Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Alice Nivet - La solitude est un jeu dangereux
Mathilda H-J. Seo
Mar 16 Jan - 18:10
Mathilda H-J. Seo
Olympics
Messages : 51
Age : 19
Multi-comptes : Elvia Velasquez
La solitude est un jeu dangereux
feat — Alice Nivet
Elle a rarement connue la solitude, Mathilda. Dans ses souvenirs les plus lointains, elle ne se rappelle pas avoir été seule ne serait-ce qu’une fois, il faut dire qu’avec une famille de six frères et sœurs c’était juste compliqué, encore plus quand elle était accompagnée de ses deux triplés. A l’école, il n’y a pas une seule année sans qu’elle ait des amis pour rendre ses journées plus belle. La sociabilité, ça l’a toujours connue, même depuis qu’elle a intégrée Blenheim elle a su faire sa place dans l’école. Même si aujourd’hui, il n’y a plus vraiment de plaisir à être entouré "d’amis". Mais qu’importe le masque derrière, Mathilda n’a jamais connu le mot "solitude."

Alors à chaque fois qu’elle se retrouvait sans personne avec elle pour parler, il fallait qu’elle trouve le moyen de s’occuper. En général, ce genre de moment lui était profitable pour souffler un peu et cesser de porter son masque. Aller courir, s'entraîner toute seule, lire un livre ou un manga, il y avait tellement de façon de s’occuper en étant tranquille. Sauf que là maintenant, ce n’était pas vraiment ce qu’elle souhaitait en se retrouvant à se balader dans les couloirs du manoir.

Non, elle avait envie de trouver quelqu’un qu’elle ne connaissait pas, avec qui elle pourrait tuer le temps, et qui sait l’occuper quelques temps si il y a quelque chose à en tirer.
Et cette personne là, elle se trouvait dans la cour intérieur, assise bouquin en main, l’air bien tranquille. La violette hésite quelques secondes, se demandant si c’était vraiment une bonne idée de déranger une personne ainsi, mais se décide à approcher, si ce n’est pas la brune qu’un contact marchera alors il suffit de trouver quelqu’un d’autre, après tout.

« Bonjour, je peux m’asseoir à coté de toi ? Si ça ne te dérange pas ! »

Elle lui sourit timidement, espère que l’autre demoiselle daigne au moins relever les yeux vers elle. Ça serait con, que Mathilda se fasse ignorer.
code by encrine

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Mar 16 Jan - 20:46
Anonymous
La journée d'Alice fut assez particulière, Elle avait commencé en se réveillant trente minutes trop tard, zappant alors le petit déjeuner pour pouvoir se doucher, n'arrivant pas à être réveillé si elle ne prend pas une douche, et enfila son uniforme- pantalon noir et chemisier blanc sous sa veste noire- très rapidement, sa veste mise toute de travers. Elle arriva pile à la sonnerie dans la salle de classe au moins, la matinée suivant ensuite un rythme normal, la jeune fille se concentrant sur les cours donnés et ne parlant presque à personne, à l'exception de rares camarades lui adressant la parole.
À l'heure du déjeuner, elle n'arriva à rien avaler non plus, commençant à sentir un début de maladie.

Elle décida avant la reprise des cours d'aller faire un tour à la bibliothèque, notamment pour trouver des partitions de violons. Feuilletant les livres de musique, elle tomba sur un essai universitaire traitant de l'histoire du rock français – son pays d'origine. Surpris un peu de trouver cela ici, elle le saisit et commença à le consulter. La fin de la pause arrivant, elle hésita à le prendre, l'image de sa tante qui la maltraiterait si elle tombait sur un livre pareil l'envahissant, mais elle décida de l'emprunter. Sa fièvre devait la rendre moins sage.

Une fois les cours terminés, elle disa de trouver un endroit tranquille ou passer son temps libre pour lire, voulant s'isoler du reste du monde, trop présent le reste du temps. Elle en avait besoin, de ces moments de solitude au cours de la journée, à ne plus devoir respecter toutes ses règles de sociétés et de faux-semblant. Alors elle se dirigea vers la cour intérieure et localisa l'endroit le plus isolé, s'assyant par terre dans un coin. Elle sortit de son sac le livre emprunté tout à l'heure, ne pouvant s’empêcher d’esquisser un sourire en observant la couverture, qu'elle effaça très vite en espérant que personne ne l'est vu. Elle lut le descriptif de la quatrième de couverture puis ouvrit le bouquin etse plongea dedans.

Une demi-heure passa, bien qu'Alice perdit la notion du temps, quand elle entendit une voix la sortir complètement de sa lecture.

- Bonjour, je peux m’asseoir à coté de toi . Si ça ne te dérange pas !

Sursautant, elle se remit debout instinctivement, ce qui lui valut un petit vertige qu'elle contrôla vite, et jeta le livre au fond de son sac. Elle avait l'impression de commettre un crime, et sa réaction devait paraître tellement peu naturelle auprès de la personne qui l'avait interpellé qu'Alice ne peut s’empêcher d’être rouge de honte. Elle se ressaisit rapidement, se disant que cela faisait longtemps qu'elle n'avait pas réagi autant, elle reprit son calme habituel pour se rassoir.

- Oui, vous pouvez.

Elle osa enfin regarder la personne se tenant debout devant elle, une jeune fille à la teinture violette, assez jolie qui paraissait plutôt timide. La première impression qu'elle avait dû avoir d'Alice devait être plutôt négative, même si cela n'importait que très peu à l'adolescente. Elle continua à regarder l'inconnue, qui s'était maintenant assise à ses côtés.
Ne sachant comment lancer la conversation, elle reprit juste ces phrases tous faites donnés lors de ses cours de « savoir-être »
-Bonjour, moi c'est Alice Nivet, en première année. Vous vouliez quelque chose .
Sa question n'avait aucunement la volonté d'être cassante, ni froide, et son ton ne l'était pas non plus. Il était seulement sans aucune émotion. Elle attendit la réponse de l'inconnue, la détaillant un peu plus, remarquant qu'elle portait des lentilles de couleur violette. Alice se disa bêtement que l'inconnu devait bien aimer cette couleur, mais elle trouvait que cela lui allait bien.
Elle kacha un petit soupir en remarquant que son moment de solitude était terminé pour aujourd'hui.
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Mathilda H-J. Seo
Jeu 15 Fév - 1:12
Mathilda H-J. Seo
Olympics
Messages : 51
Age : 19
Multi-comptes : Elvia Velasquez
La solitude est un jeu dangereux
feat — Alice Nivet
Elle se doute que sa demande d’intrusion a des chances de surprendre, surtout quand il s’agit d’une parfaite inconnue. Mais à dire vrai dire, elle ne pensait pas à une telle réaction brusque, de voir la brunette en face d’elle se mettre à paniquer. Peut être a elle été un peu trop directe ce coup-ci ? Elle en oublie parfois que certains ont vite lieu d’être dérangé ou perturbé par la présence d’inconnus. Faut bien l’avouer, Mathilda n’a jamais connu ca.

Toujours est-il que cette fille lui paraît bien bizarre, quand elle la voit jeter son livre dans son sac comme une enfant prise en faute. La violette hésite, s’apprête à s’excuser de lui faire peur ainsi, mais la demoiselle se calme d’elle même assez rapidement. Alors Mathilda cesse de paraître inquiète, et c’est un sourire qui apparait de nouveau à sa réponse.

« Oui, vous pouvez.
- Super, merci ! »

Elle prend place sans hésitation, examine la jeune fille à côté d’elle quand elle parait en faire de même. Et si il y avait bien une chose que Mathilda peut être certaine dès le premier regard, c’est qu’elle ne parait pas très à l’aise en présence d’autrui. Et qu’elle manque cruellement de gaieté au premier abord. Oh, c’est un bon point pour ce coup-ci, Mathilda n’avait pas envie de faire un effort supplémentaire pour quelqu’un qui serait trop excité à son goût, aujourd’hui. La violette cesse d’analyser, se décide à tenter d’entamer une conversation, mais la brune lui fit la surprise de la devancer

« Bonjour, moi c'est Alice Nivet, en première année. Vous vouliez quelque chose. »

Elle laisse la surprise la gagner deux secondes, puis c’est finalement un soulagement qui lui parvient quand elle se dit que, peut être, la dénommée Alice est un peu plus loquace qu’elle a pu se dire dès la première seconde. Quand bien même sa voix ne trahit aucune émotion particulière, elle parait… Intéressante ? En quelque sorte. Peut être que Mathilda venait de trouver une personne suffisamment intéressante pour s’amuser un peu sans même vraiment le vouloir.

« A vrai dire…. En te voyant toute seule, j’ai eu envie de te parler. J’aime faire de nouvelles rencontres à l’école ! J’espère ne pas t’avoir dérangée dans ta lecture… »

Elle joue la nervosité, se gratte la joue quelques secondes avant de reposer sa main sur ses genoux en reprenant un sourire bien plus amicale que les précédents sourire timide.

« Tu es donc en première année ? Ca va, tu te plais bien ici ?.... Ah, j’ai oublié de me présenter, excuse moi. Je m’appelle Mathilda, et je suis en troisième année ! Enchanté ! Et d’ailleurs, tutoie moi s’il te plait ! »

Mais dans le fond, se faire connaitre elle n’est pas ce qui l'intéresse pour le moment. Elle préfère en apprendre plus sur Alice, à l’instant présent
code by encrine

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Ven 9 Mar - 16:03
Anonymous
Alice se renfrogna légèrement face à la multitude de paroles et de questions de Mathilda. Elle n'avait absolument pas l'habitude que quelqu'un lui parle, bien que la fille semblait légèrement nerveuse, avec autant de liberté et d'enthousiasme, les gens se bloquant à l'aspect froid de la brune. Alors face à ça, Alice ne savait pas quoi répondre. Ni par quoi commencer.

- Vous êtes mon ainée, je suis obligée de vous vouvoyer.


Alice lâcha un petit soupire. Elle savait que cela gêne parfois, mais elle ne pouvait pas aller à l'encontre des règles de politesse que lui avait enseigné sa tante. C'était encrée en elle et ça lui paraitrait maintenant totalement superficiel de tutoyer une personne plus âgée qu'elle. Donc elle aurait vraiment du mal à répondre à la demande de la violette.

- Je suis effectivement en première année. L'école est bien.

Elle ne savait pas quoi dire de plus, elle n'avait enfaite aucun vrai lien avec l'établissement ni avec autrui, juste que l'école lui permettait des études plus pointues que les institutions classiques et de pousser ses compétences en musiques, mais aussi en savoir être.

Honnêtement, Alice ne comprenait pas vraiment pourquoi Mathilda était venue l'aborder, comme d'habitude. Elle ferait mieux d'aller rencontrer d'autres personnes bien plus intéressante et loquace que la brune, elle perdrait moins son temps. Mais Alice n'osa pas lui faire remarquer, la violette le comprendrait de toute façon d'elle-même et la laisserait bien vite. Donc en attendant, l'adolescente se contenta de lui renvoyer la question.

- Et vous ? Vous êtes ici depuis longtemps ?


Oui, elle détournait la conversation sur Mathilda, mais elle n'aimait pas vraiment parler d'elle donc...
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Mathilda H-J. Seo
Mar 19 Juin - 2:27
Mathilda H-J. Seo
Olympics
Messages : 51
Age : 19
Multi-comptes : Elvia Velasquez
La solitude est un jeu dangereux
feat — Alice Nivet
Cette fille paraît bien renfermé, quand même. Mathilda n’a parlé qu’avec elle que quelques minutes à peine encore, mais elle se faisait déjà une idée du genre de personne qu’elle a en face d’elle. Ce genre de filles qui restaient en générale dans son coin, parfois bonnes cibles de la cruauté humaine, le genre qu’on pourrait trouver inintéressante, aussi. Oh, Mathilda ne la voit pas ainsi, au contraire. Pour elle, elle pouvait faire un bon cobaye.

« Vous êtes mon ainée, je suis obligée de vous vouvoyer »

Mathilda retient son léger agacement, affiche une mine un peu déçue cependant, elle aurait aimé ne pas être obligé être vouvoyé, quand pour elle elles n’étaient que de simples camarades, avec une différence d’âge certe. Que ca soit une politesse de sa part, assez poussée selon la violette, elle lui fera changer d’avis. Mieux, elle pourrait la faire changer bien plus d’attitude.

« Je suis effectivement en première année. L'école est bien. »

Mathilda n'écoute que la fin, se perd un instant dans sa réflexion qui manque de lui faire arracher un sourire, mauvais. Se reprend, et c’est une mine légèrement curieuse qui apparaît lorsqu’elle la regarde, ne formule pas de suite cependant la question qui lui vient à l’esprit à cet instant même.

« Et vous ? Vous êtes ici depuis longtemps ?
- Depuis ma première année ! Je m’y plais beaucoup, personnellement.»

A jouer de ses faux semblants. Si Blenheim lui avait bien servi pour une chose, à part de pouvoir s’élancer dans une carrière sportive, c’était bien d’avoir eu la possibilité de façonner son masque. Le mieux, aurait été l’absence de sa famille au sein même de l'établissement, mais on ne peut malheureusement pas tout avoir. Elle retient un soupir, une moue agacée également, sourit un peu à la brune avant de sembler avoir une question venant à l’esprit. La même qu’elle avait juste avant, jouant la fausse inquiétude qui lui saisissait. La bonne blague.

« Hum… Dis moi, si tu étais toute seule juste avant c’est juste parce que tu avais envie d’être tranquille, pas vrai… ? »

Ou comment demander indirectement si Alice est sans amis. Mais qu’elle ne s’en fasse pas, si c’est le cas, elle va s’en trouver une juste face à elle.
code by encrine

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Ven 20 Juil - 13:47
Anonymous
Alice ne comprenait toujours pas les raisons qui poussait Mathilda à vouloir faire la discussion. La majorité des gens auraient déjà lâché l’affaire face au peu de réaction de la brunette. Alors Alice ne sait pas trop quoi dire, mais au fond elle est malgré tout contente que quelqu’un lui accorde de l’attention qui ne semble pas être une mascarade.

Alors elle décida de se détendre un peu, du moins d’être un peu moins sur la défensive. Cela faisait donc trois ans que la violette était à Blenheim, elle en avait dû en connaitre, des choses dans ce bâtiment.

- Oh je vois, j’espère m’y plaire encore longtemps aussi, surtout qu’il faudra que j’y travaille après pour rembourser ma dette. Vous avez des projets pour l’avenir ?

Question sans réel intérêt, mais elle ne savait toujours pas comment entretenir une conversation donc à défaut, autant se renseigner sur la personne en face d’elle. Alice se sentit soudainement piéger en réalisant qu’elle devrait rester au moins une dizaine d’année pour rembourser l’établissement, et ça l’angoissait. Sa vie semblait tracer sans qu’elle n’ait vraiment son mot à dire, contrôlé par sa tante et des gens supérieure à elle. Et elle ne pouvait pas rien y faire.

Alors qu’elle était perdue dans cette réflexion, Mathilda reprit la parole ce qui valu un léger sursaut à Alice.
Envie d’être tranquille ? Oui bien sur elle s’était isolée pour cela, mais ce n’était pas non plus comme si elle avait beaucoup de connaissance pour lui tenir compagnie.

- Oh, en partie, mais c’est aussi parce que la seule personne qui aurait pu m’accompagner était occupé. Euh mon entourage se limite à une seule personne en soit… Et vous, pourquoi vous êtes seule ?

Traduction : Mathilda n’a personne d’autre à voir de plus intéressante qu’Alice ?
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Mathilda H-J. Seo
Mer 29 Aoû - 17:49
Mathilda H-J. Seo
Olympics
Messages : 51
Age : 19
Multi-comptes : Elvia Velasquez
La solitude est un jeu dangereux
feat — Alice Nivet
« Oh je vois, j’espère m’y plaire encore longtemps aussi, surtout qu’il faudra que j’y travaille après pour rembourser ma dette. Vous avez des projets pour l’avenir ? »

Elle avait cette chance là, Mathilda, de vivre dans une famille riche et ne devoir rien à Blenheim une fois ses études terminés. Et pour être honnête, elle en est parfaitement heureuse, ne saurait se voir avec une vie sans argent et tout ce qui peut la combler, quand bien même elle n’a jamais été celle faisant dépenser énormément d’argent à ses parents par des caprices

« Oh, en partie, mais c’est aussi parce que la seule personne qui aurait pu m’accompagner était occupé. Euh mon entourage se limite à une seule personne en soit… Et vous, pourquoi vous êtes seule ? »

Comme c’est drôle, c’est comme Mathilda l’avait prédit, du moins presque. Elle ne peut pas s'empêcher d’en rire intérieurement, laisse paraître un froncement de sourcils discrets, mais suffisant pour montrer l'inquiétude qui semble la saisir. Elle se demande même, qui peut bien être cette personne qui fait que la violette ne serait pas “l’unique”.

« J’avais envie de marcher un peu seule, au départ. C’est super d’avoir des amis, mais j’aime avoir un temps parfois sans être entourée… Et en profiter pour faire de nouvelles rencontres ici. »

Elle aime surtout ne pas être entourée, oui.

« En ce qui concerne mes projets... »

La violette s'arrête d’un seul coup, semble avoir une idée en tête et lâche un sourire amical, quelque peu amusée également.

« Dis moi plutôt à quelle heure tu finis aujourd’hui. On pourrait se voir et faire plus connaissance à l’extérieur de l’école, non ? Ca serait sympa ! »

Et comme ça, Mathilda peut être sûre que ce ne sera pas qu’une simple rencontre.
code by encrine

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut Page 1 sur 1
Sauter vers: