Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Let's make it our own, let's savour it. ▬ Alex.
△ Nikolaus K. Nielsen
Precious - Chasseur de tête
avatar
Messages : 70
Age : 22
Multi-comptes : E. Kaelen Knightwalker
Bartholomew II Richardson
Ù. Caitrìona Muirhead
Nikolaus K. Nielsen
Harold C. Edly
Enola S. Beauchamp
Xavier W. Disney
Precious - Chasseur de tête
Mar 17 Oct - 0:24
Let's make it our own, let's savour it.
Ce sentiment d’allégresse après une bonne semaine chargée, ce sentiment de pur bonheur. De stress aussi. Quand on rencontre pour la première fois quelqu’un qu’on n’a jamais vu mais qu’on connait si bien, c’est toujours un petit peu perturbant. On a eu le temps de se faire une idée. Il se mord la lèvre doucement en voyant le dernier message de son Bro. Il se lève et se allait pour sortir directement et se fige devant le miroir. Non. Pas possible. Il pose le chat dans un coin et ferme la fenêtre, des fois que. Il file sous la douche et se lave rapidement avant de se sécher. Ses cheveux sont encore un peu humides mais ça devrait aller.  Il passe un coup de peigne dedans, décide d’utiliser le séchoir quelques instants avant d’enfiler un pantalon en jean noir et un t-shirt blanc à l’effigie des Rolling Stones. Il eut un petit soupire devant son reflet et enfila des chaussettes. Il pourrait toujours faire croire qu’avec le souci de connexion, il n’avait reçu le message que tardivement.

Il se stoppa un instant et soupira. Pourquoi s’était-il fait beau ? C’était pas normal, bordel. Alex était un mec il ne pouvait pas lui faire autant d’effet. Et toutes ses déclarations virtuelles lui revinrent en pleine figure. Pourquoi avait-il dit ça, bordel ? Et si ça partait mal… ? Il hésita avant de poser sa main sur la poignée. Il appela Rambo qui répondit et le prit dans ses bras. Il souffla un peu et prit son courage à deux mains. Aller, il pouvait le faire.

Il se dirigea vers la chambre 283 et frappa contre la porte. Un type inconnu au bataillon lui répondit d’aller se faire foutre et il resta un peu surpris. Alors il retourna à sa chambre et revérifia le numéro. Et là, ses sourcils se froncèrent. 183 ? Mais… Qu’est-ce qu’il foutait à l’étage des nanas ? Il descendit, bien plus fébrile. Il serait le chat contre lui avec une telle force que le matou essaya de s’enfuir. Il le retient et s’excusa piteusement en lui collant un baiser sur le front.

Et puis. Il arriva devant la porte. 183. Il posa doucement sa main dessus et ferma les yeux une seconde. Rien qu’une. Il voulait être sûr de ne pas être déçu, que quiconque ouvrirait cette porte, il le prendrait comme il était. Que le physique n’était pas important après tout. Et si c’était une fille alors, il l’engueulerait un peu et il l’embrasserait bien plus naturellement. C’est donc beaucoup plus serein qui cogna à la porte deux coups secs.

L’instant de vérité allait sonner.
Fiche codée par Kendall. Copie prohibée.
Revenir en haut Aller en bas
Alex' R. O'Marsch
Artist Alley
avatar
Messages : 90
Age : 19
Multi-comptes : Benjamin é Faith & Aethelwulf & Amandine les gars.
Artist Alley
Ven 20 Oct - 23:08
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Let's make it our own, let's savour it. ☆ NIKO ♥

Bon, aller zen. On inspire, on expire. Bro’ va venir me voir. Bro’ va venir me voir. Bro’ va venir me voir. Il va venir. Juste devant moi, il sera là ; j’y crois. Je veux y croire. Je sais une chose, je vais le serrer tellement fort dans mes bras qu’il pourra plus respirer. Enfin, je ferais gaffe quand même. Et au pire du pire, je lui ferais du bouche à bouche et tout rentrera dans l’ordre ! Putain trop d’excitation en moi, j’ai l’impression d’être une pile électrique qui va imploser sous peu. Faut que je me calme, de suite. Mais genre vraiment parce que ça ne va pas aller du tout sinon.

Je jette un coup d’œil par-delà mon pc. Fuck, ma chambre est en dans un état lamentable. En plus ça fait trop creepy, j’ai pas ouvert les volets. Bon, là j’ai une mission impossible que je vais rendre possible parce que je suis badass comme Lord, de toute manière. C’est parti, j’ouvre ma fenêtre, inondant la pièce de lumière -oh comme c’est joliment dit. Prochaine étape, tout foutre sous mon pieu, je ferais le tri et je rangerai plus tard ; là j’ai pas le temps, je dois parer au plus urgent.

Ceci fait, je regarde l’écran de mon ordinateur. Il n’a pas répondu. Il est peut-être en chemin. Merde, je suis encore en pyjama, fuck ! Bon vite, je file sous la douche et je ressors presque aussitôt. Il me reste encore un peu de savon dans les cheveux – faut dire que j’ai pas vraiment eut le temps d’y aller au détail, là. J’enfile vite fait ma veste d’uniforme et un pantalon blanc qui trainait par-là puis je me recoiffe rapidos devant la glace. Je frissonne encore d’avoir la peau humide sous le tissu, c’pas très agréable mais tant pis, je vais faire avec. De toute manière, je n’ai plus vraiment le choix ni le temps, maintenant.

Deux coups secs résonnent sur ma porte. Oh putain, il est là. Le voilà. Je sens un milliers de sentiments contradictoires qui se foutent sur la gueule à l’intérieur de moi. J’aime pas cette sensation d’avoir des papillons dans le ventre mais je fais de mon mieux pour lutter contre ça. Lentement, je m’approche, comme si c’était mon destin qui se trouvait derrière cette porte. Bon, okay j’en fais peut-être un peu trop, mais quand même, je stresse pire que quand j’ai des contrôles pour lesquels j’ai pas révisé ! Aller Alex, on se calme. A la une, à la deux, à la trois !

« BRO’ ! »

J’ouvre la porte avec toute l’énergie que peuvent contenir mes bras. Et là je me fige. Oh putain. Qu’est-ce que fais la blondasse devant MA chambre et avec MON chat dans les bras, de surcroît ?! Elle peut pas se casser, sans déconner ? C’est pas le moment, elle est bien la dernière personne que j’aurai eu envie de voir après cet enchaînement pourri avec mon karma.
code par Zelda sur [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
△ Nikolaus K. Nielsen
Precious - Chasseur de tête
avatar
Messages : 70
Age : 22
Multi-comptes : E. Kaelen Knightwalker
Bartholomew II Richardson
Ù. Caitrìona Muirhead
Nikolaus K. Nielsen
Harold C. Edly
Enola S. Beauchamp
Xavier W. Disney
Precious - Chasseur de tête
Ven 20 Oct - 23:15
Let the wind carry us.
Je crois que j’avais arrêté de respirer à partir du moment où j’avais frappé à la porte. Je ne sais pas trop ce que je m’attendais à voir. Un mec, un peu plus grand que moi, peut-être plus fin ou plus enveloppé. Pas spécialement musclé. La peau blanche et les yeux verts. Je m’attendais à ce qu’il porte un vieux jogging délavé et un t-shirt taché. Peut-être un peu le cliché du geek, quand on y pense. Quoi qu’il n’avait pas de lunette dans ma tête. Je crois que j’ai les mains qui tremble alors je serre les doigts autour du chat, sans lui faire mal.

Un soupire quitte ses lèvres et il ferme les yeux. Il le sent, derrière la porte. Il est là, tout prêt. Il va pouvoir le prendre dans ses bras et le sentir contre lui. Humer son odeur et caresser sa peau. Ça sonnait comme une confession, et il s’ébroua pour chasser ces idées de sa tête.

Et puis. La porte s’ouvre à la volée.

Ça ne m’étonne pas beaucoup, à vrai dire. Il a toujours été hyperactif avec moi. Alors s’il est dans le même état que moi, je suppose qu’il doit sautiller dans tous les sens. Un sourire pointa sur mes lèvres et s’évanouit presque aussitôt alors que mes bras tombaient le long de mon corps, lâchant alors le chat qui fila se cacher dans la chambre. Comme s’il sentait que quelque chose allait exploser.  

Il n’y a pas de doute sur le fait que ce soit lui. Il l’a appelé Bro. Qui d’autre aurait fait ça ? A moins que ce ne soit le fruit d’un hasard sarcastique ? Pour s’en assuré, il jeta un œil sur le numéro de la chambre pour s’assurer qu’il ne s’est pas tromper.

183. Alex R. O'Marsch.
Une colère sourde monte alors en moi avec la force d’une éruption volcanique. Mes sourcils se sont froncés et mes yeux lancent des éclairs. Elle se fout de ma poire depuis combien de temps cette garce ? Je l’attrape par le col et la plaque contre la porte de son armoire avec une force non dissimulée. Je suis dégouté, je suis triste, je suis malheureux et en plus je suis en colère. Meuf, tu vas prendre cher.

« Tu t’es bien foutu de ma gueule c’est ça ? Tu t’es bien amusé ? Le petit jeu t’a plu salope ? Parce que maintenant tu vas morfler comme jamais t’as morflé dans ta putain de vie. T’as pas le droit de jouer avec la vie des gens comme ça, encore moins avec leurs sentiments. T’as pris ton pied hein ? J’espère pour toi. Parce que c’est fini. »

Mon regard n'a jamais été difficile à déchiffré quand j'étais triste ou en colère. Elle pourrait clairement y voir dedans toute la douleur qu'elle voulait y trouver, elle allait y découvrir tout ce que j'avais ressenti pour lui. Celui qui n'existait pas. Celui qu'elle n'était pas. Celui que je ne rencontrerais jamais.
Fiche codée par Kendall. Copie prohibée.
Revenir en haut Aller en bas
Alex' R. O'Marsch
Artist Alley
avatar
Messages : 90
Age : 19
Multi-comptes : Benjamin é Faith & Aethelwulf & Amandine les gars.
Artist Alley
Ven 20 Oct - 23:17
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Let's make it our own, let's savour it. ☆ NIKO ♥

Bordel, alors là j’ai pas compris ce qui s’était passé. Enfin, j’ai vaguement vu la blondasse que je haïs du plus prochain de mon âme sur le pas de ma porte, avec mon chat. Ouai bon, okay, et après ? Qu’il se soit découvert une soudaine envie d’aider les animaux, au fond, j’m’en balançais comme de l’an quarante, moi. Bon je mentirai si je disais que je n’étais pas super content de revoir Rambo, mais dans les faits, mon esprit était totalement happé par Bro’ que j’étais censé voir sous peu. Je me suis planté en pensant que c’était lui derrière la porte, mais ça ne veut pas dire qu’il ne va pas arriver d’un moment à l’autre non plus ! Et j’ai pas envie qu’il pense que je me fais martyriser alors que ce n’est pas le cas.

Me voilà agrafé à mon armoire. Bordel mais ça fait mal ! Il va pas me lâcher, l’autre ? Je me fous même royalement de ce qu’il dit, ça ne m’intéresse pas – quoi que je devrais faire gaffe, vu comment ses pupilles sont dilatées, il doit être en colère. Sauf que moi je n’en ai rien à secouer. Alors moi aussi je montre les crocs parce que merde, je viens de m’envoyer en l’air avec un mec la veille, je déprime un peu – non, beaucoup, en fait… - donc j’ai pas envie qu’on me casse les couilles. Surtout pas lui. Et surtout pas maintenant.

« Putain mais tu me veux quoi encore toi ?! Je pige rien à ce que tu me racontes ! »

Je le repousse avec toute la force que j’ai pu rassemblé puis je me dégage d’entre lui et mon meuble. Sauf que j’en ai pas fini avec lui, loin de là.

« T’es gentil, mais là, j’ai d’autres priorités que toi. Dès demain si tu veux, on pourra se refoutre sur la gueule joyeusement si ça te dis. En attendant j’attends quelqu’un donc merci mais non merci pour aujourd’hui, je passe mon tour ! »

Je sors maintenant de ma chambre, guettant le couloir, me mettant même ne plein milieu. Je me fous même à me ronger les ongles.

« Bro’, Bro’, Bro’… T’es ou ? »

Je murmure plus pour moi-même que pour autrui, en fait. Je dois avoir une gueule super inquiète alors qu’il n’y a pas de raison en plus. Enfin, si, je suis stressé, je peux pas mentir là-dessus. Je commence même à me ronger l’ongle du pouce droit. Mes yeux sont fixés sur ce maudit couloir. Il va bien finir par arriver, non ?!

code par Zelda sur [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
△ Nikolaus K. Nielsen
Precious - Chasseur de tête
avatar
Messages : 70
Age : 22
Multi-comptes : E. Kaelen Knightwalker
Bartholomew II Richardson
Ù. Caitrìona Muirhead
Nikolaus K. Nielsen
Harold C. Edly
Enola S. Beauchamp
Xavier W. Disney
Precious - Chasseur de tête
Ven 20 Oct - 23:18
Feel this, can you feel this
Aussi vite qu’elle était montée, la colère redescendit. Contrairement à elle, il avait ouvert ses oreilles et ses yeux et il l’avait écoutée. Il avait assimilé ce qu’elle disait, il avait observé ses gestes. Et il semblait déstabilisé. Il n’avait jamais été plus fort qu’elle dans les petites bagarres puériles, ils avaient toujours été sur un pied d’égalité. Mais la colère de Nikolaus avait décuplé sa force le temps de quelques secondes et la jeune femme n’aurait certainement pas pu lui faire réellement face. Malgré tout, elle l’avait repoussé. Peut-être avait-il sous-estimé l’adversaire ? Ou alors était-elle remuée par un sentiment similaire à la peur ? Mais ce sont ses mots qui finirent de l’achever. Alors qu’il pensait qu’elle avait bien compris la situation, elle lui révéla que non sans plus de prétention.

Désarmé, désarticulé et particulièrement perdu. Elle ne se fichait pas de moi… Elle n’avait pas prévu tout ça pour m’enfoncer plus bas que terre ? Je ne comprenais plus ce qui se passait. Pourquoi est-ce que mon Bro était cette nana putain. Comme dit, que ce soit une fille me gêne pas. Mais pourquoi elle bordel. Pourquoi a-t-il fallu que ça tombe sur la seule nana de ce pensionnat qui ne peut pas me piffer et que je supporte tout aussi peu ?

Mais le blondinet savait que ses sentiments ne s’envoleraient pas d’un coup. Qu’il ne s’estomperait pas aussi facilement. Alors, doucement, il approcha de la jeune femme et lui prit le poignet fermement pour la ramener à l’intérieur après quoi il ferma la porte et s’adossa contre celle-ci, empêchant par la même occasion Alex d’essayer de sortir. Il ferma les yeux quelques secondes pour réfléchir et finit par plonger son regard dans celui de la demoiselle. On pouvait y lire beaucoup de chose. De l’incertitude, de la peine, de la douleur.

« Je suis Mr. Plucked Instrument. »

Il déglutit un peu et l’observa. Rien que ces petits mots relevaient de la mise à nu devant l’adversaire. Et c’était désagréable. Même si, peu à peu, il superposait les deux personnes. Elle avait toujours été elle-même pendant leurs conversations. Du moins, c’est ce qu’il espérait. Il ne pouvait pas en être sûr à 100% mais quelque chose lui disait qu’elle allait être aussi étonnée que lui. Il inspire un peu et la fixe doucement.

« Je suppose que tu es Charizard, « Bro » ? »
Fiche codée par Kendall. Copie prohibée.
Revenir en haut Aller en bas
Alex' R. O'Marsch
Artist Alley
avatar
Messages : 90
Age : 19
Multi-comptes : Benjamin é Faith & Aethelwulf & Amandine les gars.
Artist Alley
Ven 20 Oct - 23:20
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Let's make it our own, let's savour it. ☆ NIKO ♥

J’ai jamais été quelqu’un e spécifiquement patient, je le reconnais. Encore faut-il pas trop me casser les couilles non plus. Je peux être sympa, mais je suis comme tout le monde et j’ai mes limites –même si elles pètent souvent une durite celles-là, comme dirait ma mère. Mais là c’est clairement pas le moment de venir me bassiner avec des histoires à la con ou pire, des mensonges. Car oui, s’il y a bien une chose que je ne supporte pas, c’est ça, les bobards. Peut m’importe les motivations, pour moi un mensonge est, de base, toujours de trop. J’dis pas que je suis l’humain le plus clean de la planète, mais j’essaie au moins d’être réglo avec les autres, j’estime donc avoir le droit que l’on soit réglo avec moi en contrepartie. Sauf cas exceptionnels bien sûr. J’ai pourtant pas l’impression de demander la lune, si ?

En plus là, ma tête me tourne. Je me suis tellement excité tout seul d’attendre mon Bro’ – il est en retard d’ailleurs cet abruti, je le lui ferais payer en le serrant deux fois plus fort, tiens – que le sang m’est vite monté au cerveau – enfin de ce qu’il en reste après ma mésaventure récente. Ça fait mal, c’est désagréable. Mais c’est sans doute pour ça que je n’ai pas eu la présence d’esprit de protester plus que ça lorsque l’autre blondasse m’a attiré jusque dans ma chambre avant de fermer la porte. Putain mais elle ne vas pas me lâcher ou qu-…

…. Hein ? Pardon ? J’ai mal entendu, je crois. Nous y revoilà. Il se paie ma tête ce connard. Et aujourd’hui plus que n’importe quand je suis bien décidé à montrer les crocs si on me fait chier. Alors voilà le topo, je me lève et je marche vers lui un peu comme un zombie, la tête basse – sinon je risquais fort de lui retourner un coup de boule dans la seconde qui suivait.

« Casse-toi. »

J’inspire aussi lentement que possible.

« Tu viens fouiller dans ma vie et ensuite tu cries au scandale ? Ce qu’il faut pas entendre. Casse-toi maintenant. »

Non, ce n’est pas lui Mr Plucked Instrument ; ce n’est pas lui mon Bro’. J’veux pas. J’veux pas. J’veux pas. Ma main vient claquer le bois de la porte, juste à côté de sa tête et cette fois je le regarde droit dans les yeux, d’une manière mauvaise au possible.

« Je ne me répéterai pas une quatrième fois. Ca-sse-toi. »

J’en ai marre, sérieusement.

code par Zelda sur [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
△ Nikolaus K. Nielsen
Precious - Chasseur de tête
avatar
Messages : 70
Age : 22
Multi-comptes : E. Kaelen Knightwalker
Bartholomew II Richardson
Ù. Caitrìona Muirhead
Nikolaus K. Nielsen
Harold C. Edly
Enola S. Beauchamp
Xavier W. Disney
Precious - Chasseur de tête
Ven 20 Oct - 23:26
How You Remind Me
Bordel, c’était douloureux. Se rendre compte que finalement, le type qu’on aime depuis plusieurs semaines, qu’on connait depuis une quantité de jours énorme, qu’on adore emmerder et qu’on voudrait à ses côtés n’est que la personne qu’on déteste le plus sur cette terre. Ça fait mal. Ca fait l’effet d’une trahison, d’une humiliation. Nikolaus déteste ça. Il inspire longuement et finit par se calmer. Alex n’a pas l’air plus au courant que lui dans cette histoire. Elle a l’air de croire dur comme fer qu’il se fiche d’elle.

Nikolaus n’est pas le garçon le plus intelligent de la planète. Il a un cerveau et un QI relativement normal et pas plus de culture que les gens de son âge. –hormis sur la musique mais comme c’est son domaine, ça reste relativement normal– mais il saute aux conclusions les plus véridique dès qu’il voit quelque chose. Ça peut être un souci dans certaines situations. Ici, c’est plutôt une aubaine. Il ne savait pas que c’était elle. Il n’en avait strictement aucune idée. Mais il a réussi à lui tirer les vers du nez. Elle est Charizard. Elle est son « bro ». Et elle est en colère. Lui aussi, au fond. Il est énervé de voir qu’il s’est fait avoir. Il la regarde s’empourprée de colère et ne baisse pas les yeux. Quand elle frappe près de sa tête, il cille un instant mais ne bouge pas. Puis, il plonge son regard dans le sien.

« Ton chat s’appelle Rambo, tu te prends la tête avec une blondasse quasiment vingt-quatre heures sur vingt-quatre, tu dois venir m’acclamer à mon émission pour me voler la vedette, tu as rompu récemment avec ta copine parce qu’elle en avait sa claque que tu discutes avec moi. D’ailleurs tu assurais que les chevaux étaient plus intéressants que les filles. Je t’ai conseillé de te rapprocher de ta blondasse –moi–  pour me briser le cœur et te venger ainsi des crasses que je t’avais faites. Tu parles à ton lit. T’aime tellement ton chat que t’as pas le cœur de le mettre au régime forcé et qu’il s’empâte. Ce qui, soit dit en passant, n’est pas bon parce qu’il finira au trou d’une crise cardiaque. Je ne comprends pas pourquoi tu as appelé ton chat Rambo puisque tu le compares à Simba… T’aurais dû l’appeler Simba non ? Tu t’es envoyé un mec avant-hier. Ou un peu avant, whatever. Je me demande bien qui c’est du coup. »

Je continuais de la fixer sans chercher à me dérober.

« Je ne vais pas partir d’ici… » lâcha-t-il en l’observant « Je n’essaie pas de me fiche de toi. Oui j’ai crié au scandale mais je me suis calmé quand j’ai vu que tu ne savais pas de quoi tu parlais. Je ne me paie pas ta tronche, Alex. »
Fiche codée par Kendall. Copie prohibée.
Revenir en haut Aller en bas
Alex' R. O'Marsch
Artist Alley
avatar
Messages : 90
Age : 19
Multi-comptes : Benjamin é Faith & Aethelwulf & Amandine les gars.
Artist Alley
Ven 20 Oct - 23:28
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Let's make it our own, let's savour it. ☆ NIKO ♥

Putain, j’ai envie de pleurer, là. La vie m’avait déjà fait des saloperies et des coups de putes bien sentis ; je ne pouvais paire qu’elle m’avait épargné. Mais ça, franchement, elle aurait pu s’en passer.

Sérieusement, je lui ai fait quoi à cette vieille radasse pour que ça finisse de la sorte ?! Je suis pas le genre de pouffiasse ou de connard qui mérite un jugement à la hauteur du crime commis à la fin d’un putain de Disney, merde ! J’avais rien fait pour qu’on me fasse ça, pour que l’un de mes repères le plus solide vole en éclat comme ça.

Il ment pas, cet enfoiré. Il me dit la vérité. Je peux le voir dans ses yeux e la même teinte que les miens. D’ailleurs au moment où il termine sa tirade, je m’éloigne un peu de lui, frissonnant. C’est vraiment lui, c’est vraiment mon Bro’. Il ne pourrait pas tout savoir sur moi de la sorte, sinon. J’ai l’impression de m’être fait avoir sur toute la ligne. Je me déteste, je le déteste, je nous déteste, je déteste le monde entier d’avoir aussi mal au cœur, là, de suite, maintenant.

L’arrière de mes jambes heurte mon lit et je m’y laisse tomber. Je ne vois pas ce que je peux faire d’autre, de toute manière. J'ai l’impression de ne plus avoir une seule goutte d’énergie dans tout le corps. Et merde, la douleur qui revient me lanciner le bas du ventre ; joie. J’ai envie de vomir en repensant à ce que j’ai fait. Et tout ça à cause d’une cigarette coupée à l’herbe chimique.

Je veux juste dormir putain, oublier le temps, le palais, les études, tout. Je veux qu’on me foute la paix, qu’on vienne me tirer d’un cauchemar, même avec un sceau d’eau gelé. Tout ça m’irait très bien. Sauf que non. L’air est lourd, il me donne mal au crâne. Et… Bordel, je pleure vraiment. Ouai, de bonnes grosses larmes qui coulent, roulent sur mes joues, dévalent mon visage pour mieux aller mourir sur mes vêtements ou mon lit. Je ramène d’instinct mes jambes vers moi ; j’ai pas envie qu’il me voit. Non, j’veux pas. Pas lui.

Le silence qui s’écoule, je ne saurais pas le définir avec exactitude. De la gêne s’y trouve peut-être. Sans doute. Mais aussi de la déception, ça, je peux la sentir. Logique, je la ressens aussi. Sauf que je déteste l’inactivité. Alors bon, quitte à être empêtré dans un merdier sans nom, autant y aller jusqu’au bout. Sans relever la tête d’entre mes bras, j’ose demander ;

« Bon… On fait quoi ? »

Ouai, j’ai rien trouvé de plus intelligent à dire, parfaitement.


code par Zelda sur [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
△ Nikolaus K. Nielsen
Precious - Chasseur de tête
avatar
Messages : 70
Age : 22
Multi-comptes : E. Kaelen Knightwalker
Bartholomew II Richardson
Ù. Caitrìona Muirhead
Nikolaus K. Nielsen
Harold C. Edly
Enola S. Beauchamp
Xavier W. Disney
Precious - Chasseur de tête
Ven 20 Oct - 23:28
Quand seul on s'attache à son propre manège.
Enfin, la demoiselle à l’air de saisir. Il s’en veut. Particulièrement lorsqu’il voit la douleur au fond de ses yeux. Ou est-ce la sienne qui s’y reflète ? Qu’importe, le résultat est le même. Ils souffrent, tous les deux. Si Mister PI était un pilier pour Alex, Charizard était bien plus que ça. Nikolaus l’avait adoré tout de suite, il lui avait confié ses plus noirs secrets, ses plus grands désirs. Sauf peut-être un : lui. Il était, peu à peu, réellement tombé sous le charme de ce mystérieux ami. Et il ne l’avait pas bien pris : c’était un mec bon dieu, il n’était pas gay. Il n’avait rien contre les homosexuels, loin de là, mais il n’en était pas un. Pourtant, s’il avait été un mec, est-ce que ça aurait changé grand-chose ? Peut-être… Peut-être pas.

Il regarda Alex reculer lentement et souffla doucement. Elle ne le prenait pas bien. Il resta silencieux un long moment avant de venir s’assoir près d’elle. Il porta son regard sur son visage, elle avait pleuré. Elle s’était cachée pour ça. Normal en fait, qui voudrait fondre en larme devant son pire ennemi qui est aussi, au passage, son meilleur ami ? Personne. Lui avait envie de tout balancer contre le mur. Mais il se força à garder son calme. Elle n’avait pas besoin de ça en plus. Il soupire un peu en l’entendant et tourne la tête vers elle. Il la fixe un long moment et lui tend la main.

« On recommence à zéro ? »

C’était une idée… Qu’il était prêt à mettre en œuvre. Il n’avait pas idée de ce qu’elle dirait, il ne savait pas ce qu’elle répondrait. Il tenta un sourire, teinter de tristesse mais qui se voulait rassurant.

« Salut, je suis Mister Plucked Instrument. Enchanté de te rencontrer. »
Fiche codée par Kendall. Copie prohibée.
Revenir en haut Aller en bas
Alex' R. O'Marsch
Artist Alley
avatar
Messages : 90
Age : 19
Multi-comptes : Benjamin é Faith & Aethelwulf & Amandine les gars.
Artist Alley
Ven 20 Oct - 23:29
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Let's make it our own, let's savour it. ☆ NIKO ♥

C’est sympa, j’adore les foutages de gueule de la part de mon karma, comme ça. Genre j’avais déjà pas passé suffisamment une journée de merde et une semaine tout aussi merdique, il fallait en plus que ce genre de révélations digne d’une série à l’eau de rose que toutes les gonzesses regardent pour le simple plaisir de se faire pleurer et bouffer des paquets de chips par dizaines sans culpabiliser derrière parce que « non mais voilà Leonardo Di Caprio quoi plz ». Ouai bon okay. Je le fais aussi. Parfois. Mais là n’est pas la question.

Merde quoi, j’ai juste envie de me réveiller de ce foutu cauchemar, je suis sûr que c’en est un. Mais j’ai bien la sensation d’avoir envie de gerber en plus de la boule dans la gorge. Les grands classiques qui ne trompent pas en somme. Jamais. Ca me soule. Et pourtant, je crois que je préfère le sentir ici avec moi plutôt que de l’avoir entendu repartir en claquant la porte de ma chambre. C’aurait voulu dire qu’on ne se serait plus revu du tout par la suite, je le sens bien. Je sais que je peux être con mais y’a des limites quand même.
Je l’entends parler, je crois. Ses mots, ils me donnent une sorte de vertige. Je saurais pas trop dire comment je me sens, maintenant. Mal, bien, un peu de tout et de rien à la fois.

« Mec, t’es sérieux ? »

Parce que oui, c’est tout ce que je trouve à dire après tout ce temps. Mais je veux y croire. Je me répète mais je m’en fous. Ce qu’il me propose, j’ai bien envie de tenter ma chance quand même. Je sais plus ce que je veux, je m’énerve tout seul. Bordel, j’ai l’impression d’être une nana qui a ses règles. Fuck. Saut d’humeur à la con.

« Moi c’Charizard. Sympa ton pseudo. »

Je lui prends la main, doucement.



code par Zelda sur [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
△ Nikolaus K. Nielsen
Precious - Chasseur de tête
avatar
Messages : 70
Age : 22
Multi-comptes : E. Kaelen Knightwalker
Bartholomew II Richardson
Ù. Caitrìona Muirhead
Nikolaus K. Nielsen
Harold C. Edly
Enola S. Beauchamp
Xavier W. Disney
Precious - Chasseur de tête
Ven 20 Oct - 23:30
Ridin' through this world all alone
L’idée parait simple, n’est-ce pas ? Pourquoi la détestait-il après tout ? Il ne se souvenait même plus des débuts de cette querelle, pourquoi avait-elle commencée ? Qu’est ce qui avait fait en sorte que ça ne fonctionne pas entre eux. Il n’en savait rien, mais il voulait oublier. Oublier que la personne qu’il aimait était la personne qu’il détestait. Essayer de discuter posément. Même si, actuellement, il avait l’impression de perdre Charizard, de perdre Alex… Et de découvrir quelqu’un d’autre. Et si perdre Alex ne lui déplaisait pas, perdre Charizard était quelque chose qui lui fendait le cœur. Une histoire d’amour entre eux ? Encore faudrait-il qu’ils arrivent à se supporter sans se bouffer le nez au début. Il faudrait aussi qu’ils apprennent à se connaître, qu’ils essaient de faire des concessions. Sera-t-il prêt à faire des concessions ? Si ça lui permet de garder son meilleur ami près de lui, alors il en fera.

Elle se relève, répond à son idée.  Il soupire, soulagé. Elle ne le repousse pas violemment, rien n’est peut-être perdu. Il s’ébroue, passe une main dans sa masse capillaire et lui décroche un sourire à fendre le cœur de ses fans.

« Le vôtre n’est pas mal non plus cher ami. »

Il parlait de lui au masculin, il faisait croire à tout le monde qu’il était un homme… Pourquoi commencer les querelles immédiatement en l’embêtant à ce sujet ? Non, il préférait éviter.

« Alors, Chari, qu’aimes-tu faire dans la vie ? » souffla-t-il en relâchant doucement sa main.

Sa peau avait-elle toujours été si douce ? C’est la première fois qu’il s’en rendait compte. Il finit par se lever un peu et il se mord la lèvre.

« Tu veux qu’on aille piquer de quoi grignoter dans les réserves ? »

Rien de tel qu’une expédition pleine d’aventure pour nouer des liens.
Fiche codée par Kendall. Copie prohibée.
Revenir en haut Aller en bas
Alex' R. O'Marsch
Artist Alley
avatar
Messages : 90
Age : 19
Multi-comptes : Benjamin é Faith & Aethelwulf & Amandine les gars.
Artist Alley
Ven 20 Oct - 23:32
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Let's make it our own, let's savour it. ☆ NIKO ♥
Franchement, je pige rien à ce qui m’arrive là. Sérieusement, ce mec arrive à me faire rire. En plus, je ne pleure plus, j’viens juste de m’en apercevoir. C’est bizarre. Il est con, mais ça ne me choque pas. En vrai j’ai surtout l’impression qu’on est sur la même longueur d’onde. Un peu comme avec Bro’… Wait. Minute. Je suis con je crois. Ce mec est Bro’. C’est peut-être pour ça que je m’entends si bien avec, ouai. Je soupire. J’ai envie de sourire. Je ne me retiens pas vraiment, en fait. Je suis pas en train de montrer mes dents mais au moins, mes lèvres ne sont pas figées totalement.

Un rire en prime. Ouai je sais, mon pseudo est badass, c’est le meilleur de la terre. On y peut rien, je suis né classe donc tout ce que je fais, ça l’est aussi, logique. M’enfin, je sens que ce n’est pas trop le moment de dévier sur ma magnificence naturelle alors je l’écoute parler. Ca me détends ‘entendre sa voix, je crois. Difficile de penser qu’il y a à peine cinq minutes je lui aurais collé mon poing dans la gueule sans aucun remord. Comme quoi la vie c’est bizarre parfois.

« P’tain mais là tu parles ma langue. Carrément. J’ai la dalle en plus. »

Faut dire que j’ai quasiment rien bouffé depuis hier donc bon, ça n’aide pas. J’avais des nausées, comme les nanas quand elles ont leurs cycles. Je crois que je les comprends un peu mieux maintenant. Mais bon, j’ai pas envie de partir dans ce débat non plus, c’est trop glauque.

Je sens un poids sur mes jambes, maintenant ramenées en tailleur. Ah, ouai, mon gros patapouffe, Rambo pour ne pas le nommer. Je plonge mes doigts dans sa fourrure rousse.

« On peut prendre un truc pour lui aussi ? Il a pas fait de bêtises depuis hier donc il mérite une petit gâterie, non ? »

Je ne sais même pas pourquoi je lui demande ça, à la blondasse. Quelque part, j’ai l’impression que son avis compte un petit peu dans la balance. C’est trop bizarre.

code par Zelda sur [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut Page 1 sur 1
Sauter vers: