Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Discussion entre survivants [Pv Amelia Cooper]
Benedict Brown
Shakespeare
avatar
Messages : 84
Age : 20
Multi-comptes : None
Shakespeare
Jeu 16 Aoû - 18:29
Il était environ 16h, il faisait beau et chaud et je n'avais rien trouvé de mieux à faire qu'aller à l'hopital. Ah l'hopital, avec ses éternelles infirmières en blouse pas du tout sexy et au regard fatigué, ses longs couloirs aveugles aux odeurs de médicaments et aux bruits de souffrance étouffés. Le meilleur endroit ou j'aurais pu être quoi.

Je pris pourtant ma volonté à deux mains et pénétrais dans le bâtiment asceptisé. En fait, heureusement qu'il faisait beau, j'aurais vraiment eu du mal à ne pas me remémorer tous les jeux d'horreur auxquels je jouais en ce moment. Les hopitaux étaient vraiment propices à des choses cheloues mais, et heureusement, l'infirmière qui me renseigna à l'accueil était tout ce qu'il y avait de plus normal. Okay elle avait des cernes au moins aussi grosses que les miennes mais ça ça arrivait à tout le monde. Je n'aurais rien eu contre ça si elle m'avait donné des idications correctes pour trouver la chambre d'Amélia. Parce que déjà que j'avais tendance à me perdre alors si en plus on me donnait des indications foireuses.

Bref, après avoir tourné dans deux bâtiments différents, avoir demandé deux fois mon chemin je finis par envoyer un sms à Amelia pour la prévenir de mon retard. Si on regardait l'heure ça semblait plutôt évident que la ponctualité n'était pas de mise mais bon, un ptit message pour prévenir ça ne faisait pas de mal. Et bien évidemment j'arrivais max trois minutes après avoir envoyé ledit sms, la base. Je vérifiais que j'étais bien devant la bonne porte, j'étais deja entré dans une chambre du même nom dans le bâtiment voisin et avais été fort ennuyé en voyant que la jeune fille que j'étais venue voir était devenue un gros noir qui crachait ses poumons.

C'est donc après ces quelques vérifications que je toquais puis entrais dans la chambre avec mon sac sur le dos et mon éternel sourire et lançais d'une voix réjouie :

- Salut par ici !

_________________
470 les gens! 470 !
Mes yeux sont d'un bleu 8fb8cc
Le code de mes Rps:
 

Ma présentation
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 68
Age : 19
Multi-comptes : Alice Nivet
Emma E.Toeri
Olympics
Ven 17 Aoû - 18:16
Benedict
DISCUSSION ENTRE SURVIVANTS
Amelia
Aaaah j’en peux plus de cette hopital pourrie.
Une semaine que j’y suis enfermée, à faire que dormir ((même si ça c’est cool j’avoue)), recevoir de la visite d’infirmier(e)s constamment, manger pas top et partager ma chambre avec des inconnus. Même si j’ai réussi à sympathiser avec certains et me faire pleins d’anecdotes rigolotes sur leurs raisons de leurs visites à l’hôpital. Mais bon, en attendant je suis privée de sport pendant deux mois minimums et je vais devoir subir rééducation ainsi que port d’orthèse.
Puis bon, faut l’avouer, c’est assez douloureux quand même, et mon infection à l’œil est pas super beau à voir. J’arrive même pas vraiment à me rappeler ce qui s’est passé lorsque je me suis fait emporté par le courant, mais ça a pas été sans conséquence mentale non plus, vu qu’il m’arrive d’en rêver la nuit et d’en parler dans mon sommeil, parait-il.

Mais bref, aujourd’hui ils ont enfin voulu me laisser utiliser mon portable et du coup j’en ait profité pour prendre des nouvelles des gens. Et je reçois enfin de la visite de quelqu’un d’autres que mes parents (venu exprès de Londres pour moi), du grand BENEDICT en plus ! Mais bon, j’espère qu’il va trouver facilement parce que j’ai bizarrement plus de réseau pour lui indiquer la chambre, et c’est un peu un labyrinthe ici.

Mais finalement ça va, je vois sa tignasse corbeau apparaitre par la porte à peine cinq minutes après l’heure prévu, un grand sourire aux lèvres auquel je réponds.

- Hey man ! C’est cool de voir une tête familière, surtout aussi jolie que la tienne ((clin d’œil complice à l’œil sans séquelle)). T’es venu voir la grande blessée ?

Pas faire de mouvements trop brusques au risque de se faire mal.

- Comment tu vas ? Pas trop choqué par l’apocalypse ?

_________________
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Benedict Brown
Shakespeare
avatar
Messages : 84
Age : 20
Multi-comptes : None
Shakespeare
Sam 18 Aoû - 0:54
Je fus accueilli par une super sympathique compliment. J'allais faire la même mais je tombais sur le visage de mon interlocutrice. Et autant le dire tout de suite, je du faire un effort pour que ma machoire ne vienne pas toucher le sol avec violence en se décrochant. Ceci dit ça ne m'a surement pas empêché de faire une grimace. Je lançais donc d'un air sérieux.

- Si c'est quelqu'un qui t'as fait ça meuf tu me dis qui c'est et je l'éclate.

J'entrais tout de même dans la chambre, pas parce qu'elle avait le plus gros cocard de la planête que j'allais repartir. Je m'approchais tout de même avec précaution, c'était vraiment très bizarre de voir une amie avec une tête pareil. Je risquait d'ailleurs de sacrément plomber l'ambiance du coup je du prendre quelques secondes pour me décrisper. Beh oui, je ne m'en étais pas rendu compte mais ça m'avais un peu contracté, elle ne m'avais pas dit ce qui lui était arrivé par sms du coup je ne m'étais pas attendu à ça. Ceci dit comme elle était à l'hopital j'avais cherché un truc pour lui faire plaisir. J'avais d'abord pensé aux fleurs mais comme dans les série tout le monde en offre j'avais eu peur que ça soit la même en vrai du coup j'avais trouvé autre chose. J'ajoutais donc avec un air a moitié sérieux :

- Tien ! Si je suis pas là il te protégera, ce serait dommage d'abimer de nouveau ta ptite bouille choupie.

Je finis ma phrase par un grand sourire sympathique - ma bonne humeur était revenue - et posais sur son lit un petit paquet super mal emballé dans du sopalin. Ouai j'étais pas doué en emballage de cadeaux et je n'y avais pas pensé en l'achetant... Pis j'avais pas de papier cadeau... Mais dedans il y avait une figurine Pop de Kratos ! La folie ! J'avais du résister pour ne pas l'acheter pour moi en vrai. Mais bon, ce n'était pas moi qui était important, je trouvais une chaise dans un coin que je tirais jusqu'à la fenêtre. Ouai les hôpitaux ça me mettais mal à l'aise. Et pis j'me rendis compte que j'avais zappé les questions d'Amélia, je répondis donc :

- T'ain en vrai ton état m'a presque plus choqué ! Perso j'étais dans une boite de nuit avec une handicapée, un chien, Dumbledore et une femme enceinte jusqu'aux yeux qui a perdu les eaux. Du coup c'était... édifiant. Et toi ?

_________________
470 les gens! 470 !
Mes yeux sont d'un bleu 8fb8cc
Le code de mes Rps:
 

Ma présentation
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 68
Age : 19
Multi-comptes : Alice Nivet
Emma E.Toeri
Olympics
Sam 18 Aoû - 10:15
Benedict
DISCUSSION ENTRE SURVIVANTS
Amelia
- Si c'est quelqu'un qui t'as fait ça meuf tu me dis qui c'est et je l'éclate.

Lance t’il accompagné une grimace. Ok, je m’attendais pas à une réaction pareille. Et pour la première fois, je me réalise que je l’ai pas du tout informé de ce qui s’est passé. Quelle cruche. Ca paraissait tellement évident pour moi que c’était lié à l’inondation que j’ai même pas prévenue. Il doit être choqué en me voyant, le pauvre.

- Oh non je…

- Tiens ! Si je suis pas là il te protégera, ce serait dommage d'abimer de nouveau ta ptite bouille choupie.

Je m’apprêtes à le rassurer quand je le vois me tendre un sopalin  qui recouvrait quelque chose. Je regarde l’emballage, un peu surprise au premier abord puis j’éclate de rire en voyant la tête du « papier cadeau », je doute pas qu’il y avait mis tout son amour.

-Ooooh c’est trop gentil d’avoir pensé à moi.

Et sans me faire attendre, je déballe le cadeau pour me retrouver en face d’une figurine Kratos. Mon visage passe alors par tout les états possible, de la surprise à la profonde joie. IL EST TROP COOOOOOL. Faut absolulement que je lui offres quelque chose en retour.

- Omg gars c’est trop gentil de ta part, je kiffe ! … Attends.

Je lui tends le carton d’emballage.

- T’as un stylo pour le dédicacer ? Comme ça je me souviendrais toute ma vie que ça vient du grand BENOUILLE.

Et je le vois signer alors qu’il répond à mes questions. J’ai du mal à comprendre ce qu’il insinue avec son histoire de boite, d’handicapée et de chiens, mais ça avait l’air folklo.

-Oh, ça devait être fun...

Surement que non, mais bon.

- Moi et bien… j’ai voulu sauver quelqu’un qu’était coincé sous une barrière sauf que le temps que j’y ailles ba… je me suis fait emporter par le courant. (Je désigne mon œil) Mais rien de grave je m’en sors avec une infection à l’œil et une fracture de l’omoplate. Haha ((rire nerveux)). Je suis contente que tu t’en sois sorti indemne en tout cas !


_________________
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Benedict Brown
Shakespeare
avatar
Messages : 84
Age : 20
Multi-comptes : None
Shakespeare
Sam 18 Aoû - 14:33
J'avais parié que la figurine lui plairais. Je m'étais douté que le sopalin, même si je l'avais vraiment mis parce que je n'avais pas de papier cadeau, la ferait rigoler mais ça me faisais vraiment plaisir que ça lui plaise. J'eu un grand sourire heureux et fouillais mon sac lorsqu'elle me demanda si j'avais un stylo. Je sorti un vieux bic qui traînait au fond et lui signait son carton d'une écriture tremblante, parce que ouai écrire sur un carton c'était pas facile surtout avec un truc aussi pourrave ! Mais dans l'idée on pouvait lire :" Bon rétablissement ! Benouille" c'était pas original mais je n'avais pas d'idées. Je finis de raconter mon histoire puis j'ajoutais en me redressant après avoir signé et en passant ma main dans mes cheveux tel un bogoss en prenant une voie de mec connu.

- Le grand Benouille viens de donner encore plus de valeur à cette boite ! Maintenant, elle vaut de l'or.

Je fis une ou deux manière que seul un prince pourrait avoir avant de m'assagir un peu pour l'écouter raconter son histoire. J'avais toujours du mal à la regarder comme ça, ça me faisais penser à un pote qui s'était fait tabasser à l'école, mais avec les récents événements on pouvait même dire qu'elle s'en sortait pas trop mal en fait. Enfin moins bien que moi mais j'avais cru comprendre que l'un des élèves était dans le coma ou un truc du genre. Ceci dit elle avait du quand même être sacrément ballottée, en vrai je ne rendais pas compte de ce qu'elle avait du vivre et ne savais pas trop quoi dire pour lui montrer mon soutien... Je dus donc afficher un air un peu gêné lorsque je lui répondis :

- Beh dis donc t'en as pas mal chié, j'espère que ça va pas trop te pourrir la suite, t'en as pour combien de temps de tout ça ? Et t'as réussi à sauver la personne ? Bon ceci dit deja tu t'en es sortie en un seul morceau.

Je marquais une pose d'un air dubitatif avant de rajouter :

- Ouai j'suis nul pour réconforter les gens... Y'a d'autres personnes qui sont venues te voir ?

_________________
470 les gens! 470 !
Mes yeux sont d'un bleu 8fb8cc
Le code de mes Rps:
 

Ma présentation
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 68
Age : 19
Multi-comptes : Alice Nivet
Emma E.Toeri
Olympics
Lun 20 Aoû - 22:24
[quote="Amelia Cooper"]
Benedict
DISCUSSION ENaTRE SURVIVANTS
Amelia
Ça me fait vraiment plaisir que Bene soit là, il a le don de détendre l’atmosphère et je trouve ça trop mal. Alors même si j’évite de rire à gorge déployer pour pas trop souffrir je ne peux m’empêcher d’être amusée par son comportement et son attitude de prince auquel je réponds en jouant la princesse timide.
Quand il me rend le carton contenant la figurine, je lui adresse un large sourire après avoir lu le message et pose l’objet délicatement sur la table de chevet.

- C’est vraiment trop cool de ta part, j’en prendrais soin ! Et je le protègerais des groupies prêtent à le voler pour avoir ta signature.

Et obligé je lui trouve un cadeau à mon tour dès ma sortie de ce fichu hôpital.

- Beh dis donc t'en as pas mal chié, j'espère que ça va pas trop te pourrir la suite, t'en as pour combien de temps de tout ça ? Et t'as réussi à sauver la personne ? Bon ceci dit deja tu t'en es sortie en un seul morceau.

- Ba le souci c’est que je me rappelle pas très bien du moment où je me suis fait emporter hormis par des rêves pas très agréable. Et j’ai pas réussis à sauver la personne mais je l’ai vu réussir à se relever au moment où je me suis fait prendre par l’eau ! Donc tant mieux !
L’infection c’est à surveiller mais je pense pas que ça sera très long, c’est plus la fracture qu’est relou je vais pas pouvoir faire du sport minimum tout l’été et ça c’est grave chiant !


Tentative pour détendre l’atmosphère :

- Va falloir que tu surveilles ce que je mange, je vais prendre du poids sinon tu vas plus me reconnaitre hahaha !

Oui bon c’était nul.

- Et t’es mignon à tenter de me réconforter, dis pas que t’es nul parce que la figurine c’était trop coool, et ça me fait du bien de voir quelqu’un d’autre que mes parents ou les médecins. Pour le moment personne de Blenheim est venu, ce que je comprends tout le monde à du être remué. Mais j’ai une camarade de classe qui devrait passer dans pas longtemps m’apporter les cours de la journée ! Va falloir que je rattrape tout, galère…

Mais assez parler de moi

- De ton coté aussi ça a pas eu l’air évident, personne n’a été blessé ?

_________________
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Benedict Brown
Shakespeare
avatar
Messages : 84
Age : 20
Multi-comptes : None
Shakespeare
Lun 20 Aoû - 23:55
Je regarde mon interlocutrice, continuant mon rôle d'homme beaucoup trop connu. Je lui lance un regard que seul les princes de manga peuvent faire, petit levage de sourcil du mec sur de lui, demi sourire de tombeur,.. la totale quoi. Et je déclare d'une voix solennelle :

- Merci, tu as désormais une place éternelle dans mon cœur, et ma reconnaissance éternelle bien entendu.

Je lui lançais un regard entendu comme si ma reconnaissance pouvait être la meilleure chose de la planète. Alala c'était trop rigolo de discuter avec cette meuf. Mais il fallait tout de même penser aux choses importantes. Et mine de rien sa santé était importante, autant le dire. C'était dingue, j'pensais pas qu'elle étau aussi altruiste. Une fois de plus je regardais son œil lorsqu'elle parla de son infection et ne pus cacher la colère. Une petite vague de colère, juste parce que c'était pour moi inadmissible d’abîmer comme ça un visage de façon involontaire. Bon par contre lorsqu'elle dit que j'étais mignon et qu'elle enchaîna sur ce que je j'avais fait pour elle, ce qui au passage était tout à fait naturel pour moi, je rougis presque. Bwehehe moi rougir ? On y était pas encore, fallait pas abuser mais fallait changer de sujet sinon j'allais plus me sentir pisser et là ça allait être gênant. Je répondis donc :

- Donc, en vrai t'es une superwoman mais sans les super-pouvoirs ? Parce que tout le monde ne choisirais pas de sauver des gens au péril de sa vie. Parce que j'suppose que t'aurais pu en mourir en vrai. Et j'trouve ça dingue que personne ne soit encore venu te voir, pour moi t'avais plein de potes prêts à venir te voir avec des fleurs et tout ! Beh j'suis encore plus heureux d'être venu alors !

J'avais commencé par parler lentement comme si je devais analyser chaque mot que je disais. Mon débit accéléra jusqu'à revenir à la normale voir même finir dans mes habituelles exclamations joyeuses. Je pris le temps de réfléchir quelques secondes avant de répondre à sa question :

- Aloors ça aurait pu plus mal se passer je pense. L'hélicoptère est arrivé avant que la femme soit clouée au lit par ses contractions, dans le cas contraire on aurait tous été bien dans le caca. Heureusement qu'on a eu le temps de clouer un peu les portes au rez de chaussez parce qu'une femme enceinte et une fille en fauteuil roulant dans la flotte ça aurait été vraiment embêtant... J'tavoue que j'étais pas très fier...

J'arrêtais de parler, en vrai je n'avais pas grand chose à rajouter, j'étais resté stoïque pendant la crise mais j'avais eu pas mal de difficultés après. Du coup j'avais un souvenir un peu flou de ce que j'avais vécu là bas. Mais je n'avais pas trop envie de m'étaler sur mes soucis. DU coup je passais à autre chose. Et ça avait mis du temps à arriver mais ça y est la vielle blague d'Amélia était arrivée à mon cerveau mal à l'aise dans un hôpital. Je pris donc un air charmeur en levant et baissant mes sourcils comme un beauf moyen en ajoutant d'une voix suave :

- Mais ma ptite dame, dites moi comment vous voulez que j'entretienne votre ligne pendant votre convalescence....

_________________
470 les gens! 470 !
Mes yeux sont d'un bleu 8fb8cc
Le code de mes Rps:
 

Ma présentation
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 68
Age : 19
Multi-comptes : Alice Nivet
Emma E.Toeri
Olympics
Ven 24 Aoû - 1:20
Benedict
DISCUSSION ENTRE SURVIVANTS
Amelia
Les réactions de Benedict sont toujours EPIC, ça me fait bien marrer. Tellement que je ressent comme un coup d’électricité au niveau de l’omoplate en rigolant, sensation que j’essaye de masquer tant bien que mal en surenchérissant.

- Je me sens honorée d’avoir une telle place dans ton cœur… et t’as reconnaissance éternelle, ça veut dire que je peux te demander tout ce que je veux ?


Clin d’œil complice avant de reprendre un air sérieux au moment il me repasse de mon sauvetage foiré. Oui, c’est rare mais je considérais ce qui m’était arriver assez grave pour me remettre en question. Parce que ça a failli couter ma vie effectivement, mine de rien, et un peu plus ma carrière sportive. Alors même si je regrette pas du tout mon action et que je referais tout mon possible pour sauver la personne si je devais le refaire, faudrait peut-être que je fasse un peu plus attention à moi.

- Oooh ouais une sorte de Wonder Woman nulle quoi haha. En vrai si c’était à refaire je le ferais, mais probablement en faisant un peu plus attention à ma vie. Enfin faudrait que je la considére un peu plus importante que ça Haha. Faudrait que Ma’ s’énerve contre moi et ce suicide involontaire ça me ferait pas de mal.

Mais pourquoi je lui fais part de mes états d’âmes ? Ba on est amis enfaite donc c’est normal. Même si je me vois mal parler de ça avec autant de sérieux à quelqu’un d’autre, surement. Changeons de sujet

- Pour mes potes j’ai eu vraiment le droit aux visites qu’aujourd’hui, donc c’est normal, mais je pense que je devrais en recevoir plus bientôt ! Puis ils ont eu d’autres choses à gérer je pense donc je comprends, surtout avec la fin de l’année qu’approche et tout.

J’écoutes attentivement son histoire, lâchant un petit sifflement d’admiration


- Eh bien, respect pour avoir réussis à gérer une personne en fauteuil roulant et une femme enceinte, ça devait pas être évident. Tu dois être prêt pour ton futur enfant maintenant !
Toi aussi t’es un superman sans pouvoir.



Mon large sourire habituelle réapparait sur mon visage alors que Bene fait une nouvelle allusion auquel je réponds par une voix la plus sensuelle possible, autant que je peux en tout cas.

- Oh, peut être que… on pourrait pratiquer tout les deux un sport assez doux. Et tu me ferais mes repas pour que ça soit bien équilibrer.

En parlant de ça ça me rappelle quelque chose.

- J'ai un truc à te dire d'ailleurs dans l'oreille, genre pour que personne entende, tu peux approcher ?



_________________
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Benedict Brown
Shakespeare
avatar
Messages : 84
Age : 20
Multi-comptes : None
Shakespeare
Ven 24 Aoû - 10:59
Je fis une grimace pensive. parcer que oui, une grimace pensive ça existait. Je finis par répondre d'un air suffisant :

- Soit, je t'accorde un vœux jeune femme, fais bien attention à ce que tu me demande.

Et bien évidemment je lui rend son clin d’œil malgré mon air guindé de djinn sorti de sa lampe. Ou de sa boite de Kratos Pop en l’occurrence, c'était nettement moins exotique dit comme ça. Ladite attitude se décompose petit à petit tandis que je reviens à la normale pour lui dire de faire attention à elle et et l'écouter me dire que ce serait bien qu'elle soit plus importante à ses yeux. Namého, d'ou une de mes potes se dénigrait comme ça. Je ne pu m'empêcher de maugréer un truc du genre :

- Ce serait pas mal que tu fasses attention à toi un peu que y'a pas que ta Ma' qui va s'énerver contre toi si tu te suicide. Ou même si tu te fais du mal toute seule.

Je plisse les yeux et lui fais signe des doigts que je la surveille avant de lui poser des questions sur ses potes. Bon, l'essentiel c'est quand même qu'elle aille bien et si d'autres potes venaient la voir c'était encore mieux même si j'étais plutôt content de moi d'être arrivé le premier. Ce serait bien la... première fois que j'arrive premier à ce genre de trucs. Ptet que l'école me rend sérieux finalement. En effet, j'ai l'impression d'avoir du boulot mais il ne me semble pas suffisamment écrasant pour que je reporte la visite d'une amie à l’hôpital. Bref, changeons de sujet. Je racontais mon aventure et pris des grands air lorsqu'elle siffla d'un air admiratif avant de mesurer mes paroles.

- On s'est un peu tous occupé les uns des autres à vrai dire. Nous étions quand même en sécurité, à part la femme enceinte que je ne sais pas si on aurait pu l'aider... J'tavoue que j'suis pas un superman super impressionnant. Et c'est hors de question d'avoir un gamin surtout après ça !

Je roule des yeux avant de lui faire une vieille proposition qui se veut graveleuse à laquelle elle répond avec une voix potentiellement sensuelle. Je lève un sourcil, l'observe, depuis quand elle fais des sous entendus comme ça ? Si ça continue ça risque de devenir gênant pour les gens qui entrerons dans cette pièce par inadvertance. Bon pas autant que moi avec l'homme aux poumons glaireux mais voila quoi. Je m'étais compris. Mais dans tous les cas, on me tend une perche, je la prend. Ou presque toutes les perches qu'on me tend. Fin voila quoi ! Dans tous les cas je répondis, un air boudeur aux lèvres mais les yeux charmeurs :

- Pour le sport je veux bien, qu'il soit doux ou pas, mais j'suis un bad guy moi, j'fais pas la cuisine. Wesh !

Rho ce vieux "Wesh" bien pourrave ! Il était parfait. Ceci dit la question se posait, est-ce que je savais cuisiner ? C'était débile comme question mais faudrait que j'y réfléchisse plus tard. Pour le moment l'heure était à la suite de la blague. L'air circonspect je m'approchais d'Amélia. J'étais accoudé au lit mais mon oreille n'était pas suffisamment proche pour qu'elle dise quelque chose directement dedans. Je lui demandais alors :

- C'est ça votre vœux Ma demoiselle ? me voir approcher mon oreille ?

_________________
470 les gens! 470 !
Mes yeux sont d'un bleu 8fb8cc
Le code de mes Rps:
 

Ma présentation
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 68
Age : 19
Multi-comptes : Alice Nivet
Emma E.Toeri
Olympics
Mar 28 Aoû - 13:49
Benedict
DISCUSSION ENTRE SURVIVANTS
Amelia
Je note sa remarque sur son vœu en réfléchissant intensément à ce que je pourrais lui demander, je suis sûr que je trouverais un truc cool plus tard !

- Ce serait pas mal que tu fasses attention à toi un peu que y'a pas que ta Ma' qui va s'énerver contre toi si tu te suicide. Ou même si tu te fais du mal toute seule.

Devant le geste de Bene indiquant qu’il me surveille, je fais semblant de jouer la fille qui se fait gronder et me replie sur moi-même, accompagné d’un « Oui papa ». Mais en vérité je sais qu’il a raison, et je me promets intérieurement de suivre son conseil. En tout cas même s’il joue l’humilité, je suis sur qu’il à gérer la situation de son côté, il a l’air d’être quelqu’un sur qui on peut compter.

- Pour le sport je veux bien, qu'il soit doux ou pas, mais j'suis un bad guy moi, j'fais pas la cuisine. Wesh !

Un bad guy ? Ça me fait rire un peu.


- Oh allez je suis sûre que t’es du genre hyper romantique avec ta nana et que tu lui fais des diners aux chandelles.

Je l’imagine trop bien en tablier de cuisine, ça serait mignon. Mais bref pour le moment il accepte ma demande et s’approche du lit pour être à ma hauteur.


- Oh non c’était pas mon vœux, je trouverais autre chose de bien mieux… Je veux juste te reprendre ce que tu m’as pris la dernière fois…

Et sans plus attendre je dépose furtivement mes lèvres sur les miennes, pendant une seconde pas plus, puis clin d’œil malicieux.

- Et voila comme ça on est quitte.

(Hormis qu’il à un cadeau d’avance)


_________________
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Benedict Brown
Shakespeare
avatar
Messages : 84
Age : 20
Multi-comptes : None
Shakespeare
Mar 28 Aoû - 23:06
D'ou cette meuf me donne du "oui papa" ? Je sentais presque mes cheveux blancs pousser, mon crane se dégarnir et mon visage tomber sous le poids des ans. j'en fis même une grimace mais ne dit rien. Si avoir quelques cheveux blancs lui évitait de faire une bêtise qui lui coûte la vie la prochaine fois alors ça valait la peine. Bon par contre elle n'était pas forcée de me dire que j'étais un mec super romantique. Je ne savais pas trop comment le vivre parce qu'en vrai je n'en savais rien du tout. Je lui répondit d'un air un peu embarrassé :

- Beh je lui demanderais... Romantique c'est possible mais les chandelles c'est beaucoup trop chiant...

Ouai parce qu'avoir une relation amoureuse je trouvais ça très cool. Mais en parler j'étais pas forcément super à l'aise. Et puis penser à ce genre de soirée potentiellement super chiante ça me mettais mal. Je rajoutais en bougonnant plus pour moi :

- Le mieux c'est une soirée pizza et jeu vidéo ou film dans le canapé...

Avec un gros plaid. C'était important le gros plaid. Et puis les films d'horreur ça rapprochait aussi. En tout cas pour le moment j'étais physiquement proche d'Amélia et, même si j'avais vaguement imaginé ce qu'elle avait envie de faire ou de me dire je ne m'étais pas vraiment attendu à ce qu'elle m'embrasse. Elle n'avait pas eu l'air choqué plus que ça la dernière fois mais bon, si ça continuait il allait effectivement lui arriver des trucs gênants à un moment ou à un autre. Beh ouai j'étais un mec quand même. Ceci dit, à priori j'étais un mec en couple en ce moment. Enfin, je crois. Je ne savais pas vraiment. Bref ! J'étais un mec fidèle et là ou j'aurais pu faire tourner les choses au "vinaigre" je choisis de me redresser avec un air amusé. Ouai ça m'amusait quand même qu'elle joue à ce jeu là avec moi. C'était toujours rigolo ce genre de trucs. Ceci dit je changeais vite de sujet histoire que ça ne devienne pas gênant pour moi et nous discutâmes pendant encore bien une demie heure avant que je ne doive partir. J'étais un peu deg' de partir mais tout de même heureux de quitter ce satané hôpital. J’espérais qu'elle rentrerais bientôt à Blenheim.

_________________
470 les gens! 470 !
Mes yeux sont d'un bleu 8fb8cc
Le code de mes Rps:
 

Ma présentation
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut Page 1 sur 1
Sauter vers: