Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
kiss me on the mouth and set me free • bere (fini)
Invité
Sam 6 Jan - 16:48
Anonymous

ft. Cinder Fall || RWBY.
❝ Nom : Beauchamp
❝ Prénom : Bérénice Tabatha
❝ Surnom : Béré, BB, Nice
❝ Date de naissance : 13 mai 1998
❝ Age :  19 ans
❝ Année d'étude : 4ème année
❝ Nationalité : Franco-Américaine
❝ Origines : Franco-Américaine
❝ Orientation sexuelle : Bisexuelle
❝ Statut : Célibataire
❝ Groupe : Precious
❝ Boursier : Non
❝ Club : Couture
❝ Profession : Elève
❝ Phobie : Le feu
❝ Faible devant : Des jolies tenues ou des tissus rares
❝ Logement : Pensionnat
❝ Rêve : Devenir l'une des créatrices de mode les plus célèbres et reconnues
❝ Date d'arrivée en ville : En 2014, lorsqu'elle est rentrée en première année.
BEAUCHAMP Bérénice Tabatha ;
Precious • Elève
❝ You can't blend in when you were born to stand out.
❝ Taille : 1m66
❝ Poids : 50 kg
❝ Peau : Blanche
❝ Yeux : Ambrés, avec une touche de doré.
❝ Cheveux : Long, épais cheveux bruns qui lui arrivent dans le bas du dos et dont elle prend énormément soin.
❝ Maladie : Aucune
❝ Particularités physiques : Une tâche de naissance en forme de nuage sur le haut de sa cuisse.
❝ CARACTÈRE : Vous savez les filles toujours jolies, toujours souriantes, qui dégagent un charme qui fait que seulement quelques rares personnes n'arrivent pas à les apprécier ? Bérénice fait partie de ces personnes. Enfin, pas qu'il n'y ait que de rares personnes qui ne l'aiment pas — si ça se trouve il y en a beaucoup plus que ce qu'elle peut même penser — mais en toute honnêteté, et après des années à essayer de chercher pourquoi les gens étaient toujours ses amis : elle avait décidé d'arrêter de réfléchir à cette question. Parce qu'il semblerait que ce soit naturel, de se faire des amis.
Elle est adorable quand elle est avec ses amis, Bérénice. Elle est toujours souriante, toujours rieuse, dans ces moments-là il n'y a que peu de choses qui peuvent casser son moral. On lui propose d'aller visiter une maison hantée alors qu'elle est de bonne humeur ? Évidemment qu'elle dira oui ! Et ce sera même la première à proposer des endroits à visiter (elle a plus d'un tour dans son sac la jolie jeune femme). Elle est toujours prête à tout si ça signifie ça s'amuser. Ce qui fait qu'elle atterrit régulièrement dans des situations... étranges. L'exemple prit plus haut n'est pas au hasard. C'est vraiment arrivé. Sauf que la maison qu'ils pensaient être hantée... ne l'était pas vraiment. Mais au lieu d'être mortifiée, elle a juste explosé de rire et est sortie aussi vite qu'elle était rentrée, un sourire toujours aussi grand collé aux lèvres. La joie n'est pas une chose délaissée facilement chez elle. Tout comme son humour.
Son humour d'ailleurs. Parlons-en. Ce n'est pas... habituel. Enfin, ce n'est pas ce à quoi la plupart des personnes s'attendent en général. Elle utilise bien plus le sarcasme et le cynisme que ce quiconque peut s'imaginer. C'est réellement sa marque de fabrique. Et si vous avez le malheur de dire quoi que ce soit sur son orientation sexuelle (elle sait pertinemment que tout le monde n'est pas d'accord avec ça mais elle n'a pas l'intention de s'empêcher de vivre pour autant), attendez-vous à une vague de remarques sarcastiques et cinglantes. Vous êtes prévenus.
Bérénice, c'est l'une des amies les plus fidèles que vous pouvez avoir. Jamais elle ne vous laissera tomber. Jamais elle ne se détachera de vous, à moins d'avoir une raison valable. Mais ce n'est pas pour autant qu'elle sera derrière vous à supporter chacune de vos erreurs. Non. Bien au contraire. Si vous avez fait une erreur et qu'elle sait pertinemment que c'est de votre faute, elle vous le dira sans passer par quatre chemins. Le mensonge est quelque chose qu'elle méprise par-dessus tout et même si la vérité blesse, elle reste convaincue que c'est la meilleure des choses à faire, plutôt que laisser quelqu'un se complaire dans une fausse réalité.
Et malgré cette tendance un peu trop présente à toujours dire rien d'autre que la vérité, Bérénice est très attentionnée. Elle connaît ses amis, elle sait ce qui leur fait plaisir, elle sait leur donner l'affection dont ils ont besoin. Elle a beau avoir été élevée seule vu qu'Enola était partie alors qu'elle était encore très jeune, elle a le cœur sur la main. Lorsqu'elle apprécie une personne, cette dernière le sait. Câlins, gestes d'affections, petits cadeaux : rien n'est trop beau pour ses amis — pour ses petits amis ou petites amies c'est encore une autre histoire, il faut d'abord qu'elle ait le courage de leur dire. Hm.
La curiosité est un vilain défaut dit-on ? Eh bien c'est un défaut dont elle ne semble pas vouloir se défaire. C'est tellement intéressant de connaître les secrets des autres. Elle n'en est pas au point de stalker les personnes sur lesquelles elle veut avoir des informations mais, disons que si elle a l'occasion de se renseigner ou qu'une information est malencontreusement sous son nez elle ne perdra pas un instant pour fouiller. Cela vaut également pour les différents centres d'intérêts qu'elle a. Elle adore connaître de nouvelles choses. Découvrir toujours plus. Il n'est pas rare de la voir plongée dans des documentaires sur la couture au fil des siècles, comment les personnes s'habillaient à telle époque ou même des choses aussi banales que les documentaires qu'on peut trouver sur la Discovery Channel. Elle a eu une longue période où elle lisait des dizaines de livres sur la mythologie grecque, encore maintenant dès qu'elle découvre quelque chose de nouveau dessus il n'est pas rare de voir une lueur d'excitation dans ses yeux.
Et quand elle ne trouve pas ce qu'elle veut, elle persévère. Peu importe qu'on lui dise que c'est impossible, trop difficile, qu'elle n'y arrivera pas : elle ne laisse jamais tomber jusqu'à ce qu'elle arrive finalement au but. Même si ça peut être embêtant pour certains moments, c'est plutôt efficace pour les cours. Parce qu'elle ne supporte pas que quelqu'un la dépasse. Elle ne supporte pas ne pas être parmi les premiers. Compétitrice much ? Oui, c'est vrai. Elle n'aime pas perdre, c'est un fait. Quelque chose qu'elle n'aime pas spécialement avouer, mais ça reste là. C'est peut-être une bonne chose ? Sauf quand ça intervient dans sa vie personnelle, là c'est un peu plus compliqué.
Enfin, à ce niveau-là ce n'est pas vraiment de la compétition. Simplement de la jalousie. Elle ne fait pas exprès d'être jalouse, ce n'est pas sa faute au final. Mais elle a toujours cette sensation, cette voix au fond de sa tête qui lui dit que ses amis ne sont pas vraiment ses amis. Qu'au bout d'un moment, ils finiront par la laisser tomber pour quelqu'un d'autre parce qu'au final ils ne sont là que pour la popularité et l'argent. Du coup elle développe une jalousie pour les personnes avec qui ses amis passent du temps, et c'est pire quand cette personne est son partenaire. Bon, ce n'est pas une jalousie maladive au point qu'elle interdise à son partenaire de voir ou parler à cette personne. Mais c'est un sentiment de malaise qui fait qu'elle a du mal à se concentrer sur certaines choses quand ça arrive parce que son cerveau est trop concentré à réfléchir à ce qu'ils pourraient faire et ce qu'ils pourraient trouver de mieux dans ces personnes qui ne sont pas elle pour finalement la laisser tomber.
Mais elle n'avouera jamais tout ça. Non. Pourquoi après tout ? Elle est Bérénice. Personne doit savoir qu'elle doute d'elle-même. Personne ne doit savoir tout cela. Elle doit toujours montrer un visage dur, fier, sans émotions de culpabilité envers elle-même. Et ça fonctionne la plupart du temps, parce qu'elle n'est que rarement tiraillée par des sentiments de malaise. Non, en général elle s'aime, elle sait qu'elle est douée, elle sait de ce dont elle est capable et personne ne pourra jamais la faire douter de cela à part elle-même évidemment.
Mais cette fierté presque trop forte ne l'empêche pas de montrer ses émotions et mon dieu ce qu'elle se laisse facilement aller aux émotions. Tout est démultiplié chez elle. Le rire, les pleurs, la fierté, l'amour : tout. Enfin, pour elle c'est normal, mais elle ne sait pas que tout le monde ne ressent pas les émotions aussi fortement qu'elle. Et peut-être que cela pourrait lui porter préjudice dans le futur, qui sait ? Pour le moment tout se passe bien pour elle et c'est tout ce qui compte.
❝ Comment es-tu arrivé à Fosterhampton : Bérénice aimait la mode, sa mère lui avait transmis ce goût, mais elle aimait encore plus quand elle était celle qui créait les vêtements que les personnes portaient, elle s'était découvert ce goût pour la couture et la création très tôt et ses parents firent tout leur possible pour lui permettre d'accomplir cette passion. C'est son professeur de couture qui vanta ses mérites, fit en sorte que le chasseur de tête des Precious la repère. Et comment pouvait-elle dire non ? Elle savait que sa grande sœur y était allée, elle connaissait la qualité de leur enseignement.
❝ Tes proches, que pensent-ils de ta présence ici : Ses parents sont extrêmement fiers d'elle, pour pouvoir faire quelque chose où elle se sent si à l'aise et où elle se sait douée. Sa soeur par contre... Elle ne sait pas exactement si elle est heureuse de la voir ici ou non. Ce fut toujours compliqué. Et ça l'était encore plus maintenant.
❝ Où as-tu grandis et avec qui : Les premières années de sa vie, elle les passa en compagnie de ses parents et de sa sœur (bien qu'adoptée elle la considérait comme une vraie sœur),mais cette dernière partit au Palais Blenheim et après ce ne fut plus que Bérénice et ses parents à Paris, malgré les visites plus ou moins régulières d'Enola.
❝ Tes parents, tu peux nous dire quoi à leur sujet : Bérénice les aime sincèrement, apprécie tellement tout ce qu'ils ont fait jusqu'à présent pour elle. Le fait qu'ils possèdent tous deux une grande richesse ne peut pas non plus être ignorée, ça a permis à Bérénice de pouvoir laisser court à chacune de ses envies.
❝ Tu as des frères/sœurs, tu peux nous en parler : Elle a une grande sœur, Enola, qui est de 13 ans son aînée. Elle ne l'a pas connue spécialement bien parce qu'elle était toujours loin, même lorsqu'elle était à ses côtés, comme si elle se mettait elle-même à l'écart, malgré le fait que Bérénice l'aimait de toute son cœur.
❝ Tu as une passion : LA MODE
❝ Aimerais-tu quitter cette ville : Oui, retourner à Paris c'est l'une de ses enviers les plus puissantes.
❝ Comment vois-tu ta vie dans dix ans : Probablement à Paris, à la tête d'une grande marque de vêtements, une créatrice reconnue pour son talent. Peut-être avec quelqu'un à ses côtés pour partager sa vie ?
❝ BIOGRAPHIE :Paris, c'est sa maison, l'endroit où elle a toujours vécu. Ça a beau être toujours rempli de monde, elle a appris à aimer cette ville et le peu de fois où elle est allée dans d'autres villes (plus petites) elle a eu du mal et avait toujours cette envie pressante de retourner à la maison.
Cette maison, c'est la seule qu'elle ait connue. Elle sait que ses parents ont vécu quelques années au Pays de Galles — c'est d'ailleurs là qu'ils ont adopté sa grande sœur si elle se souviens bien. Mais elle, elle n'a jamais rien connu d'autre que Paris.
Elle se souvient que c'était beau, quand sa grande sœur était encore à la maison. Elle a de vagues souvenirs où, alors qu'elle savait à peine marcher, elle aimait la suivre à la trace dans toute leur maison. Elle aimait vraiment être avec elle, c'était sa grande sœur adorée après tout.
Mais elle partit au Palais de Blenheim. Et ça entacha leur relation. Bon, ça ne changea rien au fait que Bérénice aimait sincèrement Enola, c'était sa sœur après tout malgré ce qu'elle pouvait penser. Mais elle apprit à vivre sans elle, elle n'avait pas vraiment le choix après tout. Elle ne pouvait pas la forcer à rester près d'elle si elle n'en avait pas envie.

La petite fille se transforma en princesse grâce à ses parents et leur argent. Elle aimait les robes, elle aimait les choses jolies et douces et plus que tout : elle aimait l'idée que les vêtements qu'elle portait avaient été inventés par des gens. Des gens avaient dessinés et cousus ce qu'elle portait ! C'était tellement bien ! Très vite elle demanda à son papa et sa maman d'apprendre à faire des vêtements, parce qu'elle voulait pouvoir le faire elle-même ! Pouvoir porter ses propres vêtements à l'école ça devait être tellement bien !
Le cadeau tant attendu arriva l'anniversaire de ses 7 ans : une machine à coudre. Et pas les bêtes machines pour enfant qui font semblant. Non. Une vraie de vraie ! Vous vous rendez compte ! Elle pouvait maintenant faire elle-même ses vêtements ! C'était trop bien !
Sa maman prit le temps de tout lui apprendre et, au début, elle faisait tout avec elle, pour être sûre que Bérénice ne se fasse pas mal.

« Maman je suis pas bête tu sais !! Je suis une grande fille tu sais !! Je suis capable de le faire toute seule !!
— Tu penses pouvoir finir ce T-shirt toute seule alors ? Attention, je te regarde faire ça. »

Elle prit un air fier et concentré avant de s'appliquer sur le tissus. Elle prit son temps, coinça sa langue entre ses dents, fronça les sourcils. Ça prit un très long moment parce qu'elle voulait être sûre de bien faire. Elle voulait que sa maman soit fière d'elle. Après tout, ce haut était fait pour elle. La petite fille voulait que sa maman puisse le porter dans les réunions importantes qu'elle avait avec les gens importants à son travail. Et quand elle le finit, elle se redressa avec un sourire éblouissant et tendit le vêtement à la femme, qui souriait tendrement. Et elle le porta. Elle le portait encore de temps à autre pour tout dire.

Petit à petit elle cousait seule et même si c'était jamais grand chose d'exceptionnel, c'était toujours mieux que ce qu'un enfant de son âge pouvait faire en temps normal, et elle en était fière.

L'été de ses 9 ans, avec ses parents ils partirent rendre visite à sa sœur. Et elle était tellement heureuse parce que sa grande sœur chérie lui manquait ! Elle voulait la serrer dans ses bras à nouveau et lui dire toutes les choses bien qu'il s'était passé pour elle ! Et lui montrer toutes les jolies choses qu'elle avait cousues !
Et c'est là qu'elle le rencontra.
Artus.
Au début elle ne pensait que c'était qu'une amourette d'enfant. Rien de spécial. Parce que oui, elle est tombée amoureuse de lui cet été là. Il était tellement gentil, et puis il était un super-héros ! Il était là pour la protéger, il le lui avait dit ! Elle lui avait même fait un costume de super-héros pour qu'il puisse sauver les personnes sans qu'on le reconnaisse ! Mais elle ne pouvait pas dire qu'elle était amoureuse de lui. Parce que c'était l'amoureux de sa sœur. C'était avec elle qu'il voulait se marier. Et puis, elle savait qu'elle n'était qu'une enfant. Il fallait qu'elle grandisse avant. Oui. Mais s'il aimait Enola, elle ne ferait rien. Parce qu'elle voulait plus que tout que sa grande sœur chérie soit heureuse. Parce qu'elle méritait d'être heureuse son Enola d'amour.

Et puis, l'été d'après ils n'étaient plus ensembles. Et Bérénice était heureuse, parce que ça voulait dire que si elle grandissait et restait aussi jolie qu'elle l'était, peut-être qu'Artus pourrait tomber amoureux d'elle ? Mais s'ils n'étaient plus ensembles, elle ne pourrait plus lui parler.
L'enfant qu'elle était eu un pincement au cœur quand elle le découvrit. Mais elle était une enfant. Ce n'était rien de spécial, pas vrai ? Juste un coup de foudre d'enfant. Après tout, ce n'était pas son prince charmant. Elle découvrirait un autre prince charmant. Il n'était pas le seul.

A l'école, elle n'était pas parmi les plus intelligents, mais elle réussissait largement à se placer parmi les premiers, avec assez de travail et d'acharnement. Elle était entourée d'amis, elle était heureuse. Et elle avait réussi à rentrer dans un club de couture, elle faisait des costumes pour des pièces de théâtre ! C'était vraiment bien et intéressant. Elle s'épanouissait réellement dans ce qu'elle faisait. Ses parents étaient toujours là pour elle, faisaient toujours en sorte qu'elle ne manque de rien — peut-être à tort parce qu'elle a développé une certaine addiction au shopping qui est très compliquée à rassasier — et c'était la seule chose qu'elle demandait.

Quand elle a reçu une lettre à ses 16 ans, elle ne s'y attendait pas. Sincèrement. Elle savait qu'Enola était allée au Palais, elle savait qu'elle s'y plairait. Mais c'était tellement inattendu. Évidemment qu'elle accepta. Directement. Sans même réfléchir — demander à ses parents ? Elle avait vu à leurs regards qu'ils étaient pour. C'est ainsi qu'elle se retrouva au Palais, heureuse et comblée.

Elle retrouva sa sœur aussi ! Mais leur relation était... différente ? Oui, c'était cela. Il s'était construit un fossé entre elles deux. C'était étrange. Bérénice ne s'attendait réellement pas à cela. Alors elle continua à construire sa vie, en la gardant désormais dans sa vie, mais sur le côté, plus autant impliquée qu'avant.

C'est dans cette première année qu'elle découvrit sa bisexualité. Perturbant au début, certes, parce qu'elle ne s'y attendait pas. Mais rien de bien particulier. Elle ne cherchait rien de spécial, elle voulait simplement s'amuser, principalement avoir des amis. Elle eu deux relations depuis son arrivée au Palais, aucune n'a durée très longtemps, mais qu'importait. Parce qu'à chaque fois elle se rendait compte qu'elle pensait toujours à la même personne. Une personne qui devait sortir de sa tête.

Alors elle se concentra sur les cours. Toujours plus. A rester la fille populaire. Celle que tout le monde appréciait. Dont tout le monde voulait les conseils vestimentaires. Et réussissait plus ou moins bien dans son but, jusqu'à présent en tout cas.
❝ Pseudo : Loufoca
❝ Age : 18 ans
❝ Disponibilité : ça dépend principalement de mes horaires au boulot en plus de la fac (mais je risque d'être là si je m'ennuie en cours)(donc souvent)
❝ Comment tu nous as connu : top-site!
❝ Des remarques : VOUS AVEZ TOUS L'AIR SYMPAS JE VOUS AIME DEJA
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Artus K. Fraser
Sam 6 Jan - 16:50
Artus K. Fraser
Citoyen Fosterhampton
Messages : 91
Age : 28
Multi-comptes : Sony McClusky
Sidney Craig
Keiko Hatsume
Roméo Di Leone
László Weisz
Hannah Patridge
Johanna McAvoy
BIENVENUE OFFICIELLEMENT ♥️
kiss me on the mouth and set me free • bere (fini) Tumblr_miwdwtfzaX1s0kruio1_500
KAE ET MOI ON EST LA SI T'AS BESOIN VOILA
BON COURAGE
DES BISOUS ♥️

_________________
Artus combat le feu habillé en goldenrod
kiss me on the mouth and set me free • bere (fini) CUATPUO
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Sam 6 Jan - 18:12
Anonymous
OHHHHHHHHHH UN PV OHHHHHHHHHHHH !!! C'EST TROP BIEN CA ME METS TJRS EN JOIE DE VOIR UN PV PRIS OHHHHHHHHHHHH !!!! en plus Bérénice oidjsdfqdfq GOOD CHOICE !!!
& donc BIENVENUE PARMI NOUS AHHH ♥️
FIGHTO POUR LA SUITE PLEIN DE LOVE SUR TOI ♥️♥️
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Sam 6 Jan - 19:19
Anonymous
MERCIIIIII ♥️♥️
J'espère que le reste de la fiche vous plaira. éè
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Sam 6 Jan - 19:33
Anonymous
BEREJOLIE **
BIENVENUE OFFICIELLEMENT ♥

j'espère que tu te plairas ici ! & il nous faudra un lien entre Precious, nous sommes une espèce rare /bus
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Sam 6 Jan - 22:28
Anonymous
MERCIII ♥️

Pas de soucis on va se renforcer mutuellement èwé
Et je signale au passage que c'est fini j'espère que ça ira ♥️
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Sir Foster
Lun 8 Jan - 11:23
Sir Foster
PNJ
Messages : 584
Joyeuse Validation
Bienvenue sur Le Palais de Blenheim & Félicitations pour ta validation !
Te voici désormais une Precious Woodpecker de 4ème année ! ♥️
Tu as maintenant accès à la zone RP ainsi qu'au lieu secret de ton groupe
Tu peux :
• Faire ta fiche de lien
• Poste ton téléphone
• Faire une demande de RP
Recenser ton avatar
• Découvrir ta chambre ainsi que tes colocataires de départ! ♥️

Tu peux également tenter de contrer Queen en utilisant le compte de M.O.N.A.R.C.H ! Les identifiants sont disponibles ci-dessous.


Si ce n'est pas déjà fait, n'oublie pas de rejoindre le serveur Discord du forum en suivant ce lien :  https://discord.gg/GBjj3fz

Amuse toi bien parmi nous ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut Page 1 sur 1
Sauter vers: