Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
le poulain et son mentor • pv pytha
avatar
Messages : 89
Age : 28
Multi-comptes : Sony McClusky
Sidney Craig
Keiko Hatsume
Roméo Di Leone
László Weisz
Hannah Patridge
Johanna McAvoy
Strangers
Dim 7 Oct - 19:01
Il se pince l'arrête du nez en poussant un long soupir ; la paperasse c'est encore plus épuisant qu'un footing de 10km. Artus porte la main à son épaule, esquissant une grimace avant de masser ses muscles douloureux. Déjà deux mois qu'il a son plâtre ; une véritable plaie pour lui. Voir ses subordonnés partir en intervention, sans lui, ça lui serre les tripes. Il s'inquiète énormément pour eux ; c'est son côté paternaliste, il le sait bien.
Mais il ne peut rien faire de plus pour le moment que s'assurer que tout se passe bien. Il a une confiance aveugle en Joach qui a très bien pris les choses en main.

L'écossais pousse un nouveau soupir ; il se sent bien seul dans son bureau. Et il travaille depuis trop longtemps. Alors une pause s'impose ; il quitte son siège et se dirige vers la salle de repos. Un bon café et un paquet de cookies, ça devrait le remettre d'aplomb. Il se verse une tasse avant d'ouvrir le placard et de prendre le paquet.

Le plus dur reste à suivre ; ouvrir le dit paquet. S'il avait eu sa main droite à la place de la gauche, il n'aurait pas eu de souci. Mais il n'est pas gaucher pour un sou. Il bataille pendant un moment avant de réussir ; Artus est fier de lui. Ça fait trop longtemps déjà qu'il dépend des autres, de Joach notamment qui l'assiste presque jusque dans son quotidien personnel. Alors, quelque chose de simple comme ouvrir un paquet de cookies tout seul, c'est gratifiant. Il en prend un qu'il fourre dans sa bouche avant de coincer le paquet sous son bras, prenant sa tasse de café dans sa main valide.

Et lorsqu'il se retourne, il sursaute, manquant de renverser son café. En face de lui, son petit -enfin grand- poulain. Le pompier dépose sa tasse de café pour mieux retirer le cookie de sa bouche.

« Heeey ! Salut Tigrou ! Ça fait plaisir de t'voir ! »

Il engloutit son cookie à une vitesse notable pour mieux flanquer une claque amicale dans le bras de sa recrue préférée. Pytha, c'est un bon gamin ; Artus l'adore. Malgré sa peur du feu, il a tenu à devenir pompier volontaire, et l'écossais ne peut que trouver ce choix admirable et courageux. Et en plus d'être un élément remarquable, il est même venu plus d'une fois, de son plein gré, l'aider dans ses journées de travail en raison de son état.

« Que me vaut le plaisir ? Tu devais pas travailler aujourd'hui j'crois. Tu sèches pas les cours hein ? » Il lui tend le paquet de gâteaux. « Un cookie ? J'partage, comme ça tu diras rien à Jojo, hein ? »

Clin d'oeil complice.
Joach aimerait bien que le décoloré arrête de s'engouffrer tous les paquets de gâteaux, mais c'est encore pire depuis qu'il est immobilisé à la caserne. Artus désigne une chaise à l'étudiant.

« Vas-y hein, fais comme chez toi. Y a du café si t'en veux. Ou y a du soda dans le frigo. Bref, tu sais, tu connais la maison. »

L'écossais s'installe sur une des chaises ; la visite de son poulain lui donne un prétexte pour pas retourner travailler. Quitte à bosser, il préfère encore apprendre des trucs à Pytha. C'est de son éternel sourire qu'il observe alors son cadet.

« Alors, t'avais du temps libre et t'as préféré venir voir ton pompier préféré plutôt que d'aller draguer ? »

_________________
Artus combat le feu habillé en goldenrod
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 28
Age : 21
Multi-comptes : Jaime Ward-Prowse
Olympics
Jeu 11 Oct - 16:37

❝ le poulain et son mentor

N'importe qui vous dira que Pythagore avait une obsession pour les activités physiques. Lorsqu'il avait du temps libre et ne le passait pas avec ses amis ? Il faisait du basket. La raison pour laquelle il ne faisait pas de grasse matinée le week-end ? Pour aller courir. Tout pour se maintenir en forme. Tout pour se changer les idées.

Mais en dehors de ça, il avait tout de même une autre occupation. Le jeune homme avait lui-même choisi de suivre une formation de pompier. Choix qui ne manqua pas d'engendrer l'inquiétude de son frère aîné. Compréhensible : voir son petit frère lutter contre la chose qui a bien failli le tuer il y a une dizaine d'année ? Plutôt angoissant.

Sauf qu'aujourd'hui, l'Olympic ne se rendrait pas en mission. Du moins, pas la type de mission dont il avait l'habitude. Ce qui était sûr, c'est qu'il avait toujours la volonté de se rendre utile. Envers son mentor, cette fois-ci. Et en le voyant se débattre avec un simple paquet de biscuit, le basketteur était convaincu d'avoir pris la bonne décision.

❝ Bonjour m'sieur Fraser. ❞

Il ne relève pas le surnom que ce dernier lui a donné, sourit légèrement en recevant cette tape amicale. Il appréciait et admirait réellement le pompier. Honnêtement, si Pythagore ne désirait pas devenir basketteur professionnel, il aspirerait à devenir un pompier aussi impressionnant qu'Artus.

❝ J'ai pensé que vous auriez besoin d'aide. Puis j'avais pas cours alors... ❞

L'américain ne termine pas sa phrase, son attention happée par les biscuits qui lui sont présentés. Il cède. Il ne dira rien à Joach. Puis il attend que son instructeur ne s'installe avant de prendre lui-même place sur la chaise qu'il lui a indiqué. La tête baissée, le jeune homme balaie les quelques miettes sur ses cuisses, mais s'arrête brusquement lorsqu'il parle de drague. Lentement, il relève la tête vers Artus.

❝ Ouais non, c'est que... ❞

Un visage en particulier lui vient en tête.
Un visage qu'il avait de la peine à sortir de ses pensées depuis quelques temps.

❝ J'ai déjà... Quelqu'un en vue. Et elle est pas disponible pour l'instant... ❞

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 89
Age : 28
Multi-comptes : Sony McClusky
Sidney Craig
Keiko Hatsume
Roméo Di Leone
László Weisz
Hannah Patridge
Johanna McAvoy
Strangers
Sam 13 Oct - 15:56
Artus le regarde avec de gros yeux lorsque l'étudiant lui donne du "m'sieur Fraser" ; l'écossais n'a jamais compris pour quelle sombre raison personne ne veut l'appeler par son prénom. Déjà Joach qui s'obstine à l'appeler Sergent et à le vouvoyer alors qu'ils se connaissent depuis presque 10 ans… Non, cette fois, pas question qu'un autre prenne l'habitude de l'appeler autrement que par son prénom.

« J't'ai déjà dit de m'appeler Artus, Tigrou ! »

Ils s'installent donc et Pytha lui présente les raisons de sa présence ici ; Artus ne peut s'empêcher de retenir un demi sourire, content mais amer. Même les nouvelles recrues l'ont pris en pitié et viennent l'assister ; c'est au dessus de son seuil de tolérance. Le décoloré n'a qu'une hâte ; s'arracher son plâtre et retourner en intervention. Savoir que ses hommes s'inquiètent autant pour lui, ça le rend malade. C'est son boulot de s'inquiéter pour les pompiers qu'il commande, pas l'inverse.

Mais Artus ne veut pas entrer dans ce débat et se contente de venir ébouriffer les cheveux de l'étudiant en guise de reconnaissance. Et plutôt que de centrer l'attention sur lui, le pompier préfère orienter la conversation vers Pytha. Dont la réaction l'interpelle.

« Ouais non, c'est que... »
« Hm ? »
« J'ai déjà... Quelqu'un en vue. Et elle est pas disponible pour l'instant... »

Artus, le cookie au bord des lèvres, s'est arrêté pour le regarder, la bouche ouverte. L'écossais y connaît rien en amour ; il est jamais tombé amoureux lui. Mais il sait reconnaître, comprendre, certaines choses. Un sourire félin étire les lèvres du sergent qui vient loger son menton dans le creux de sa main.

« Notre petit Tigrou aurait trouvé sa tigresse alors ? Intéressant tout ça. » Il pousse le paquet de cookies vers lui. « Dis m'en plus. Tu la connais depuis longtemps ? »

Artus se redresse, engloutissant le cookie qu'il avait en main plus tôt ; le pompier n'est pourtant pas de nature curieuse ou indiscrète lorsque ça concerne les relations amoureuses. Enfin, à quelques exceptions près comme Alex, Joach et Enola.
L'écossais attrape sa tasse de café et en boit une gorgée avant de reposer le récipient sur la table pour mieux fixer son poulain.

« Il paraît que les filles aiment bien les uniformes, tu devrais avoir du succès non ? »

Artus se lève, embarquant sa tasse de café et le paquet entamé sous le bras.

« Allez, viens avec moi. J'vais profiter que tu sois là pour faire un peu l'inventaire en bas. Et tu me raconteras un peu comment tu l'as rencontrée, ta tigresse. Parce que si t'as besoin de l'impressionner, j't'apprendrais à conduire vite fait le camion ! »

Il lâche un rire comme si l'idée était merveilleuse ; alors que pas du tout.

_________________
Artus combat le feu habillé en goldenrod
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 28
Age : 21
Multi-comptes : Jaime Ward-Prowse
Olympics
Mer 17 Oct - 17:37

❝ le poulain et son mentor

D'accord, pas monsieur Fraser, mais Artus.
Il aura de la peine à appeler son supérieur ainsi, mais il n'avait d'autres choix que d'essayer. Ordres du chef après tout. Et il manque de s'étouffer lorsque ce même chef désigne Hannah comme étant sa tigresse. Il déglutit et fixe le paquet de biscuit poussé vers lui.

❝ Un moment quand même, ouais... ❞

Assez longtemps pour qu'il la considère comme son amie la plus proche. Assez longtemps pour qu'il finisse par développer des sentiments plus fort encore pour elle.
Pytha attrape un nouveau cookie de la boite alors que son mentor mentionne les uniformes. Cette fois, c'est un rire qui lui échappe. S'il avait du succès, il ne le voyait pas vraiment.

❝ Elle a plus peur pour moi qu'autre chose. Je pense pas qu'elle ait vraiment fait attention à l'uniforme. ❞

Peut-être qu'il devrait le lui montrer en dehors des opérations. Si ça pouvait lui faire de l'effet, Pythagore ne dira pas non. Surtout qu'il se trouvait plutôt cool dans cette tenue, en vrai.
Il sort de ses pensées en entendant le pompier se lever et fait aussitôt de même. Le jeune homme pense à prendre au moins la paquet de biscuit pour l'assister, mais il ne voudrait pas non plus irriter son mentor en se montrant trop envahissant. Il s'abstient donc. Mais son visage s'illumine lorsque le camion est mentionné.

❝ C'est vrai !? ❞

Comment vous dire que Pythagore a toujours rêvé de pouvoir conduire l'un de ces véhicules ? Tellement que si Artus tenait sa promesse, il ne manquerait pas d'aller se la péter face à Hannah. Qui n'en aura probablement rien à faire. Mais même. Lui pense que ça l'impressionnera, oui.

❝ Parce que j'aurais trop hâte de le dire à Hannah ! ❞

Il ne comptait pas spécialement révéler le prénom de l'élue de son cœur, mais... C'est sorti tout seul.

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 89
Age : 28
Multi-comptes : Sony McClusky
Sidney Craig
Keiko Hatsume
Roméo Di Leone
László Weisz
Hannah Patridge
Johanna McAvoy
Strangers
Ven 2 Nov - 14:56
Artus, muni de son éternel mais éphémère ami le paquet de cookies, commence à se diriger vers les escaliers tout en écoutant les mots de son poulain.

« Elle a plus peur pour moi qu'autre chose. Je pense pas qu'elle ait vraiment fait attention à l'uniforme. »
« Ah ? C'est une bonne chose alors. » Il lui adresse un sourire bienveillant. « Si elle a peur pour toi, c'est qu'elle tient à toi. »

Artus n'y connaît rien à l'amour, mais il sait qu'il a bien des significations. Il aime Enola comme on aime une sœur, il aime Joach comme son propre frère. Et il aime ses subordonnés comme un père aimerait ses enfants. Alors c'est normal qu'il s'inquiète pour eux ; parce qu'il les aime. Donc si l'amie -l'amoureuse- de son poulain se fait du souci pour lui, c'est forcément qu'il a une place spéciale dans son coeur.

Enfin, il n'est pas expert. Disons même qu'il est plutôt con. D'où l'idée de lui proposer de conduire le camion de pompier.

« C'est vrai ?! »

Artus, cookie dans la bouche, regarde par dessus son épaule, étonné. Il affiche un sourire amusé tout en descendant les escaliers.

« Parce que j'aurais trop hâte de le dire à Hannah ! »
« Aha, bien sûr ! T'es majeur, y a pas de raisons que tu ne puisses pas. Mais... » Il mime le silence en mettant un doigt sur sa bouche. « Pas un mot à Joach, sinon on va se faire défoncer comme jamais. »

Artus lâche un rire avant d'arriver en bas ; sa main libre se pose sur sa hanche alors qu'il regarde autour de lui. Malgré son absence, tout est parfaitement bien rangé. Pas qu'il en doutait ; il a parfaitement confiance en ses subordonnés.

« Alors elle s'appelle donc Hannah. Sympa. J'espère que tu nous la présenteras un jour ! Histoire qu'elle voit que t'as rien à craindre avec ton super mentor. »

Artus lui flanque une tape dans le dos en souriant avant de s'avancer vers les casiers. Il attrape un calepin sur le côté avant de le lire rapidement, hochant la tête.

« Bon, comme j'm'en doutais, tout est en ordre. Aha, Jojo est incroyable... »

Artus sourit, mais son regard est absent ; parce que cette sensation d'inutilité qui l'habite, c'est atroce. Ce sentiment que tout se passe bien même sans lui, c'est angoissant. Artus sait pourtant qu'il n'est pas indispensable, mais la réalité en est d'autant plus blessante. Il ferme les yeux, secouant la tête avant de se tourner vers le camion.
Et de nouveau, le pompier retrouve son enthousiasme presque légendaire.

« Bon, et si on s'y mettait ? »

Artus se dirige sur le côté pour ouvrir une petite armoire d'où il attrape un petit trousseau de clés qu'il lance à l'étudiant. Le pompier, d'un sourire entendu, fait donc le tour du camion pour grimper du côté passager. Il s'installe au milieu pour être près du levier de vitesse ; il s'assure que ce dernier soit bien tiré, histoire d'éviter un accident.

« T'as déjà conduit une voiture ? Parce que c'est presque pareil. En 4 fois plus gros. » Et il rigole, encore. « C'est pas bien compliqué. Le plus dur c'est de manoeuvrer. Mais on changera de spot pour ça. Ce serait con de faire des dégâts à la caserne. »

_________________
Artus combat le feu habillé en goldenrod
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 28
Age : 21
Multi-comptes : Jaime Ward-Prowse
Olympics
Sam 1 Déc - 0:28

❝ le poulain et son mentor

Au final, que son mentor connaisse le nom de l'élue de son cœur ne le dérangeait pas autant qu'il ne l'aurait cru. Dans le fond, il se doutait bien qu'il aurait fini par lui en parler un jour ou l'autre. Et honnêtement ? Pouvoir en parler à quelqu'un lui enlevait un poids.

❝ Faites gaffe à pas lui faire trop peur. Je dirais pas qu'elle est timide, mais euh... Disons qu'elle peut se montrer un peu... Sauvage avec les inconnus. ❞

C'était tout un travail de faire en sorte qu'elle s'ouvre à lui. Il ne regrettait pas le résultat, mais maintenant, il devait faire en sorte qu'elle comprenne qu'une simple amitié ne lui suffisait plus. Si le jeune homme tergiversait encore sur le fait que ce soit une bonne ou mauvaise idée, il savait aussi pertinemment qu'à un moment ou un autre, il finirait pas craquer.

❝ M'sieur McAvoy a fait ça tout seul ? ❞

Ça lui fait presque peur, en vrai. Surtout parce qu'il se dit que lui-même aurait probablement pas eu la force de le faire. Pas en une fois en tout cas. Mais, il perd vite son air impressionné lorsqu'il remarque l'absence de son mentor.
Pythagore n'est pas le garçon le plus futé du Palais, mais il lui arrive de relever ce genre de chose. Il serre les lèvres, parce qu'il ne sait pas vraiment quoi lui dire. Et de toute manière, Artus ne lui laissa pas dire quoique ce soit, avec son sourire et son changement de sujet.

Le basketteur attrape les clés malgré la surprise et expire de soulagement quant à son sujet. Il suit le pompier du regard et l'écoute attentivement, comme il l'a toujours fait avec lui. Normal, étant donné l'admiration qu'il portait à son égard.

❝ J'ai mon permis oui... ❞

Il prend un air faussement blasé lorsqu'Artus se met à rire.

❝ Bah oui, la taille et le poids ça change rien du tout, évidemment... ❞

Puis, il affiche un grand sourire avant de grimper sur le siège conducteur du poids lourd. Pytha ressemblait probablement à un petit garçon surexcité. Mais, ce n'était pas vraiment une nouveauté venant de lui. Hannah pourra le confirmer.

❝ Mais j'suis un champion moi, j'vais gérer vous allez voir ! ❞

L'énorme volant entre les mains, il tourne son visage marqué par l'excitation vers l'instructeur en attendant son feu vert.

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut Page 1 sur 1
Sauter vers: