Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Le jour où ils furent enfermé dans la bibliothèque | ft. Yoon Hee
Invité
Jeu 30 Nov - 21:37
Anonymous
Le jour où ils furent enfermés dans la bibliothèque
Il n'y a pas toujours de signe avant coureur que quelque chose allait forcément gâcher une journée somme toute normale et appréciable au palais. Il n'y en avait pas toujours, et bien que petit Charly soit naïf et prompt à penser au drame à la moindre occasion, pour une fois il ne l'avait pas vu venir. Recontextualisons la scène, avant de vous expliquer. Charly, il passe ses journées à la bibliothèque, autant que possible. Entre les cours, le trajet jusqu'au réfectoire et le temps qu'il fallait pour s'habituer à sa nouvelle coloc -avec certains étudiants qui le faisaient grave flipper- on ne pouvait pas dire qu'il y passait VRAIMENT ses journées mais l'idée était là. Et l'après midi il retrouvait avec bonheur son petit coin favori au pied d'un étagère. Même pas sur une chaise ou un fauteuil de la salle de lecture, non, juste là lové contre un mur, il dévorait Dumas ou Hugo, et tout le monde semblait n'avoir que faire de sa présence. Ca lui allait, il était habitué. Tellement habitué, que lorsque la nuit tomba, personne ne vint le secouer pour lui faire quitter les lieux. Personne ne le ménagea avant que les lourdes portes de la grande salles ne se ferment dans un bruit sourd, laissant le môme dans l'obscurité quasi totale. Comme ça, d'un coup, boum. Et s'il mit quelques secondes à se rendre compte de ce qu'il se passait, ses grandes lunettes rondes brillant faiblement dans le noir, il n'en mit qu'une de plus avant de paniquer. Il abandonna bien vite son ouvrage qui tomba en un bruit sourd sur le parquet, se cogna à deux chaises, une table et un coin d'étagère, avant que de faibles rayons de lumières ne le guident jusqu'à l'entrée libératrice. Il entreprit de tirer à s'en faire mal sur la poignée, qui ne fit pas bouger la porte d'un iota. Et lorsqu'il comprit qu'il était définitivement enfermé, à se dire qu'il allait passer la nuit enfermé dans le noir, les larmes montèrent bien vite en gros sanglots qui l'agitèrent. Recroquevillé devant la porte à pleurer sans pouvoir contrôler ses larmes, il ne vit pas approcher la silhouette qui lui arracha un cri de terreur. Et évidemment, il se pétrifia. Qu'est-ce que c'était ?! Un monstre, un démon qui profitait de l'obscurité pour le dévorer ? Cette pensée le fit redoubler dans ses pleurs. Quelle belle mort il allait avoir...
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Jeu 30 Nov - 22:29
Anonymous

le jour où ils furent enfermés dans la bibliothèque

yoonhee, elle avait des devoirs. des tas et des tas de devoirs. des officiels et des officieux qu’elle s’imposait elle même. ceux qu’elle devait rendre en cours et ceux qu’elle s’infligeait pour accroître son savoir. pour elle, c’était une étape obligatoire de son apprentissage. ce qu’on ne lui enseignait pas, elle devait l’apprendre d’elle même. découvrir des auteurs, des écrivains célèbre, éplucher les bibliographies, et caetera. c’est pour cette simple raison qu’il lui fallait aller à la bibliothèque ce jour là.

théoriquement parlant, il n’aurait dû rien se passer. elle aurait du rentrer dans la bibliothèque puis en sortir, comme tout le monde, comme à chaque fois. mais la théorie n’égale jamais la pratique, encore moins prédit-elle les événements. ce jour-là, yoonhee, elle était restée coincée. sans réellement savoir comment ni pourquoi, elle n’avait pas pu sortir. elle parcourait les rayonnages tranquillement quand pouf. la lumière s’était éteinte. et elle n’avait pas su quoi faire, restant de longues secondes totalement figée. il lui avait fallu ce temps là pour organiser ses pensées. pour examiner ses options.

après tout, elle était une adulte. un minimum.

elle entendait du bruit, mais son côté un minimum rationnel l’empêchait de croire qu’il s’agissait d’une autre personne. après tout, qui était malchanceux au point de se faire enfermer dans la bibliothèque ? à part elle bien sur. elle s’était rendue jusqu’à l’entrée, sans réel succès. alors elle s’était mis à faire le tour de la pièce, une nouvelle fois.

c’est à ce moment là qu’elle le vit. au même endroit qu’elle un peu plus tôt.

parce qu’au final, il y avait réellement quelqu’un d’assez malchanceux pour partager son malheur, sauf qu’il avait l’air bien plus désemparée qu’elle. mais c’était une adulte, c’était son aîné, elle se devait de l’aider, de le protéger. elle s’était approchée de lui, peut-être trop silencieusement. il avait hurlé, et par réflexe, elle aussi. elle se sentait responsable, un peu coupable, alors elle s’était accroupie à son niveau, pour être le moins effrayante possible et sans poser ses mains sur lui, elle avait prit la parole.

« Charly ? Ca va aller, ce n’est que moi. Yoonhee, tu sais ? Regarde, on est deux, on va s’en sortir. »

yoonhee, elle était pas douée pour réconforter les gens. elle ne sait pas trop ce qui marche sur eux ou pas alors forcément, c’était un peu bateau. rien ne prouvait qu’ils allaient sortir d’ici avant le lendemain matin, mais il fallait y croire. elle voulait y croire elle aussi. parce qu’elle avait beau faire comme si tout allait bien, elle était tétanisée. elle savait ce que c’était que de rester enfermée toute une nuit et elle ne voulait pour rien au monde renouveler l’expérience.

« On peut essayer d’ouvrir les fenêtres ou même des signaux lumineux. Tu as ton téléphone sur toi ? “

qui ne tente rien n’a rien de toute façon.

ft. charly | LAW.





Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Dim 3 Déc - 18:49
Anonymous
Le jour où ils furent enfermés dans la bibliothèque
Encore un sanglot mal étouffé, puis plus rien. Pas de bruit de monstre, pas de bobo, pas de Charly mangé. Et il rouvrit timidement un œil, sans trop comprendre. Puis les deux, ses yeux pleins de larmes qui brillaient dans le noir distinguaient une silhouette trouble mais tout à fait humaine, celle d'une jeune fille accroupie à sa hauteur, à la voix douce. « Charly ? Ca va aller, ce n’est que moi. Yoonhee, tu sais ? Regarde, on est deux, on va s’en sortir. » Yonn Hee ? Il la connaissait, Yoon, il l'aimait bien. C'était elle qui l'avait amené à Blenheim, elle avait été très gentille. Si c'était Yoon le monstre, ça allait. Il pouvait même arrêter de pleurer, il était plus ou moins en sécurité. Même s'il était toujours enfermé dans le noir. « On peut essayer d’ouvrir les fenêtres ou même des signaux lumineux. Tu as ton téléphone sur toi ? » Le pauvre brunet secoua la tête, il n'avait pas de téléphone, et pour le moment il était trop occupé à calmer ses pleurs pour penser à comment s'en sortir. Même maman ne l'avait jamais enfermé dans le noir, de toute manière il y avait toujours quelque chose d'allumé chez maman, que ce soit la télé ou la lumière de sa chambre. Mais s'il avait eu un portable, ou une lampe de poche... peut-être était-ce le cas pour Yoonhee ? La jeune fille s'activait dans la pièce, ouvrant les fenêtres. Mais cela ne changea guère la luminosité. Et lui, comme un enfant inutile, il resta prostré contre la porte close, sans savoir quoi faire ou dire. Il avait besoin d'un câlin, mais il ne savait pas en réclamer. Maman ne lui en donnait jamais. Il ne savait pas réclamer tout court. Même si tout son être hurlait qu'il voulait être à l'air libre, dans la lumière surtout. « Yo-Yoon… » bégaya-t-il tout bas entre deux inspirations, pour l'appeler, pour qu'elle revienne près de lui. Il la voyait à peine, c'était comme si elle allait s'évaporer d'un moment ou un autre, le laissait seul et terrorisé.
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Lun 4 Déc - 18:04
Anonymous

le jour où ils furent enfermés dans la bibliothèque

évidemement, yoonhee n’avait pas son téléphone avec elle. entendons nous, c’est très distrayant comme instrument et donc un obstacle à ses révisions. alors elle avait décidé de ne pas le prendre avec elle, pas cette fois. forcément. ouvrir les fenêtres ne changeait rien, ne les aidait pas. c’était terriblement frustrant. elle se sentait parfaitement inutile. elle aurait aimé trouvé une solution, là, de suite, maintenant. les aider. si des fois elle s’avérait totalement puérile et détachée, elle se sentait bien impliqué cette fois-ci. alors quand elle avait entendu la toute petite voix de charly résonner dans l’immensité de la pièce, son coeur s’était serré tout seul. elle voulait l’aider, de tout son être.

elle ne savait pas décrypter l’attitude du garçon, elle ne savait pas quoi faire pour l’aider, le rassurer, alors au moins était-elle retournée à ses côtés. elle avait fini par s’asseoir à côté de lui, histoire d’au moins être là. et elle n’arrêtait pas de triturer ses mains, en quête d’une idée pour les détendre.

en vérité, elle se demandait si… peut-être que ?

« je sais pas si c’est une bonne idée mais… et si on jouait à chat ? ou à cache-cache ? »

non, vraiment, l’idée était saugrenue. mais…

« tu sais, en attendant… »

pour une fois, elle bénissait la pénombre de la pièce qui cachait sa gêne. à vingt et un ans, jouer à chat…
elle s’était levée en lui tendant les mains, pour le peu qu’il pourrait sûrement voir dans le noir. sinon, ils pourraient toujours se raconter des histoires. non ?

ft. charly | LAW.






Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Dim 10 Déc - 17:30
Anonymous
Le jour où ils furent enfermés dans la bibliothèque
Il se sentait déjà un peu mieux, avec Yoon à ses côtés. Même s'il n'y avait pas de lumière, ni de réel réconfort, un peu de chaleur humaine, c'était mieux que rien. Manifestement, elle n'avait pas de téléphone, du moins sur elle, mais elle au moins ne semblait pas craindre le noir ou l'idée de rester enfermé toute la nuit. Ou elle ne le montrait pas, pour le rassurer. Mais Yoon, elle faisait tellement grande et adulte à ses yeux, qu'il la voyait mal avoir peur. « je sais pas si c’est une bonne idée mais… et si on jouait à chat ? ou à cache-cache ? » A cache-cache ? Dans le noir ? Oh non non non non. Il secoua vite ses mèches brunes en pagaille, se lovant de plus belle contre la porte. Il ne voulait rien d'autre qu'attendre que la lumière revienne, et que la porte s'ouvre. Peut-être qu'ils pourraient dormir ? Oh, mais il était trop angoissé pour trouver le sommeil. Il voyait bien que Yoon cherchait à l'aider, mais en plus, Charly n'avait jamais joué à chat. En plus, dans le noir de la grande pièce, il allait forcément se cogner contre un mur, une étagère, ou une chaise. Non, l'idée était à proscrire. Finalement, il vit du mouvement près de lui, la jeune fille s'était levée et lui tendait les mains. Il entreprit de chasser les restes de larmes de ses grands yeux verts, avant d'attraper les mains toutes fraîches de la blonde... Et de se cacher contre elle pour un câlin. Il en avait besoin, même s'il craignait que la demoiselle le repousse, qu'elle n'aime pas les câlins ou quoi, mais il avait besoin pour cacher ses dernières larmes, puis au moins elle pouvait comprendre pour de bon qu'il n'avait pas envie de jouer à chat dans une telle situation ?
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Mar 12 Déc - 2:50
Anonymous

le jour où ils furent enfermés dans la bibliothèque

assise à coté de lui, yoonhee avait pu sentir charly secouer la tête. c’était donc non pour cache-cache et de façon générale, les jeux de ce genre là.

elle était pas déçue yoonhee, pas du tout. après tout, elle pouvait comprendre pourquoi il refusait. à sa place, elle aurait probablement refusé aussi. mais c’était son rôle de l’aider. elle était celle qui l’avait amené au palais et elle osait presque se considérer comme son amie. presque. elle ne savait pas trop ce qu’était leur relation a mi-chemin entre la connaissance et l’amitié… bref.

elle avait été surprise, quand il s’était fourré dans ses bras pour un câlin. pas mécontente, mais définitivement surprise. désemparée aussi. hee, c’est pas le genre de fille qui est très démonstrative, même si les gestes d’affections ne la dérangent pas. mais la situation, là, c’était autre chose. il était effrayé et elle, perdue. elle avait refermé ses bras contre lui par réflexe, sans vraiment y réfléchir. mais fait est que yoon, ça la faisait paniquer.

et son cerveau tournait à tout allure.

que faire, que faire, que faire.

ce n’est pas comme si elle était gênée par la situation ou qu’elle ressentait quelque chose pour charly, mais la situation était étrange et inattendue et soudaine et. c’était quoi cette situation pour commencer. à quel moment ils avaient fini enfermés dans la bibliothèque.

définitivement perdue.

elle sentait bien que charly finissait par se calmer, que ses larmes cessaient de couler et ça la rassurait un peu. sans desserrer son étreinte parce que ça aurait définitivement été gênant après elle s’était mise à frotter son dos dans un geste qui se voulait réconfortant.

« tout va bien, ça va aller. »

ft. charly | LAW.


Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Lun 18 Déc - 17:59
Anonymous
Le jour où ils furent enfermés dans la bibliothèque
Elle était gentille, Yoon, elle était douce et réconfortante comme le soleil. Elle était exactement comme l'un de ses innombrables étudiants modèles à Blenheim, ceux que Charly rêvait de devenir, si souriants, intelligents et sûrs d'eux, sûr de l'avenir. Charly, il était terrifié de chaque instant qui passait, terrifié de chaque seconde déjà expédiée. Eux ne semblaient pas se poser de questions, et avançaient à grands pas. Ah, Charly leur enviait tout ça. Tout comme il se détestait de retenir Yoonhee près de lui. Elle avait sûrement mieux à faire que de réconforter un môme comme lui, mais il avait besoin de se câlin, un besoin plus fort que la crainte qu'elle le repousse. Et il ne put empêcher un tel soulagement de l'envahir lorsqu'il sentit les bras de la jeune fille se refermer dans son dos, le lovant dans un doux cocon de chaleur et de réconfort. Il aurait pu rester là toute sa vie, petit charly, et oublier toute la misère du monde comme ça. Mais il savait combien il ne pouvait pas, et pire que ça, il était quasi certain que ça allait lui retomber dessus. Qu'on allait lui tomber dessus et lui faire regretter d'avoir voulu juste un peu de consolation. Et puis, Yoon n'allait-elle pas être vexée qu'il ait refusé de jouer à chat ? Il savait comment se tourmenter l'esprit, petit Charly, il avait toujours fait comme ça, à attendre le retour de baton pour tout et n'importe quoi. Il ne pouvait pas deviner que Yoonhee paniquait de le voir dans cet état, il ne pouvait pas savoir qu'elle voulait juste l'aider, sans arrière pensée. « color=dimgray]tout va bien, ça va aller.[/color] » Oh pourtant, une bouffée de bonheur chaleureux l'envahit à ses mots, appuyés par les caresses dans son dos. Ca lui manquait tellement, ces marques d'affection, maman elle n'avait jamais même seulement passé une main dans ses cheveux. Vraiment, il aurait pu rester comme ça une éternité, mais pour toutes les raisons citées plus haut, il finit par s'écarter en reniflant. « Merci… » murmura-t-il en retirant ses grandes lunettes rondes. Wah, première fois qu'elle devait entendre sa voix, et il cachait son embarras en frottant ses lunettes contre son haut. Ce n'était pas ça qui allait éclaircir sa vision dans le noir de la pièce, mais ça lui donnait une contenance. Maintenant il fallait réfléchir. Comment avoir de la lumière, comment sortir de là ? Crier ? Ca lui semblait ridicule. Enfoncer la porte ? Encore plus. Alors il leva des yeux perdus vers Yoon, comme pour lui demander si elle avait la réponse.
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Mer 20 Déc - 18:16
Anonymous

le jour où ils furent enfermés dans la bibliothèque

yoonhee était heureuse que charly se calme. qu’il mette fin à son étreinte, c’était un peu la panique pour elle. mais entendre sa voix, l’entendre parler de lui même, c’était une petite victoire pour elle, alors elle était contente. même si ce n’était qu’un merci, c’était déjà beaucoup. la joie avait prit le dessus sur la gêne. c’était le plus important pour elle, le bien être de charly.

« avec plaisir »

maintenant que les deux étaient calmés, il était temps pour eux de réfléchir à une solution une vraie. mais la demoiselle était à court d’idées. fait est que, bien qu’elle taise cette histoire à tous, elle était déjà restée enfermé dans un établissement scolaire lorsqu’elle était plus jeune et elle n’avait pas su en sortir. elle avait du attendre le matin. dans le froid et l’angoisse. résultat, elle n’avait absolument aucune idée de la marche à suivre.

elle pouvait voir, avec le peu de lumière présente, le reflet des lunettes de charly vers elle. elle pouvait sans aucun mal imaginer son regard plein d’espoir. et elle se sentait désolée de ne pas avoir de réponse à lui apporter. au fond d’elle, elle avait un peu peur. de pas pouvoir répondre à ses attentes. de le décevoir. alors elle hésitait à lui dire qu’elle était tout aussi perdue. mais elle était adulte, alors elle se devait de lui dire la vérité, non ?

« désolée, je ne sais pas quoi faire »

ses mains étaient serrées, l’une dans l’autre.

ft. charly |   LAW.  

Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Jeu 8 Fév - 3:36
Anonymous
Le jour où ils furent enfermés dans la bibliothèque
Petit Charly ne pouvait pas deviner que Yoon paniquait, au fond. Que les câlins, elle non plus n'y était pas habituée, mais heureusement elle n'eut aucun geste pour le montrer, et de toute manière, cela aurait suffi à rendre Charly coupable. Coupable et égoïste d'avoir imposé ça à Yoon, si gentille et si aimable, il était épouvantable. Rien que cette pensée aurait pu le faire rééclater en sanglots, et après tout le mal qu'elle s'était donné à le réconforter, ça aurait été encore plus égoïste. « avec plaisir. » Plaisir ? Comme si ça lui avait plu de s'occuper d'un pauvre môme incapable comme lui ? En plus il la faisait mentir. Il secoua la tête, mais la jeune fille ne sembla pas saisir son geste. Mais au fond, il avait tant d'espoir envers Yoon, si grande, si belle et chaleureuse, on aurait dit qu'elle avait toutes les solutions aux problèmes de l'univers, qu'elle était capable de tout. Comme si d'un coup de baguette magique, elle avait ouvrir la porte. Ah si seulement il avait des pouvoirs. Il serait tellement... mieux. Mais dans ses mains, aucune baguette n'apparut, aucun pouvoir magique n'agita son sang. « désolée, je ne sais pas quoi faire... » murmura Yoon Hee dans la pénombre. La réalité était si cruelle. Il le savait, Charly, il savait que les livres n'étaient pas comme la vraie vie. Mais toute sa vie, il ne cessait d'espérer, qu'un jour, il soit comme ces héros, qui découvrent un beau jour qu'ils sont sorciers ou génies. « Tout est de ma faute… » Oui, c'était sans doute de sa faute si Yoon était enfermée avec lui. Sa faute si son propre monde vrillait, s'il n'avait aucun pouvoir. Il n'en tout simplement pas capable, pas digne. Un sanglot agita à nouveau ses épaules. Voilà qu'il recommençait à pleurer, comme un enfant. Et voilà qu'il entraînait Yoon dans tout ça, et la faisait paniquer. Alors, aussi vite que le sanglot était apparu, pour une fois petit Charly réussit à se contrôler, et il renifla un bon coup pour se remettre les idées en place. « Tu… Tu crois qu’on peut se raconter des histoires ? » Waouh, petit Charly qui proposait une idée ! Et puis, pour une fois elle n'était pas trop foireuse. Oui, ça lui plaisait bien.
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Ven 23 Fév - 3:39
Anonymous

le jour où ils furent enfermés dans la bibliothèque

« tout de ma faute… » avait-il dit, alors que yoonhee secouait la tête pour démentir ses paroles. mais peut-être que dans la pénombre, il ne pouvait pas la voir faire, alors elle nia à voix haute. réfutant ces propos avec force, parce que ça n’était pas sa faute pas plus que ça n’était la sienne à elle. c’était la faute à celui qui, fermant la bibliothèque, n’avait pas vérifié que tous étaient partis.

« Tu… Tu crois qu’on peut se raconter des histoires ? »

la coréenne s’illumine, parce que c’est une très bonne idée et qu’elle n’y avait même pas pensé. il était plus jeune et pourtant bien plus intelligent et réfléchi qu’elle visiblement et étonnamment, elle en ressentait une légère fierté.

«C’est une très bonne idée ! Tu veux que je commence peut-être ? »

elle demande, en cas.

ft. charly | LAW.




Invité
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut Page 1 sur 1
Sauter vers: