Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Gone away || ft. Leopold ♥
Lou-Ann K. Fukuda
Hellhounds - Professeure de musique
avatar
Messages : 85
Age : 24
Multi-comptes : Jalander A. Churchill
Lucrezia I. de Guevara
Hellhounds - Professeure de musique
Mar 2 Oct - 23:17

SÖRENSON LEÓPOLD & FUKUDA K. LOU-ANN
GONE AWAY


« Tiens »

Lou tendit à Leo une sorte de batteur qu’elle dénicha après une longue et pénible recherche au fond de son placard. S’asseyant sur le comptoir qui séparait sa cuisine avec son salon, elle regarda Leo du coin de l’œil, amusée. Clope au bec comme toujours, elle agitait les jambes comme une enfant, dans un silence uniquement rompu par le générique de fin d’un épisode quelconque. Comme obnubilé par le jeune homme, Lou ne décrochait pas son regard de son dos. Voilà maintenant près d’une semaine que Leo … Vivait plus ou moins chez elle. Après leur soirée -fort intime et agréable il faut l’avouer-, elle lui avait proposé de rester vivre ici le temps qu’il le souhaitait. C’est mieux que de vivre seule dans une chambre d’hôtel, avait-elle ajouté. Car oui, autre que leurs batifolages, Lou avait surtout beaucoup aimé discuter avec lui et c’est comme cela qu’elle avait appris que le jeune homme n’avait pas vraiment d’endroit où vivre.

Et puis, en toute honnêteté, Lou était ravit de ne plus vivre seule, au moins temporairement. Depuis qu’il était là, elle dormait un tout petit peu mieux ; c’était pas miraculeux non plus. Et puis le soir elle préférait rentrer, passer la soirée –ou la nuit- avec lui et discuter jusque tard, riant de tout et de rien, l’écoutant parler avec un air à la fois sérieux et maternel sur le visage. Sans parler d’amour, puisque son cœur appartient à un autre, elle éprouvait une vraie affection pour Leo, une affection sincère. Et elle essayait de lui communiquer à sa manière : en l’écoutant, en passant du temps près de lui et surtout en se détachant totalement de leurs préoccupations mutuelles. Et il faut croire que cela lui allait très bien : à elle comme à lui.

Et dans l’immédiat, c’était journée crêpes. Mais face à la catastrophe ambulante qu’était Lou dès qu’il s’agit de cuisine, elle laissa Leo s’en occuper, se contentant d’être un soutien moral et un très bon commis de cuisine. Une fois que la pâte fût fini, elle aida Leo a fait des crêpes, s’amusant à lui donner des coups de coudes, lui tirant la langue et en faisant un concours totalement idiot de celui qui enverrait sa crêpe le plus haut. Et sans surprise, elle perdit à plate couture face à lui après avoir envoyé valser une crêpe à travers la cuisine, à la fois hilare et boudeuse face aux moqueries douces de Leo. Une fois l’assiette pleines de crêpes, elle l’emmena pour la poser sur la table de basse près de son canapé, juste en face de la télé qui diffusait toujours une série en fond. Faisant signe à Leo de la rejoindre, elle s’installa confortablement.

Mais avant même que le jeune homme puisse faire le moindre mouvement, elle recula dans le canapé et tapota la place près d’elle, l’invitant à s’installer à côté. Evidemment, le plan était de l’utiliser à la fois comme oreiller et comme soutien de tête. Et oui, rien que ça.

« Allez, viens t’installer, on a déjà loupé le début de l’épisode. Et si tu te dépêches pas je mange tout ! »

Menace puérile mais terriblement efficace.


©️ Nephilith pour [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Lou en #cc6666, en gras pour le Japonais et en italique pour le Français
(o≧∇≦)o [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien], [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] & [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] o(≧∇≦o)
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 50
Age : 21
Multi-comptes : Alice Nivet
Emma E.Toeri
Amelia Cooper
Shakespeare
Mer 3 Oct - 1:05


Gone Away

- Tiens

Tu plonges ton regard dans la rose qui te tend l’appareil, elle et son, maintenant familier, sourire enfantin. Une semaine environ que ce dernier t’avait charmer, que tu avais pu l’observer jour et nuit, ce sourire accroché sur les lèvres de Lou. Devenu trop ordinaire au point que…
Tu bloques cette pensée pour le moment et attrape le batteur, t’as envie que la soirée commence bien, alors tu te laisse aller au jeu. Puis l’ambiance chaleureuse qui se dégage de la maison de Lou reste agréable, celle qui t’avais donné envie de rester quand elle te l’avait proposé – t’avais même profiter un peu de sa gentillesse en vérité, y voyant comme un échappatoire à l’hotel.

T’avais savouré tous ces instants, réellement. A base de longues nuits à discuter, blaguer, et plus, qui finissait souvent par des longues grasse matinée de ta part -sommeil énorme à rattraper de tes nuits trop courtes.
Il y avait quelque chose qui t’avais fait sentir bien, toutes ses déconnades, et surtout cette sorte de compréhension mutuelle, elle acceptait que t’es envie de parler ou pas de tels choses, et faut avouer que ça te faisait du bien, de pas avoir à te forcer.
Alors t’avais pas envie de casser l’ambiance de cette soirée pour le moment, et tu t’attèles à la fabrication des crêpes. T’aimes bien cuisiner, alors préparer la pate tout seul te gênes pas. Et comme t’avais déjà pu goûter la cuisine de Lou, ça te convenait de pas retenter l’expérience. Et puis concours de lancer de crêpes, dont une finissant sur le mur.

- Une envie de changement de décoration ?

Taquinerie suivie d’un baiser sur le front pour te faire pardonner de la moquerie.

Une fois la cuisine finie, tu ranges vite fait les ustensiles dans le lavabo puis rejoins Lou à son invitation, bouteille de bière à la main et cigarette à la bouche. Tu lui ébouriffes les cheveux au passage.

- Je sais que t’es gourmande mais attend moi !

Et vous commencez votre dégustation de crêpes. Une fois l’assiette vide,le ventre repu, quelques clopes dans le cendrier et un cadavre par terre, tu l’invites à se poser contre toi, lui caressant délicatement les cheveux en regardant la série.
Et tes pensées te reprennent, tu savais que tu ne tiendrais pas plus longtemps, que ce tu voyais y a peu comme un endroit où tu te sentais bien te pèse maintenant, que tout est devenu trop familier, en trop peu de temps…
Et tu n’as pas envie d’infliger ça, aussi bien à Lou qu’a toi-même.

- Tu sais, je vais rentrer à l’hôtel maintenant…

Pas de bonne manière de le dire, t’espères juste éviter le drame inutile.
Revenir en haut Aller en bas
Lou-Ann K. Fukuda
Hellhounds - Professeure de musique
avatar
Messages : 85
Age : 24
Multi-comptes : Jalander A. Churchill
Lucrezia I. de Guevara
Hellhounds - Professeure de musique
Ven 5 Oct - 0:15

SÖRENSON LEÓPOLD & FUKUDA K. LOU-ANN
GONE AWAY


“Une envie de changement de décoration ?” Lou tira la langue, l’air faussement énervée “Hahaha très drôle monsieur”. Elle accueillit le baiser de Leo sur son front avec un sourire en coin, avant de finir les crêpes puis de se poser dans le salon. Toujours et éternellement la clope au bec, assise sur le canapé, Lou vit Leo arrivé des bières à la main. Tapant dans ses mains avec un air de victoire, elle prit la bouteille qu’il lui tendait du bout des doigts “Yeah super merciii” avant de se faire ébouriffer les cheveux. En réponse, Lou contre-attaque en passant sa main dans les cheveux châtains avant de les ébouriffer en riant un peu. C’était agréable de vivre avec quelqu’un, même temporairement. Agréable aussi de se sentir suffisamment à l’aise et détendue pour agir naturellement. Lou, malgré ses tenues parfois strictes et son éducation familial, était plutôt du genre à préférer les journées calmes, où elle peut traîner chez elle devant la télé ou la console sans se préoccuper de ce que les gens diront sur sa façon de se tenir ou de s’habiller.

Cependant Lou restait fidèle à elle-même : habillée confortablement, elle n’en restait pas moins élégante. Simplement plus … Relâchée ? Plus apaisée aussi. Elle aimait passer du temps avec Leo, discuter et surtout l’écouter. Elle n’avait jamais été une très bonne oratrice, mais elle était une excellente épaule pour qui le désirait. Et même si Leo semblait garder beaucoup de choses pour lui, ils avaient un bon feeling. Et elle n’en demandait pas plus. Laissant Leo s’installer, elle ria en l’entendant. “Je sais que t’es gourmande mais attend moi”, Lou fit un sourire en coin “Je vais être sympa je t’en laisse quelques unes; en remerciement de les avoir fait !” dit-elle avant de poser sa cigarette dans un cendrier -déjà bien rempli- à proximité puis de prendre une des crêpe qu’elle roula en mangea tranquillement tout en s’installant contre Leo.

Les yeux rivés sur l’écran, quelques commentaire fusaient de temps à autre. Lou étant du genre bon public, elle aime partager et cela se ressentait. L’assiette de crêpe diminua à vue d’oeil avant de finir complètement vide. Lou s’étira un peu, se décollant un peu de Leo avant de retrouver sa position initiale, reprenant une cigarette avant de l’allumer. Elle respira un coup avant de recracher la fumée dans la direction opposée du jeune homme; et oui elle faisait attention à lui quand même. L’utilisant comme un oreiller, somme toute confortable, elle se laissa aller à apprécier le passage de ses doigts dans sa chevelure, alors qu’un frisson lui parcourait la colonne vertébrale. Lou avait toujours été un peu sensible sur le sommet de son crâne -dans le bon sens du terme. Alors qu’elle suivait la série attentivement, la voix de Leo surplomba le dialogue qui se déroulait dans la série.

“Tu sais, je vais rentrer à l’hôtel maintenant…” Lou leva les yeux vers lui, le sourcil légèrement arqué. “Mmh ? Comment ça ?” dit-elle d’une voix calme. Leo voulait repasser à son hôtel ? Elle trouvait ça un peu bizarre de le faire après déjà une semaine passée ici. Peut-être qu’il avait besoin de quelque chose qui se trouvait là-bas ? Tout cela ne lui semblait pas très clair, alors elle se gratta la tête. “Ah tu as peut-être besoin de quelque chose que tu as laissé là bas non ?”, puis elle s’arrêta. Peut-être avait-il besoin de “rentrer” un peu ? Elle avait vraiment beaucoup de mal à comprendre ce qu’il entendait par “rentrer à l’hôtel”, surtout après presque une semaine de présence. “En faite … Je suis pas sûre de bien comprendre” dit-elle en se relevant un peu pour le regarder dans les yeux. “Tu veux passer vite fait à ton hôtel puis revenir, ou tu veux y retourner quelques jours ?”

Ce n’était pas de la mauvaise volonté, mais une question véritablement sincère.


©️ Nephilith pour [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Lou en #cc6666, en gras pour le Japonais et en italique pour le Français
(o≧∇≦)o [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien], [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] & [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] o(≧∇≦o)
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 50
Age : 21
Multi-comptes : Alice Nivet
Emma E.Toeri
Amelia Cooper
Shakespeare
Dim 7 Oct - 9:53
[quote="Leópold Sörenson"]

Gone Away

Tu te mords l’intérieur de la joue face à l’incompréhension de Lou, logique en soit. Même si t’aurais voulu éviter des explications inutiles, encore plus de devoir lui faire comprendre autrement où tu voulais en venir. Peut-être que t’aurais dû être plus clair, mais t’as jamais su rompre correctement alors…

Plus à l’aise avec les phrases ambigües que direct.
En attendant, Lou attendait naturellement des réponses, et tu ne sais pas comment lui dire autrement ton envie de partir, définitivement. Tu ne lui en veux même pas de pas comprendre, après tout t’avais montré aucun signe antérieur de ta lassitude, et encore il y a peu vous vous amusiez ensemble. Mais ton cœur ne suivait plus.
Alors tu décides de lui faire prendre conscience de façon moins bienveillante. Tu fermes les yeux une secondes pour calmer tes pensées, puis plonges ton regard – plus froid que précédent- dans celui de la rose.

Voix distante

-Non, je ne passes ni vite fait à l’hotel ni seulement quelques jours… Je rentres définitivement Lou… je romps.

Et tu détestes ce terme, t’as l’impression de détruire quelque chose – déni. Parce que la notion de couple reste abstraite pour toi, tu ne sais même pas si tu considérais cette relation comme un couple au final. Parce que t’es pas doué avec ces choses-là.

Mais tu ne peux plus faire machine arrière maintenant, et t’as juste envie de t’enfuir au plus vite. Alors tu retires ta main des cheveux de Lou, te redresses délicatement pour pas heurter la tête de Lou et te lèves du canapé, sans trop savoir quoi dire de plus.

- Euh, je suis désolé, c’est mieux ainsi…

Tu te grattes la tête, un peu gêné, puis tu décides simplement d’aller rassembler les deux trois affaires traînant, sans plus d’explication.

Revenir en haut Aller en bas
Lou-Ann K. Fukuda
Hellhounds - Professeure de musique
avatar
Messages : 85
Age : 24
Multi-comptes : Jalander A. Churchill
Lucrezia I. de Guevara
Hellhounds - Professeure de musique
Mar 9 Oct - 10:55

SÖRENSON LEÓPOLD & FUKUDA K. LOU-ANN
GONE AWAY


Lou le regardait, fermer les yeux et prendre un air super grave. Elle était plus … Intriguée qu’inquiète. Il était devenu bizarre d’un coup comme ça et la jeune femme était loin de s’en offusquer. Mais il fallait l’admettre : c’était vraiment et totalement inattendu comme réaction. Quand il ouvrit de nouveau les yeux, Lou eu une légère moue de désapprobation : c’était quoi ce regard qu’il lui faisait ? Un peu un mélange de puppy eyes et de regard froid. Ça ne lui plaisait pas trop, surtout qu’elle ne savait toujours pas de quoi il en retournait. Mais elle prenait sur elle et elle attendait, patiemment, de savoir ce que Leo voulait lui dire; et qui semblait suffisamment difficile pour qu’il tergiverse aussi longtemps.

“Non, je ne passes ni vite fait à l’hotel ni seulement quelques jours… Je rentres définitivement Lou… je romps.” Lou se contenta de tourner légèrement la tête après la déclaration de Leo. Vu de loin comme ça, on pouvait penser que la jeune femme était un peu vexée, un peu triste et qu’elle préférait tourner la tête pour ne pas le faire savoir. Mais en réalité … Lou essayait désespérément de ne pas montrer à Leo qu’elle était sur le point de rigoler. Se mordant la lèvre et fermant les yeux, elle retenait un fou-rire incontrôlé. Non non, elle n’avait pas du tout perdu la tête. Mais pour elle, la situation était … Légèrement comique.

Bien sûr elle tenait à Leo et elle avait beaucoup apprécié l’avoir à ses côtés pendant une semaine. Mais … Elle ne l’avait jamais vu autrement que comme un amant de passage, une personne qui était devenu son ami en plus d’être son amant. Mais au fond, est-ce qu’elle avait eu l’impression de sortir avec lui ? Pas vraiment. Elle ne niait pas le lien qui s’était créé entre eux, mais elle n’irait pas jusqu’à dire qu’elle était amoureuse : puisque que son cœur n’était plus libre depuis déjà bien longtemps. Et surtout, ce qui la faisait un peu rire, c’était le sérieux du jeune homme.

Alors que Lou le regardait se lever, se mordant toujours l’intérieur des joues pour ne pas rire, elle poussa un soupir avec un léger sourire en coin. Elle ne dit rien, le laissant finir ce qu’il avait à dire. “Euh, je suis désolé, c’est mieux ainsi…” Puis, il s’éloigna du canapé. La jeune femme soupira pour de bon, se levant en mettant ses deux poings contre ses hanches tout en secouant la tête. Elle laissa quelques secondes passer avant de se rapprocher de Leo, ramassant les affaires qui lui appartenaient puis elle lui donna. “Tiens” dit-elle avec un sourire. Puis, penchant sa tête pour l’obliger à la regarder, elle dit d’une voix qui se voulait calme et douce.

“Leo … Tu veux bien m’écouter deux minutes ?” Lou posa sa main sur son bras, un geste non pas agressif mais empli de douceur, comme pour le calmer. “Leo. C’est pas grave tu sais ? Il faut pas baliser comme ça. Si tu veux rentrer je t’en empêcherai jamais. Et puis …” dit-elle en réprimant un rire de nouveau, de peur de le vexer. “Je … ne considère pas que nous ayons été vraiment “ensemble” … Au sens couple. Je suis désolée, je ne veux pas te vexer mais … Tu avais l’air si sérieux. Et ça a l’air de vraiment te toucher” ajouta-t-elle en touchant du bout des doigts ses cheveux, comme elle l’avait fait à maintes reprises depuis son arrivé chez elle. “Je t’apprécie beaucoup, tu comptes pour moi … Mais pas comme ça, j’en suis vraiment désolée. Je …” dit-elle en déglutissant difficilement. “Je suis déjà amoureuse. Je n’arrive pas à me sentir “en couple” avec quelqu’un et ce depuis des années et des années. Donc, ne t’en fais pas pour tout ça, et si tu veux rentrer tu as totalement le droit.”

Elle éloigna sa main, lui fit un sourire puis elle commença à faire le tour, l’aidant à rassembler ses affaires, tout en demandant ponctuellement si c’était à lui ou non. Et au fond, elle espérait qu’il ne lui poserait pas plus de questions.


©️ Nephilith pour [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Lou en #cc6666, en gras pour le Japonais et en italique pour le Français
(o≧∇≦)o [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien], [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] & [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] o(≧∇≦o)
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 50
Age : 21
Multi-comptes : Alice Nivet
Emma E.Toeri
Amelia Cooper
Shakespeare
Mar 9 Oct - 11:42


Gone Away

Tu lêves la tête vers la rose qui te tends tes affaires, un peu surpris. Elle n’a ni l’air triste ni en colère. Et tu t’attendais à tout, sauf à ce qu’elle te rassure. Encore moins à ce que la situation l’amuse visiblement. Et tu te sens débile, à avoir sorti tes grandes phrases, encore.
A en avoir trop fait, alors que la situation était simple. Vous n’aviez jamais parlé de sentiment ni d’une quelconque relation sérieuse après tout, et tu te sens naze de t’être senti enfermé dans une relation de couple qui n’en était pas une.

Et elle avait raison d’en rire.
Ça t’avait détendu un peu, mais tu restais silencieux après son long monologue, clignant des yeux. Puis un sourire moqueur propre à toi s’étend au coin des lèvres, et tu tentes de dédramatiser l’ambiance que tu as tout seul créée :

- Oh je vois, mademoiselle ne m’as jamais aimé et à des sentiments pour un autre en plus, enfin tu l’avoues.

Tu lui ébouriffes une nouvelle fois les cheveux, puis reprend ton rangement, bien plus serein. T’avais jamais vu une de tes partenaires t’aidant à rassembler tes affaires, quand bien même ce n’était qu’un coup d’une nuit. Lou était vraiment quelqu’un de…particulière ? Dans le bon sens du terme, et dans un coin de ta tête t’espérais pour elle que son amour finisse bien. Tu lâches un petit soupir de soulagement.

- Je.. -te retiens d’en faire trop une nouvelle fois- humm, merci, d’avoir accepter la situation. Enfin euh d’avoir été sur la même longueur d’onde que moi, au final.

Parce que ça t’avait fait du bien, cette semaine sans prise de tête, alors t’étais satisfait que Lou la voit de la même façon, ça resteras un souvenir agréable comme ça.
Revenir en haut Aller en bas
Lou-Ann K. Fukuda
Hellhounds - Professeure de musique
avatar
Messages : 85
Age : 24
Multi-comptes : Jalander A. Churchill
Lucrezia I. de Guevara
Hellhounds - Professeure de musique
Lun 22 Oct - 23:53

SÖRENSON LEÓPOLD & FUKUDA K. LOU-ANN
GONE AWAY


Lou poussa un soupir de soulagement en voyant le sourire de Leo. Bien sûr, elle ne pouvait ignorer que cela allait lui faire tout bizarre de vivre de nouveau “seule”. Mais elle s’en remettra sans soucis; elle se faisait plus de mouron pour lui que pour elle. Après tout, elle ne savait pas combien de temps il allait rester encore dans cette chambre d'hôtel. Et puis, après tout, elle ne savait pas vraiment ce qu’il allait faire ensuite. Elle ne pouvait espérer que, quelque soit sa situation, elle s’arrange pour lui. Cette pensée lui arracha un rire; même s’il la “quittait” elle ne pouvait pas s’empêcher de s’inquiéter pour lui. Elle ne se savait pas aussi gentille.

“Oh je vois, mademoiselle ne m’as jamais aimé et à des sentiments pour un autre en plus, enfin tu l’avoues.” Lou rit pour de bon, relevant la tête. Le sourire un peu moqueur de Leo donnait le ton. Alors elle répliqua avec le même genre de sourire “Oups, je suis grillée” dit-elle en en lui donnant un tee-shirt qui traînait. “Et comment ça “enfin” ? Me dit pas que tu t’en doutais ? Je suis si transparente que ça ?” ajouta-t-elle en le regardant droit dans les yeux, toujours un sourire aux lèvres. Mais au fond, sa question était réelle; après tout, elle se donnait beaucoup de mal pour le cacher et savoir qu’une personne qu’elle connaissait depuis à peine une semaine puisse deviner qu’elle est amoureuse aussi facilement … Cela l’inquiétait un peu pour son futur.

Se laissant ébouriffer les cheveux, elle se posa sur le bord de son lit près de Leo, le regardant ranger ses affaires dans son sac. Laissant un petit moment de blanc, elle continua tout en posant son regard sur lui. “Je sais pas si je t’ai “jamais aimé”, je dirais plus que … J’ai de l’affection pour toi. Mais pas ce genre d’affection là, désolée” dit-elle en riant un peu pour conserver un ton léger. “Je cache pas que ça m’a fait plaisir que tu vives ici avec moi pendant un temps et que … Je m’inquiète un peu pour toi, maintenant que tu vas retourner à l’hôtel. Mais” ajouta-t-elle en se laissant tomber sur le matelas en arrière “Si un jour tu as besoin … Sache que tu peux compter sur moi, d’accord ? En tout bien tout honneur bien sûr”

“Je.. humm, merci, d’avoir accepter la situation. Enfin euh d’avoir été sur la même longueur d’onde que moi, au final.” Lou leva la main et l’agita doucement, comme pour signifier que ce n’était pas grand chose. Dès le début, elle avait sentit que Leo comme elle avait des points communs sur pas mal de chose. Dont les relations amoureuses. Elle n’avait jamais trop insister pour en savoir plus, se contentant de l’écouter comme elle savait si bien le faire. Mais elle avait vite compris une chose : la vie sentimentale de Leo était au moins aussi compliqué que la sienne, si ce n’est plus. “Je pense qu’on a plus de points de communs que tu peux l’imaginer. Mais … Bon, bref” dit-elle d’une voix plus basse. “Si t’as besoin de quoi que ce soit demande moi, je peux te filer des affaires en plus au besoin. Ça me fera un peu plus de place” ajouta-t-elle avec un sourire.


©️ Nephilith pour [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Lou en #cc6666, en gras pour le Japonais et en italique pour le Français
(o≧∇≦)o [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien], [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] & [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] o(≧∇≦o)
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut Page 1 sur 1
Sauter vers: