:: Fosterhampton :: Basse-ville :: L'hôpital Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Hey friend. ••• INDRA

avatar
Messages : 177
Age : 19
Multi-comptes : Benjamin C. Perrault & Aethelwulf G. Churchill
Olympics
Dim 29 Oct - 16:50
« Votre paume souffre d’une brûlure au second degré profond. Il va donc falloir… »
J’arrête d’écouter le toubib alors qu’il me bassine avec ses mots compliqués et idiots. Je ne pige pas la moitié des choses qu’il me dit par la suite. Sauf le fait que je ne pourrais pas jouer au volleyball pendant un bon moment. Super. Forcément, c’est les nouvelles les plus chiantes qui me parviennent le plus facilement. Je suis prêt à parier sur mon autre main – qui ne me sert à rien, donc – que tout ce qui était caché derrière son charabia incompréhensible n’avait rien d’aussi chiant que ça.

Privé de jouer, donc. Génial. Pour le capitaine de l’équipe, ça la fout bien.
Je ne regrette pas ce que j’ai fait, j’ai sauvé mon chien et c’est le plus important. Juste… Je vais devenir quoi, moi, si je ne peux plus mener mon équipe vers la victoire ? Ca aura rimé à quoi ce que j’aurai fait jusque-là ? Rien. Absolument rien. J’aurais perdu mon temps. Fait chier.

J’essaie d’attraper mon portable. Hanna m’a envoyé un message hier soir. Elle s’inquiète. Ça me fait bizarre. C’est le premier contact qu’on a en trois mois, presque. Mais ce n’est pas désagréable pour autant. Je vais pour essayer de lui répondre mais mon téléphone me signifie une batterie faible avant de s’éteindre. Je…

« Putain ! »

De rage je balance l’appareil au fond de la pièce, le faisant s’échouer sur le sol. Hum, pas sûr que ce soit une bonne chose pour son fonctionnement futur, ça. Peu importe au stade où j’en suis… Je me recouche dans le lit et passe un bras au-dessus de mes yeux. J’en ai marre. Je suis fatigué. Je veux qu’on me laisse tranquille.

_________________
J'suis BG grâce à @Connor, merci ♥️
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 78
Age : 23
Multi-comptes : Lily-Rose Weiss
Luna G. Reynirsdottir
Lancelot Andrieux
Astrid C.-S. Seo
Lord & Lady
Voir le profil de l'utilisateur




Indra H. King
Lord & Lady
Jeu 9 Nov - 16:33
faith&indra
Indra gardait son regard fixé sur le chien assit à ses pieds. Romeo l’avait reconnu.
Ca ne l’étonnait pas.
Il suivit un temps le mouvement rythmé de la queue avant d’en revenir aux yeux.
Un léger sourire se dessina sur ses lèvres alors qu’il se mettait à hauteur de la tête de l’animal et passait ses longs doigts dans la fourrure. Ils agrippèrent le collier et le clic caractéristique de la laisse se fit entendre.
L’husky aboya.
Le jeune homme se releva, la longe de la laisse en main.
Tout était près, il ne restait qu’à se mettre en route. Indra se disait que Faith serait sans doute heureux de voir un peu son chien.
Il avait traversé un couloir en feu pour aller le sortir de sa chambre après tout.
Le voyage jusqu’à l’hôpital se fit dans le calme. Une fois arrivé, Indra demanda le numéro de chambre de son ami et, le numéro obtenu, se mit à parcourir les couloirs.
Arrivé à la bonne porte, il frappa un court instant avant d’entrer.
- Salut. On dérange ?
Romeo aboya.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 177
Age : 19
Multi-comptes : Benjamin C. Perrault & Aethelwulf G. Churchill
Olympics
Mer 22 Nov - 11:55
Je ne pensais pas que ma journée pouvait être pire qu’elle ne l’avait déjà été. Je n’aime pas me sentir comme ça, si… déprimé ? C’est stupide en plus ça n’arrangera jamais mes affaires, tout ça. Sauf que je n’y peux pas grand-chose, en fait. Je n’arrive pas à me motiver pour autre chose. Ma main ne me fait pas vraiment souffrir, j’imagine que les antidouleurs y sont pour quelque chose, au fond. C’est peut-être pour ça aussi que j’ai l’impression d’avoir une lourdeur à la tête. J’en ai marre, je veux reprendre ma vie comme elle l’était avant. Quand le palais n’était pas en train de cramer.

Je rêve trop, ça ne me ressemble pas.
Et puis j’entends une voix qui entre dans ma chambre. Et un aboiement. Oh putain, un aboiement. D’un coup je me redresse.

« ROMEO ! »

Mon chien, il est là. Putain je. J’ai eu tellement peur qu’il lui soit arrivé quelque chose même si je l’avais libérer de ma chambre. Je plonge mes doigts libres dans sa fourrure. Mon nez aussi. Il sent la cramé mais ce n’est pas important. Il est vivant. Indra me l’a ramené.
Je redresse la tête vers mon meilleur ami.

« Je… Indra… Merci. »

Je ne sais pas quoi dire de plus. Je suis rassuré de voir qu’ils vont bien tous les deux.

_________________
J'suis BG grâce à @Connor, merci ♥️
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 78
Age : 23
Multi-comptes : Lily-Rose Weiss
Luna G. Reynirsdottir
Lancelot Andrieux
Astrid C.-S. Seo
Lord & Lady
Voir le profil de l'utilisateur




Indra H. King
Lord & Lady
Mer 24 Jan - 18:35
faith&indra
Romeo ne fit pas qu’aboyer.
Le chien n’attendit pas une réponse de son propriétaire, il se précipita à l’intérieur de la chambre, sa queue battant joyeusement l’air.
Indra n’essaya pas de le retenir. Ca aurait été se donner du mal inutilement.
Avec plus de calme, il entra à son tour dans la chambre et referma la porte, peu envieux de déranger le reste de l’hôpital. Déjà qu’il soupçonnait fortement que l’épaisseur des murs ne retiendraient pas bien les aboiements.
Toujours avec calme, au moins en apparence, Indra se rapprocha jusqu’à aller s’installer sur une chaise à proximité du lit.
Il était loin d’être aussi serein qu’il voulait bien le montrer.
Il avait eut peur, quand il avait apprit que Faith était dans le bâtiment durant l’incendie, qu’il y était retourné pour sauver son animal. Pendant de trop longues minutes, il s’était inquiété à s’en ronger les ongles, à s’imaginer les pires scénarios.
Son imagination avait si bien travailler qu’Indra avait perdu ses couleurs à la simple pensée du sang. Sa phobie ne l’avait pas aidé. Sa crainte exacerbée du feu non plus.
Apprendre qu’il était en vie, à l’hôpital certes et avec des blessures, mais en vie, avait provoqué une vague de soulagement effrayante.
Indra se sentait légèrement trembler, en voyant les bandages.
Pourtant Faith semblait aller bien.
- Je… Indra… Merci.
La voix de son ami lui fit redresser la tête et esquisser un sourire.
Son sourire ressemblait à une grimace.
Il sentait sa voix de nouer et se bloquer dans sa gorge.
Indra murmura simplement ;
- De rien.
Comment vas-tu ? Comment te sens-tu ? Que disent les médecins ? Est-ce que c’est grave ? Quand pourras-tu sortir ? Quand seras-tu guéri ? Comment ça se passera pour le sport ? Pourquoi tu as fais ça ? Es-tu stupide ? A quoi tu pensais ? Tu m’as fais peur.
Tous les mots se bousculaient dans sa tête, dans sa poitrine, mais rien ne sortait.
Tout était comme bloqué.
En lui.
Et Indra ne comprenait pas pourquoi.
Il regardait Faith sans un mot, parce qu’il n’arrivait pas à faire autre chose. Il voulait, mais son éloquence semblait s’être envolée au loin.
Alors par dépit, il finit par prendre la main valide à sa porter et la serra dans la sienne, entre ses doigts trop fins, trop longs.
- Tu m’as fais peur putain.
Indra était rarement vulgaire.
Mais il craquait.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 177
Age : 19
Multi-comptes : Benjamin C. Perrault & Aethelwulf G. Churchill
Olympics
Mer 24 Jan - 22:00
Je reconnais le flegme d’Indra et sa propension à rester calme en toute circonstance. Et honnêtement ? Même si d’habitude j’essaie toujours de rythmer un peu la conversation, de donner une tonalité, quelque chose pour avoir une dynamique ; là je n’ai pas envie de rompre cette ambiance. Un peu de calme de ce genre, ça me fait du bien. A chaque fois que je ferme les yeux je revois le bâtiment, les flammes, les hurlements qui fusaient de partout. Je ne suis pas du genre à avoir peur de la moindre petite chose, mais là, oui, je reconnais que je vais avoir besoin de quelques jours, je pense, pour m’en remettre comme un faut. J’ai promis à mon père que ça irait, que je n’avais pas besoin de rentrer. Je m’y tiendrais, c’est ma promesse.

En attendant je suis quand même soulagé de revoir mon chien et mon pote en un seul morceau. Roméo est tout sale mais bon, quand je pourrais je lui donnerai un bain – ou il ira se jeter dans le lac près de l’école, c’est aussi une possibilité. Ce qui compte c’est qu’il aille bien. Et qu’Indra aille bien aussi. Alors, lorsque mon meilleur ami se rapproche et attrapa ma main valide, j’ai la gorge qui se serre. Putain je déteste cet état émotif au possible, ça ne me ressemble en rien et j’ai l’impression d’être… Je ne sais pas… Vulnérable ? C’est désagréable, tout ça. Bref.

« Je suis désolé, vraiment… »

En essayant de ménager les bandages de ma main drapée de bandes épaisses, j’essaie de ramener Indra un peu contre moi. Un peu de contact, ça me fera du bien aussi. J’ai presque l’impression d’avoir quelque chose à quoi me raccrocher aussi.

« D’après les médecins, je ne pourrais plus jouer avant un moment. Brûlure au deuxième degré profond, qu’ils ont dit. En gros je n’ai pas spécialement mal, enfin, un peu quand même, mais j’ai perdu de la sensibilité sur la paume et c’est mauvais signe. Je vais devoir rester encore un jour ou deux en observation puis je pourrais partir. Mais j’aurais des visites à faire souvent, voir dans quel étal le métal brûlant a mis mes nerfs… »

Et s’il n’y avait que ça. J’ai eu l’impression que je devais expliquer un peu ce que les gens d’ici m’avaient annoncé. Pas que ce soit une joie incommensurable pour moi mais… Ça me donne l’impression d’être honnête avec Indra. Et il le mérite largement. D’ailleurs, il n’est pas le seul, je le réalise maintenant.

« Indra… Est-ce que tu pourrais me rendre un petit service, tu crois ? »

Je vais surement avoir l’air gonflé mais il est le seul à qui je me vois demander ça.

_________________
J'suis BG grâce à @Connor, merci ♥️
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 78
Age : 23
Multi-comptes : Lily-Rose Weiss
Luna G. Reynirsdottir
Lancelot Andrieux
Astrid C.-S. Seo
Lord & Lady
Voir le profil de l'utilisateur




Indra H. King
Lord & Lady
Sam 27 Jan - 11:23
faith&indra
- Je suis désolé, vraiment…
Indra ne disait rien. Il écoutait.
Il ne savait pas trop ce qu’il voulait entendre.
Il y en avait trop, au fond. Et des choses qui lui faisaient peur. Qu’il ne voulait pas regarder.
Une main passa dans son dos, et un instant il se tendit.
Indra fut attiré vers son ami.
Pas exactement une étreinte, mais qui y ressemblait fort. Beaucoup. Trop. Un peu. Et s’il s’empêcha de compléter l’étreinte, Indra ne se rendit compte qu’après coup qu’il avait fermé les yeux.
Sa respiration calée sur le rythme d’une autre.
- D’après les médecins, je ne pourrais plus jouer avant un moment. Brûlure au deuxième degré profond, qu’ils ont dit. En gros je n’ai pas spécialement mal, enfin, un peu quand même, mais j’ai perdu de la sensibilité sur la paume et c’est mauvais signe. Je vais devoir rester encore un jour ou deux en observation puis je pourrais partir. Mais j’aurais des visites à faire souvent, voir dans quel étal le métal brûlant a mis mes nerfs…
Indra ne disait rien.
Il serra simplement un peu plus fort la main qu’il tenait en soutien.
Il savait l’importance que pouvait revêtir une main. Il savait quelle importance elle revêtait pour Faith.
Si sa main avait perdu sa sensibilité, jouer au volley allait s’avérer…impossible ?
Il n’était pas certain. Il ne l’espérait pas.
Indra pouvait imaginer son désarroi. Comment serait-il, lui, si cette blessure avait été la sienne ?
Plus de piano.
Plus de tir à l’arc.
Plus de tellement d’autres choses peut-être.
- Ils t’ont parlés de rééducation ?
Aussi désagréable et effrayant cela soit-il, c’était le mieux.
C’était l’espoir.
- Indra… Est-ce que tu pourrais me rendre un petit service, tu crois ?
Indra s’écarta un peu.
Pas assez pour quitter cette proximité qui l’effrayait autant qu’elle le ravissait.
Suffisamment pour pouvoir croiser le regard de son ami.
- Ce que tu veux.
Sa voix était calme. Aussi calme qu’elle l’avait toujours été.
Mais elle avait fusée sans qu’Indra n’y pense.
Comme une évidence. Avec un peu trop de fébrilité.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 177
Age : 19
Multi-comptes : Benjamin C. Perrault & Aethelwulf G. Churchill
Olympics
Sam 27 Jan - 23:53
Ça m’énerve. Je n’ai pas l’habitude d’être aussi… Je ne saurais même pas comment l’expliquer clairement. Démonstratif ? A fleur de peau ? Je peine à me reconnaître. Je sais qu’avec mes très proches amis je pourrais continuer à faire tomber le masque que ça ne les gênerait pas. Sauf que justement, je ne porte pas un masque. Je suis d’ordinaire assez détaché, je ne fais pas exprès d’être ainsi, je suis ainsi. Je ne pensais pas que la nature d’un homme pouvait changer à ce point en aussi peu de temps. Il faut que je me reprenne, ça ne va pas. Pas du tout.

Mais bon, heureusement mon meilleur ami est là. C’est tout ce qui compte. Il ne s’en aperçoit sans doute pas – quoi que au fond je n’en sais que trop rien… - mais sa simple présence me garde concentré sur ce que je veux faire ; lui demander quelque chose. Je sais qu’il ne me jugera pas, ne posera pas de questions. Je crois ? Au fond, j’ai juste envie que cette journée se termine. Elle avait finie bien mieux qu’elle avait commencé ceci dit. Maintenant j’ai mon chien avec moi. Un stress en moins. Mais tout ça n’arrange pas mon autre ‘petit’ problème du moment.

« Je… Hanna a essayé de m’envoyer un message mais ma batterie est tombée à plat… ‘fin même sans ça je n’aurais pas pu lui répondre je crois. Bref. J’ai un peu trop forcé sur le portable et il est inutilisable après avoir rencontré le mur maintenant. Est-ce que tu pourrais lui envoyer un sms de ma part, si possible ? Lui dire que je vais bien ? »

Je lui donnerais son numéro, je le connais par cœur. D’ailleurs, est-ce que ce n’est pas un des seuls que je me sois jamais arrêté à apprendre ?

_________________
J'suis BG grâce à @Connor, merci ♥️
Revenir en haut Aller en bas





Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Palais de Blenheim :: Fosterhampton :: Basse-ville :: L'hôpital-