Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
{FLASHBACK/SEPTEMBER} Distorsion ••• Keiko
Yugi Wakaïdo "H."
Lun 31 Déc - 11:09
Yugi Wakaïdo
Citoyen Fosterhampton
Messages : 51
Age : 22
Multi-comptes : Elisa Riddle
Aethelwulf G. Churchill
Ben/Chris Perrault
Faith Callaghan
Anémone XXX
Lear Nash
Ryuuji Fujiwara
Chester J. Montugen
M. “Maxxie” A. O’Leigh
Alex’ R. O’Marsh
Dove Starviewer
Aelig Yeats
(Soundtrack submitted : XXX)

J’ai l’impression que ça fait des années que je n’ai pas remis les pieds ici. Pourtant c’est loin d’être le cas. Nous sommes en Septembre et ça fait à peine quatre mois que j’ai quitté Fosterhampton. Un peu plus que je suis officiellement en couple avec Keiko, aussi. Elle était d’ailleurs ma principale motivation pour revenir ici, soit dit en passant. Et même si le séjour fut très – trop – court à mon goût, j’ai pu profiter de sa présence. C’était tout ce dont j’avais besoin. Tant pis pour le décalage horaire, je dormirais dans l’avion. J’ai mes propres ordres de priorités. Même si bon, je suis un peu pieds et poings liés par l’autre enculé, aussi. Faut que j’apprenne à composer avec. Ce n’est qu’une question de temps.

Mon avion décolle bientôt, je dois m’y rendre. J’embrasse ma petite-amie une dernière fois. Elle va me manquer. Mes mains, elles, n’avaient pas décollées de ses hanches depuis un petit moment. Mais je dois m’y résoudre. Il faut rentrer. J’aurais jamais cru qu’un jour ça me pèserait autant.

« Bon… Je vais y aller. Surtout tu m’appelles quand tu es bien arrivée à Fosterhampton, ok ? »

Je veux la savoir en sécurité. Peu importe quand ou comment. De toute manière j’aurais une escale et donc tout le loisir pour lire ses messages en attendant mon second vol.

« Et promis, je n’ouvrirais la boîte qu’une fois dans l’avion. »

A regret, je me détache d’elle pour suivre la file de gens qui seront installés eux aussi en Première Classe Affaire. C’est sûr que ce n’est pas la même affluence que pour le reste des passagers.

La suite est ô combien répétitive. Je présente mon passeport – qu’il faudra que je mette à jour au moins pour la photo parce que je n’ai plus les cheveux blancs maintenant -, je monte dans l’avion et j’attends le décollage. Ça va prendre sans doute un peu de temps. J’en profite donc pour prendre le petit paquet que m’a donné Keiko il y a peu de temps et qu j’avais interdiction d’ouvrir avant de partir.

Bon, dans les faits je ne suis pas encore parti. Mais c’est un détail, elle n’a pas mis trop de précision dans la consigne non plus.
Ah. En fait il y a deux boîtes. En ouvrant la première, je souris en découvrant une gourmette gravée. Elle est magnifique. Je n’attends pas une seconde de plus pour la mettre à mon poignet. Le résultat me plaît plus qu’un peu.

Au tour de la seconde boîte, maintenant. Je défais le nœud qui la scelle et en ouvre le couvercle pour découvrir…
Mon sang ne fait qu’un tour à ce que je crois comprendre. Je ne réfléchis pas davantage, je dois parler à Keiko. Maintenant. Il le faut, c’est une urgence. Alors, je me lève et, en poussant un peu – beaucoup, même si j’en ai rien à foutre – les autres passagers, je m’extirpe finalement de l’avion, ignorant les appels de l’hôtesse dans mon dos. Oui oui, je sais, il va bientôt décoller. Mais j’ai plus important à faire pour l’instant.

Je reviens en courant comme un dératé dans le hall. J’ai la chance qu’il n’y ait pas grand monde. Je peux finalement voir sa silhouette s’éloigner au loin.

« KEIKO ! »

Il faut qu’elle se stoppe. Il faut qu’on parle. Maintenant.

_________________
{FLASHBACK/SEPTEMBER} Distorsion ••• Keiko 199INnY
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Keiko Hatsume
Lun 14 Jan - 13:19
Keiko Hatsume
Olympics
Messages : 60
Age : 22
Multi-comptes : Sony McClusky
Artus K. Fraser
Sidney Craig
Roméo Di Leone
László Weisz
Hannah Patridge
Johanna McAvoy
Sa venue l'avait particulièrement stressée, presque autant qu'elle lui avait fait plaisir. Pourtant la décision de l'Olympic était prise ; elle lui annoncerait sa grossesse à son départ.
Le plan était simple ; pour être sûre que Yugi retourne à ses devoirs, elle ne lui annoncerait qu'une fois l'avion en plein vol. C'est pour cette unique raison qu'elle a glissé le test de grossesse, positif, dans une boîte qu'elle a soigneusement emballé.

La consigne était simple ; ne pas ouvrir le paquet avant d'être dans l'avion.
Il a promis, et Yugi tient ses promesses, alors il n'y a aucune raison que ça se déroule mal. Et ce, bien malgré ses mains sur ses hanches qu'elle s'applique à garder sur ses hanches uniquement pour qu'il ne prenne pas conscience de ses rondeurs.

Et quand il part, elle ne peut qu'éprouver un sentiment de soulagement teinté d'une sensation d'amertume ; elle ignore quand elle le reverra. Ni si elle le reverra un jour. Après tout, sa vie est déjà tracée à lui. Il mérite mieux qu'un fardeau comme elle doublé d'un enfant conçu hors mariage.

Elle observe les passagers embarquer puis ne se détourne de la fenêtre qu'une fois l'avion décollé. Un soupir franchit ses lèvres alors qu'elle se dirige vers la sortie, une main caressant machinalement son ventre rebondi.

Mais c'est sans compter sur cette voix qu'elle ne met pas longtemps à identifier.

« KEIKO ! »

Elle sursaute et se fige. La japonaise finit par se tourner lentement ; par peur de découvrir le visage de Yugi. Même si elle sait que ce sera son visage qu'elle verra.
Et lorsque ses yeux bleus trouvent les améthystes du blond, les larmes viennent obstruer sa vision et elle se mord la lèvre, cherchant à se donner une contenance. Elle se racle la gorge.

« T'as oublié quelque chose, c'est ça ? J'aurais pu te l'envoyer, tu sais ? T'as raté ton vol, baka. »

Elle sait pourtant, en voyant son visage, qu'il connaît désormais sa situation ; leur situation. Enfouissant son visage entre ses mains, elle secoue la tête.

« Pourquoi t'écoutes jamais ce que je te dis... »

_________________
{FLASHBACK/SEPTEMBER} Distorsion ••• Keiko 199INnY
kit de la plus merveilleuse des bae ♥️♥️
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Yugi Wakaïdo "H."
Mar 15 Jan - 11:15
Yugi Wakaïdo
Citoyen Fosterhampton
Messages : 51
Age : 22
Multi-comptes : Elisa Riddle
Aethelwulf G. Churchill
Ben/Chris Perrault
Faith Callaghan
Anémone XXX
Lear Nash
Ryuuji Fujiwara
Chester J. Montugen
M. “Maxxie” A. O’Leigh
Alex’ R. O’Marsh
Dove Starviewer
Aelig Yeats
Mon vol. C’est la seule chose qu’elle a à la bouche, maintenant. Moi, c’est bien le dernier de mes souci, ce foutu vol.

« Pas grave. »

J’essaie de reprendre ma respiration. Puis, j’attrape mon portable. Il est dix-neuf-heures ici. Donc quatre heures du matin au Japon. Parfait.

« Attends deux minutes. »

Je compose un numéro. Une voix endormie et visiblement contrariée me répond.

« Salut, mon oncle. J’ai raté mon avion. Je rentre demain finalement. Oh et, mes bagages sont bien partis, eux, donc débrouille toi pour envoyer quelqu’un les chercher. A demain. »

Je ne lui laisse même pas le temps de répliquer et j’éteins mon portable. Maintenant, Keiko.

« Voilà. Maintenant on aura la paix. Mais je pense qu’il faut qu’on discute au calme. Suis-moi. »

Je lui prends la main pour l’emmener vers l’hôtel de l’aéroport. Le genre de complexe ultra-chic où il faut réserver six mois à l’avance. Ou être une personnalité publique pour y entrer. Ce qui est mon cas, maintenant.

« La meilleure chambre. »

La petite nana du guichet me regarde de haut en bas. Je roule des yeux et lui montre ma carte d’identité, qu’elle scanne. Elle vient de comprendre à qui elle avait affaire.

« Veuillez me suivre, Sir Hakumei. »

Je me crispe un peu à ce nom-là. Je crois que je ne m’y ferais jamais. On nous fait monter au dernier étage, dans une suite avec une vue imprenable sur l’extérieur. Je prends la clé magnétique et congédie l’hôtesse. Puis, je ferme la porte derrière nous. Là, je lui lâche la main pour mieux étirer mes bras au-dessus de ma tête.

« Bon, alors. Tu sais depuis quand, exactement ? »


Histoire que je sache à quel point j’ai pas assuré.

_________________
{FLASHBACK/SEPTEMBER} Distorsion ••• Keiko 199INnY
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Keiko Hatsume
Mar 15 Jan - 16:39
Keiko Hatsume
Olympics
Messages : 60
Age : 22
Multi-comptes : Sony McClusky
Artus K. Fraser
Sidney Craig
Roméo Di Leone
László Weisz
Hannah Patridge
Johanna McAvoy
Encore, et presque comme toujours, Yugi contrôle la situation ; un coup de fil à son oncle, et le voilà déjà qui l'entraîne vers un hôtel outrageusement luxueux. Trop pour elle, en tout cas. Mais elle n'a pas vraiment le choix puisque Yugi ne lui lâche pas la main, à aucun moment. Même lorsqu'il prend réservation d'une chambre -la meilleure- et qu'ils s'y dirigent.

Et ça va trop vite pour Keiko.
Son coeur bat à tout rompre ; la peur s'empare d'elle, et l'angoisse chatouille ses veines. Elle a envie de pleurer, de hurler, de le frapper, de fuir. Mais elle n'y arrive pas, se raccrochant à cette main qui ne veut pas laisser la sienne s'échapper.

Une fois dans la chambre, maladivement luxueuse, Yugi congédie l'employée et les enferme. Personne ne viendra les déranger ; et même si c'était le cas, elle sait que Yugi ne répondrait pas. Il s'étire devant elle et ce geste, qu'elle assimile presque à de la nonchalance, ne fait que la mettre plus mal à l'aise.

« Bon, alors. Tu sais depuis quand, exactement ? »

Sa gorge se noue et elle détourne la tête, croisant mécaniquement les bras ; pour se cacher, pour dissimuler ce ventre. C'est devenu une habitude. Keiko lui tourne le dos, s'éloigne de lui ; la distance la rassurant un peu. Alors que, paradoxalement, elle aimerait se blottir contre lui.

« Ça fait un peu plus de trois mois... »

Elle se mord la lèvre, fermant les yeux alors qu'elle se met à trembler. Elle est prête à subir sa colère, son dégoût. Non, en réalité non. Elle n'est prête à rien. Ou à une seule chose, qu'il la quitte. Keiko s'approche des fenêtres ; elle a l'impression de suffoquer, de manquer d'air. De se noyer à nouveau, comme il y a plusieurs années, au Japon.

« Je suis désolée, Yugi… J'ai pas… j'arrivais pas à t'en parler de vive voix… C'est la seule façon que j'ai trouvé de te l'apprendre. Parce que tu as le droit de savoir puisque… tu en es le père. Mais je… j'avais peur. J'ai toujours peur. »

_________________
{FLASHBACK/SEPTEMBER} Distorsion ••• Keiko 199INnY
kit de la plus merveilleuse des bae ♥️♥️
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Yugi Wakaïdo "H."
Mer 16 Jan - 9:24
Yugi Wakaïdo
Citoyen Fosterhampton
Messages : 51
Age : 22
Multi-comptes : Elisa Riddle
Aethelwulf G. Churchill
Ben/Chris Perrault
Faith Callaghan
Anémone XXX
Lear Nash
Ryuuji Fujiwara
Chester J. Montugen
M. “Maxxie” A. O’Leigh
Alex’ R. O’Marsh
Dove Starviewer
Aelig Yeats
Je ne peux pas lui en vouloir d’avoir eu peur, d’avoir été terrorisée, même. Et ça me bouffe , putain. Ca me bouffe parce que j’aurais voulu que les choses se déroulent autrement. Keiko n’a pas mérité ça. C’est moi qui ai merdé sur la majeure partie de la ligne, là. J’aurais dû me protéger quand on a couché ensemble. J’y ai pas pensé, j’avais l’esprit ailleurs. Contre elle, en l’occurrence.

Mais ça excuse rien, bordel.

Je me dois de prendre mes responsabilités. Ma mère ne m’a pas éduqué autrement, de toute manière. Et puis, je crois que ça ne me déplairait pas. Une famille, avec elle, j’veux dire. Et tant pis pour mon oncle. Ca bouscule un peu l’ordre des choses, les étapes à suivre avant de me débarrasser de lui. Mais c’est pas grave. Et même, je dirais que ce n’est pas si grave. Après tout, rien n’est jamais immuable. Je m’en sortirais. Je porterais tout sur mes épaules, je le jure. Je lui ai promis. Je les rendrais fières. Ma mère et Keiko. Les deux femmes les plus importantes de ma vie.
Je m’approche d’elle, pas vraiment sûr de ce que je vais lui dire.

« Hé… »

Je la fais pivoter dans ma direction. Je sens bien son regard fuyant. Ca me blesse qu’elle puisse penser que je vais mal réagir.

« Hé, Keiko. Regardes moi, tu veux ? »

Je plonge mon regard dans le sien. Elle est tellement belle. Je l’aime tellement. Je sens mes mains qui tremblent un peu mais je fais avec. Là, de suite, j’importe pas.

« Je peux pas te jeter la pierre pour avoir eu la trouille. Vu mon paternel, on peut pas vraiment dire que j’ai les bases pour en être un bon, ahah... Mais bon, si j’avais l’occasion… »

Je me reprends juste à temps. Si ça se trouve, elle n’en veut même pas, de cet enfant. Ca me ferait mal. Mais j’accepterais. C’est son corps, pas le mien. La manière dont elle le gère ne regarde qu’elle. J’ai pas mon mot à dire dessus. Surtout pas quand j’ai merdé à ce point.

« Tu vas le garder… ? »

Je n’arrive même pas à savoir si j’ai réussi à faire sonner ces mots comme une question ou pas.

_________________
{FLASHBACK/SEPTEMBER} Distorsion ••• Keiko 199INnY
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut Page 1 sur 1
Sauter vers: