'univers de J. K. Rowling, j'ai été transportée par ses récits, son histoire. C'est grâce à elle que j'ai ce désir de devenir une grande romancière, créer de belles fictions qui sauront faire vibrer les gens. Mais revenons, je m'écarte...

Maman m'apprenait le japonais puisqu'elle était une professeur de... Japonais !  J'étais une fille à l'écoute et j'essayais de me donner tout le temps à fond pour comprendre ce que l'on me disait. À l'école, tout pareil ! J'écoutais tout, de toute façon je n'avais pas de raison de parler puisque personne n'était là pour écouter. Ça m'a sûrement servi, je me trouve cultivée et intelligente, mais le mal d'être seule était beaucoup trop présent.

Le dialogue plus haut ? C'était pour Yegor, un garçon de ma classe, l'un des seul qui acceptait de me parler. Enfin, parler, disons plutôt qu'il me répondait lorsque je lui parlais. Un beau petit garçon aux cheveux bruns, les yeux vert foncé, une carrure plutôt fine je me souviens bien... Mais bon, vous voyez de qui je veux parler ! Vous savez, le beau mystérieux de la cour de recréation ! Mais qui dit cour de récréation dit imbécile jeune qui pense pouvoir dire et faire ce qu'il veut.

J'avais fait un poème, vous voulez le lire ?

À toi mon gros malin
Laisse moi te faire un câlin
Je veux te faire des bisous
Sur tes petits boutons roux
Laisse moi devenir ton amoureuse
Pour rendre ta vie toute heureuse

Le matin j'étais sortie de la maison plus tôt, afin d'arriver à l'école avant tout le monde car il avait l'habitude de venir tôt à l'école, toujours pour faire le beau garçon et intelligent. Pour un enfant de 8 ans il l'était tout de même, intelligent... Mais je m'égare encore, pardon pardon ha !

Arrivée devant l'école, dans le froid de l'hiver avec une petite rose en plastique caché avec mes mains, derrière le dos. Cinq ou dix minutes ? Oui, c'est ce que j'ai du attendre je pense, avant de le voir avancer, lui au milieu d'un groupe de trois garçons. Ah je stressais tellement ! J'étais toute rouge, c'est incroyable haha ! Rien que d'y repenser je retrouve toute cette gêne et je suis toute rouge ! Pardon je m'égare encore. Je suis facilement distraite à cause de mes émotions.
DONC ! Il arrive, tout doucement, mais il arrive. Je rougis, je bouge un petit peu sur la pointe de mes pieds et je me lance armé de mon bonnet rouge qui cache un peu mon front et une petite écharpe cousu par ma maman d'une laine rouge coloré rougeâtre.

Je me plante, là, devant lui sans bouger et fermant les yeux ! Je les rouvres doucement et puis je me lance, je lui tend le poème avec la neige qui tombe dessus, et m'en vais rapidement !
Pendant la classe, une boule de papier tombe sur ma tête. Je l'ouvre comme tout bon enfant et regarde ce qu'il y a à l'intérieur. Aïe, mon cœur me pique encore rien que de penser à mon premier râteau !

« Sale moche ! Jamais je serai amoureux de toi reste loin de moi avec mes copains on va t'embêter tout le temps si tu te rapproches de moi ! »

C'est bien écrit pour un enfant, non ? Intelligent, mais tellement méchant. Des larmes coulaient super lentement sur mes joues, je savais pas quoi faire. Je crois que je me suis retenu toute la journée, pendant la récréation je me cachais dans les toilettes, à la cantine je me mettais à côté des surveillants. Je n'entendais plus rien, j'essayais juste de me rassurer dans ma tête en me disant que ce n'est pas grave, que tout va bien, mais c'était vraiment dur.

En rentrant, j'ai serré mon oursons dans mes bras, dans ma chambre avec un verre de chocolat chaud sur ma table de nuit, lumière fermé et sous un ciel étoilé. Et j'ai pleuré, beaucoup. Puis j'ai dit ces mots.
Les jours d'après, semaines et mois, j'esquivais les insultes et moqueries et en rentrant je m'amusais avec ma mère, je lisais, jeux de société, télévision.

Mais ma revanche arrive. Mon visage s'affine, mon corps devient un petit peu plus formé, sauf au niveau des seins... Même aujourd'hui y'en a pas ! Et c'est moche les refaits... Enfin, je n'aime pas plutôt, pardon ! Oui, je m'excuse beaucoup, c'est un réflexe que j'ai depuis que je vis au japon. On y arrive.

Peu avant mes treize ans, maman m'annonce qu'on s'en va vivre au japon, qu'elle a trouvé du travail là-bas. Pourquoi pas après tout ? Je sais parler japonais, je n'ai aucune attache ici si ce n'est une primaire pas des plus joyeuse même si ça c'est amélioré vers la fin.

Maman a acheté les billets et c'était vraiment la merde. Genre, vraiment quoi hein. On n'avait plus aucun argent ! On ne pouvait plus rien acheter, avec mon passeport qui a du coûter en plus. On partait le... 25 octobre je crois ? Et on était le 5. On mangeait une fois par jour, enfin deux pour moi avec la cantine. C'est paradoxalement lorsque j'étais vraiment la plus mal habillée, lorsque je prenais le moins soin de moi et juste avant de m'en aller, que les gens ont commencés à venir vers moi. Je commençais à passer mes récréation avec des filles, avec des garçons, certains rougissaient et étaient comme un peu déçus que je m'en aille. Je trouvais ça vraiment trop mignon, mais pas assez pour me donner envie de rester.

La veille du départ, j'ai fait un bisou sur la joue à un garçon sans lui demander la permission et il m'a même pas repoussé ! Il a mis sa main sur sa joue et m'a regardé, gêné. C'était la première fois que je me sentais comblée en étant entourée d'enfants !

Arrivée au Japon, Kyoto pour être plus précise, j’appréhendais beaucoup je voyais pleins de nouvelles têtes. C'était différent, les gens avaient tous les cheveux noirs, les yeux plus fins qu'ici... Enfin, que là-bas maintenant. Il y avait beaucoup de monde dans le métro, peut-être trop pour moi. Mais je m'y sentais bien. Les passants me trouvaient tous et toutes mignonne, lorsqu'ils me regardaient, c'était avec le sourire.

J'ai directement intégré un collège public, mon inscription avait été fait préalablement. Maintenant que je m'en rend compte, maman avait sûrement prévu de venir ici bien avant me l'avoir dit en voyant tout ce qui avait déjà été fait dès mon arrivé.

Rapidement j'ai été assez coté dans mon collège, pour je ne sais quel raison. Peut-être ma différence physique ? C'était vraiment étrange, je n'étais pas habituée à ça ! Je sortais d'une scolarité très solitaire pour devenir en quelques mois la reine de la classe.
J'ai treize ans, maman me file un peu de sous parfois pour sortir avec des copines, on discutait des histoires d'amour au collège, que tous les garçons rougissaient en me voyant. C'est vraiment une autre culture, me disais-je.  Comment suis-je passer de la petite fille moche que personne ne veut apprécier à ça ? La puberté a du pas mal aidé aussi. J'étais devenu une jeune adolescente très mignonne, mon appareil dentaire, que j'ai eu ici, a réussi à donner à mes dents une certaine beauté, car toute droite maintenant !

Pendant un an ma vie était parfaite. Pas de problème à l'école, une fille très intelligente qui attire tous les garçons. C'est au cours de cette année que j'ai donné mon premier baisé sur la bouche ! Mais c'était à une fille. Je sais, c'est pas très bien vu... Enfin, c'était ! Deux jeunes filles qui se font un bisou sur la bouche, en plus c'était pas un accident.
C'était ma meilleure amie, Rina, celle qui venait souvent dormir à la maison. On s'entendait vraiment super super bien, on avait les mêmes goûts et on rigolait trop bien. Puis un jour, après l'école, elle m'a demandée de l'accompagner jusqu'à chez elle. Jusqu'ici rien d'anormal, mais c'est une fois arrivé à mi chemin, à un parc isolé entre les arbres, que les choses ont commencés.
Elle a fait tomber son sac et m'a pris dans les bras.

- R... Rina ? Tu vas bien ?

Ce fut les seuls mots que j'ai pu placer ce soir là. Elle m'a regardée et posé délicatement ses mains sur mes joues. Elle me fixait dans les yeux, je ne pouvais fuir son regard. Un sourire s'est formé sur son visage, ses yeux se sont fermé et elle a approchée. Vite, trop vite, non, stop ! Je ne comprenais pas ce qui se passait, mais ça s'est passé. Sa bouche contre la mienne, ses mains qui glisse sur mes épaules et mon dos. Une minute, une longue minute qui semblait paraître une éternité.

Elle m'a lâchée et a commencer à pleurer. Je ne comprenais pas, je ne comprenais pas avant qu'elle me le dise. Je t'aime. Je t'aime Alina. M'aimer, moi ? Mais tu es une fille ! Mais ça ne m'a pas dégoûtée, je me suis sentie bien. Mais je ne suis pas amoureuse moi... Enfin, je crois ? Aah, c'était vraiment trop compliqué. Mais j'ai acceptée de devenir son amoureuse. On se faisait des bisous à chaque fois en cachette, c'était bien. Pendant un an.

« Tu vas avoir un père Alina, un vrai père qui sera toujours là pour toi. »

Moi, avoir un père ? Je me rappelle de ces mots que trop bien. On est en février, je viens d'avoir 14 ans le mois dernier et je dois à nouveau déménager. Mais... Un père ? Comment ça ?  Qui ? Un japonais ? Il est gentil au moins ? Beau ? Comment tu l'as rencontrée ? Aah, trop de questions qui me traverse l'esprit. Heureusement, je n'ai pas à changer d'école puisque nous déménageons dans la même ville.

La journée précédent le déménagement, maman a prévue une sortie avec mon futur père. Alors je me lève à 8h00 du matin un samedi, je prend mon petit déjeuner, me fait toute belle et attend devant la porte pendant que maman se prépare à son tour. Le temps passe lentement, j'attends une bonne dizaine de minute, téléphone en main. Voiture après voiture, j'attends, surexcitée à l'idée de rencontrer mon nouveau père. D'ailleurs, comment je dois me comporter avec lui ? Comme avec maman ? Sûrement...

Après une vingtaine de minute, j'entends maman m'appeler à l'intérieur, ouvrant la porte de l'entré en même temps, me voyant ainsi assise sur la dalle en pierre à côté du paillasson. Un klaxon puis une limousine apparaît devant la porte. Un homme habillé en costard sort de la voiture et se dirige vers l'arrière, ouvrant la portière arrière de la limousine. Un autre homme encore plus grand sort, tenant la main d'un garçon ayant à peu près mon âge. Je lève les yeux et regarde ma mère, celle-ci avec ayant des yeux pétillants avec un petit sourire. Elle était bien, alors j'ai commencer à sourire aussi.
Le grand monsieur s'approche de moi ainsi que de ma mère. Il prend dans les bras maman quelques instants, celle-ci le câlinant également. C'est donc lui mon nouveau papa ? Ses bras quitte les hanches de ma mère et se rapproche de ma tête. Je ferme les yeux, toute stressée et attrape les mains de maman. Il me fait vraiment peur, mais il a l'air gentil en même temps, je ne sais pas quoi faire.
Une main se dépose sur mes cheveux et les ébouriffes légèrement. Je rouvre mes yeux et voit mon futur père accroupis et me souriant.

- Tu es très belle me dit-il. Son autre main tire un peu vers l'avant et ramène le garçon que j'avais vu plus tôt.
- C'est ton frère, il a ton âge et il s'appelle Ariake. Je ferai tout pour que tu te sentes chez toi avec nous, Alina.

Une petite larme coule sur ma joue pendant que je souris bêtement. Je lâche la main de maman et fonce dans les bras de papa. Je suis tellement heureuse, j'étais tellement heureuse. Je pense que ce fut l'un des plus beaux jours de ma vie.
Cette journée a été très belle parce qu'en plus de rencontrer mon nouveau père, mon nouveau frère, j'ai appris et vu qu'il était aussi très riche. Non pas que je regarde l'argent d'un œil particulier, simplement que je n'ai jamais eu beaucoup d'argent dans ma vie et me dire que ça va changer drastiquement était une très bonne chose. Il m'avait acheté des colliers, bracelets et chaussures qui coûtaient vraiment chère ce jour là aussi.
Je me rappellerai toujours de l'une de ses phrases qu'il m'avait dites lors de notre sortie. Il m'avait dit, je cite «  Je ne pourrai jamais te faire oublier le temps que tu as passé sans père, mais je ferai tout pour que tu n'en manques plus jamais. Tu ne manquera plus jamais de rien, tu es ma fille aussi, Alina. »

J'ai appris plus tard que c'était grâce à ma mère qu'il était aussi attentionnée envers moi, elle avait peur que je ne l'accepte pas à cause de mon habitude à être seule avec elle. Elle est vraiment trop gentille ma maman.

Le lendemain j'étais à l'école, et le soir on est venu me chercher avec une limousine. C'était trop bien. Je suis directement aller dans notre nouvelle maison super grande, j'ai fais la connaissance un peu plus en profondeur de Ariake, et j'ai rencontré ma grande sœur, Yukiko ! Elle est si belle, j’espérais devenir comme elle en grandissant.

Les mois passent, j'embrasse un garçon parce que la sensation du premier baisé avec Rina me manque. Et puis, pourquoi je ne peux pas être amoureuse et toucher quelqu'un d'autre ? Je comprend pas pourquoi l'on doit appartenir à quelqu'un pour l'aimer. Mais bon... Rina l'apprend par ce même garçon et elle me donne une mauvaise réputation à l'école. Mes amis proches commencent à s'éloigner de moi parce que j'entre trop dans leurs vies, en plus de la mauvaise réputation que je me colle. Mais c'est pas grave, il reste encore quelques filles qui m'apprécie.
Je trouve des choses en rapport avec le sexe sur internet, tout se déroule trop vite. Je commence à avoir envie de connaître mon corps, de comprendre pourquoi le sexe est si bon comme c'est écrit sur internet. Mais je suis trop jeune pour le faire avec quelqu'un... Non ?

Alors je me suis contenu pendant encore une année jusqu'à recevoir la lettre d'admission pour Blenheim. J'ai sautée de joie, je suis aller voir mes copines, et toute m'ont dit que c'est grâce à ma nouvelle famille, que je ne mérite rien. Ouai, super les copines, mais elles avaient peut-être raison aussi.
Heureusement pour moi, je n'étais pas la seule à de la famille à aller dans cette prestigieuse école. Ariake également y va, et ça, c'est la classe. Je n'allais pas être toute seule, j'aurai toujours quelqu'un à qui parler et avec qui passer du temps. Mon super petit frère !

J'ai réussi à me libérer socialement et sexuellement depuis que j'habite au royaume-uni. Aujourd'hui j'ai 20 ans, je possède ce que je veux, je travail dur, je suis belle et j'ai un petit frère à protéger. Cette école est une bénédiction pour moi, enfin, pour l'instant. Je n'ai pas encore eu droit au coup des nudes montrés à tous les élèves, aux insultes sur mes actes et sur ce que je fais. Mais c'est normal, après tout. J'ai réussie à faire en sorte qu'aucune des personnes avec qui j'ai eu des relations ne s'attache à moi.
Parce que j'aime faire ça avec plusieurs personnes, je ne peux pas me contenter d'une seule pour l'éternité. Et je ne ressens pas de l'amour lorsque je passe à l'acte, je ressens un besoin incontrôlable de vider mon esprit et de m’emmener au septième ciel. Je veux goûter au plaisir charnel sans être forcée d'appartenir à quelqu'un, mais c'est trop dur à comprendre pour les gens. Le sexe n'a plus de secret, j'entre et je sors comme les pièces d'un porte monnaie. Et j'aime ça, j'aime tellement ça... Beaucoup trop. Aide moi, Yukiko.

Mais tu n'es plus là, il ne me reste qu'Ariake. Tu as disparue en un instant. Je ne sais pas où tu es, je ne sais pas s'il existe une divinité, si tu es au paradis, en enfer, si tu t'es réincarné ou si tu n'existes simplement plus. Mais je t'aime fort, tellement fort. Je prendrai soin de notre frère pour toi, je ne pourrai jamais t'égaler, mais je ferai de mon mieux. Merci pour tout.

Je dois concilier bon résultats, addictions au sexe, vie social, sentimentale et réussir à réaliser mon rêve tôt pour devenir riche et rembourser mon père pour tous les cadeaux qu'il m'a fait. Il n'y a pas meilleur endroit que cette école. J'ai reçu la lettre il y a maintenant cinq ans.
❝ Pseudo : Seakyl
❝ Age : 20 ans
❝ Disponibilité : En fonction de mon emploi du temps, mais assez actif !
❝ Comment tu nous as connu : Des amis !
❝ Des remarques : Je ne vous connais pas, mais j'attend de et j'espère vous connaître ♥️
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Étoile Leprince
Mar 13 Fév - 23:03
Étoile Leprince
Real Fake
Messages : 528
Age : 21
Multi-comptes : Innokenti & Narcisse & Mehret & Dirdawung
HEWWO ( ͡° ͜ʖ ͡°)
EN VOILA UNE ADORABLE PETITE CHOUPINETTE qui va pas s'entendre avec Etoile mais-
Je te souhaites bon courage pour la fin de ta fichouille et BIENVENUEEEEEEEEEEEEEEEEEEEE PARMI NOUS ! *bisoute bisoute*

_________________
Etoile vous critique en #D892E0
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Mer 14 Fév - 0:13
Anonymous
BIENVENUUUUUE ♥
Han c'la première fois que je vois une base de Citrus jouée sur un forum
((Je connais Citrus de nom seulement, pour précision/dies))((mais j'aime bien le design XDDD))
& cette "pathologie" omg je meurs

Amuse-toi bien ici surtout >w< !
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Jeu 15 Fév - 0:05
Anonymous
... une nympho je.
en vrai j'aime bcp l'idée /poutre
oiqdikqdqsd j'adore sa bouille et UNE PRECIOUS AHHHHHHHHHHHHHHHHHH
AHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHH.
j'aime bien ta persotte je voilà. j't'enverrai un jesper sauvage dans les pattes pour un lien.
bisous.
et bienvenue.
/dies
Invité
Revenir en haut Aller en bas
E. Kaelen Perrault
Mar 20 Fév - 13:34
E. Kaelen Perrault
Citoyen Fosterhampton
Messages : 318
Age : 25
Occupation : Tiens une boîte de nuit
Multi-comptes : E. Kaelen Knightwalker
Bartholomew II Richardson
Ù. Caitrìona Muirhead
Nikolaus K. Nielsen
Harold C. Edly
Enola S. Beauchamp
Xavier W. Disney
Olalala j'ai pas dis bienvenue shame on me.
WELCOME DONC.
J'espère que tu t'en sortira avec ta fiche, hésite pas à venir m'embêter si tu as des questions ♥️

BISOUS.

_________________

Well I found a woman, stronger than anyone I know
She shares my dreams, I hope that someday I'll share her home
I found a love, to carry more than just my secrets
To carry love, to carry children of our own
We are still kids, but we're so in love
Fighting against all odds
I know we'll be alright this time
Darling, just hold my hand
Be my girl, I'll be your man
I see my future in your eyes
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Mar 20 Fév - 19:12
Anonymous
j'ai hurlé quand j'ai vu Yuzu
PCQ YUZU FUCKIN AIHARA DE FUCKIN CITRUS
AAAAAAAAAAAAAAAH
WHY AM I SO FANGIRLING ?
IOGTRHOJIYBNGK
+ UNE HYPERSEXUELLE

OKI JTM
AAAAH BIENVENUE DU COUP J'ESPERE QUE TU TE PLAIRA ICI !
BON COURAGE POUR TA FICHE ♥️
((et je veux un lien))
((stp))
((mes persos need une alina dans leur vie de loosers))
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Mar 20 Fév - 22:03
Anonymous
MERCI TOUT LE MONDE !§§!!! ♥️♥️ Merci pour l'accueil ça fait vraiment plaisir !! Je suis d'accord pour tous les liens que vous voulez ;~; !!!

J'ai fini ma présentation, j'ai un peu de mal avec les E à la fin car je ne suis pas habitué à jouer une fille, mais ça va aller è_é !
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Sir Foster
Mar 20 Fév - 23:49
Sir Foster
PNJ
Messages : 584
Joyeuse Validation
Bienvenue sur Le Palais de Blenheim & Félicitations pour ta validation !
Te voici désormais un CLASSE : Squirell de 5eme ANNÉE ! ♥️
Tu as maintenant accès à la zone RP ainsi qu'au lieu secret de ton groupe
Tu peux :
• Faire ta fiche de lien
• Poste ton téléphone
• Faire une demande de RP
Recenser ton avatar
• Découvrir ta chambre ainsi que tes colocataires de départ! ♥️

Tu peux également tenter de contrer Queen en utilisant le compte de M.O.N.A.R.C.H ! Les identifiants sont disponibles ci-dessous.


Si ce n'est pas déjà fait, n'oublie pas de rejoindre le serveur Discord du forum en suivant ce lien :  https://discord.gg/GBjj3fz

Amuse toi bien parmi nous ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut Page 1 sur 1
Sauter vers: