Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Rencontre imprévue || Pv Elisa
avatar
Messages : 35
Age : 23
Multi-comptes : Etoile & Inno & Mehret & Dird
Strangers
Sam 27 Jan - 19:14
Mon humain est tombé malade. Je le sais car il tousse, souffle dans des papiers et ses mouvements sont encore plus lents que d’habitude. Pourtant mon humain ne sort jamais sans son pelage d’hiver mais, les humains sont tellement fragiles que même leurs imitations de pelage d’hiver ne suffisent pas a les protégés du froid. Heureusement, nous autre chats sommes bien a l’abris sous nos poils d’hiver.

Alors aujourd’hui lorsque mon humain est venu me chercher après sa journée de travail en m’expliquant que nous devions aller a la pharmacie ( il s’agit d’un endroit où les humains vont afin d’avoir de la nourriture magique ainsi que des potions qui leur rend leur vitesse normale ) cela ne m’etonna guère. Mais il était hors de question que je me lève et que j’aille mouiller mes pattes dehors, chose que je lui fit bien comprendre en le mordillant dès qu’il approchait ma laisse un peu trop prêt de mon cou. Après un dernier coup de griffe, mon humain comprit finalement que le seul moyen de me faire sortir de mon confortable fauteuil était de me mettre dans un autre fauteuil, celui qui me servait pour aller en ville. ( mon humain s’obstine a appeler cela un sac de transport mais je ne lui en veux pas, son vocabulaire est moins évolué que le mien, après tout. ).

L'extérieur avait bien changé depuis hier soir, toute la neige avait fondue et maintenant le sol était recouvert d’eau boueuse, j’ai décidément bien fait de choisir de me déplacer en fauteuil plutôt qu’a pattes. La balade s’annonçait plaisante car le soleil ( je connais son nom grâce a mon humain ) était de sorti et qu’il réchauffait chaque partie de mon corps agréablement. Les éternuements réguliers de mon humain étaient la seule chose désagréable du trajet.

Nous arrivâmes bientôt en pleine ville qui, comme a son habitude, était remplie de vie a une telle heure bien. Je remarquais a plusieurs coin de rues certains de mes fiers camarades qui eux n’avaient pas la chance d’avoir un chauffeur comme le mien et retenait a grand peine de rire en les voyant ainsi trempés du bout des oreilles aux bout des griffes.

La pharmacie était un lieux où j’avais rarement mis les pattes et dès notre entrée sur les lieux je fus assailli de plusieurs odeurs de potions en tout genre. Certaines me mettaient mal a l’aise mais étant un chat bien plus courageux que la normal je réussi a rester bien en place sur mon fauteuil et ne demanda à être rassuré qu’une seule fois. Je fus très fier de mon humain lorsqu'il réussit a s'adresser a l’humaine en chef du lieu ( chose que je déduis car elle était la seule présente ) sans avoir a répéter a plus haute voix sa commande.

Nous en sortirent rapidement et mon humain se mit cette fois en tête de me mettre ce qu’il venait d'acquérir sur mon fauteuil. Je ne le laissa pas faire, bien évidemment, cette place m’était réservé et a moi seul et je ne laisserait pas une quelconque potion me voler ma place si bien tenue. Je lui planta mes crocs dans la main.

Aïe ! Jury, tu cesse tes caprices tout de suite ou je vais me mettre en colère !

Nous nous regardèrent en silence quelques secondes et il se remit a vouloir mettre ses potions a mes côtés, chose que je ne le laissa pas faire, ces humains sont trop persistants.
Revenir en haut Aller en bas
Elisa Riddle
Real Fake
avatar
Messages : 35
Age : 16
Multi-comptes : Ben/Chris Perrault
Aethelwulf G. Churchill
Yugi Wakaïdo “H.”
Faith Callaghan
Anémone XXX
Lear NASH
Ryuuji Fujiwara
Chester J. Montugen
M. “Maxxie” A. O’Leigh
Alex’ R. O’Marsh
Dove Starviewer
Aelig Yeats
Real Fake
Dim 28 Jan - 0:06
C’était le week-end. Honnêtement, pour toi, Elisa, week-end ça veut surtout dire liberté et possibilité de faire ce que bon te semble. Un petit break bien mérité, surtout après la semaine que tu viens de passer. Très honnêtement tu étais à peine sortie de ta chambre après l’altercation de la dernière fois avec la jeune femme…  le jeune homme ? Au final tu ne savais plus trop comment le ou la définir mais le fait était que votre entrevue c’était très mal finie. Elle t’avait donné envie de pleurer même.

Toi, tout ce que tu voulais, c’est être gentille et te faire de nouveaux amis. Parce que tu sais bien ce que tu es ici. La petite ‘ricaine qui s’incruste un peu près du continent européen. Beaucoup de gens ici se connaissaient même avant d’arriver dans le secteur. Toi tu n’as pas de liens avec l’Occident autre que celui que tu as côtoyé jusque-là, aux USA. Et puis même, tout est si différent pour toi ici, Elisa. Parfois tu ne sais pas comment réagir. Ton anglais a été un peu génétiquement modifié vu les différences entre l’anglais britannique et américain. Mais ça encore, tu t’y est fait sans trop de problème.

Est-ce que tu vas seulement arriver à ne pas tout faire foirer au moins ?

Tu sursautes, frissonnes. Le vent dans ton dos rehausse la mauvaise sensation d’avoir une fraicheur désagréable qui descend le long de ta colonne vertébrale. T’es pas tranquille, il y a cette petite voix qui revient toquer toujours plus fort à tes tympans. Elisa, Elisa, Elisa. Tu voudrais ne plus l’entendre, cette petite voix. Mais c’est plus fort que toi. Quand tu as quelques insécurités, tu ne peux pas faire autrement que de te laisser aller à ses griffes qui torsionnent ton esprit comme s’il était tout de verre fait.

C’est pour cela, pour distraire ton esprit que tu étais allé te promener, sans objectif ni rien d’autre. Tu laissais tes yeux errer de droit à gauche, sans réelle nécessité. Tes écouteurs enfoncés dans tes oreilles, les sons extérieurs ne te parviennent plus. Tu es dans ton monde. Enfin, dans ton monde jusqu’à ce que devant toi une silhouette ne se dessine. Tu le reconnais si bien, comme si tu l’avais vu hier. Pourtant, cela fait des années que tu ne l’as plus vu Elisa, peut-être t’a-t-il oublié ?

Tout comme tu l’as oublié lui.

Nouveau frisson. Mais l’adrénaline et le cœur qui bat sont bien présents, eux. Ils te font aller de l’avant, hurler vers lui – encore plus que tu n’as pas la notion de la portée de ta voix en étant rendue sourde par ta musique pop, à l’instant. « NARCISSE ! » Et tu te jettes sur lui, l’enlaçant comme on s’accrocherait à un être cher.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 35
Age : 23
Multi-comptes : Etoile & Inno & Mehret & Dird
Strangers
Ven 9 Fév - 16:26
J’allais planter mes crocs dans la main de mon humain une troisième fois lorsque nous furent interrompu par un cri qui nous fit sursauter tout les deux. Sans avoir vraiment plus de temps pour réfléchir nous voilà pris au piège tout les deux dans une étreinte que nous n’avions, définitivement pas vu venir. Par réflexe je me cacha au fin fond de ma petite chambre afin de me remettre de mes émotions, laissant mon humain se débrouiller avec la nouvelle venue.

- Qu’est-ce que...Élisa…?

Je le sentais partagé entre surprise et incompréhension mais il repris bien vite de sa tenue en s'exclamant joyeusement.

- Élisa, c’est bien toi ! Quel joie de te revoir !

S’en suivit une nouvelle accolade bien plus dynamique que la première, j’en profita pour sortir ma tête afin de poser mes yeux sur la dénommée Élisa. Une humaine, de toute évidence, rien de très surprenant ici, elle semblait être bien plus jeune que mon humain ce qui signifiait que j’étais donc supérieur a elle ! Et que donc je pouvais lui faire comprendre qu’elle venait d’interrompre quelque chose de très important entre mon maître et moi. Son bras passa un peu trop prêt de moi et je saisi cette chance pour lui rentrer mes crocs dessus, prenant a la place de mon humain. Qui visiblement n'était pas très satisfait de mon initiative.

- Jury ! Mais c’est pas possible ça, arrête de mordre tout ce qui t’approche, bon sang ! Excuse le, Élisa, il est un peu violent parfois. En tout cas, je suis vraiment ravi de te voir ici ! Comment vas-tu, depuis le temps ?

Je suis assez surpris d’entendre mon humain parler aussi facilement a cette personne ( que je regarde toujours avec méchanceté pour bien lui faire comprendre qui est en charge ici ) et décide donc de me calmer, pour le moment. Si mon humain est a l’aise avec cette humaine mon travail est de faire en sorte qu’il le reste, après tout.

_________________
Narcisse mange ses bonbons en #EF5350
Revenir en haut Aller en bas
Elisa Riddle
Real Fake
avatar
Messages : 35
Age : 16
Multi-comptes : Ben/Chris Perrault
Aethelwulf G. Churchill
Yugi Wakaïdo “H.”
Faith Callaghan
Anémone XXX
Lear NASH
Ryuuji Fujiwara
Chester J. Montugen
M. “Maxxie” A. O’Leigh
Alex’ R. O’Marsh
Dove Starviewer
Aelig Yeats
Real Fake
Dim 11 Fév - 12:48
Tu avais eu peur, peur qu’il ne te reconnaisse pas, Elisa. Pas que tu aies toi-même une bonne mémoire des visages, en général, mais le fait est qu’à part ceux que tu côtoie très régulièrement – et les connaissances les plus récurrentes – il peut t’arriver d’avoir un peu de mal avec les faciès d’autrui. Ça ne dure jamais très longtemps cela dit, mais tu peux avoir un temps d’arrêt.

Mais pas avec Narcisse. Narcisse, il n’est peut-être pas resté avec toi très longtemps, mais tu l’aimes comme s’il avait toujours fait partie de ta vie. Parce que tu es ainsi Elisa. Tu aimes inconditionnellement, avec toute ta force et toutes tes réserves. Tu ne gardes rien pour toi lorsque tu aimes, Elisa.

C’est pour ça que t’es si facile à briser.

Tu vas pour resserrer un peu plus ton étreinte sur Narcisse qui, à ta grande joie, te reconnait. Rassurée, tu l’es sans aucun doute possible. Mais une petite douleur sur ton derme te ramène à la réalité, occupe un instant ton esprit. Tu vois un chat et le mal s’évapore. Tu souris. « Un chat ! »

Tu aimes les animaux, Elisa. Masi tu n’as jamais pu en avoir rien qu’à toi. Tout simplement parce que l’association avait déjà fort à faire avec les autres enfants sans familles, comme toi. Pas le temps ni les moyens de se rajouter des animaux à vous. Tu t’occupais des errants à la place ; ceux qui, comme toi, ne faisaient plus vraiment partie d’un tout, mais étaient toujours là. Car on ne peut pas supprimer si facilement un être vivant ; il se battra toujours pour conserver sa place dans l’existence. C’est un instant.

Pourquoi tu ne le fais pas alors, abrutie ?

Tu te mords la langue. Vite, vite trouver quelque chose pour tromper la voix. « Que fais-tu ici ? Moi je suis au Palais de Blenheim ! Je suis arrivée cette année ! » Et tu en es si fière, n’est-ce pas ?

_________________
MERCI PYTHA POUR L'AVATAR JE... [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


#ff99ff est la couleur dans laquelle elle vit.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 35
Age : 23
Multi-comptes : Etoile & Inno & Mehret & Dird
Strangers
Dim 11 Fév - 18:43
Toujours bien installé a ma place je suis satisfait de voir, qu’au moins, cette humaine a remarquer que j’étais un félin et non pas je ne sais quel autre animal bas de gamme comme certains pensent parfois. Mon humain, lui, ne perd pas son sourire et a toujours les mains sur les épaules de son amie ( ? Mère disait qu’un “ami” était une personne que les humains considèrent comme très proche d’eux sans pour autant faire partie de leur famille. Bizarre, si vous voulez mon avis ) comme pour s’assurer qu’elle n’allait pas disparaître.

Oh, félicitations et bienvenue, dans ce cas ! Tu verras, au début, c’est un peu difficile parce que tout le monde est un peu dur a suivre mais, tu t’y habituera ! J’y suis également, d’ailleurs. Mais en dernière année.

Il se tait un instant, surement perdu dans une bref contemplation de ses années passées ici.

Cela nous laisse donc une année pour rattraper le temps.”

Mon humain détache finalement ses mains des épaules de la dites Élisa et en ramène une sur moi pour me caresser. Enfin un peu d’attention envers ma personne !

Comment vont ta mère et les sœurs ? J’imagine que quitter tout le monde a dû être difficile et les récents événements n’ont pas dû aider.

Ah oui, l’incendie. Je m’en souviens bien, c’était la panique totale et j’ai bien cru que mon total de vies restantes allait diminuer.

_________________
Narcisse mange ses bonbons en #EF5350
Revenir en haut Aller en bas
Elisa Riddle
Real Fake
avatar
Messages : 35
Age : 16
Multi-comptes : Ben/Chris Perrault
Aethelwulf G. Churchill
Yugi Wakaïdo “H.”
Faith Callaghan
Anémone XXX
Lear NASH
Ryuuji Fujiwara
Chester J. Montugen
M. “Maxxie” A. O’Leigh
Alex’ R. O’Marsh
Dove Starviewer
Aelig Yeats
Real Fake
Jeu 15 Fév - 13:12
Tu te sens tellement bien auprès de Narcisse, auprès de cette apparition d’un autre temps, que tu en oublierais presque toutes tes angoisses et tes doutes sur tout un tas de choses. Presque. Mais pour le moment, tu ne veux juste pas y penser. Le français parle de rattraper le temps perdu et honnêtement, rien ne pourrait te faire plus plaisir. Tu l’apprécie comme on apprécierait un frère – tu n’as jamais été du genre à te faire des ennemis, de toute manière.

Enfin, jusqu’à maintenant.

Inspiration, respiration. Tu l’écoute, lui, le grand de septième année. Tu te dis que tu as beaucoup à apprendre de lui, c’est fou ! Mais en même temps, c’est vivifiant. Tu es heureuse de le savoir dans les parages, même si ce n’est pas pour très longtemps. Et puis, cette fois, vous pourrez rester en contact bien plus aisément ; tu te plais à imaginer tout un tas de choses.

Pauvre naïve.

Ta gorge se serre un peu mais tu désires passer outre. « Elles vont bien. Elles ont eut des difficultés l’année passée mais maintenant ça va mieux. » Tu te gardes de dire que c’est grâce à ton coup de pub de génie, bien sûr. Tu n’aimes pas être remerciée pour cela alors que cela te semble être la chose la plus normale du monde.

_________________
MERCI PYTHA POUR L'AVATAR JE... [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


#ff99ff est la couleur dans laquelle elle vit.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 35
Age : 23
Multi-comptes : Etoile & Inno & Mehret & Dird
Strangers
Mar 29 Mai - 20:21
- Ravi de te l’entendre dire. Elles ne méritent pas de souffrir de quelques malheurs que ce soit.

Sa voix retrouve la douceur que l’excitation avait remplacé et son regard la bienveillance d’un grand frère inquiet qui aurait retrouvé sa petite soeur après des jours de recherche.

- Oh mais je blablate et j’en oublierais presque mes bonnes manières. Dis moi, si tu es libre on pourrait aller discuter autour d’un café, qu’en dis-tu ? C’est moi qui offre, bien entendu !

Il remonte le col de son manteau et continue sur sa lancée.

- Mère me demandais souvent ce que tu devenais, elle sera très certainement ravie d’apprendre que tu es scolarisée dans une aussi bonne école que celle-ci. C’est bizarre tout de même ces coïncidences, on dirait une petite réunion de famille !

Narcisse rit légèrement, il serait vraiment dur d’imaginer que cet humain a besoin d’un chat a ses côté constamment pour ne pas mourir de peur a chaque instant de sa vie.

_________________
Narcisse mange ses bonbons en #EF5350
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut Page 1 sur 1
Sauter vers: