:: Around the world... and even more! :: Another life, another shape! :: Flashbacks & flashforwards Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[FLASHBACK] dependent weakling | pv. huan

avatar
Messages : 6
Age : 27
Multi-comptes : Cassandra Raudrowl & Nikita M. Kadnikov
Dim 4 Fév - 22:00
Tu étais bien embarrassée. Entre tes vieilles habitudes qui te menaient la vie dure, et tes collègues qui en profitaient pour se débarrasser du surplus de travail, tu n’en menais pas large. Enfin, tu savais dans quoi tu t’embarquais quand tu avais accepté ce poste. Tu ne pensais tout simplement pas, un jour, entendre quelqu’un te dire clairement qu’on te refilait le sale boulot parce que tu étais trop gentille.

Et c’était ce qui était arrivé. Ce matin, comme tous les matins depuis l’incendie qui avait ravagé le palais, c’était la bousculade au service des grands brûlés. Tu ne dormais pas beaucoup en ce moment, et tu n’aurais pas craché sur un peu de repos. Mais on avait besoin de toi. Enfin, toi, pas vraiment ; n’importe qui aurait pu faire l’affaire, te disais-tu. Mais tu avais eu le malheur d’accepter.
Accepter quoi, me direz-vous ?
Accepter de prendre soin du plus terrible patient des environs. On t’avait mise en garde ; il n’accepterait rien venant de toi, il hurlerait tel un damné. Il paraissait même qu’il avait uriné sur une autre infirmière qui voulait juste l’aider à s'asseoir. Infernal. Et pourtant, tu traversais les couloirs en lisant son passé médical, et tu appréhendais. Et si la prochaine fois il décidait de déféquer sur quelqu’un ? Et si ce quelqu’un c’était toi ?

Alors quand tu toquas à la porte, tu te demandas dans quelle situation fâcheuse tu étais allée te fourrer. Puis tu passas la porte.

Bonjour, vous avez bien dormi ?

Tu lui adressas un sourire, bien décidée à ne rien laisser paraître de ton désarroi. Comment pourrais-tu apaiser sa souffrance ? L’aider à aller de l’avant ?

Pitié, faites qu’il soit civilisé.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 168
Age : 27
Multi-comptes : CODY et TIM

Feuille de personnage
Orientation : Demiromantique
Situation: Célibataire
Groupe: Hell.
Hellhounds - Professeur de Tenue en société
Voir le profil de l'utilisateur




Huan G. Levinsky
Hellhounds - Professeur de Tenue en société
Mer 7 Fév - 23:37
BANDE D'HYPOCRYTES SEQUESTREURS ! Quoi hypocrite n'est pas le bon mot ? Vous croyez vraiment qu'il en a quelque chose à faire dans son état ? S'il vous plaît quoi. Réfléchissez un peu.
Il voulait aller dehors. Dehors, le frais, l'air, les couleurs ! C'est laid les hôpitaux, c'est blanc, c'est terne, ça sent les antiseptiques et la farine.
Oui la farine. Je ne retire pas mes mots.
Il voulait hurler. Mais il n'y avait personne. Et respirer ça faisait mal, donc autant économiser ses forces en attendant que quelqu'un soit là pour lui crier à la figure.

Stupide feu magnifique. Stupide réfectoire. Stupide plafond. Stupide fumée. Stupide blessures. Stupide tout !
Nan, mais en plus, c'était merveilleux, on lui avait confisqué ses clopes (sois disant après un arrêt cardio-respiratoire dû à la suie et tout le bordel, le tabac, c'est bof bof), son téléphone (il avait teeeeellement péter un câble à ce moment), et comble de la blague, le café aussi lui était interdit !
MERCI !
Oh et pas de visite hein. Il était trop faible pour ça vous comprenez. Que la famille proche. Aka sa grand-mère. Qui ne pouvait pas venir. Ahahahahaahahahahahaha. Allez bien vous faire foutre.

« Bonjour, vous avez bien dormi ?  » ...Il tourne la tête vers l'intruse. Tiens. C'est quelqu'un d'autre aujourd'hui. Il est persuadé de l'avoir déjà vu pourtant.
Elle lui sourit.
En temps normal, il aurait fait pareil. Sauf que, il est super pissed.
Alors à la place, il saisit son oreiller et le balance sur la gueule de l'infirmière.
« Je REFUSE d'me faire piquer si on m'rend pas mon portable ! Où qu'on m'laisse pas aller dehors ! » Il toussa à la suite de sa phrase. Fucktard.
Il s'en foutait.
Il arracha les fils scotché a son bras, y compris l'intraveineuse. Il n'allait pas se laisser faire !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 6
Age : 27
Multi-comptes : Cassandra Raudrowl & Nikita M. Kadnikov
Dim 11 Fév - 22:22
Ton sourire ne vacille pas, tu ne trembles pas. Bien droite face à lui, tu redoutes le pire lorsqu’aucune réponse ne vient suite à ton bonjour. Gentille petite soldate, partie au front, avec ta douceur et ta bienveillance pour seules armes.
Tu ne t’attends pas à rencontrer tant de résistance. Ni à faire connaissance avec un oreiller volant, soit dit en passant. Abasourdie, tu reçois un coussin en pleine face, et c’est confuse que tu le rattrapes dans tes bras après qu’il ait heurté ton visage. Et les cris, eux, heurtent tes oreilles.

Monsieur, vous ne pouvez pas récupérer votre téléphone en raison des interférences que cela pourrait causer avec les machines. J’en suis navrée.” répondis-tu après avoir quelque peu repris contenance. Tu t’approches de l’homme, étendu sur son lit, et tu coinces fermement le coussin dans son dos. Voilà sa véritable place. “Je peux vous emmener dans la zone d’usage autorisé, si vous le souhaitez, pour une durée de 10 minutes. Il faudra revenir ici, après.

Comme une boîte à musique, tu récites mot pour mot ce que l’on t’a demandé. Et au fond de toi, tu as un peu pitié. Il te rappelle quelqu’un, dont tu prenais soin auparavant. Et tu comprends parfaitement son envie de respirer, son besoin irrépressible de sortir, de fuir ces murs blancs trop oppressants. Mais, petite soldate de plomb, tu accomplis mécaniquement ton devoir. Tu vérifies les diverses machines autour du patient, et tout semble en ordre. Vu son état, tu hésites tout de même à lui réinstaller la perfusion. Il faudrait sans doute s’y mettre à plusieurs si tu voulais éviter de te prendre un coup dans l’oeil, à tout hasard.
Tu pousses un soupir discret.

Vous avez mal quelque part ce matin ?

Et tu souris de nouveau, vraisemblablement imperturbable, mais toujours sur tes gardes. Mentalement, tu te prépares déjà à appeler tes collègues à l’aide. Il faudra plus d’une paire de bras pour régler cette histoire de perfusion intraveineuse.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 168
Age : 27
Multi-comptes : CODY et TIM

Feuille de personnage
Orientation : Demiromantique
Situation: Célibataire
Groupe: Hell.
Hellhounds - Professeur de Tenue en société
Voir le profil de l'utilisateur




Huan G. Levinsky
Hellhounds - Professeur de Tenue en société
Lun 12 Fév - 18:58
HU ? Navrée ? Mon CUL !
BITCH elle s'approche ! Hiss hiss motherfucker ! Oh ? Zone d'usage ?

..En voilà une proposition intéressante. Peut-être n'est-elle pas une énième cloche dans ce coin paumé d'hôpital de branquignol.
Prenons le temps de la réflexion pendant qu'elle check ses trucs. Hmm... Hein quoi ?
« He ? Ah. Au dos, aux côtes et à la gorge. Je crois. » Il ne sait pas s'il imagine la douleur ou pas en fait, la morphine l'a trop stoné pour qu'il distingue clairement ce qui craque de ce qui pope. La gorge, c'est certain par contre, ça le brûle un peu quand il respire.

Enfin, rien de pire qu'une bonne gueule de bois mdr. -ceyfo-

« Vingt minutes, pas dix. Et j'cracherais pas sur l'personel. » Ouais, le gamin est totalement sérieux. Il regarde l'infirmière dans les yeux, déjà qu'il est sûr que l'endroit est pourri. Hm. Hmmm... Attend. Il lève un sourcil. Attend un peu. Il fixe plus intensément. Mais. Mais !
« On s'connaîtrait pas par hasard ? » Si, il est sûr ! Où déjà ? Pas en boîte, pas dans un magasin de légume, encore moins dans un happy meal, donc où. « AH ! T'étudiais pas à Blenheim ?! » Oops, il tousse un peu encore une fois.
Don't push too hard dickhead.
Revenir en haut Aller en bas





Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Palais de Blenheim :: Around the world... and even more! :: Another life, another shape! :: Flashbacks & flashforwards-