Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar
Messages : 209
Age : 20
Multi-comptes : Elisa Riddle
Aethelwulf G. Churchill
Yugi Wakaïdo “H.”
Ben/Chris Perrault
Anémone XXX
Lear Nash
Ryuuji Fujiwara
Chester J. Montugen
M. “Maxxie” A. O’Leigh
Alex’ R. O’Marsh
Dove Starviewer
Aelig Yeats
Olympics
Lun 10 Sep - 12:28
La rentrée est arrivée. A moi la nouvelle année avec tout ce qui va avec. Indra est parti, ça m’a mis franchement mal, au début. Et puis bon, il faut bien s’adapter. Se sentir mal d’une situation alors que l’on y est pour rien et que l’on ne peut rien faire de plus contre ça – de surcroît -, ce n’était pas ça qui allait aider à faire quoi que ce soit. Ni à avancer correctement. Hors, j’ai toujours mes objectifs bien ancrés en tête. Et je ne suis pas décidé à les lâcher aussi facilement. Plutôt me casser les deux jambes à l’infinie que d’abandonner alors que je ne suis plus si loin que ça du but que je me suis fixé y’a des années, maintenant. Si je veux rendre mon père fier de moi, je ne dois rien lâcher.

Rien.

Et puis bon, j’ai toujours mes autres amis, ici. Tim, Keiko, Hanna et… En parlant de Keiko, je remarque encore une fois qu’elle ne bouge pas trop sur le terrain, aujourd’hui. Je l’ai connu plus vive que ça à l’entrainement. Mais là je suis couvert de sueur et elle n’a même pas fait un saut… Je ne suis pas trop du genre à m’inquiéter, surtout pour une simple suspicion. Mais je ne peux pas m’empêcher de trouver ça bizarre.

Je dis aux autres gars que je fais une pause et je vais la voir, gourde en main et serviette sur les épaules.

« Salut. »

Comment est-ce que je peux aborder le sujet sans que ce soit trop indiscret, en plus ? Si ça se trouve elle n’a tout simplement pas envie d’en parler, ce qui serait compréhensible. Mais bon, je suis un foutu fouineur et encore plus quand ce n’est pas supposé avoir un rapport avec moi semblerait-il. Tant qu’à faire…

« Ça va ? »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 56
Age : 21
Multi-comptes : Sony McClusky
Artus K. Fraser
Sidney Craig
Roméo Di Leone
László Weisz
Hannah Patridge
Johanna McAvoy
Olympics
Lun 10 Sep - 18:06
Elle se voit encore blêmir en entendant la voix de Dixon. Enceinte.
Les nausées causées par tout et n'importe quoi, le retard de ses menstruations, ses envies subites et saugrenues. La japonaise refusait d'y croire. Et, pourtant, en son sein, elle abrite la vie.
Et elle n'a pas besoin de réfléchir 100 ans pour savoir qui en est le père. Un père qui se trouve à plus de 9000km d'ici.

Parti en Juillet, Yugi a quitté définitivement Blenheim. Mais ce n'est pas pour la rassurer.
Ce n'est pas qu'elle ait peur d'être seule, loin de là. Mais elle ne sait absolument pas comment gérer cette situation. Pire encore, elle ignore ce qu'elle doit faire ; garder l'enfant, s'en séparer ?
La décision doit être prise rapidement avant qu'il ne soit trop tard.

Mais Keiko est tétanisée.
Risquer de ruiner l'avenir de Yugi, très peu pour elle. Et même s'il acceptait d'en prendre la responsabilité, ferait-elle seulement une bonne mère ? Elle, dont la délicatesse frôle celle d'un taureau en furie ? Et elle ne sait pas à qui en parler.
Elle n'ose pas trouver Guillem, ni Aethelwulf.

L'Olympic est seule.

Et la rentrée est arrivée. Tellement vite que la voilà, à un peu plus de 3 mois de grossesse, sur le terrain de volley, incapable de bouger.
Concrètement, son ventre n'a pris encore forme, et elle peut encore courir, sauter ; pratiquer cette discipline qui représente tant pour elle.
Mais ce serait risqué pour le bébé. Même si elle ignore si elle veut le garder.

Alors elle reste là, en tant qu'aînée, donnant ses conseils aux nouvelles recrues tout en veillant à travailler un peu elle aussi. Juste des services, quelques réceptions qui ne nécessitent pas de se jeter au sol. Mais elle ne saute pas. A aucun moment.

C'est alors que, s'accordant une pause sur le banc, sa veste sur les épaules et un bloc-note en main, qu'elle reçoit de la visite. Et pas des moindres.
Faith.

Elle lui répond d'un simple geste de tête lorsqu'il la salue. Faith n'est pas du genre très bavard, ou pas avec elle en tout cas. On peut pas en dire autant avec d'autres. Mais Keiko s'en moque. Elle ne demande pas à ce qu'on soit bavard et ouvert avec elle.

« Ça va ? »
« La reprise quoi. Et toi ? De bonnes recrues en perspective de ton côté ? »

Keiko ne lui adresse pas un seul regard, ses yeux rivés sur le bloc note qu'elle a pourtant fini de lire depuis 5 bonnes minutes. L'Olympic savait que ça finirait par arriver à un moment donné. Faith sait pertinemment que, même blessée ou indisposée, Keiko s'entraîne toujours. Et Keiko sait que Faith ne peut que le savoir. Le voir donc arriver ne va pas pour la rassurer.

Pourtant, sur son visage, c'est toujours cette même expression concentrée.
Du moins, elle essaie de garder un air focalisé sur le volleyball.

Même si elle sait que, tôt ou tard, elle devra complètement arrêter de venir.
Si elle décide de garder cet enfant.
Doit-elle le garder ?
Que va penser Yugi ?

Sa tête se baisse à mesure que le flot de questions lui envahit de nouveau l'esprit. Un profond et long soupir franchit ses lèvres. La japonaise finit par se lever, lançant à peine un regard à son éternel camarade.

« Tu voulais quelque chose ? Parce que j'ai encore du travail qui m'attend. »

Couper court à la conversation.
Et déjà, elle tourne les talons.

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
kit de la plus merveilleuse des bae [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 209
Age : 20
Multi-comptes : Elisa Riddle
Aethelwulf G. Churchill
Yugi Wakaïdo “H.”
Ben/Chris Perrault
Anémone XXX
Lear Nash
Ryuuji Fujiwara
Chester J. Montugen
M. “Maxxie” A. O’Leigh
Alex’ R. O’Marsh
Dove Starviewer
Aelig Yeats
Olympics
Ven 14 Sep - 15:47
Je n’aime pas ça. Et je pense que ça se voit sur mon faciès. Je n’aime pas ça, du tout. Keiko est comme moi, elle est du genre à regarder les gens droit dans les yeux quand elle leur parle – la seule exception étant Hanna, mais cela ne regarde bien que moi, d’abord… Erm. Tout ça pour dire que là, il y a clairement anguilles sous roche. Je ne sais pas ce que c’est mais je sais au moins une chose : C’est désagréable. Parce qu’elle me donne l’impression de me fuir. Parce qu’elle me donne l’impression de ne pas pouvoir compter sur moi. Parce que, à la voir ainsi j’ai juste l’impression d’être un poids pour elle.

« Ouai, bonnes recrues, tout pareil. »

Tu parles, ouai. Comme si c’était le sujet dont je me souciais réellement, là, de suite maintenant. Je ne suis pas vraiment connu pour ma tempérance ou pour être capable de garder mon calme autrement que sur le terrain – ou avec Hanna, encore une fois mais… ce n’est pas le sujet, là.

« Rah puis merde. »

Je n’attends pas davantage pour l’attraper par le poignet pour l’entraîner à ma suite. Le reste attendra un peu, si je ne suis pas revenu à temps, je fais confiance à mes gars pour relancer le jeu sans moi, ce n’est pas handicapant que je ne sois pas là pendant un petit quart d’heure, après tout.

Je nous conduit jusqu’à un endroit un peu plus isolé du gymnase, là où je sais que personne ne sera susceptible de venir nous déranger. C’est la meilleure solution que j’ai trouvé pour la faire parler. Et puis je suis aussi sur le point de perdre patience.

« Ca suffit les conneries, Keiko. Tu comptes me mentir longtemps ? »

J’accorde peu ma confiance. Mais je la retire très vite. Et si elle persiste dans cette voie, elle verra qu’avec moi, pas de retour possible.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 56
Age : 21
Multi-comptes : Sony McClusky
Artus K. Fraser
Sidney Craig
Roméo Di Leone
László Weisz
Hannah Patridge
Johanna McAvoy
Olympics
Ven 14 Sep - 20:23
« Rah puis merde. »

L'entendre jurer n'a rien de vraiment surprenant pour Keiko.
Par contre, le fait qu'il attrape son poignet et l'entraîne à sa suite, ça, ça la surprend. Autant que ça peut l'énerver. Keiko se laisse néanmoins embarquer sous les regards de quelques élèves curieux.
Ah, ça l'agace prodigieusement.

Parce que ça lui rappelle les manières de Yugi à l'embarquer sans prévenir.
Et que Yugi lui manque terriblement.

Ils arrivent dans un coin tranquille, à l'abri des regards indiscrets. Keiko croise le regard de son camarade Olympic. Il a l'air agacé. En colère peut-être ? Mais pour quelle raison au juste ?

« Ça suffit les conneries, Keiko. Tu comptes me mentir longtemps ? »
« Pardon ? »

Elle n'apprécie clairement pas le ton qu'il emploie. Sur la défensive, elle le toise un moment, les sourcils froncés. Elle n'a aucun compte à lui rendre, aux dernières nouvelles. La japonaise ne lui demande rien, elle. Et pourtant…

Keiko lève un peu les bras et les laisse retomber le long de son corps, lâchant un soupir.

« J'ai pas souvenir de t'avoir menti sur quoi que ce soit. Alors redescends en pression, tu veux ? »

Elle se détourne de lui mais ne s'éloigne pas. Keiko essaie de réfléchir ; Faith aurait remarqué quelque chose ? Ça s'annonce très mal pour elle. La panique commence à l'envahir petit à petit. Il va falloir qu'elle prenne une décision, et très vite. Mais Yugi lui en voudra à mort si elle la prend seule, cette décision.

Elle inspire profondément. Il faut qu'elle se débarrasse de Faith avant tout. Apaiser ses craintes. Keiko tourne la tête vers son ami, lui adressant un regard résigné.

« Je ne peux plus sauter. Je peux courir mais c'est déconseillé. »

Elle prend alors conscience que cette grossesse l'empêche de pratiquer ce pour quoi elle est là. Keiko s'appuie contre le mur du bâtiment et se laisse glisser ; accroupie, elle croise les bras sur ses genoux, le visage enfoui dans l'interstice formé. Elle se refuse de craquer et, pourtant, ses hormones jouent contre elle.

« Je ne peux plus jouer au volley, Faith. »

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
kit de la plus merveilleuse des bae [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 209
Age : 20
Multi-comptes : Elisa Riddle
Aethelwulf G. Churchill
Yugi Wakaïdo “H.”
Ben/Chris Perrault
Anémone XXX
Lear Nash
Ryuuji Fujiwara
Chester J. Montugen
M. “Maxxie” A. O’Leigh
Alex’ R. O’Marsh
Dove Starviewer
Aelig Yeats
Olympics
Lun 17 Sep - 0:19
Je vois parfaitement que ma manière de faire ne lui plait pas. Genre, pas du tout, même. Mais je m’en fiche pas mal de ça. Je veux savoir ce qui se cache derrière ce comportement étrange, derrière ces habitudes que je ne connaissais pas à Keiko. Ça m’intrigue au moins autant que ça m’agace, tout ça. Je n’aime pas le changement lorsqu’il n’est pas nécessaire. Et là, dans l’immédiat je ne vois pas en quoi c’était un besoin qu’elle arrête ce pour quoi elle vit et respire.

J’écoute ce qu’elle a à me dire et je prends note de tout. Juste, mon regard dévie un peu sur l’un des casiers de l’endroit, apparemment encore mal en point. Quand est-ce que ... ? Bref, peu importe. Je rejoins Keiko en m’accroupissant à son niveau.

« Désolé, je t’écoutais, hein, mais je me faisais juste la réflexion que le casier enfoncé n’avait toujours pas été changé. »

Je préfère être trop honnête que pas assez. En général, ça passe beaucoup mieux. Enfin, à mon sens. Même si, bon, ça ne m’aide toujours pas à comprendre ce qu’il se passe.

« Tu t’es froissé quelque chose ? Ou blessée pendant les vacances ? Tu sais bien que l’école ne te sapera pas juste à cause d’une petite interruption comme ça, il faudrait aller l’expliquer aux profs, surtout. Vous pourrez trouver une solution. »

Et puis bon, Keiko je l’aime bien aussi. Ça m’emmerderait qu’on la mette sur le banc de touche pour ça, si je ne me trompe pas.

« Et puis si je peux être utile, ça ne me gêne pas de rester un peu plus tard avec toi après les cours et l’entrainement pour te filer un coup de main et éviter que tu te ramollisses, hein. »

J’essaie de faire de l’humour, mais bon, ce n’est pas gagner, pour l’instant.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 56
Age : 21
Multi-comptes : Sony McClusky
Artus K. Fraser
Sidney Craig
Roméo Di Leone
László Weisz
Hannah Patridge
Johanna McAvoy
Olympics
Mar 18 Sep - 22:00
Il s'accroupit auprès d'elle ; elle relève doucement la tête en soupirant. Keiko se sent presque mal ; elle ne lui a pas menti mais lui dissimuler la vérité la met mal à l'aise. Ils ne sont pas les meilleurs amis du monde, mais ils sont tout de même plutôt proche. Rapprochés par leur passion commune pour le volley, par leur respect mutuel pour la personne qu'ils sont, pour leurs capacités. Bref, Keiko est mitigée.

Elle sait pourtant qu'elle peut faire confiance à l'Olympic mais elle ne veut pas de leçon de morale ; elle n'en a guère besoin, là, tout de suite.

« Désolé, je t’écoutais, hein, mais je me faisais juste la réflexion que le casier enfoncé n’avait toujours pas été changé. »

Elle vire au rouge et est prise d'une petite quinte de toux ; grand dieu, ils se trouvent exactement à l'endroit où, il y a quelques mois, Yugi et elle ont couché ensemble. Elle ne l'avait même pas réalisé. Elle détourne le regard bien rapidement pour dissimuler ses rougeurs. Le souvenir est presque encore vivace dans son esprit. Rien que de penser à ses mains sur elle, la jeune femme ne peut que frissonner.

« Tu t’es froissé quelque chose ? Ou blessée pendant les vacances ? Tu sais bien que l’école ne te sapera pas juste à cause d’une petite interruption comme ça, il faudrait aller l’expliquer aux profs, surtout. Vous pourrez trouver une solution. »
« ...aha. Si seulement c'était aussi simple. »

Elle se passe une main sur le visage, lâchant un soupir ; il n'y a que Reyn qui est au courant pour l'instant. Mais elle doute qu'en temps qu'infirmier, il garde le secret bien longtemps. Il finira par en informer le corps enseignant. Si ce n'est pas déjà fait.

« Et puis si je peux être utile, ça ne me gêne pas de rester un peu plus tard avec toi après les cours et l’entrainement pour te filer un coup de main et éviter que tu te ramollisses, hein. »

Keiko le regarde ; il est tellement gentil. Prêt à sacrifier son temps libre pour l'aider. Elle apprécie son offre mais elle ne peut l'accepter. Il va falloir lui trouver une excuse désormais. En voulant se relever, sa poitrine se cogne à ses genoux et la voilà qui pousse un petit grognement de douleur. Ses seins, en plus de commencer à prendre du volume, sont douloureux. Le moindre choc, aussi infime soit-il, lui donne des envies de meurtre.

« J'apprécie ton offre mais je refuse de prendre le moindre risque. Ça ne dépend pas que de moi. »

Une fois debout, elle tire sur les pans de sa veste devant elle de sorte à cacher son ventre. On ne voit pas encore vraiment mais si l'on s'y attarde, on remarque la différence. Surtout lorsque l'on connaît la personne. Et Faith serait parfaitement en mesure de le voir.

« On devrait y retourner avant que nos poulains ne mettent le gymnase sans dessus dessous. »

Elle se redresse, posant ses mains à mi chemin entre ses hanches et le creux de son dos. Lui aussi est devenu douloureux par moment.

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
kit de la plus merveilleuse des bae [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut Page 1 sur 1
Sauter vers: