Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
rendez-vous professionnel, vraiment ? • pv ada
avatar
Messages : 14
Age : 24
Multi-comptes : Sony McClusky
Artus K. Fraser
Sidney Craig
Keiko Hatsume
Roméo Di Leone
Hannah Patridge
Johanna McAvoy
Strangers
Mar 21 Aoû - 15:36
László regarde son reflet dans le miroir pour mieux nouer sa cravate. C'est un geste qu'il exécute pourtant tous les jours, mais il tient toujours à ce qu'elle soit correctement nouée. Après tout, c'est sa mère qui le lui a appris ; c'est, en quelque sorte, une façon pour lui de l'honorer que de réaliser à la perfection ce qu'elle lui a enseigné. Une fois la cravate parfaitement nouée, il attrape ses boutons de manchettes qu'il attache soigneusement. Le hongrois attrape ensuite sa veste avant de l'observer, hésitant, puis de la reposer ; il fait assez chaud pour ne pas la prendre.
C'est donc lunettes sur le nez, son portable dans sa poche et les clés en main qu'il quitte son appartement.

Il regarde l'heure à sa montre en arrivant dans la rue et s'engage dans cette dernière. S'il y a bien une chose qu'on ne pourra jamais lui reprocher, c'est sa ponctualité. Il arrive même toujours un peu en avance en général, pour palier aux éventuels soucis rencontrés en route. C'est aussi pour cette raison que Roméo lui sort par les orbites ; le musicien est toujours en retard, voir même juste absent. Flemmard qu'il est.

Mais aujourd'hui, l'agent n'a pas rendez-vous avec un de ses poulains, mais avec une jeune étudiante de Blenheim qui souhaite percer dans le domaine du showbiz. Et bien que la spécialité du hongrois soit plutôt la musique, il dispose de beaucoup de contacts dans bien des domaines. Il est après tout un consultant dans la prestigieuse école de Fosterhampton ; c'est son travail que d'aiguiller les petits prodiges dans leurs démarches, et de leur fournir les outils nécessaires à leur réussite.

László arrive donc au petit café où a été fixé le rendez-vous. Coup d'oeil à sa montre ; il a dix bonnes minutes d'avance. De quoi lui donner le temps de commander quelque chose et de trouver une table tranquille. Il s'installe donc un peu à l'écart des autres tables ; le café n'est pas très rempli à cette heure, mais un peu d'intimité mettra certainement la jeune étudiante plus à l'aise.
La voilà qui arrive d'ailleurs. Le jeune homme se lève en souriant.

« Bonjour Ada. Comment vas-tu ? Installe toi, je t'en prie. Commande ce que tu veux, je t'invite. »

Ils s'installent donc et le blond fouille dans son attaché caisse qu'il a soigneusement emporté pour en sortir un papier vierge et un crayon.

« Alors, dis-moi, en quoi puis-je t'être utile ? Il me semble que tu t'orientes ver le domaine du mannequinat, c'est bien ça ? »

_________________
László maudit Roméo en #CFB983.
Revenir en haut Aller en bas
Ada Azarov
Precious
avatar
Messages : 16
Age : 18
Multi-comptes : Benedict Brown
Precious
Mar 21 Aoû - 23:29
Nous étions en week-end, il faisait beau et la température, bien qu'agréable n'était pas non plus trop chaude. Une journée idéale pour aller au parc, se balader, faire des rencontres,... Et si elle n'allait pas au parc se balader elle allait néanmoins retrouver quelqu'un. Elle avait passé un certain temps devant sa garde robe à trouver ce qui pourrait être habillé, chaud mais pas trop,... Quelque chose d'idéal pour l'occasion. Car, si elle rencontrait un homme ce n'était, normalement, pas pour faire connaissance mais pour se trouver un boulot à coté.
Faire des défilés lui manquait. Elle n'avait donc pas hésité en apprenant qu'un homme avec un portefeuille bien remplis venait de temps à autre pour superviser un groupe de musique. Elle avait réussi à l'approcher et à décrocher un rendez-vous avec lui. Elle avait hâte d'y être mais savait qu'il ne fallait pas se hâter, elle avait encore le temps de se préparer. Et puis, comme le disait sa mère, il ne fallait pas se presser, il fallait être parfaite.

Elle jeta son dévolu sur une chemise en coton bleu canard dont elle ne ferma pas les deux derniers boutons, un petit décolleté ne tuait personne. Elle enfila ensuite un pantalon en toile couleur terre taille haute qui passa par dessus ladite chemise. Une ceinture en tissu sombre, un tour de cou discret, des boucles d'oreilles et deux bagues plus tard elle était prête. Elle se maquilla discrètement mais suffisamment pour mettre en valeur les formes de son visage, mis une paire d’escarpins noirs et pris un sac à main de la même couleur avec un gros nœud en tissus dessus et sortit. Le soleil lui réchauffa le temps que le bus arrive.

Pas fachée d'être arrivée, elle pris quelques minutes pour se recoiffer discrètement. L'aspect coiffé décoiffé c'était ce qu'il y avait de mieux. Elle entra ensuite dans le café, remarquant le jeune homme à la couleur de ses cheveux. Ce n'était certes pas la seule chose qui était remarquable chez lui mais c'était le plus evident. Elle s'approcha de lui et lui rendit chalereusement son sourire et lui répondit de sa voix chaude.


- Je me porte à merveille et vous, comment allez vous monsieur Weisz ? Merci, vous êtes un de ces rares hommes encore galants de nos jours.

Elle avait dû se forcer à ne pas l'appeler par son prénom, Lazlo c'était plus délicat sur la langue que "monsieur Weisz", et puis elle préferait nommer les gens par leurs prénoms, c'était comme ça. Mais elle était ici pour affaire, les conventions sociales passaient avant le reste. Elle s'était assise en face de lui et posa son sac à main à ses cotés pendant que Lazlo fouillait dans sa malette. Elle sorti un petit calepin discret et un crayon au cas ou avant d'essayer d'attraper une serveuse qui lui fit un geste pour lui signifier qu'elle viendrais les voir plus tard. La moue boudeuse elle se retourna vers son interlocuteur au moment ou il lui adressa la parole.

Elle croisa les jambes sous la table et regarda "monsieur Weisz" comme si il était la chose la plus importante du monde, lui adressant un sourire destiné aux concours de miss. Un battement de cils plus tard elle lui répondit d'une voix posée :

- J'aimerais effectivement entrer de nouveau dans le domaine du mannequinat et j'ai entendu dire que vous aviez de.. nombreuses relations et compétences. Est-ce qu'il vous est possible de jouer de vos contacts pour m'aider ? Ou bien vous avez besoin de vérifier mes capacités avant ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 14
Age : 24
Multi-comptes : Sony McClusky
Artus K. Fraser
Sidney Craig
Keiko Hatsume
Roméo Di Leone
Hannah Patridge
Johanna McAvoy
Strangers
Ven 24 Aoû - 21:36
« Je me porte à merveille et vous, comment allez vous monsieur Weisz ? Merci, vous êtes un de ces rares hommes encore galants de nos jours. »

Il s'étonne de sa réaction ; il n'estime pas avoir été galant, mais simplement poli. Néanmoins, il lui accorde un sourire, répondant à sa question par l'affirmative. Le hongrois la laisse s'asseoir avant de l'imiter. Il remarque qu'elle prend elle-même de quoi écrire et salue son sérieux ; elle n'aura sans doute pas besoin de cette feuille mais son implication fait plaisir à voir. Ce n'est qu'un détail sans importance, sans doute, mais pour l'agent c'est un signe à ne pas négliger.

« J'aimerais effectivement entrer de nouveau dans le domaine du mannequinat et j'ai entendu dire que vous aviez de.. nombreuses relations et compétences. Est-ce qu'il vous est possible de jouer de vos contacts pour m'aider ? Ou bien vous avez besoin de vérifier mes capacités avant ? »

Il se sent rougir face à l'éloge qu'elle lui offre sans aucune gêne ; il n'est pas sûr de mériter autant. Mais le professionnalisme revient bien vite alors qu'il attrape un petit calepin qu'il ouvre puis feuillette tout en réajustant ses lunettes sur son nez. Le blond relève finalement ses yeux bleus vers la rousse.

« Je ne serais pas à même de juger tes capacités puisque mon domaine reste celui de la musique. Néanmoins, j'imagine que tu n'ignores pas comment fonctionnent les photographes. Ils ont besoin d'avoir un aperçu de la personne qui souhaite poser. » Il griffonne déjà sur sa feuille. « J'aurais besoin d'un exemplaire de ton book. Si tu en as un. » Il relève les yeux vers elle. « Si ce n'est pas le cas, je peux y remédier facilement. Ce sera simplement un peu plus long. »

Il se redresse un peu plus sur sa chaise et, tout en levant la main pour attirer l'attention de serveuse, il l'interpelle poliment. La serveuse arrive après un bref instant, un sourire aux lèvres. László adresse un sourire à la jeune femme puis pose son regard sur Ada.

« Tu as fait ton choix ? » Il la laisse passer commande puis regarde la serveuse. « Un cappuccino noisette, je vous prie. »

La serveuse les remercie d'un hochement de tête et s'éclipse donc. László réajuste mécaniquement ses lunettes puis repose son attention sur Ada. Un sourire aimable et bienveillant étire ses lèvres.

« Vers quel domaine du mannequinat tu souhaites t'orienter ? Les magazines, les publicités ? Peut-être les deux ? »

_________________
László maudit Roméo en #CFB983.
Revenir en haut Aller en bas
Ada Azarov
Precious
avatar
Messages : 16
Age : 18
Multi-comptes : Benedict Brown
Precious
Dim 26 Aoû - 21:28
Elle leva l'un de ses sourcils parfaitement dessiné, son interlocuteur était-il vraiment en train de rougir ? Ses paupières papillonnèrent et la rougeur avait disparut. Elle ne compris pas réellement ce qui c'était passé, et ne pris pas la peine d'y penser plus longtemps. Le plus important était cet entretien, elle voulait vraiment poser de nouveau. Elle lui offrit donc son plus beau sourire lorsqu'il leva ses yeux vers elle et l'écouta attentivement avant de faire une moue travaillée qui exprimait qu'elle était contrariée mais toujours classe. Elle répondit sans lâcher son interlocuteur du regard.

- Malheureusement, je n'ai pas de book. Vous seriez merveilleux si vous pouviez m'aider à le mettre en place. Comment feriez-vous ça ?

Elle attrapa discrètement et délicatement son stylot, prête à noter la façon dont il comptai s'y prendre pour l'aider à refaire son book. Elle avait cependant un Cv retraçant uniquement ses expériences dans le domaine du mannequinat. Elle le sortit de son sac et le fis lentement glisser du bout des doigts  jusqu'à "Monsieur Weisz" en lui offrant une vue plongeante sur son décolleté et sur son visage avenant.

- Je ne sais pas si il vous plaira mais j'ai apporté mon Cv.

La feuille était en deux pages. La première page contenait ce que tout Cv normal se devait d'avoir dont une jolie photo déjà assez grande. Tout ce qu'elle avait fait y était inscrit : ses premières expériences remontaient à plus d'une dizaines d'années et étaient essentiellement constituées de 1er prix au concours de jeunes miss peu reconnus. De douze à quinze ans, les concours de miss furent locaux puis dans tous les Etats-Unis et à partir de seize ans on pouvait voir apparaitre de temps à autre un ou deux magasines par ans pour lesquels elle avait posé.
La seconde page, agrafée à la première montrait des photo d'elles de face et de 3/4 ainsi que ses mensurations, sa pointure, etc etc etc... Le tout était d'un gris très discret avec les gros titres à la couleur presque aussi flamboyante que ses cheveux. Elle était d'ailleurs en train d'enrouler une mèche de ces dernier autour de l''un de ses doigts d'un air absent tandis qu'elle attendait, bien droite dans contre le dossier de sa chaise, que la serveuse arrive. Elle souris de nouveau à l'homme en face d'elle et lui répondit :

- Bien évidemment.

Elle commanda ensuite une limonade à la serveuse et la regarda s'éloigner avant de reporter son regard sur Lazlo à qui elle offrit un quelques battements de cils langoureux et répondit à son sourire avant de répondre :

- Je préfère rester ouverte à toutes les propositions.

_________________
Ada drague en #ff6633

Elle écrit de cette façon:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 14
Age : 24
Multi-comptes : Sony McClusky
Artus K. Fraser
Sidney Craig
Keiko Hatsume
Roméo Di Leone
Hannah Patridge
Johanna McAvoy
Strangers
Jeu 30 Aoû - 0:16
« Malheureusement, je n'ai pas de book. Vous seriez merveilleux si vous pouviez m'aider à le mettre en place. Comment feriez-vous ça ? »

Le hongrois ne parvient pas à cacher sa légère moue ; il aurait pu mettre sa main à couper qu'elle en possédait un. Faute est de constater qu'il aurait perdu sa main inutilement. Le blond réajuste ses lunettes sur son nez et feuillette son carnet d'adresses tout en marmonnant ; il pense à voix haute. Même si c'est inintelligible.

« Je ne sais pas si il vous plaira mais j'ai apporté mon Cv. »

László relève le nez vers la rousse et attrape donc le cv qu'elle a glissé sur la table. Là encore, il ne parvient pas à dissimuler sa petite grimace. Il penche la tête sur le côté avant de dégrafer les deux feuilles. Ada répond ensuite à ses interrogations et il hoche la tête tout en regardant le cv.

La serveuse leur apporte leur commande et László ne manque pas de glisser un petit pourboire à la jeune femme lorsqu'il paye la note. Ce qu'il fait toujours sans distinction de sexe. Le blond reste silencieux un moment tout en observant les photos de la seconde page du cv de l'étudiante. Finalement, il tourne les deux parties du cv dégrafé vers la rousse de manière à ce qu'elles soient dans le bon sens de lecture pour elle.

« Je pense que tu vas devoir retravaillé ton cv. Les entreprises, qu'importe leur nature, ne porteront pas attention à un cv sur deux pages, et agrafé de surcroît. » Il lui adresse un regard bienveillant et s'exprime d'un ton très calme. « La seconde page constitue finalement ton book. Il doit être à part entière et ne peut constituer une partie de ton cv. De plus... » Il désigne les photos à l'aide de son stylo sans laisser la mine toucher le papier. « Les imprimer sur une vulgaire feuille de papier, ça ne met pas en valeur ton travail. A chaque photo sa page. »

Il remue son café après y avoir ajouté un sucre, puis en boit une gorgée, délaissant ensuite la tasse sur le côté ; le tout avec beaucoup de soin pour éviter un accident quelconque. Il attrape son agenda et le consulte en se tenant le menton.

« J'ai une séance de photo prévue pour mon client dans 5 jours. Je peux demander à te caler un rendez-vous juste avant, ou après. » Il lève les yeux vers Ada. « Tu penses pouvoir te libérer ? Sinon je peux m'arranger avec Blenheim. Ce n'est le temps que de faire quelques photos afin de constituer ton book. »

Son portable émet une petite musique et il s'en empare, survolant le message affiché à l'écran avant de répondre dans la foulée. Mais sans jamais oublier Ada puisqu'il pianote sur ton appareil tout en la regardant.

« Qu'est-ce que tu en penses ? L'aventure te tente ? »

_________________
László maudit Roméo en #CFB983.
Revenir en haut Aller en bas
Ada Azarov
Precious
avatar
Messages : 16
Age : 18
Multi-comptes : Benedict Brown
Precious
Jeu 6 Sep - 0:07
Elle l'écoute et l'observe, attentive à ses gestes, ses paroles et sa posture. Mais pas besoin d'être savant pour savoir que plusieurs choses ne sont pas à son gout, cela l'ennuyait terriblement, c'était très gênant de ne pas pouvoir combler les attentes de son interlocuteur. Elle ne montra pourtant pas sa peine, se cachant derrière son sourire le temps que cette dernière s'estompe. Elle tenta même de décaler le regard de son interlocuteur vers autre chose que son visage un peu tristeen replaçant une mèche qui s'était échappée de son brushing et en jouant distraitement avec.

Cela ne l'empêche pas de rester aussi attentive que possible, elle pris son temps pour noter chacune de ses remarques afin d'être certaine de ne pas les oublier. Elle pris ensuite un court instant pour détendre la ride de sérieux qu'elle avait entre les yeux et réfléchir à sa réponse. Les idées virent alors qu'elle ouvrait la bouche.

- Il vaut donc mieux que je ne mette qu'une seule image ? Faut-il que je change aussi le format afin de mieux me mettre en valeur ?

Elle lui jeta un coup d’œil avant de continuer, s'armant de son stylot pour mieux s'expliquer. C'était son Cv après tout, elle était la mieux placée pour faire des lignes et ratures dessus.

- Il vaudrait mieux alors choisir une image et la mettre en bande comme ceci ou bien mettre une photo en grand avec mes informations personnelles dans ce coin ? Je suppose qu'il vaut mieux choisir une autre photo que celles qui sont déjà ici afin de me rendre encore plus jolie. Qu'en pensez vous ?

Elle le regarda droit dans les yeux. Sa réponse était importante et elle s'étais un peu laissée emporter. Elle fis ensuite attention à prendre son verre avec lenteur, elle se devait de rester calme. Elle se pencha pour boire sa limonade à la paille, offrant sans le vouloir, une vue plongeante sur son décolleté. Elle pris de nouveau quelques instant pour fixer le vide tendis qu'elle réfléchissait à son emploi du temps. Elle finit par répondre en lui faisant un sourire un peu contrit et en battant discrètement des cils de façon embarrassée :

-  Si vous pouviez vous entretenir avec Blenheim je vous en serait vraiment très reconnaissante, nous avons cours ce jour là et je ne voudrais pas mettre mes études de coté...

Il lui semblait compréhensif mais elle savait que derrière l'homme le plus avenant pouvait cacher quelqu'un de dur et elle ne souhaitait pas que son envie d'étudier desserve son projet professionnel. Elle ne se démonta pas et attendis patiemment qu'il ait finit d'envoyer son sms pour lui répondre en lui faisant un clin d’œil :

-  Si c'est avec vous bien évidemment.

_________________
Ada drague en #ff6633

Elle écrit de cette façon:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 14
Age : 24
Multi-comptes : Sony McClusky
Artus K. Fraser
Sidney Craig
Keiko Hatsume
Roméo Di Leone
Hannah Patridge
Johanna McAvoy
Strangers
Dim 9 Sep - 16:36
László la regarde griffonner sur son propre CV ; rien de plus pratique pour bien se visualiser les modifications à y apporter. Il hoche la tête à ses commentaires, observant attentivement les notes qu'elle appose sur le papier.

« Il vaudrait mieux alors choisir une image et la mettre en bande comme ceci ou bien mettre une photo en grand avec mes informations personnelles dans ce coin ? Je suppose qu'il vaut mieux choisir une autre photo que celles qui sont déjà ici afin de me rendre encore plus jolie. Qu'en pensez vous ? »
« L'important n'est pas forcément la photo que tu mettras sur ton CV. Compte tenu du métier que tu vises, c'est sur ton book qu'il faudra le plus miser. Nous garderons tes plus beaux clichés pour lui. Sur ton CV, il te faudra une photo plus simple. Parce qu'il... »

Soudain attirer par ses gestes, il détache son regard du papier pour l'observer. Et tomber nez à nez avec son décolleté. Il détourne rapidement les yeux, rougissant avant de se racler la gorge.

« Hem… enfin parce que… hm. Parce qu'il pourrait te servir pour autre chose. Les boulots étudiants sont nombreux. Et ça peut t'aider, contre toutes les… apparences. »

Il se racle une nouvelle fois la gorge avant de prendre une gorgée de son cappuccino. C'est un simple hasard s'il fait face à son décolleté, pas vrai ? Oui c'est certainement ça. Mais ça le gêne énormément. Parce qu'il n'a pas l'habitude de… ça.

« Si vous pouviez vous entretenir avec Blenheim je vous en serait vraiment très reconnaissante, nous avons cours ce jour là et je ne voudrais pas mettre mes études de coté... »
« Pas de problème. Ça ne devrait pas être très compliqué puisque c'est à titre exceptionnel. »

Il dépose sa tasse et attrape son téléphone pour valider le rendez-vous.

« Si c'est avec vous bien évidemment. »

László lève les yeux vers elle, surpris. Son regard croise le sien, à travers ses lunettes qu'il réajuste. Il se sent rougir de nouveau et ne parvient pas à retenir un petit sourire embarrassé.

« J-je… j'avoue que je ne sais pas quoi dire. Ta confiance m'honore. »

Il finit par regagner son sérieux et par poser son téléphone sur le bord de la table. Et c'est tout en prenant soin de ne pas regarder son décolleté qu'il croise son regard avant de lui tendre poliment la main, un sourire aux lèvres.

« Tâchons de faire du bon travail ensemble. Je suis persuadé que ça se passera très bien. » Il marque une pause, lâchant sa main pour mieux reprendre une gorgée de café. « Pardonne-moi mon indiscrétion mais, pourquoi avoir choisi la mode plus qu'une autre voie ? C'est parce que tu as commencé jeune ? »

_________________
László maudit Roméo en #CFB983.
Revenir en haut Aller en bas
Ada Azarov
Precious
avatar
Messages : 16
Age : 18
Multi-comptes : Benedict Brown
Precious
Mar 18 Sep - 1:07
Elle était toute ouïe, notant ce qui lui semblait pertinent sur son petit calepin tout en s’abreuvant de temps à autre. Ce qu'il disait était vraiment intéressant et elle fut surprise lorsqu'il arrêta soudainement de parler. Elle leva un sourcil distingué et surtout dubitatif tout en sirotant sa limonade. Soit il avait bu quelque chose de travers soit il avait vu ou entendu quelque chose qui l'avait choqué ou surpris. Elle ne fis aucun commentaire, attendant la suite, quelque chose qui pourrait l'informer sur ce qui l'ennuyait. Mais au lieu de ça, de peut-être lui permettre de corriger l'une de ses erreurs, il repris ses corrections. Cela l'ennuyait mais elle n'en montra rien : après tout c'était Monsieur Weisz qui menait l'entretien. Ceci dit quelque chose l'intriguait, elle demanda donc :

- Comment est-ce qu'un boulot étudiant peut-il m'aider ? En dehors de l'aspect financier bien évidemment.

Et le voila qui se racle à nouveau la gorge et qu'Ada réagis en fronçant distraitement un sourcil. Quelque chose le dérangeait vraiment. Mais tant pis pour lui si il n'en parlait pas. Elle choisis donc de passer à autre chose, lui offrant un hochement de tête entendu lorsqu'il lui dit qu'exceptionnellement il pourra la faire sortir de l’établissement. Elle aura quelques cours à rattraper mais rien d'extraordinaire. Elle griffonne sur son calepin la date du rendez-vous, le téléphone ça ne se fait pas et ce même si son interlocuteur l'utilise. Et puis lorsqu'elle le vois rougir et bafouiller à ses paroles elle ne peut s'empêcher de lui faire un immense sourire avant de lui répondre d'une voix apaisante:

- Ne soyez pas gêné enfin.

Elle pris ensuite sa main tendue avec douceur, plongeant les yeux dans les siens tout en répondant à son sourire.

- Je suis certaine que notre... partenariat, se déroulera à merveille.

Elle relacha délicatement sa main, un peu comme si elle voulait que le contact se prolonge puis se redressa droit sur son siège lorsqu'il lui posa des questions sur ses motivations. Elle hésita entre la tristesse et la confusion. Que répondre ? Quelle était la bonne réponse ? Et que pensais t'elle vraiment ? Après tout elle ne s'était jamais posée la question. Elle se mordit la lèvre embarrassée avant de répondre lentement :

- C'est à ça que je suis meilleure.

Vite, retourner le sujet. Elle écarte les bras pour se désigner toute entière et, ayant repris contenance, rajoute :

- Vous me verriez faire autre chose ?

_________________
Ada drague en #ff6633

Elle écrit de cette façon:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 14
Age : 24
Multi-comptes : Sony McClusky
Artus K. Fraser
Sidney Craig
Keiko Hatsume
Roméo Di Leone
Hannah Patridge
Johanna McAvoy
Strangers
Mar 18 Sep - 20:48
László ne parvient pas à retenir un sourire quant à l'interrogation de la jeune fille concernant les jobs étudiants ; il avait presque oublié qu'à Blenheim, il y a peu d'élèves qui ne disposent pas d'un petit pactole. Ada est certainement comme beaucoup d'autres ; elle n'a sans doute pas connu les difficultés financières. Mais il ne peut pas lui en vouloir.

Le hongrois ne répond donc pas afin de ne pas entrer dans une conversation qui n'a rien à voir avec ce qui les a amené ici en premier lieu.
La poignée de main est donc simple, professionnelle.

« C'est à ça que je suis meilleure. Vous me verriez faire autre chose ? »

Il suit mécaniquement ses mains qui la désignent et relève bien vite les yeux pour les plonger dans ceux de l'étudiante. Il ne comprend pas vraiment cette pensée populaire qui tend à faire croire qu'il faille absolument être taillé d'une certaine manière pour exercer un certain métier. Il penche légèrement la tête sur le côté.

« Tu peux faire des milliers de choses, Ada. Il n'y a rien d'impossible si l'on s'en donne les moyens. L'important ce n'est pas ce que les autres souhaitent que tu fasses, mais ce que toi tu désires faire. » Il prend une gorgée de son café. « Si le mannequinat te convient et te passionne, alors suis cette voie. »

Il dépose sa tasse sur son socle, adressant un sourire à la jeune fille. Un sourire bienveillant. Il regrette de rencontrer, chaque jour, des jeunes qui manquent de confiance en soit, ou qui ont une façon de pensée trop restreinte.

« Le mannequinat n'est qu'une porte qui peut t'en ouvrir d'autres. Je pense que tu ne devrais pas penser que tu n'as qu'un domaine d'action. Ne te sous-estime pas. A ton âge, on recèle de beaucoup de talents cachés. »

_________________
László maudit Roméo en #CFB983.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut Page 1 sur 1
Sauter vers: