Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Distribution de tartiflette ! [Feat Huan]
Invité
Dim 7 Jan - 11:59
Anonymous
En hiver, il était commun pour se réchauffer de boire un chocolat brûlant. Mais tout le monde n'avait pas forcément la même idée. Youra avait décidé de se rendre utile en vendant de petites choses à l'entrée du palais Blenheim pour une association contre la maltraitance des enfants. Et en arrivant pour demander ce qu'il devait vendre, on lui avait refilé des barquettes de tartiflettes fumantes.
Des tartiflettes ? On lui expliqua alors que des gâteaux ne réchauffaient pas beaucoup en cette saison, et que du chocolat chaud serait compliqué à transporter. Ils avaient donc décidé de jouer la carte de l'originalité en vendant des barquettes de tartiflettes pour les personnes qui auraient oublié leur repas le matin ou à midi, et ceux qui auraient un petit creux au milieu de la matinée.
Le russe était donc arrivé devant son établissement, portant une caisse pleine de portions de tartiflette. Le plus embêtant, ce n'était pas le poids de la chose, mais l'odeur. Pour quelqu'un d'aussi sensible que Youra, l'odeur du reblochon devenait quelques peu étouffante. Il se demandait si il allait supporter longtemps cette senteur, ou si il allait tout simplement devoir passer cinq minutes sa livraison à une personne serviable pour s'imprégner d'une odeur plus supportable. Bah oui, ce n'était pas non plus comme si il allait d'un coup supporter une odeur aussi forte. Pourvu que ça se vende bien !
D'ailleurs, à propos de vendre toute cette livraison, de nouvelles inquiétudes surgirent dans son esprit. Comment était il supposé s'adresser aux potentiels clients ? Il ne se sentait pas vraiment capable de faire le marchand de poisson en criant "Qui veut de la tartiflette ?". Et puis, il avait peur de dire n'importe quoi qui pourrait desservir sa cause. Et si il était impoli sans le savoir ? Et si il n’était pas capable de dire bonjour à temps ? Sur le bon ton ? Avec la bonne expression, le bon débit et le bon volume ? Et il se doutait bien que l'odeur de la tartiflette n'était pas agréable pour tout le monde ici. Il voyait déjà quelques passants s'éloigner.
Maintenant qu'il y pensait, après ça, il allait sentir le reblochon toute la journée. Qu'est ce qu'il sera content quand il pourra se changer ! Il rêvait déjà de l'instant où il allait se débarrasser de la moindre preuve qu'il avait passé la matinée et le midi à crever de froid pour vendre des barquettes de tartiflettes. Au moins, ce qui le rassurait, c'était que c'était pour une bonne cause (ce qui était en soit déjà pas mal).
En voyant une jeune femme se diriger vers lui avec un sourire, il le lui rendit machinalement, toutefois incapable de dire la réplique qu'il avait pourtant répété toute la nuit, à savoir "Bonjour, je vends des barquettes de tartiflettes pour une association qui protège les enfants. Elles sont à 2 livres. En voulez vous ?". Elle le salua timidement, lui expliquant sur un ton qui paraissait gêné (il n'en était toutefois pas encore très sûr), qu'elle avait loupé son petit déjeuner, et qu'elle mourrait de faim. Elle lui demanda ensuite le prix, et c'est d'un ton extrêmement gauche que Youra lui répondit :

"H-Hum... S-se sont des tartiflettes à deux livres. L'argent ira à une association qui protège les enfants."

Était-ce utile de préciser que c'était pour une association alors qu'elle n'avait que demandé le prix ? Bon tant pis, au moins, elle avait toutes les informations. Et puis, autant en faire trop que pas assez... On était jamais sûr ! Et à vrai dire, le stress était tel que le pauvre garçon se sentait vraiment obligé de tout dire par peur qu'un type de l'association caché derrière (où ? Personne ne le sait) songe qu'il allait oublier de dire pourquoi il vendait ces tartiflettes.
La jeune femme, sûrement amusée par sa maladresse, se mit à sourire à nouveau. Bien évidemment, Youra ne lisant pas les émotions sur son visage, il ne sut pas vraiment comment interpréter ce geste, se contentant de l'imiter d'un air niais pour faire mine d'avoir compris. Elle affirma donc bien vouloir d'une barquette, et il lui en tendit une tandis qu'elle l'échangeait contre deux livres. Suite à cela, elle s'en alla tout simplement.
Le russe mis un certain temps à se remettre de l'évènement, espérant qu'on ne lui sauterait pas dessus pour avoir de la tartiflette trop vite. Et heureusement ou malheureusement, il n'aperçut ensuite personne s'approcher. Était-ce lui qui faisait peur ? Ou alors l'odeur de reblochon était elle trop forte ?
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Huan G. Levinsky
Jeu 18 Jan - 19:22
Huan G. Levinsky
Hellhounds - Professeur de Tenue en société
Messages : 223
Age : 28
Multi-comptes : CODY et TIM
Huan avait la dalle.
Une faim de loup comme on dit. Il n'avait pas mangé ce matin, ayant préféré profiter du sommeil qui lui manquait tant en ce moment. En se réveillant, il n'avait pas eu envie de plus qu'une simple tasse de café, au pire, il mangerait bien au réfectoire luxueux de Blenheim.
Il n'avait pas compté sur l'éveil soudain de son estomac après qu'il se soit laver les dents. Zut. Hors de question d'avaler quoi que ce soit avec ce goût mentholé dans la bouche !
C'est donc le ventre vide qu'il sortit de chez lui.
Gosh, il gargouillait.
Il ne pourrait assurer aucun court ou ne superviser aucun club en faisant un bruit pareil ! Raaah, aurait-il réfléchi un peu plus, il aurait emporté un snack au moins ! Ah oui, mais non. Il n'avait pas fait les courses encore.
Quel imbécile.
Tout ça à cause de son oreiller bien trop douillé et une bonne hygiène dentaire.

Il soupira et sortit de sa voiture à la fin du morceau joué à la radio. Il allait devoir taxer ses collègues dans la salle des profs... À moins que... Quelle est cette odeur ?
Huan sniffa l'air, oulà, ouais, ça sentait le fromage. Le bon gros fromage qui pue. Et qui coule probablement.
Il eu un espèce de mini flash-back d'un garçon criant et le secouant parmi les décombres du réfectoire. Uh.
De la tartiflette hein ?
Pourquoi, par Foster, il y avait ce.. Fumet devant l'école ?
Il en avait l'eau à la bouche.

S'approchant des portes, il fut surpris de voir un stand. Rien que ça. Un stand tenu par un jeune garçon qu'il connaissait modérément. Il faisait partit du club d'art. Et il était certain de l'avoir aperçu le jour de l'incendie à la cafet, avant de perdre connaissance. Youra Armyanski. Gentil garçon, un peu timide, mais très doué dans ce qu'il fait.
Le violet sourit, c'est parfait. Il sautille presque en s'approchant de lui, sifflotant sa bonne humeur.

« Yo ! Comment ça va Youra ? C'est original dis donc comme vente... C'est pour quelque chose en particulier ? » Il est moins familier que d'habitude, mais peut-être toujours un peu trop. Il ne sait pas trop, la dernière fois, il a fait pleurer un élève avec ses remarques trop cash.
Il voudrait pas que ça recommence, il avait été mortifié. Ah, en parlant de cash... Il fouilla dans ses poches, sortant son portefeuille en remerciant les cieux qu'il ne l'avait pas oublié.
« Oh pardon, j'parle, mais je devrais commencer par en acheter avant de poser mes questions ahah ! C'est combien ? »
Il espère vraiment que le goût fort de la tartiflette va chasser celui du dentifrice. Il gargouille encore. C'est du beau tient. Il en serait presque gêné..oh attends. Il l'est.

_________________
Kdo de Coco huhuhu:
 

BENOUILLE ET ETOILE M'ONT RENDU BG
Fiche - Rela - 06 - Glandu baratine en #9683EC
Dispo rp : 4/6 venez vous servir!

Distribution de tartiflette ! [Feat Huan] NHuLHKRDistribution de tartiflette ! [Feat Huan] Z37j
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Dim 28 Jan - 12:26
Anonymous
A vrai dire, le pauvre russe se demandait comment des personnes pouvaient supporter l'odeur de la tartiflette. C'était véritablement immonde à force. Surtout quand on n'avait rien du tout à faire, à part songer à quel point le fromage sentait fort ! Peut-être bien qu'il ne serait pas jamais capable d'en manger... Dire qu'avant il avait aimé ça ! C'était encore quelque chose qui disparaissait ! Et si ça ne tenait qu'à lui, il se serait débarrassé de ces barquettes maudites pour aller se cacher dans un endroit où l'odeur ne l'atteindrait pas.
Malheureusement, ou heureusement, cela dépend essentiellement du point de vu, quelqu'un arrivait. Cette personne lui semblait familière, mais il ne savait plus vraiment d'où. Ah si, à voir ses cheveux, cela devait être le professeur de tenue de société. Inconsciemment, vu qu'il l'avait toujours appelé Monsieur Choucroute, il avait complètement zappé que ce n'était pas son vrai nom. Du coup, dans sa tête, ça avait fait "Oh ! Mais c'est Monsieur Choucroute !". Heureusement que le pauvre homme n'était pas dans sa tête, il aurait pu en être vexé...

« Yo ! Comment ça va Youra ? C'est original dis donc comme vente... C'est pour quelque chose en particulier ? »

Devant tant de bonne heure, il ne su vraiment pas comment réagir. Le professeur s'était dirigé avers lui, sifflotant, comme si la journée était la plus belle qu'il puisse y avoir. Il dégageait tant de bonne humeur que ça en était presque louche à vrai dire... Mais bon, Youra ne savait qu'il était de bonne humeur que par le ton de sa voix. Il parlait de manière très enjouée.  
Il préparé méthodiquement sa réponse, ajustant le ton pour répondre :  

- B-Bonjour... Se sont des tartiflettes pour une association qui protège les enfants...

Il observa ensuite le professeur chercher dans ses poches, en sortant finalement un portefeuille. Il allait vraiment acheter ça ?! A cette heure-ci ? Mais si il voulait garder ça pour midi, comment allait il conserver ce truc ? En plus, la tartiflette, ça empestait sérieusement... Quoi qu'en fait, c'était mieux si il partait avec une barquette, ça en fera une de moins pour Youra. Et moins il y en aurait, moins cela sentirait le fromage dégoulinant partout !

« Oh pardon, j'parle, mais je devrais commencer par en acheter avant de poser mes questions ahah ! C'est combien ? »

Sa réplique fut accompagnée d'un gargouillement de ventre surement un peu embarrassant pour le jeune professeur. Évidemment, Youra, bien que l'ayant remarqué, ne s'arrêta pas sur ce détail. Il s'en fichait. Ce n'était pas comme si il était là pour descendre un professeur. Lui, il voulait juste se débarrasser de ces maudites barquettes de tartiflette.
Il s'empressa donc de répondre à la question de Monsieur Choucroute :

- C'est à deux livres.

Bref, sec, efficace. Soit Youra était trop concis, soit il en faisait trop. On pouvait pas trop lui en vouloir, il ne savait vraiment pas doser. Mais à chaque fois, ça le faisait angoisser, parce qu'il avait l'impression de s'être trompé quelque part. Il n'aimait pas spécialement se tromper, surtout si ça pouvait rappeler aux autres qu'il était mentalement différent. Il aurait vraiment tout fait pour faire tout comme une personne normale... Quoi que, il y avait certains concepts neurotypiques qu'il était content de ne pas comprendre en y pensant bien...
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Huan G. Levinsky
Mar 27 Fév - 15:20
Huan G. Levinsky
Hellhounds - Professeur de Tenue en société
Messages : 223
Age : 28
Multi-comptes : CODY et TIM
Timide. Le gosse est timide. Le dernier élève du genre à qui il a parlé, il l'a fait pleurer. Flippant, s'il recommence, il va devoir démissionner et se remettre en question en tant que professeur.
Mais fort heureusement, pas de larmes, juste une petite voix pleine de bonnes intentions. Ça apporte un sourire plus doux (oui, c'est possible parfois) au Levinsky, il lui tend un billet de £5, il n'a pas de pièce de toute façon.

« C'est peu cher payé pour un tel goal... C'est très gentil à toi de faire tout ça sur ton temps libre. » Non, vraiment, si plus de gens faisait pareil, le monde se porterais beaucoup mieux. Enfin, c'est bien beau de faire des discours là-dessus, mais il ne faisait partit d'aucune association non plus.
Ahahaha. Oui, la gentillesse, c'est bien quand ça l'arrange. Comment ? C'est bâtard ? Oui. C'est très commun aussi.

Mais hey ! Il a de la nourriture maintenant ! Merci dieu. Youra dieu ? Peut-on vraiment vénérer un élève pour la bouffe ? La religion c'est trop compliquée.

« Wah putain chaud ! » Ok, oui, il s'est un peu brûlé le palet ! Ok, il n'est pas doué ! Ne jugez pas ! C'est pas bien ! Se moquer des cons, c'est comme se moquer des bébés, y'a aucun challenge! Oh. Il ne vient pas de jurer a voix haute là ?
« Omg. Je veux dire, oulala, zut. Euh. C'est très bon sinon ahah ! » Ouais. Tousse. Bravo. Nice cover. On n'a rien entendu. Oups ?



hrp : désolé du délais chou orz

_________________
Kdo de Coco huhuhu:
 

BENOUILLE ET ETOILE M'ONT RENDU BG
Fiche - Rela - 06 - Glandu baratine en #9683EC
Dispo rp : 4/6 venez vous servir!

Distribution de tartiflette ! [Feat Huan] NHuLHKRDistribution de tartiflette ! [Feat Huan] Z37j
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Sam 10 Mar - 20:59
Anonymous
L'adolescent se demandait si il n'avait pas sortit de bêtise. A vrai dire, comme il était incapable de lire les émotions sur les visages, et ceci l'emmenait donc souvent à songer qu'il venait de dire n'importe quoi. L'interprétation pessimiste lui semblait toujours la plus juste, dans la mesure où il n'aurait pas de mauvaises surprises. Alors il s'imaginait que sa réponse aurait déplu, et que le professeur jetterait son dévolu sur autre chose pour son repas...

« C'est peu cher payé pour un tel goal... C'est très gentil à toi de faire tout ça sur ton temps libre. »

La réponse du professeur fit d'un coup grimper la pression dans la tête de l'étudiant. Qu'est ce qu'il voulait dire par là ? Est-ce qu'il était sensé émettre un avis sur cette affirmation ? Mais cette phrase fut vite accompagnée d'une espèce de félicitation pleine de bons sentiments. Quelque chose, qui, cette fois, il le savait instinctivement, était plutôt positif. Et pour un garçon comme lui, ce genre de choses avait une importance toute particulière.
Il zieuta alors sur le billet que le professeur lui avait tendu avant de parler avec un certain gêne. Ce n'était pas la somme demandée, et il n'était pas sûr d'avoir de la monnaie. Alors l'espace d'une seconde, il batailla dans son esprit pour ne pas fondre en larmes comme un idiot, cherchant dans sa poche  les trois livres à rendre au plus âgé. Mais que dire ? Que faire ? Quelles étaient les règles pour rendre la monnaie ? Et comment il pouvait le faire physiquement ? Parce que gauche comme il était...
Il attrapa les pièces cherchées, soudainement soulagé, qu'il glissa dans la main du professeur en échange du billet, avant de lui donner une barquette de nourriture. Ouf... C'était enfin fini...
Youra comptabilisa alors mentalement combien de fois en même pas une minute il avait flippé. Deux, trois fois ? Toujours était il que l'échange l'avait encore pas mal fatigué... C'était absurde, pour une personne neurotypique, mais pour lui, cette petite entrevue avait été un moment pas mal éprouvant et demandeur en énergie...

« Wah putain chaud ! »

Il sursauta légèrement en entendant cette exclamation un brin vulgaire. Puis, il regarda simplement le professeur, ne sachant pas si il fallait dire quelque chose ou pas. Est-ce qu'il s'était brûlé ? Il ne savait pas quoi faire dans cette situation, mais d'un coup il recommençait à paniquer. Bon, il fallait lui apporter de l'eau fraiche ? Est-ce qu'il fallait lui demander si ça allait ? Est-ce qu'il fallait s'assurer qu'il s'était brûlé ? Et puis, le russe était également un peu contrarié que l'adulte en soit venu à jurer en public... Ce n'était pas très poli, et il ne pu s'empêcher de repenser à toutes les fois où on lui a tapé sur les doigts au moindre bévue par apport à ces fichues règles de politesse... Règles de politesse qui lui avaient toujours semblées être un langage extraterrestre extrêmement compliqué à saisir. Rien que le concept de se dire "bonjour" lui était incompréhensible...

« Omg. Je veux dire, oulala, zut. Euh. C'est très bon sinon ahah ! »

"C'est ça, rattrapez vous Monsieur Choucroute...", maugréa intérieurement le russe. Peut être qu'il était vexé qu'on n'ait rien dit à cette personne... Bon, il il s'était corrigé, donc Youra décida simplement de passer l'éponge. De toute manière, il n'avait pas envie d'être fâché...
Il s'approcha un peu du professeur, affichant un air inquiet. Il n'était pas très expressif habituellement, mais il avait appris par le biais du théâtre à afficher plus de choses. Cela facilitait les contacts sociaux apparemment... Même si le russe s'en fichait bien de tout cela à titre personnel, vu qu'il ne captait pas une signification derrière la manière dont les traits d'un visage se tiraient.

- Vous vous êtes brûlé ?

Question absurde ? Non, c'était une vraie question pour Youra. Une question où la réponse n'était pas certaine. On pouvait se moquer, mais lui, il était très sérieux. Il se disait simplement que Monsieur Choucroute pouvait avoir vu quelque chose de choquant. Après tout, un "wah putain chaud", c'était une exclamation usée dans bien d'autres situations.
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Huan G. Levinsky
Sam 7 Avr - 13:21
Huan G. Levinsky
Hellhounds - Professeur de Tenue en société
Messages : 223
Age : 28
Multi-comptes : CODY et TIM
La monnaie rangeait en sécurité, aka pas dans une poche ou elle risquerait de faire le petit-poucet, Huan continua son repas, prenant garde, cette fois, de souffler sur sa fourchette avant de prendre une bouchée. Pas question de se faire mal deux fois de suite de la même manière ! Ça serait vraiment idiot.

« Vous vous êtes brûlé ? » A ton avis gamin ? Oui, non, il ne fallait pas répondre comme ça ! C'est quoi ces manières enfin ! L'élève ne faisait que légitimement s’inquiéter !
Ses traits se détendirent, affichant un sourire et hochant la tête.
« Oui, un peu. Mais rien de bien grave. Voilà ce qu'il se passe quand on est trop hâtifs, on finit par ne pas faire attention. » Petite leçon de conduite au passage, bien qu’adressé à lui-même allé, hop.

« Sinon, pourquoi cette association a-t-elle choisie de la tartiflette comme objet de vente ? C'est original. Ah, pas que ça soit une mauvaise chose hein ! » Mais c'était vrai, en général, c'était des chocolats, chaud ou en papillote, des soupes ou des petits-pains. Jusque-là, le professeur n'avait jamais vu de vente de tartiflette en dehors d'un marché de Noël.
Il ne s'en plaignait pas, lui, il se régalait.

_________________
Kdo de Coco huhuhu:
 

BENOUILLE ET ETOILE M'ONT RENDU BG
Fiche - Rela - 06 - Glandu baratine en #9683EC
Dispo rp : 4/6 venez vous servir!

Distribution de tartiflette ! [Feat Huan] NHuLHKRDistribution de tartiflette ! [Feat Huan] Z37j
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut Page 1 sur 1
Sauter vers: