:: Around the world... and even more! :: Another life, another shape! :: Flashbacks & flashforwards Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Right in your head -- CONNOR {FUTUR}

avatar
Messages : 188
Age : 19
Multi-comptes : Benjamin C. Perrault & Aethelwulf G. Churchill
Olympics
Mer 13 Sep - 15:15
Bon, résumons. Il est tard, le couvre-feu est bientôt passé et je ne trouve plus mon chien. Abruti de Roméo. Je l’adore, là n’est pas la question, mais il a le don de me gaver puissance dix mille – au moins – lorsqu’il se carapate pour une obscure raison sans rien annoncer en prime. Là, en l’occurrence, c’est en voyant la porte de ma chambre ouverte – alors que je n’y étais pas – que j’ai commencé à comprendre que quelque chose n’allait pas. Dans le genre vraiment pas du tout.

Eh merde. Il sait ouvrir la porte, lui maintenant ? Il ne manquait plus que ça, tiens. Bon, déjà j’ai dû vérifier que le clébard n’était pas juste planqué quelque part dans la pièce. En dessous de mon lit, par exemple. Il adore faire ça et je me doute que de ne plus avoir trois lits sous lesquels se planquer mais un seul est assez perturbant pour lui. Je dois reconnaître qu’il va falloir que je m’habitue encore un peu à dormir tout seul dans une pièce sans avoir les présences de Branko et Tim à proximité. Mais bon, j’ai fait un choix et je m’y tiens. C’est mieux comme ça.

C’est en passant devant ma fenêtre que j’ai vu mon idiot de chien foncer vers la forêt. Okay. Très bien. Donc. De un, il est à l’extérieur. De deux il flotte comme pas permis. De trois… Bon bah je n’ai pas trop le choix, il va falloir que je file me détremper pour le récupérer. Il a dû chasser un écureuil, ou un truc similaire. Bref.

C’était même encore pire que ce à quoi je m’attendais dehors. La flotte tombait en rideaux et c’était une galère pour marcher droit. Mais par je ne sais quel miracle, j’ai réussi à rejoindre l’espèce de micro-forêt de l’enceinte du palais. Bon, maintenant, trouver Roméo.

Je l’appelle. Une fois, deux fois, trois fois. Bordel mais il est où ? Avant le bol que j’ai il va s’être planqué quelque part parce qu’il va avoir eu peur de son ombre ce crétin d’animal.

« ROMEO ! »

_________________
J'suis BG grâce à @Connor, merci ♥️
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 194
Age : 22
Multi-comptes : Chin-Hae Ahn.

Feuille de personnage
Orientation : eh. eh. eh. quoi?
Situation: Célibataire
Groupe: Lord & Lady.
Lord & Lady
Voir le profil de l'utilisateur




Connor de Péval
Lord & Lady
Mer 20 Sep - 15:12
Pluie. Orage. A croire qu’on ne pouvait pas faire plus cliché ; Connor ne pouvait pas s’en plaindre. Même s’il n’appréciait pas forcément le contact d’un vêtement trempé contre son corps, il pouvait agir tel un mainstream et apprécier le bruit de la pluie contre les feuilles et l’odeur caractéristique de la terre mouillé. Peut-être une des raisons qui l’a poussé à jouer les rebelles en ne faisant pas attention au couvre-feu, chose qu’il aurait normalement évité en sachant que des vilaines personnes pourraient le voir faire. Argh. Il devait donc jouer les ninjas.
Arpentant les couloirs, à moitié paranoïaque, à moitié ennuyé, disons qu’entendre un chien aboyer ne l’avait pas aidé à se calmer. Il se redressa, dirigea son regard vers une porte. La porte. Le chien. Et soupira en espérant que personne ne l’avait entendu. Cherchant à calmer les aboiements répétés et parfaitement conscient de quel bête se cachait derrière le bout de bois, il se contenta de l’ouvrir avant de voir un Husky le renverser en arrière. Oh dear. Il n’aimait vraiment pas les bestioles. Pourquoi Faith a décidé de prendre une chambre en solo déjà. Il devra trouver une solution pour remédier à ce problème.

Pestant contre oh son beau Romeo, il se redressa en le voyant s’agiter de partout. Voyons le bon côté des choses ; Il n’aboyait plus. Donc moins de chances de le voir alarmer les gens jusqu’à l’autre bout de la planète. Il hésita quelques instants ; devait-il renfermer la porte sur le dit doggie ou juste le laisser faire... ? Ce n’est pas comme s’il savait forcément comment s’occuper d’eux ; savoir les disséquer suffit amplement.
» Sh-t.
Finalement, il décida de ne pas s’en soucier davantage et préféra continuer ce qu’il était sensé faire.
A la seule différence que ... le dit chien semblait beaucoup trop enclin à gâcher ses plans.
S’il n’aboyait pas, c’est déjà ça. Il n’aura qu’à le voir comme une ombre.

Mettant finalement sa capuche sur la tête, il quitta l’établissement. Le regard de Connor était attiré quelques fois par l’autre qui semblait si joie de sortir. Même avec la pluie. Même avec le froid. Est-ce que des chiens, ça tombe malade ? Oh. Sans doute. Roulant des yeux, exaspéré, il ne fit pas plus attention à la bête, s’aventurant juste davantage dans la forêt. Si quelqu’un devait se soucier des sorts des animaux ... ça ne sera sans aucun doute pas lui. Au final, le trajet vers le semblant de lac qui trônait au milieu de la pseudo-forêt ne dura pas plus longtemps. A voir la situation, on aurait pu croire qu’il venait jeter un corps dans la flotte ... aha. Il n’aimait pas assez dexter pour se la jouer à sa façon.

» Hey dog. Tu devrais vraiment retourner à l’autre, il va commencer à pleurer sinon.

Après, il est vrai qu’avoir des photos exclusifs d’un Faith en larmes aurait pu être une idée envisageable. Une très bonne idée même pour se faire un peu d’argent de poche. Pas assez du génie pour oser faire du mal à la bête. Car on a toujours besoin d’une raison valable pour faire du mal à quelque chose.

» ROMEO !
Quel timing. Le cri soudain le fit sursauter. Le faux-blond se tourna vers l’entrée de la forêt avant de retenir un petit rire. Il devrait vraiment partir. Voyant le chien s’agiter, il était presque prêt à le porter et le jeter vers les bras de sa juliette. Mais il n’aimait pas les chiens. Et il n’aimait pas le bruit. Et il n’aimait pas jouer les gentils.
Honnêtement, sa jambe a glissé.
Et le sol était mouillé.
Et le chien sautillait de partout.
Et il n’aimait juste pas qu’on aboyait.

Un petit splash retentit. Peut-être un gémissement aussi. Il jeta un petit regard en arrière, grimaça et se décala. Ce n’était pas assez profond pour qu’il en meure, pas assez loin pour qu’il ne sache pas comment revenir. Il préféra juste s’éloigner, assez pour ne pas être vu par lui, par eux, par ces regards qui le suivaient partout.
Sorry doggy, just a joke. A really bad joke.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 188
Age : 19
Multi-comptes : Benjamin C. Perrault & Aethelwulf G. Churchill
Olympics
Dim 1 Oct - 20:02
Je ne suis pas bien sûr de ce qu’il s’est passé, en fait, parce que la pluie, en plus de me boucher bien la vue, trompe un peu mes sens. J’ai bien entendu un gémissement ? Je ne sais pas, je doute un peu. Mais bon, on va éviter de traîner ici, les douches naturelles comme dans les pubs de savon en gel, ça ne me plaît pas des masses. Je préfère les douches chaudes. Ou les douches accompagnées. Bref. Là je suis tout seul, je cherche mon chien, il fait froid, je suis trempé et---

« AH PUTAIN ! »

Est-ce que je viens de me ramasser la gueule par terre sur un amas de feuilles dégoulinantes qui n’ont rien trouvé de mieux à foutre que de se glisser sous ma semelle ? Exactement. Bravo, le génie à l’état pur. Je me redresse quand même après quelques instants passé à comprendre ce qu’il m’était arrivé. Resté sur le sol poisseux et boueux, très peu pour moi, merci bien. Je sens que je vais maudire Roméo sur cinq générations une fois que je l’aurais retrouvé, celui-là. Et puis d’abord, qu’est-ce qu’il a été cherché ici, ce crétin ?!

Je finis par arriver près d’une petite étendue d’eau cernée et parfois tranchée de petites roches – que je devine plus glissantes encore que les feuilles précédentes, je ne suis pas complétement crétin non plus. Mais en l’occurrence, c’est là que j’aperçois mon crétin de chien.

« PUTAIN ! Roméo mais t’en rates pas une décidément, allé, viens là ! »

J’essaie de m’agenouiller comme je peux et tend ma main vers lui pour lui faire comprendre de venir vers moi. Miracle, il semble avoir branché ses deux neurones ; une première depuis le début de la soirée. Bon, c’est sûr qu’au point où j’en suis j’aurai peut-être pu aller le chercher à la nage, mais je suis déjà suffisamment remonté pour ne pas en rajouter. Les bains de minuit dans ce contexte-là, pas terrible du tout en fait.

Il arrive presque à mon niveau lorsqu’une sensation assez désagréable me parcourt. Je tourne la tête de manière un peu aléatoire.

« Y’a quelqu’un ici ? »

Je n’ai vu personne en arrivant mais bon, en même temps j’étais tellement concentré sur le fait de retrouver mon chien que j’aurai très bien pu passer outre sans le vouloir. Et puis ce n’est pas comme si cela ne m’était jamais arrivé.


_________________
J'suis BG grâce à @Connor, merci ♥️
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 194
Age : 22
Multi-comptes : Chin-Hae Ahn.

Feuille de personnage
Orientation : eh. eh. eh. quoi?
Situation: Célibataire
Groupe: Lord & Lady.
Lord & Lady
Voir le profil de l'utilisateur




Connor de Péval
Lord & Lady
Dim 21 Jan - 12:57
‘Il y a quelqu’un ici ?’ Faith voulait se la jouer en blonde conne de film d’horreur ? C’est triste, il n’avait même pas la couleur pour. C’est vrai que s’il y avait quelqu’un, il irait se manifester. Connor ne savait pas s’il devait rire, ou pleurer. Pleurer de rire, in fact. On se foutait de sa gueule, c’est pas possible.
Les retrouvailles émouvantes sous la pluie. Le chien beaucoup trop content de voir son maître et le maître beaucoup trop content de voir son chien. Y avait plus cliché ? Oh, sûrement pas. Si ça les amuse, tant mieux. Lui moins. Quelque chose dans cette scène l’énervait. Elle le titillait. Tout lui venait au ralenti. Exaspérant. Il ne saurait l’expliquer. Et cette incapacité le faisant d’autant plus serrer les poings, retenant ses jambes, retenant sa respiration, retenant son être pour ne rien faire d’immature. Connor, fais pas de connerie. On s’en fout, Connor, personne le saura. Connor, sois raisonnable, t’es mieux que ça. Pxtain, pxtain, px-

La pluie, le chien, la fausse blonde de film d’horreur. Lui, ses pensées, lui, ses pulsions, lui, con, raisonnable, pas très raisonnable. Respire, oublie de respirer. Il va pas mourir. Juste avoir peur. Il va pas crever. T’as vu un gens crever parce qu’il tombe dans un lac ? No. You want it then just do it. Ca sera marrant. L’orage, la nuit, il verra rien. Il est trop occupé avec son chien. Profite. Look, même son chien est pas mort. Tout va bien se passer. Hey, c’est une blague. Ouais, tu voulais le saluer. SALUE-LE. FUCK YOU.
Juste une tape sur le dos. Hey Faith.
C'est de la politesse. Tu es poli, tu l'as salué!
Bye bye Faith.
Ahahahahaha. Ta blague est pas très marrante, Connor. ‘spèce de con.

Il se redressa, il bascula légèrement en arrière. Satisfait ? Maybe. Not. Je ne sais pas. Il était sûr que la surprise n’était pas assez pour le faire se noyer. Il était pourtant sûr qu’on devait faire plus de mouvement que ça pour nager. What, he dead ? Hilarious.
Of course, not. Sauve-le, le con. Personne a vu, whatever. Tu gagneras rien de ça. C’est pas ça que tu veux. Quelque chose de plus grandiose. C’est pas grandiose. C’est lâche, tu le sais. Il le savait. Il remarqua le caillou. Le chien l’énervait. Il remarqua la blessure. Quand s’était-il autant rapproché ? Il va crever, il va crever. Connor tendit le bras. Le chien l’énervait. Il le remonta. Oh no, not dead, quelle malchance.
Il soupira.
De soulagement.
De déception.
» Réveille-toi. Faith ? Faith ?
Connor posa le brun sur le sol. Il vérifia sa respiration. Et profita de ses quelques connaissances en premiers secours pour lui faire un massage cardiaque.
» Faith, réponds-moi.
Il panique, il appelle à l’aide, le chien l’énerve, le chien aboie, le chien appelle à l’aide. Il vérifie les poches du plus jeune. Il trouve son téléphone. Il appelle une ambulance.
» Les secours arrivent, tiens bon, Faith, garde les yeux ouverts, d’accord ?
De déception.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 601
Age : 21
Multi-comptes : HUAN et Cody

Feuille de personnage
Orientation : ♂ & ♀ mais shhhh
Situation: Célibataire
Groupe: Outragorgeous ( ͡° ͜ʖ ͡°)
Outrageous
Voir le profil de l'utilisateur




Tim Crawley
Outrageous
Mar 23 Jan - 21:03
Tim était plein d'idée débile. Avoir fait son jogging du soir malgrès l'orage en été une. En revenant, il était trempé.
Alors forcément, quand il ouvrit la porte de sa chambre juste avant la sonnerie fatidique du couvre-feu, la seule chose dans son esprit avait été la promesse d'un Branko endormi et une eau assez bouillante pour embuer toute la salle de bain.
Ptn. Ça, c'est la vie.

Il ne savait pas vraiment combien de temps, il avait passé là-dedans. Juste que c'était long, une demi-heure, une heure, il s'en foutait. Une fois sec et habillé, la seule chose qu'il voulait faire s'était s'étaler comme une loque sur son matelas et dormir.
Et il aurait pu. Si même pas -ce qui semblait être, dix minutes plus tard, il avait entendu des putains de hurlements et des grattements à la porte. Et bon, Tim a beau chérir immensément son sommeil, là, il fronça les sourcils plus d'incompréhension que de colère.

Ouais parce que, il reconnaît ce son entre mille. Il y mettrait sa main au feu. C'est Roméo. Alors, s'il aboyait, s'il faisait juste du bruit, le brun aurait gueulé, ou juste ouvert la porte et retourné se coucher, mais là, le chien hurlait putain.
C'était absolument anormal.
Il se leva de son lit sans même râler, portable en mode torche et ouvrit la porte brusquement, pour quoi ? Voir le husky ruisselant et … ça peut avoir l'air paniqué un chien ? Tim n'eut le temps de rien dire qu'il se fit tirer par son jogging, fort. Et il eu un mauvais, très mauvais pressentiment qui lui tourna le ventre.
Avec un peu d'effort, il réussit à faire lâcher prise à Roméo le temps d'enfiler des baskets en vitesse et attraper une écharpe avant de se faire tirer à nouveau. Cette fois, il se laissa faire et l'animal commençât à sprinter vers les escaliers, suivit par l'outra qui comprenait que dalle, mais qui savait juste que ne s'était pas le genre du toutou que de s'exciter de cette façon. Et il venait de dehors. Wtf. Wtf. Wtf.
Il se prit la pluie comme une douche froide. Il aurait pu laisser tomber, mais nan. Nan justement, il ne pouvait pas.

Il cria après Roméo en le voyant s'enfoncer dans la forêt. Il faisait sombre et en courant, la lumière de son portable l'aidait à peine, les gouttes trop fortes n'arrangeaient rien, honnêtement, c'est plus grâce aux aboiements et sa connaissance à peu prêt du parcours qu'il arrivait à se diriger sans tomber, et encore, il avait faillit se casser la figure à plusieurs reprise à cause du terrain trop boueux.
Plus il allait loin, plus il flippait.

« ROMÉO MERDE REVIENS ! » Il allait tuer Faith.
Entre les arbres, la pluie était un peu moins dense, il put distinguer une forme au loin, forme vers laquelle le chien se dirigeait et s'arrêta enfin, et Tim pu ralentir sa course par la même, remerciant son entraînement parce que putain ce clébard était rapide.
Il s'approcha en étant plus prudent, il éclaire au max, jusqu'à voir là, Connor. Et Faith.
Faith par terre. Allongé. Pissant le sang de la tête.
Connor qui lui fait un massage cardiaque. Qui appelle l'autre.
Tim lâche son portable. Il se précipite à leurs côtés, il a même pas le temps d'être suspect de l'autre blond, parce que là, ouais là il y pensait pas.

« Faith ! » Il panique, il examine tant bien que mal la tête de l'autre débile mort, pas mort, a moitié mort ? Il sait pas !
« Qu'est-ce qu'il c'est passé ?! » Il semble prendre conscience du faux blond sur la scène. « T'as foutu quoi ! » Il sait pas pourquoi il l'accuse, il réalise que c'est con, Connor est fou, un pauvre taré, mais il ferait pas ça, right ? Et puis pourquoi il essayerait de le sauver sinon ?! « Oublie ça, t'as appelé les secours ?! » Il retire son écharpe et essaye d'enlever la boue du crâne de Faith avant de la lui mettre comme oreiller improvisé, ça saigne, ça saigne, mais d'où ?! Il trouve, il met ses mains pour contenir, il est pas sûr de si ça peut marcher, il y connaît rien à ça lui ! Rien !

« Il est glacé... » Il est horrifié. Et il se demande si Connor va réussir à garder le rythme avec ses bras de faiblard. « On échange. » C'est un ordre. Hey, il doit être content, il aime ça, le sang, non ? Fuck.
Il prend le relais.
Il aurait dû prendre un manteau avec lui. Pour lui mettre dessus. Roméo sur ses jambes ne suffit clairement pas.
Réveille-toi sale traître !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 91
Age : 18
Multi-comptes : Ryan Wilson & Taylor Reed
Mer 24 Jan - 21:48

Roulée en boule dans sa couverture, Hanna s’était assoupie le froid qu’elle ressentait n’aidant en rien son besoin d’être recroquevillée. Elle se mettait la pression dernièrement, une pression certainement futile aux yeux de beaucoup mais elle avait trouvé sa voie et bien qu’elle n’en était pas encore certaine, elle mettait tout en œuvre pour que cela devienne réalité. Quelque part, ca l’aidait bien d’avoir quelque chose sur laquelle se concentrer et se donner à fond, elle évitait ainsi certains débordements stupides de son esprit. Alors les études commençaient à lui prendre bien plus de temps qu’elle ne le pensait la preuve étant son état actuel. Elle s’était assoupie alors qu’elle pensait juste se reposer un instant, juste le temps d’une courte pause qui se trouva être plus longue que prévue, bien plus longue.

Emergeant lentement, la demoiselle s’était approchée de sa fenêtre qui ne tarda pas à lui renvoyer son propre reflet qui s’effaça bientôt pour laisser apparaître la pluie infernale qui semblait tomber à l’extérieur. Au dehors, la nuit était tombée depuis longtemps visiblement et à en croire sa montre, le couvre-feu ne tarderait plus à tomber. Mais alors pourquoi est-ce qu’elle voyait Tim courir après Romeo comme un dératé ? Le petit chien ne quittait jamais son maître alors que se passait-il ici d’autant plus qu’elle entendait ses aboiements presque plaintifs par-delà la vitre qui les séparaient. Une chose était sûre, Hanna ne le sentait absolument pas, il était arrivé quelque chose !

Elle attrapa rapidement son manteau, chaussa une paire de basket et ne manqua pas de prendre la lampe de poche rangée dans le tiroir de son bureau. S’il se passait quelque chose, elle devait savoir quoi surtout que même Cheese s’activait dans sa cage. Un bon et elle se retrouvait dehors sur les traces du jeune homme qu’elle avait vue précédemment, essayant de se concentrer sur les aboiements et les cris. Elle n’y voyait absolument rien et cette fichue pluie n’aidait en rien. Mais au moins, elle se repérait désespérément à leurs voix comme elle le pouvait jusqu’à ne plus rien entendre et se retrouver dans le noir complet. Elle n’avait pas peur, mais la situation ne lui annonçait rien de bon …

« TIM ! »

Elle l’appelait, criant son nom comme s’il allait lui répondre bien gentiment alors qu’elle continuait à courir droit devant. La forêt était dense, presque impénétrable au cœur de la nuit noire comme si elle décourageait quiconque souhaitait s’y aventurer. Une racine sortant du sol suffit d’autant plus à confirmer cette animosité invisible, laissant Hanna s’écraser dans la boue. Pourtant elle se releva, sûre de sa direction lorsqu’elle entendit de nouveau des voix au loin.
Lorsqu’elle arriva, elle se trouva face à un corps étendu, le corps de Faith … L’Outrageous essayant de le ranimer, avec ce blond qu’elle ne connaissait jamais que ne nom. Elle se sentait complètement impuissante et se mordait la lèvre pour ne pas savoir que faire ou ne rien avoir apporter qui pourrait aider un tant soit peu, elle s’en voulait.

« Mais qu’est-ce qu’il se passe ici ?! »

Alors elle s’approche du Callaghan, immobile et gelé et décide de déposer son manteau sur lui, histoire qu’il ne prenne pas plus froid que maintenant. Sa gorge se noue doublé d’une boule à l’estomac, pris d’une angoisse sur laquelle elle n’a aucun contrôle. Elle a envie de pleurer mais ne le peut pas alors que la vue du sang la retourne un peu plus.

« Franchement qu’est-ce que vous fichiez ici à cette heure ! »

Elle est en colère, elle est stressée et elle ne sait rien faire à part demander quelconque explication. Qui arriverait à les trouver ici déjà, elle ne savait même pas par où elle était passée ! « Dites-moi que vous avez appelé les urgences … »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 194
Age : 22
Multi-comptes : Chin-Hae Ahn.

Feuille de personnage
Orientation : eh. eh. eh. quoi?
Situation: Célibataire
Groupe: Lord & Lady.
Lord & Lady
Voir le profil de l'utilisateur




Connor de Péval
Lord & Lady
Ven 26 Jan - 23:33
Q u o i.
Il attendait des secours ; mais pas forcément ceux-là. Et ça l’énervait. Le chien l’énervait. Les deux l’énervaient.
» Calme-toi, ç-ça va rien ... arranger.
Instinctivement, il avait haussé le ton ; La panique de Tim était contagieuse et lui n’était pas prêt pour ces conneries. Son sang ne faisait qu’un tour dans ses veines. Sa tenue était beaucoup trop légère pour le temps qu’il fait. Il gèle. Il devient bleu. Et les larmes. Ces maudites larmes. Il détestait être faible. Il les retient. Sa vue s’embrouille. Elles perlent aux coins de ses yeux.
» Oui ... avant que t’arrives de quelques minutes.
Il laisse Tim prendre sa place, quoique pas très certain des capacités de ce dernier dans les premiers secours. Au moins, lui, n’allait pas gerber en voyant le sang. Il se décale et tient sa tête de Faith entre ses mains. Dans cet état, il semblait si fragile, si facile à briser. Crac. Si vulnérable. Si détaché du monde où il vivait, où les gens paniquent, crient son nom, ou une demoiselle en stress apparaît uniquement pour partager son niveau d’anxiété conséquent.

» OUI. J’ai appelé les URGENCES. Est-ce qu’il y a une troisième personne pour venir demander le plus évident ?
Et ça l’énervait, atrocement. Tous des cons. Crac. Le son des branches qu’on écrase, des feuilles qu’on éloigne, des os qu’on casse. Il respire fort, ses larmes le menacent. Faith ne va pas mourir. On venait le sauver. Il ne faisait que saigner, souffrir. Souffrir puis encore saigner. Et de toute façon, si mort s’en suit, ils n’auront qu’à culpabiliser d’avoir été aussi inutiles. Sauver une vie. La blague du siècle.
» Ils devraient être là, bientôt, maintenant, Tim, il saigne beaucoup trop. Une lampe torche. N’importe quoi. Il faut les guider vers ici.
La simple force de ses mains ne serait pas assez pour contrôler l’hémorragie. Il voyait le sang se faufiler à travers ses doigts, tâcher sa veste, son pantalon, le couvrir d’une odeur qu’il haïssait aimer. Il adressa un regard à l’inconnue. Il y avait plus important que fixer la moitié d’un cadavre. Elle pouvait aussi bien s’éloigner pour aller voir les secours. Des secours, ils en avaient besoin. Faith en avait besoin.
» Reste avec nous ... We have faith in you, ...
Puis un rire nerveux, puis ses larmes qui ne le menaçaient plus ; celles qui préféraient laver ses mains du liquide morbide. Il s’essuya les deux, laissant une trace rouge sur sa joue et évita le regard de Tim, le regard de tout le monde.
Les secours arrivaient.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 601
Age : 21
Multi-comptes : HUAN et Cody

Feuille de personnage
Orientation : ♂ & ♀ mais shhhh
Situation: Célibataire
Groupe: Outragorgeous ( ͡° ͜ʖ ͡°)
Outrageous
Voir le profil de l'utilisateur




Tim Crawley
Outrageous
Sam 14 Avr - 22:27
ahah:
 

Une voix, une troisième, Hanna. Tim ne relève même pas la tête pour confirmer que c'est bien la demoiselle, trop occupé à presser répétitivement la poitrine de son meilleur pote. Il n'ose pas cligner des yeux, sa gorge est serrée, ses bras continuent le mouvement. Connor répond, il n'a pas l'air bien, pourquoi il aurait l'air bien ?


Les urgences, ah oui, ouais, il faut.

« Je... » Il lève enfin la tête vers Hanna, il ne peut pas bouger de sa place, il ne peut pas arrêter le massage, Connor lui ne peut pas enlever ses mains de la plaie et Roméo ne bougera sûrement pas une nouvelle fois. Il sait qu'elle a compris, faut qu'elle prenne le rôle de guide et c'est Hanna et elle une des filles les plus déterminées de cette foutue école, et que c'est Faith, si les secours ne venaient pas, elle irait les chercher elle même par la peau du cul.
Nan en fait elle ferait ça pour n'importe qui. Surement. Même si c'est putain de dur.

Et Connor parle encore. Pour... Quoi. Il est hilare et... il pleure ?
« T'es sérieux ? Un jeu de mots ? Maintenant ? » Il...Il.. Il.... Tim éclate de rire. « We..We have Faith in you ! AHAH ! » Mais c'est une blague ! Enfin, oui, c'est une blague, mais c'est pas drôle ! Pas, pas dans cette situation ! « Putain ouais, c'est ça, c'est une blague, tout ce truc, Faith qui crève, c'est un sketch en fait ! » AHAHAHA ! Nan.

Non.
On se calme.
Il finit de rire, il se sent un peu mieux maintenant. Ses bras tirent avec l'effort et ses genoux s'enfoncent dans la boue, mais là, il faut juste attendre. Et ne pas péter un câble. Un autre plutôt.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 188
Age : 19
Multi-comptes : Benjamin C. Perrault & Aethelwulf G. Churchill
Olympics
Dim 15 Avr - 10:25
Putain. Mais où je suis ? J’ai mal à la tête et j’ai hyper froid. Merde, je ne me serais pas endormi dans la piscine, quand même, si ? Non. Il y a une limite à ne pas dépasser non plus. Mais alors, qu’est-ce qui se passe ? J’essaie d’ouvrir les yeux mais ça reste sombre. Ah non, minute. Je distingue vaguement des formes. Bordel mais c’est qui ? Qui est avec moi ? Et pourquoi il y a des gens avec moi ?

Je ne comprends plus. Je ne me souviens de rien. Je crois que je suis dehors mais je ne me rappelle plus le pourquoi du comment j’y ai foutu les pieds. Et qui est en train de presser mon torse comme ça ? J’étouffe là. C’est bon, je ne vais pas faire un arrêt cardiaque, on peut arrêter le massage que sert à rien. D’ailleurs pourquoi un massage ? Rah. Je me pose trop de questions. Merde. Ça me lance.

J’entends des voix mais elles me paraissent tellement lointaines. C’est perturbant. Je…
Et puis ça me revient. Tout.
Alors je me redresse en vitesse, manquant de peu de foutre un coup de boule à quelqu’un. C’est pas passé loin.

« ROMEO ! »

Mais je regrette ce que je viens de faire immédiatement. Ah putain ma tête. Ça me fait mal. Je dois me tenir les côtés du crâne pour essayer de contenir la douleur. Putain mais… On m’a lancé un char d’assaut sur le coin de la gueule ou quoi ?

_________________
J'suis BG grâce à @Connor, merci ♥️
Revenir en haut Aller en bas





Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Palais de Blenheim :: Around the world... and even more! :: Another life, another shape! :: Flashbacks & flashforwards-